CNES Mag n°66 oct 15 à jan 2016
CNES Mag n°66 oct 15 à jan 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°66 de oct 15 à jan 2016

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Centre National d'Études Spatiales

  • Format : (180 x 240) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 3,7 Mo

  • Dans ce numéro : innovation, un booster pour l'emploi !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
INSPACE LE GUIDE ÉCLAIRÉ DES COLLECTIVITÉS LOCALES prévoir les mouvements de terrain, prévenir les crues… Le bassin minier Decazeville-Aubin a testé les applications satellitaires dédiées à la gestion des risques. La communauté du Piémont pyrénéen, elle, cherche à organiser le secours en montagne ou développer l’e-tourisme. Avec quel retour sur investissement ? Pour le savoir, des études ont été lancées. Leur impact sera analysé avec le concours d’InSpace. Créé en 2015 par la région Midi-Pyrénées, cet institut apporte son expertise aux collectivités et les aide à prendre les bonnes décisions en matière d’aménagement du territoire, de développement ou encore de services publics. En marge de cette mission, InSpace ouvre également aux fournisseurs de services les portes des collectivités, un marché souvent difficile à pénétrer. Enfin, InSpace est amené à favoriser la mutualisation des solutions, un atout pour certaines collectivités en recherche d’économies. 1 WWW.INSPACE-INSTITUTE.COM L’ESSENTIEL MARCHÉ TELESPACE PARTICIPATION SOUTIENT LES START-UP En avril 2015, Telespace Participation a fait son entrée au capital d’AdEcho Tech, spécialisée dans le biomédical. Filiale à 100% du CNES, ce holding financier soutient start-up ou sociétés en développement. Il apporte des garanties dans le cadre du plan d’investissement de la société ou intervient directement en qualité d’investisseur. Cet apport est essentiel pour de jeunes sociétés innovantes orientées vers des services intégrant des données satellitaires. Telespace Participation sert des projets dans des secteurs variés d’usage du spatial (santé, agriculture, automobile, etc.). PÔLE DE COMPÉTITIVITÉ UN CAMPUS INNOVANT DANS UN ÉCOSYSTÈME ÉNERGISANT TMA-Sud verra le jour sur la piste historique de l’Aéropostale, à Toulouse. Ce campus va penser autrement l’économie du spatial. Porté par la dynamique du pôle de compétitivité Aerospace Valley, il sera décloisonnant. Situé dans un quartier urbain, TMA-Sud se veut une vitrine. Il sera aussi un accélérateur économique ; il favorisera et multipliera le transfert des applications porteuses de technologies spatiales aux marchés, grâce à l’écosystème environnant. Le CNES, qui a renforcé sa présence dans tous les dispositifs innovants (ESA BIC Sud France, Aerospace Valley, IRT Saint-Exupéry, InSpace), soutient le projet depuis son lancement. Médiateur et facilitateur, c’est ainsi que l’agence spatiale se positionne. En phase de fonctionnement, elle participera à l’animation de l’écosystème et mettra à disposition les moyens techniques et l’expertise nécessaires. La première pierre devrait être posée sur le site, au cœur de cette mixité urbaine, fin 2015. La construction devrait être achevée en 2017. 1 0
//, BPIFRANCE PARTENAIRE DE TOUTES LES ENTREPRISES Une référence et un numéro de téléphone par région… BPIFrance, la banque publique d’investissement, c’est choisir la simplicité de contact avec les start-up, PME ou grands groupes. L’innovation est au centre de son action. « Notre soutien n’est lié ni à la taille ni à l’activité de l’entreprise ; il tient à l’analyse des risques, aux perspectives de différenciation et de création de valeur et aux enjeux économiques du projet », précise Laurent Cambus, délégué innovation Bpifrance Midi-Pyrénées. Entre innovations technologiques et transfert de technologies, aéronautique et spatial sont des secteurs de pointe. Garanties, prêts, aide au financement de l’innovation, voire interventions en fonds propres, Bpifrance est l’un des outils proposés par l’État pour soutenir l’économie. WWW.BPIFRANCE.FR L’ESSENTIEL CLS LA SUCCESS STORY l a société CLS 1 veille à la protection et à la préservation de la planète et des populations depuis 30 ans. Spécialisée dans la commercialisation du système Argos de localisation et de collecte de données, cette filiale du CNES, d’Ardian et d’IFREMER a su évoluer avec les technologies. Les systèmes d’observation des océans et des eaux continentales ainsi que la technologie radar ont enrichi le catalogue des solutions « clés en main ». Cette politique de diversification s’est révélée payante. La « communauté CLS » est passée de 25 salariés à 540 collaborateurs dans le monde entier. « Nos clients attendent des services intelligents qui compilent et intègrent des données pour en extraire de nouvelles informations. Notre champ d’action couvre la sécurité, la logistique et la gestion des opérations au quotidien. Notre développement tient à la fois à la diversification de nos systèmes et services et à leur intégration dans de grands projets. C’est le cas pour Indeso, un programme de préservation des écosystèmes indonésiens dont la maîtrise d’œuvre nous a été confiée », explique Christophe Vassal, président du directoire de CLS. La contractualisation de nouveaux marchés, notamment en Asie, permet à CLS d’envisager des objectifs ambitieux pour l’avenir  : son chiffre d’affaires pour 2015 dépassera les 100 M € . 1. Collecte Localisation Satellites. CLS, une entreprise dynamique, à l’image de Christophe Vassal, président du directoire. 1 1



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :