CNews n°2454 13 sep 2019
CNews n°2454 13 sep 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2454 de 13 sep 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 17

  • Taille du fichier PDF : 6 Mo

  • Dans ce numéro : quand les pesticides sèment la colère.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
4 S. GRANGIER/CNEWS CLÉS DU JOUR N°2454 VENDREDI 13 SEPTEMBRE 2019 CNEWS.FR L’ŒIL DE... BON À SAVOIR L’HISTOIRE Laurence Ferrari LE CŒUR DES ENFANTS C’est un chiffre qui fait mal au cœur. En France, 62% des enfants de 8 à 14 ans craignent de devenir pauvres un jour, selon l’enquête du Secours populaire. Une peur qui a augmenté par rapport à l’an dernier. Le résultat, sans doute, des manifestations des gilets jaunes, où la précarité d’une grande partie des Français a été mise en lumière et en mots, des mots que les enfants ont entendus sur toutes les chaînes 90% estiment que l’on pourrait aider davantage les plus démunis. de télévision. Cette inquiétude est venue s’ajouter à l’angoisse de leurs parents de ne pouvoir leur offrir un futur meilleur. Heureusement, il y a leur énergie et leur optimisme. Ils sont 90% à penser que l’on pourrait faire beaucoup plus pour aider les personnes en difficulté financière. L’immense majorité des enfants le fait d’ailleurs à travers de petits gestes de solidarité. Alors, veillons à bien expliquer à nos enfants la dureté de la société, mais aussi à leur permettre de conserver leur insouciance et leur foi en l’avenir ! Laurence Ferrari, à retrouver du lundi au jeudi, à 18h, dans Punchline sur CNEWS. À RETROUVER SUR.FR LES TYPHONS MENACENT LE MONDIAL DE RUGBY Organisée au Japon la semaine prochaine, la Coupe du Monde de rugby pourrait être perturbée par d’énormes intempéries. POURQUOI LE VENDREDI 13 EST-IL UN JOUR DE SUPERSTITION ? Le vendredi 13 est une date particulière, qui est considérée comme un jour de chance pour certains et de malchance pour d’autres. L’origine de cette croyance est religieuse, puisqu’elle remonte à la crucifixion du Christ, qui aurait eu lieu un vendredi. De plus, la veille, Jésus aurait réuni ses apôtres lors de la Cène. Ils auraient été treize à table L’IMAGE À FLEUR DE PEAU avant que Judas, reconnaissant qu’il allait trahir Jésus, ne quitte la pièce, ramenant le nombre de convives à douze. Certains ont ainsi une peur panique du vendredi 13, qui s’appelle la « paraskevidékatriaphobie ». Mais dans les superstitions les plus optimistes, l’association des deux données – le vendredi et le 13 – annulerait la malchance. Cette date symbolique est aussi utilisée depuis plusieurs décennies par des sociétés de jeux d’argent pour des cagnottes spéciales, renforçant d’autant l’aspect positif. Une personne déguisée en fleur défilait récemment face au public de l’émission américaine « The Masked Singer » (Le chanteur masqué). Le concept  : des célébrités costumées chantent, et la plus mauvaise est éliminée par le public à chaque émission. Le perdant révèle alors son identité. La deuxième saison de ce télé-crochet commencera à être diffusée le 25 septembre prochain. SEQUESTRÉ, IL EST SAUVÉ PAR UN HEUREUX HASARD En cherchant des trafiquants de drogue, des policiers américains sont tombés sur un homme ligoté dans une cave. SHUTTERSTOCK/REX/SIPA S. PLATT/GETTY/AFP M. MEAD/SIPAC. SIMON/AFP R. LATOUR/REX/SIPA L’INCROYABLE ODYSSÉE D’UN BATEAU PLAYMOBIL En avant la belle histoire. L’Adventure, un bateau- pirate Playmobil, a récemment fait son entrée dans le Guinness Book des records. Et pour cause, mis à l’eau en mai 2017 par Ollie et Harry Ferguson, deux petits Ecossais de 8 et 5 ans, le navire en plastique vient de franchir la barre des 6 000 km parcourus à travers l’Atlantique. Le chemin ne s’est pas fait sans embûches, et il a fallu remettre à flot l’embarcation, qui s’est échouée à plusieurs reprises. Mais, prévoyants, les deux garçons avaient rempli L’Adventure de messages pour sensibiliser les navigateurs et curieux qui croisent sa route. Désormais, le petit bateau vogue au large de la Martinique, et en suivant les courants, devrait reprendre le chemin de l’Europe dans les prochains mois. C’EST ARRIVÉ... UN 13 SEPTEMBRE Une sonde soviétique atteint la Lune (1959). L’URSS parvient à envoyer la première sonde de l’Histoire sur la Lune. Baptisée « Luna 2 », elle s’y pose dix ans avant que l’Américain Neil Armstrong n’y mette le pied. Les accords d’Oslo sont signés (1993). A Washington, le Premier ministre israélien, Yitzhak Rabin, et le leader de l’Organisation de libération de la Palestine, Yasser Arafat, s’engagent à reconnaître leurs deux Etats. Une avancée dans le processus de paix. PARALYSÉE APRÈS AVOIR BU UNE SOUPE PÉRIMÉE Une femme a été intoxiquée par le botulisme, une maladie rare. Les bactéries étaient dans une vieille soupe de légumes. CATERS/SIPA
A. DE CSABAY ÉDITORIAL CNEWS.FR N°2454 VENDREDI 13 SEPTEMBRE 2019 LA BEAUTÉ DES ARBRES, LES RACINES DU MAL DIMANCHE 8 SEPTEMBRE Une longue, longue file d’attente à la Fondation Cartier, boulevard Raspail à Paris. Jeunes urbains, tempes grises, enfants accompagnés, femmes et hom mes de tous âges… Tous sont venus admirer l’extraordinaire exposition Nous les arbres, qui a démarré le 12 juillet dernier et a déjà accueilli plus de 60 000 visiteurs. Enorme succès, dû, bien entendu, à la qualité de l’exposition, mais aussi, sans aucun doute, à cette prise de conscience collective de l’importance des arbres dans nos vies, augmentée par une actualité violente  : l’Amazonie qui brûle. J’ai été fasciné par la richesse de la proposition artistique et scientifique qui tourne autour de quelques grands thèmes  : la connaissance des arbres, leur esthétique, leur destruction. Les œuvres abondent. Tableaux, dessins, installations, sculptures, inventions et créations éblouissantes de talent et de couleurs. On s’arrête devant chaque toile, chaque photo. Les dessins d’artistes yanomami, ces Indiens vivant dans la forêt de l’Amazonie brésilienne, un peuple autochtone en danger – on apprend, au fil de l’exposition, que 238 langues sont en voie de disparition – m’ont charmé. Il y a, dans leurs représentations d’arbres, feuilles, fleurs, fruits, écorces, une fraîcheur, une naïveté, une pureté. Retenez quelques noms  : le Brésilien Luiz Zerbini, le Yanomami Joseca, et, dans d’autres salles, deux Italiens, Leonardi et Stagi. Leur minutieuse utilisation de photographies les ont conduits à réaliser des dessins, à l’encre de chine sur papiercalque, étonnants de méticulosité et de sophistication graphique. Et puis, il y a le film de Raymond Depardon et Claudine Nougaret  : Mon arbre. Comme toujours, avec ce remarquable reporter-photographe et artiste, c’est simple, naturel et efficace  : des habitants de quelques petites communes de France, face à la caméra, parlent des platanes de leur village, de cyprès en Isère, ou LA SEMAINE DE PHILIPPE LABRO d’un cèdre bleu pleureur dans la vallée du Loup. C’est merveilleux de spontanéité et de franchise, celles de gens qui soignent, observent, aiment leurs noyers, tulipiers, arbousiers… Je vous recommande Nous les arbres, qui se tient jusqu’au 10 novembre. MERCREDI 11 SEPTEMBRE Une bonne nouvelle  : le départ de John Bolton, viré à la Trump, c’est-à-dire sans manières, par le seul truchement d’un tweet. Ce conseiller à la sécurité nationale de la Maison Blanche était le pire des « faucons », obsédé par la ligne dure en matière de rapports internationaux, quitte à souhaiter con flits et interventions armées. Un soulagement général s’est emparé du monde diplomatique. « Je pense que la menace d’une guerre à l’échelle mondiale est en train de s’évanouir avec la chute de Bolton », a d’ailleurs déclaré le sénateur Rand Paul, un républicain très conservateur du Kentucky. Autres bonnes nouvelles  : en foot, les Bleus « font le job ». Leurs adversaires (l’Albanie et Andorre) n’étaient pas très redoutables, mais enfin, la France a marqué sept buts en deux matchs. Par ailleurs, d’autres Bleus ont accompli l’exploit de battre, en quarts de finale du Mondial de basket, une équipe US, certes diminuée, mais tout même, c’est une sacrée date ! Il y a un homme infatigable. Il s’agit de Daniel Lacotte, auteur de plus de trentecinq ouvrages consacrés aux mots, proverbes, métaphores, travers de la langue française, avec des titres aussi savoureux que D’où vient cette pipelette en bikini qui marivaude dans le jacuzzi avec un gringalet en bermuda ? (éd. Vuibert). Sa nouvelle publication est arrivée  : 100% zéro faute (First Editions). Elle a pour ambition d’essayer de nous faire parler un français convenable. Il assassine les tics de langage – « à très vite » – et les Philippe Labro est écrivain, cinéaste et journaliste. Tous les vendredis, pour CNEWS, il commente ce qu’il a vu, vécu et observé pendant la semaine qui s’est écoulée. Un bloc-notes toujours subjectif, libre, et sans langue de bois. L’exposition « Nous les arbres » met en avant de nombreux artistes, comme le photographe Raymond Depardon. pléonasmes – « Annoncer à l’avance ». C’est drôle et utile. Ainsi  : « Quelle est la différence entre amener et apporter ? » On attend vos réponses. n Philippe Labro p.labro@cnewsmatin.net John Bolton vient d’être limogé. RAYMOND DEPARDON N. KAMM/AFP 5



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :