CNES Mag n°79 fév/mar/avr 2019
CNES Mag n°79 fév/mar/avr 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°79 de fév/mar/avr 2019

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Centre National d'Études Spatiales

  • Format : (180 x 240) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 3,2 Mo

  • Dans ce numéro : indispensable espace !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36  |  Aller à la page   OK
36
TRANSFERT RECONNAISSANCE D’IMAGE AUTOMATIQUE L’interprétation d’images satellites est en pleine révolution. Dans la famille intelligence artificielle, le CNES a développé une méthode de photo-interprétation automatique et efficace, qui découle d’une étude menée en partenariat avec la DGA. asée sur le deep learning (« apprentissage B profond ») , la méthode de reconnaissance d’images développée par le CNES compile plusieurs techniques d’intelligence artificielle pour bâtir des algorithmes en réseau capables de traiter des problèmes complexes. Début 2017, les équipes du CNES ont lancé un test de reconnaissance automatique d’avions selon plusieurs classes  : les avions militaires, dont quatre modèles spécifiques, et les avions civils. « Nous avons commencé par travailler la méthode et son codage informatique, détaille Céline Angelelis, chef du service Analyse et algorithmie image. Pour apprendre aux algorithmes à reconnaître ce que l’on cherche à identifier, nous les avons nourris de nombreuses images de différents types d’avions dans divers environnements, car la texture du sol ou la présence d’ombres peut modifier la perception d’un objet. » Constatant un réel gain de performances, ces travaux se poursuivent dans le cadre du contrat d’études amont Optimom, commandé par la DGA. Mené par le CNES en partenariat avec le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA), l’Institut national de l’information géographique et forestière (IGN) et l’Office national d’études et de recherches aérospatiales (Onera), ce dernier vise à tester et faire mûrir de nouvelles fonctionnalités d’aide à l’exploitation des images satellitaires. Fin 2018, une première expérimentation sur une zone non définie a permis aux algorithmes de se confronter aux photointerprètes du ministère des Armées. Ces capacités ouvrent également la voie à de nouvelles perspectives pour le contrôle des satellites d’observation, la sélection des images à retransmettre au sol par exemple. 3 6 FR > 90% + de 90% des objets d’une image sont correctement détectés par la méthode de photo-interprétation.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :