CNES Mag n°85 jui/aoû 2020
CNES Mag n°85 jui/aoû 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°85 de jui/aoû 2020

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Centre National d'Études Spatiales

  • Format : (180 x 240) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 2,2 Mo

  • Dans ce numéro : origines de la vie, l'ultime recherche.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
Grande sœur Découverte par le télescope Corot, un programme CNES/ESA, CoRot-7b est une planète rocheuse environ 1,7 fois plus grande et cinq fois plus lourde que la Terre. Face jour, elle enregistre des températures de 2 500 °C contre -240 °C pour sa face nuit. Elle gravite à 2,5 millions de kilomètres de son étoile contre 149 millions pour la Terre. L’année y est courte : elle dure 20,4 heures. 2 600 Avec 2 600 exoplanètes détectées, c’est le télescope Kepler qui a en comptabilisé le plus. En juillet 2015, Kepler avait déjà fait exploser les compteurs puisque 1 284 planètes avaient été ajoutées aux 2 125 déjà connues. DRAGONFLY Titan est un véritable laboratoire chimique à ciel ouvert. Son atmosphère est quatre fois plus dense que celle de la Terre et sa composition aujourd’hui rappelle celle de la Terre primitive. Pendant deux ans et demi, Dragonfly (Libellule), drone-robot de la NASA, va déterminer le degré d’avancement de la chimie organique de Titan et chercher les maillons manquants entre la chimie prébiotique et la vie. Autre avantage : là où une astromobile n’évolue que sur quelques kilomètres, Dragonfly va en parcourir plusieurs centaines. Parmi les quatre instruments embarqués, le drone-robot s’appuiera sur DraMS, un analyseur chimique qui identifiera les molécules du sol. Si forme de vie il y a ou il y a eu, il devrait en trouver les signatures. Le décollage de la mission est prévu en 2026 pour un atterrissage sur Titan en 2034. EN CHIFFRES 2 316 MISSION CONJOINTE des agences spatiales américaine, européenne et italienne, Cassini-Huygens a ramené d’innombrables informations. En 2017, au moment de sa désintégration, elle avait déjà donné lieu à 2 316 publications. 1 8 De briques... et de broc LA VIE TERRESTRE NE SYNTHÉTISE QUE 20 ACIDES AMINÉS. Leur enchaînement précis détermine les propriétés de chaque protéine, codée par les acides nucléiques. Ces derniers portent l’information génétique transmise de génération en génération codée avec seulement quatre lettres – ATCG –, représentant chacune un composé particulier (adénine, thymine, cytosine et guanine). Les informations contenues dans le génome des cellules vivantes sont traduites en utilisant des « mots » essentiellement constitués à partir de trois des lettres de cet alphabet. La découverte de sucres, d’acides aminés et de précurseur d’éléments du code génétique dans certaines météorites laisse penser qu’ils étaient déjà présents lors de la formation du système solaire…
Intégration à l’Irap (Toulouse) du modèle de vol de SuperCam. LE CNES EN ACTIONS PERCER LE MYSTÈRE DE LA VIE D’OÙ VENONS-NOUS ? SOMMES-NOUS SEULS DANS L’UNIVERS ? CES QUESTIONS, QUI TARAUDENT L’HUMANITÉ DEPUIS DES SIÈCLES, SONT TOUJOURS SANS RÉPONSE. LES MISSIONS MARTIENNES, AUXQUELLES LE CNES S’ASSOCIE PLEINEMENT, ESPÈRENT TROUVER DE PREMIÈRES CLÉS DE COMPRÉHENSION CAR QUI MIEUX QUE LE SPATIAL POURRA APPORTER DES ÉLÉMENTS DE RÉPONSE À CETTE QUESTION QUI NOUS DÉPASSE ? 1 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :