CNES Mag n°66 oct 15 à jan 2016
CNES Mag n°66 oct 15 à jan 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°66 de oct 15 à jan 2016

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Centre National d'Études Spatiales

  • Format : (180 x 240) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 3,7 Mo

  • Dans ce numéro : innovation, un booster pour l'emploi !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
R&T Le budget du plan de R&T des systèmes spatiaux du CNES est de l’ordre de 20 millions d’euros par an en dépenses externes. Ce chiffre, lissé sur 2011-2014, montre une part dévolue aux PME de l’ordre de 26%. De plus, les budgets démonstrateurs et composants stratégiques représentent environ 5 M € /an. CONCENTRÉ L’essentiel de l’activité spatiale française est regroupé dans trois pôles de compétitivité dédiés au secteur  : Aerospace Valley (Midi-Pyrénées et Aquitaine), ASTech (Paris-Île-de-France) et Pégase (Provence-Alpes-Côte d’Azur). Au total, on estime à 13 800 (respectivement 13 000, 200 et 600) le nombre d’emplois industriels du spatial dans ces trois régions. 1 lanceur = combien d’Airbus ? UNE ARIANE 5 COÛTE ENVIRON 150 M € , soit 2 à 2,5 fois moins cher qu’un Airbus A380. Ariane 6 vise une baisse des coûts de 40%, soit le prix moyen d’un Airbus A320. Par ailleurs, le coût de lancement d’un satellite de télécommunications représente moins de 3% des revenus générés par l’ensemble du secteur des télécommunications spatiales. EN CHIFFRES 43% DE TÉLÉPHONES MOBILES ET DE SMARTPHONES équipés d’un système de positionnement par satellites (GNSS). Un véritable marché, puisqu’on estime à 2,8 milliards le nombre de téléchargements d’applications utilisant de tels systèmes. Par ailleurs, 35% des modèles de récepteurs GNSS sont capables de suivre Galileo ! 1 8 mtil C’EST LE POURCENTAGE 178 M € C’est la somme consacrée à l’innovation spatiale dans le Programme d’Investissements d’Avenir (PIA). Cette somme inclut SWOT (instrument Karin), Myriade Évolutions, ainsi que les projets PFgeoNG/NEOSAT, électrification de la propulsion des satellites de télécommunications (EOR et E172B). Il n’inclut pas le projet Ariane 6, considéré comme une innovation industrielle.
LE CNES EN ACTIONS INNOVER POUR GAGNER L’INDUSTRIE SPATIALE DISPOSE AUJOURD’HUI D’UNE MATURITÉ TECHNOLOGIQUE ET D’UN POTENTIEL DE DÉVELOPPEMENT FORMIDABLES. DANS CE CONTEXTE, LE CNES SE RÉORGANISE ET ADOPTE UNE NOUVELLE FEUILLE DE ROUTE. AVEC UNE AMBITION  : FAIRE DE L’INNOVATION UN LEVIER DE CROISSANCE ET D’EMPLOI POUR TOUS LES ACTEURS DU SECTEUR. Le sismomètre SEIS de la mission franco-américaine InSight en intégration au Centre spatial de Toulouse. Pour la première fois, un sismomètre va être en mesure d’informer les scientifiques sur ce qui se passe à l’intérieur de Mars.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :