CNES Mag n°66 oct 15 à jan 2016
CNES Mag n°66 oct 15 à jan 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°66 de oct 15 à jan 2016

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Centre National d'Études Spatiales

  • Format : (180 x 240) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 3,7 Mo

  • Dans ce numéro : innovation, un booster pour l'emploi !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
COSPACE BOOSTER L’ÉCONOMIE DU SPATIAL « L’ESSENTIEL Une équipe de France mobilisée et solidaire », tel est le slogan du CoSpace 1 qui joue sur la notion de groupe pour mutualiser les expertises et améliorer la compétitivité de l’industrie spatiale, notamment à l’export. Face à de nouveaux enjeux très concurrentiels, ce comité réunit industriels, PME et organismes publics, comme le CNES. Baptisé « Booster », son dispositif de soutien au développement des applications spatiales s’appuie sur les pôles de compétitivité dans le but d’inciter d’autres secteurs à recourir au spatial. Son objectif  : l’accès aux données spatiales des acteurs du numérique. Cette mise à disposition devrait optimiser la synergie entre start-up et organismes de recherche. Suite à un appel à candidatures, les trois premiers « Boosters » seront sélectionnés avant fin 2015 pour des propositions concrètes début 2016. Cette initiative devrait durer 2 ans et pourrait être renouvelée. 1. Le Comité de concertation État-Industrie sur l’espace est piloté par les ministères de la Défense, de la Recherche et de l’Économie. OO 0 8 ESSAIMAGE LES PREMIERS PAS DE WALDO ous n’avez pas le don d’ubiquité ? Immersive Robotics l’a développé v pour vous ! La start-up a conçu un projet de téléportation via Waldo, un robot immersif capable de voir à votre place, même là où vous n’êtes pas ! Né du mariage de la robotique et des techniques d’immersion, cet avatar est un pur produit de la réalité virtuelle. Immersive Robotics, elle, est un produit de l’essaimage du CNES qui soutient la création ou la reprise d’entreprise par ses salariés. Trois types de projets peuvent en bénéficier. Laurent Boireau, ingénieur à la direction des lanceurs, a, quant à lui, choisi de valoriser une technologie spatiale. Waldo préfigure de futurs robots à usage domestique ou professionnel. LA RECHERCHE AU SERVICE 1982 1999 La valorisation de la recherche publique est décrétée « axe majeur » de soutien à l’économie. La loi sur l’innovation formalise la création d’incubateurs comme services d’activités industrielles et commerciales.
MISSION GUYANE ALTOA PREND DE LA HAUTEUR ! L’ESSENTIEL Spécialiste des relevés topographiques des zones inaccessibles grâce à la technologie lidar aéroportée, la société guyanaise Altoa est aujourd’hui leader sur son marché. Son ascension démarre en 2006, lorsque Walid Mostafa relève le défi de la croissance avec le soutien de la Mission Guyane. Créée en 2000 pour accompagner le développement économique et social de la Guyane, cette direction déléguée du CNES a établi un partenariat fort avec la Région, l’État (au travers notamment des fonds européens) et les collectivités locales. De nombreux projets dans des domaines d’activité très variés ont pu être soutenus. Les sociétés ont pu compter sur les réseaux d’aides aux entreprises dans lesquels la Mission Guyane s’est totalement impliquée. L’ensemble de ces dispositifs a permis en 2007 à Walid Mostafa d’investir dans un nouveau lidar, puis en 2009 d’engager une activité de recherche et développement. Sa société s’est alors ouverte à l’export. Aujourd’hui, Altoa, c’est une équipe de 8 personnes qui réalise entre autres des missions en métropole, au Suriname et aux Antilles. WWW.CNES-CSG.FR DE L’ÉCONOMIE  : UNE CONSTANTE Le Code de la recherche confirme la mutation de la recherche vers une « économie de la connaissance ». Création du fonds d’investissement France Brevets dans le cadre du PIA  : le CNES signe un accord pour la valorisation de ses brevets. Les Sociétés d’accélération du transfert de technologies (SATT) sont lancées. 0 9 15% C’est l’impact économique du spatial en Guyane, rapporté à l’activité de la population guyanaise. Au Centre spatial guyanais, plus de 50 corps de métiers sont sollicités. L’activité spatiale a créé 1 700 emplois directs, 2500 chez les sous-traitants et 5000 emplois induits. Volontariste, la politique des « lanceurs » confirme l’expertise du CNES dans la maîtrise des systèmes globaux. 900 C’est le nombre d’emplois créés en Midi- Pyrénées par la filière d’océanographie spatiale ces 20 dernières années. Outre la création d’emplois, l’océanographie est devenue un véritable marqueur du territoire. 15/AN C’est le nombre d’embauches moyen réalisé par CLS (Collecte Localisation Satellites) chaque année depuis 30 ans pour répondre à sa forte croissance. Ces 6 dernières années, CLS a racheté six sociétés pour élargir le champ de ses savoir-faire, doper sa présence à l’international et chercher de nouveaux relais de croissance. 2006 2011 2012 2013 2014 Le projet de loi sur l’enseignement supérieur et la recherche réaffirme le transfert de technologies comme une mission du service public. Le 1er ESA BIC français est créé. Mise en place du réseau Pépite, qui atteste de la volonté du gouvernement de développer l’entreprenariat étudiant.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :