CNews n°2472 9 oct 2019
CNews n°2472 9 oct 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2472 de 9 oct 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 17

  • Taille du fichier PDF : 3 Mo

  • Dans ce numéro : des profs à bout.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
6 S. GRANGIER/CNEWS CLÉS DU JOUR N°2472 MERCREDI 9 OCTOBRE 2019 CNEWS.FR L’ŒIL DE... BON À SAVOIR L’HISTOIRE Olivier Benkemoun Ce ne sont pas les politiques qui sont le plus contrefaits. L’INQUIÉTANT SUCCÈS DES « DEEP FAKE » Le phénomène explose. Tout le monde connaît désormais les « deep fake », ces vidéos habilement truquées qui font dire à Trump, Obama ou au Che tout et n’importe quoi. C’est la joie des effets spéciaux à la maison. Des contrefaçons numériques si bien faites qu’on les prend parfois au sérieux. « Le sida est éliminé », dit même Donald Trump dans une campagne de communication lancée par l’association Solidarité sida. On aimerait croire à cette fake news. Pourtant, ce ne sont pas les politiques qui sont les plus contrefaits. Selon l’étude d’un cabinet hollandais, à 96% les « deep fake » sont des images porno qui emprun tent les visages de femmes célèbres, et les ados sont nombreux à glousser en cliquant dessus. Quatre sites web sont spécialisés, enregistrant des dizaines de millions de vues. La preuve que les faux numériques et leur usage représentent un marché juteux. Olivier Benkemoun, à retrouver du lundi au vendredi, à 7h45 et 8h45, dans La matinale de CNEWS. À RETROUVER SUR.FR CÉLINE DION ANNONCE DE NOUVEAUX CONCERTS Dans le cadre de sa tournée « Courage », les préventes pour deux nouveaux concerts de la star à Paris ouvrent ce matin. D’OÙ VIENT L’EXPRESSION « C’EST KITSCH » ? Lorsqu’un objet, une œuvre, une tenue ou encore une décoration est passé de mode et tire sur le mauvais goût, on dit parfois qu’elle est « kitsch ». Une expression apparue vers la fin du XIX e siècle dans le domaine de l’art, et qui vient d’Allemagne. Elle est en effet née en Bavière, dans les années 1870. A cette époque, une exposition d’un genre L’IMAGE ATTIRÉ PAR LES CHEVEUX nouveau s’est tenue à Munich, mettant en scène des œuvres composées d’éléments bon marché et disparates. Ce type d’objet a alors été décrit sous le terme de « kitsch ». Celui-ci vient d’un verbe du dialecte du sud de l’Allemagne, « verkitschen », qui dérive du mot « kitschen » et signifie ramasser des déchets dans la rue, bâcler, faire de nouveaux meubles avec du vieux. L’expression est entrée dans la langue française dans les années 1960, et s’est depuis étendue à de nombreux domaines. Des mannequins se préparaient en backstage ce week-end, quelques minutes avant de monter sur le podium à Londres, à l’occasion du défilé du « Alternative Hair Show », que l’on peut traduire par le « défilé de la chevelure alternative ». Chaque année, cet événement caritatif – dont les bénéfices sont reversés à la lutte contre la leucémie – consacre les coiffures les plus excentriques et les plus colorées. LA SANTÉ DES FEMMES SE DÉGRADE AVEC L’ÂGE Selon une étude, si les femmes vivent plus longtemps que les hommes, elles ne restent pas pour autant en bonne santé. MEDIAPUNCH/SHUTTERSTOCK/SIPA SUPERSTOCK/SIPA JOEL C RYAN/AP/SIPA SUPERSTOCK/SIPA J. GILBERT/REX/SIPA QUAND DEUX OURSONS « PRENNENT LE VOLANT » Des invités surprise. Employé dans une société de sécurité, Jeff Stokely avait récemment garé son fourgon devant le domicile d’un client, habitant à proximité d’une forêt, dans le Tennessee. Mais pendant qu’il travaillait dans la maison, plusieurs coups de klaxon ont retenti. Perplexe, il est alors sorti pour jeter un coup d’œil à sa camionnette. Et là, stupeur  : deux oursons étaient montés par la portière, avant de se retrouver pris au piège. Dans l’agitation, les trublions avaient refermé la porte et l’avaient verrouillé accidentellement. Une scène que Jeff Stokely a immortalisée avant de « libérer » les deux jeunes plantigrades, qui ont filé sans demander leur reste. Mis à part « quelques mar ques de dents sur le volant », ils n’ont causé aucun dommage à la fourgonnette. C’EST ARRIVÉ... UN 9 OCTOBRE Le premier avion de l’Histoire s’envole (1890). Eole, l’appareil mis au point par Clément Ader, réussit son vol inaugural à Gretz-Armainvilliers (Seine-et-Marne), en décollant sur cinq mètres, à vingt centimètres du sol. La peine de mort est abolie (1981). François Mitterrand, tout juste élu président, fait interdire la peine capitale, sous l’impulsion du garde des Sceaux, Robert Badinter. Hamida Djandoubi, guillotiné en 1977, restera la dernière personne exécutée en France. BEYONCÉ SERAIT-ELLE À NOUVEAU ENCEINTE ? Sur les dernières photos, la star américaine arbore un petit ventre arrondi, laissant penser qu’elle attend un 4 e enfant. H. MORTON/AP/SIPA
ON OUR Deux duit s’éta sécu d’un le Te de k minu Stok deux nett l’agi verro Une avan deux Mis sons cisé Pris pour cible, épuisés, pas écoutés… Les enseignants exigent des mesures concrètes pour éviter d’autres drames. L’abcès est crevé. Le suicide de Christine Renon, directrice de maternelle, dans son école à Pantin (Seine-Saint- Denis), le 21 septembre, a fait l’effet d’un électrochoc. Quelques jours plus tard, de nombreux professeurs et parents d’élèves ont ainsi défilé, partout en France, pour alerter sur une école « à bout de souffle ». Le drame a aussi poussé, ce week-end, le fils d’un professeur du Puy-de-Dôme à révéler le suicide de son père survenu en septembre dans des circonstances similaires. Avec, dans cette affaire également, un courrier mettant en cause l’Education nationale. Des cas certes extrêmes, mais qui illustrent le malaise profond qui règne au sein de l’institution, déjà confrontée à des actes de violence récurrents. Une colère, plusieurs racines « Je me suis réveillée épouvantablement fatiguée »  : c’est par ces mots que commence l’ultime lettre de Christine Renon, envoyée à son inspection d’académie et rendue publique. Elle y dénonçait la solitude des directeurs d’école face à des tâches « chronophages » et pour lesquelles les enseignants ne sont pas tou- GRAND ANGLE CNEWS.FR N°2472 MERCREDI 9 OCTOBRE 2019 7C. BUFKENS/SIPA LA PROFESSION TOUCHÉE PAR PLUSIEURS SUICIDES ET DES VIOLENCES LES PROFS EN SOUFFRANCE Depuis la prise de fonctions de Jean-Michel Blanquer, les réformes se sont enchaînées à un rythme très soutenu. jours formés. Des griefs partagés par de nombreux autres profs. Outre un manque chronique de moyens, ils disent avoir le plus grand mal à mettre en place des réformes qui s’enchaînent à un rythme effréné. Depuis deux ans, avec la prise de fonctions de Jean-Michel Blanquer au ministère de l’Education, ont en effet été introduites la loi sur l’école de la confiance ou encore la réforme du lycée. Des chambardements qui, sur le terrain, sont souvent mal perçus. Les enseignants leur reprochent même de faire perdre une certaine cohérence à leur métier. « Ce n’est pas le travail en soi qui est gênant, c’est le fait de ne pas comprendre pourquoi on le fait », résumait récemment une directrice d’école, citée par Le Monde. Cet état d’épuisement et de stress est aggravé, de façon alarmante, par la multiplication des violences contre les enseignants. Insultes, menaces ou même des coups… D’après la Fédération des autonomes de solidarité laïque (FAS), qui établit chaque année un baromètre sur le sujet, ces violences ont d’ailleurs progressé de 7% entre 2017 et 2018. Plusieurs vidéos relayées sur les réseaux sociaux, comme les menaces de mort proférées contre une professeure des écoles dans l’Hérault, ou une autre montrant un professeur d’EPS de Sarcelles (Val-d’Oise) aux prises avec un élève violent, illustrent à quel point un métier autrefois prestigieux est devenu éprouvant. N. MESSIASZ/SIPA EN CHIFFRES 12,4 MILLIONS D’ÉLÈVES étaient scolarisés en France à la rentrée 2019 (6,7 millions en primaire et 5,7 millions en collèges et lycées). 871 000 ENSEIGNANTS répartis dans 61 900 écoles et établissements scolaires étaient recensés à la rentrée dernière. 82% DE FEMMES travaillaient dans des écoles primaires en 2016, contre 65% en 1954. 28 000 EUROS BRUTS sont perçus en moyenne par les enseignants français en début de carrière. C’est 1 900 euros de moins comparé à la moyenne des pays de l’OCDE (2018). 6 550 EUROS sont dépensés tous les ans par l’Etat pour chaque écolier (maternelle et primaire), contre 8 710 euros pour un collégien et 11 060 euros pour un lycéen. L’institution taxée d’immobilisme Au-delà de cette crise, le monde enseignant se dit surtout déçu des solutions avancées par le ministère. Après le suicide de Christine Renon, Jean-Michel Blanquer a ainsi annoncé la création d’un « comité de suivi ». Une réponse jugée décevante par les intéressés, à l’image du plan contre les violences scolaires. Annoncé à la rentrée, il a mis en place des mesures qualifiées de mineures, comme le renforcement de patrouilles de police aux abords de certains établissements. La récente déclaration d’Emmanuel Macron, selon laquelle il « n’aime pas le mot pénibilité parce que ça donne le sentiment que le travail, c’est pénible » a, en dernier lieu, été mal perçue par des professeurs plus que jamais à fleur de peau. Pas de quoi rassurer une profession désabusée. n L’INFO EN PLUS Le dessinateur Remedium a rendu hommage à Christine Renon dans une bande dessinée. Celle-ci est visible via la page Facebook Cas d’école. DES FONCTIONNAIRES À BOUT DE NERFS Policiers, pompiers, infirmières, médecins… Le désespoir des professeurs illustre la souffrance au travail vécue par de nombreux agents des institutions publiques. Les réformes successives de ces dernières années, associées à des techniques de management inspirées du privé, ont ainsi parfois été accusées par les fonctionnaires de faire perdre sens et utilité à leur métier. Dans ces conditions, les pathologies psychiques et, pire, les suicides se multiplient. Si l’adage populaire veut « qu’un fonctionnaire, c’est fait pour fonctionner », pour certains, ce n’est plus possible.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :