CNES Mag n°85 jui/aoû 2020
CNES Mag n°85 jui/aoû 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°85 de jui/aoû 2020

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Centre National d'Études Spatiales

  • Format : (180 x 240) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 2,2 Mo

  • Dans ce numéro : origines de la vie, l'ultime recherche.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
Signatures d’argiles sur Coprates Chasma, un vaste système de canyons à proximité de l’équateur de la planète Mars. L’altération des plaines et leur transformation en argiles prouvent ici que l’eau a été présente pendant de longues périodes dans ce secteur. LE CNES EN ACTIONS ieux ou astres, c’est toujours d vers le ciel que l’Homme a tourné son regard pour comprendre l’origine de la vie sur Terre. Aux incantations, la science préfère les explorations. Et si elle recherche dans l’espace les traces d’une vie primitive, c’est parce que sur Terre, tectonique, écoulement de l’eau et rayons UV les ont depuis longtemps effacées. Alors pourquoi Mars ? Pas vraiment pour trouver des « petits hommes verts »! L’exploration de la planète rouge s’explique rationnellement. « Bien qu’à la limite de la zone habitable du système solaire, Mars est une planète relativement facile d’accès par les sondes spatiales, explique Francis Rocard, astrophysicien et “Monsieur Mars” du CNES. Vénus est plus proche, mais beaucoup trop inhospitalière !» Par ailleurs, l’atmosphère martienne serait 2 0 née dans des conditions similaires à celle de la Terre et des traces d’eau y ont été identifiées… Des points de convergence forts qui appuient encore ce parti pris. DES DÉBUTS PÉRILLEUX Repérable à certaines périodes, la couleur rouge de Mars avait, déjà dans l’Antiquité, attiré l’œil des astronomes. Bien plus tard, Galilée en fit la première observation par télescope (1610). Dans les années 1960, les missions spatiales américaines et soviétiques ont initié les incursions dans la sphère privée de Mars. Exaltante, l’aventure était aussi complexe et périlleuse : conditions météo, perte de contrôle des sondes, atterrissages mal maîtrisés ou crashs. Plus de la moitié des missions martiennes ont échoué. Reste donc à saluer les réussites, en particulier celle de Mariner 9 (NASA 1971), premier véhicule à orbiter autour d’une autre planète que la Terre,
qui a découvert les volcans et canyons martiens. Puis, en posant les premiers engins sur le sol de la planète rouge, Viking (NASA 1975) a marqué le début de l’exploration robotique in situ. Pour des raisons technologiques, scientifiques, politiques ou budgétaires, l’épopée martienne a ensuite été mise en pause pendant vingt ans. Il a fallu attendre 1996 pour que les images spectaculaires de Mars Global Surveyor, les premières à haute résolution, relancent l’intérêt pour la planète rouge. La même année, la sonde américaine Mars Pathfinder, équipée de son petit rover Sojourner, a foulé le sol martien. UNE QUÊTE SANS FRONTIÈRES Japon, Inde, Grande-Bretagne, Russie... Les origines de la vie interpellent le monde entier. Mars est le point focal de missions scientifiques pour de nombreux pays. L’Europe spatiale se donne les moyens de participer à cette recherche. En 2003, elle lance Mars Express. Sa mission : recueillir des données sur la surface, l’atmosphère, l’ionosphère et le sous-sol de la planète toujours dans l’espoir de percer le grand mystère des origines de la vie. La collaboration du CNES à ces projets d’envergure tient à sa culture. Astrophysicien, premier directeur scientifique et technique du CNES, Jacques Blamont, récemment disparu, a été force de proposition pour associer le centre spatial à ces projets avant-gardistes. De la conception des ballons vénusiens et martiens au développement de sondes spatiales, il a impulsé cette culture de l’exploration du système solaire qui perdure aujourd’hui. Depuis les années 1990, toutes les missions martiennes embarquent une instrumentation dont l’agence spatiale française assure, au moins en partie, la maîtrise d’ouvrage. UNE QUESTION EXISTENTIELLE Et la fin de cet investissement n’est pas pour demain ! Mars 2020 de la NASA ou ExoMars (2022) de l’ESA embarqueront une grande part de l’expertise du CNES au cœur des ensembles instrumentaux. Le centre spatial participera aussi à la mission décisive qui se prépare avec Mars 2020 : Mars Sample Return (MSR). LE CNES EN ACTIONS 43 Sondes, orbiteurs, atterrisseurs, Mars a fait l’objet de 43 visites depuis les années 1960. Sur l’ensemble de ces missions, on comptabilise 22 échecs ou semi-échecs pour 21 véritables réussites. Odyssey, MEX, MRO, TGO, InSight, Curiosity, Maven, Mangalyaan, Mars Express et InSight sont en cours. Quatre missions s’y ajouteront en 2020 et 2022. Mission Mars Sample Return. 2 1 Décomposée en trois missions successives (cf. Instants T p. 28-29), MSR est dédiée au retour d’échantillons martiens pour une analyse approfondie sur Terre. Même si nous en sommes encore loin, ces rendez-vous consécutifs nous rapprochent inexorablement du scénario le plus extrême, celui de l’exploration humaine in situ. Mais attention : pas question de faire de Mars un plan B pour une planète Terre en danger ! Aux climatosceptiques qui se rassurent en pensant un jour coloniser Mars, Francis Rocard répond : « La seule planète habitable pour les hommes que l’on connaisse, c’est la Terre. » Alors pourquoi rechercher une autre vie ? Qu’est-ce que cela nous apporte ?, questionne l’astrophysicien avec un peu de provocation. La réponse n’est pas uniquement scientifique. En humaniste, il s’interroge : « Imaginez la révolution intellectuelle et philosophique que représenteraient des traces de vie sur Mars. Sera-t-elle fondée sur l’ADN, comme tous les organismes sur Terre ? Ou y a-t-il une diversité de formes de vie dans l’Univers ? » Alors, excitant ou vertigineux ? Si les questions existentielles n’ont pas leur place dans la charge utile des robots, elles restent néanmoins imprégnées dans la charge mentale des scientifiques.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :