CNES Mag n°52 jan/fév/mar 2012
CNES Mag n°52 jan/fév/mar 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°52 de jan/fév/mar 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Centre National d'Études Spatiales

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 76

  • Taille du fichier PDF : 14 Mo

  • Dans ce numéro : l'innovation Pléiades.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 58 - 59  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
58 59
J dossier Special report CATASTROPHES MAJEURES Quand chaque seconde compte Le Centre opérationnel de gestion interministérielle des crises (Cogic) du ministère de l’Intérieur a pour mission de gérer les crises qui relèvent de la sécurité civile. Organisé pour réagir vingt-quatre heures sur vingt-quatre, il s’appuie sur des moyens humains et matériels importants, incluant le spatial. Les satellites Pléiades sont appelés à jouer un rôle déterminant dans les situations de grande urgence pour fournir rapidement les informations utiles aux secours. Suite autsunami, carte de l’aéroport japonais de Sendai, produite le 15 mars 2011 par le Sertit, à partir des données cartographiques de WorldView 2 et d’OpenStreetMap. Map of Sendai airport generated on 15 March 2011 by SERTIT from WorldView-2 and OpenStreetMap data. Ils sont près de 50 cadres et militaires à assurer le fonctionnement quotidien du Cogic. Une dizaine d’entre eux sont affectés à la veille permanente. Sur le terrain, 240000 sapeurs-pompiers et marins-pompiers sont prêts à intervenir en cas d’urgence. Les risques à gérer ? Catastrophes naturelles (inondations, tempêtes, incendies, séismes), pollutions marines, aléas sanitaires, déminages, menaces terroristes, etc. Pour déclencher les opérations de secours en cas de force majeure, le Cogic s’appuie notamment sur l’imagerie spatiale fournie par l’intermédiaire de la Charte internationale Espace et catastrophes majeures et le volet « urgence » du programme européen GMES (Global Monitoring for Environment and Security). Un outil d’aide à la décision La Charte crée une solidarité internationale entre certaines agences spatiales, dont le CNES, qui s’engagent en cas de catastrophe à mettre à disposition leurs ressources spatiales pour améliorer l’efficacité des services de secours et venir en aide aux victimes. « Le Cogic est le seul opérateur en France à pouvoir activer la Charte, donc à accéder en urgence aux données satellitaires. Ces images fournissent des renseignements essentiels sur la situation sur place. C’est une aide opérationnelle à la décision pour savoir quels moyens envoyer et où les positionner », explique le colonel Bruno Maestracci, chef du Cogic. Même démarche pour le programme GMES, qui consiste à mettre en place des services européens communs en matière, notamment, de sécurité des personnes et des biens. Les moyens spatiaux d’observation de la Terre, et maintenant Pléiades, peuvent « caractériser rapidement et précisément l’événement et le suivre dans le temps, comme le souligne Pierre Chastanet, responsable du service Systèmes d’information géographique du Cogic. Par exemple, dans le cas des inondations, nous pouvons évaluer les dégâts au fur et à mesure que le phénomène se propage ». Cartographier rapidement les dégâts L’agilité du système Pléiades, associée à la haute résolution et à la revisite quotidienne d’un même secteur, est adaptée aux enjeux de la sécurité civile. « Dans le domaine de l’aide d’urgence, la valeur de l’information décroît avec le temps, reprend Pierre Chastanet. Pour qu’elle soit utile, il faut l’acquérir vite, la traiter vite et la fournir vite. Le délai est de vingt-quatre heures entre le moment où nous déclenchons la Charte et celui où nous obtenons les images satellites via le Sertit, le service régional de traitement d’image et de télédétection, chargé par le CNES de réaliser la cartographie rapide des dégâts pour les services de protection civile. » En 2011, le Cogic a été impliqué dans plusieurs cas d’activation de la Charte et de son volet « urgence » de GMES, notamment : en février, au moment du séisme en Nouvelle- Zélande, lors dutsunami du 11 mars au Japon (moins d’une heure après les premières secousses), en octobre, lors des grands incendies de forêts à La Réunion. Les sommets du G8 et du G20 organisés en France ont été l’occasion d’un test de surveillance grâce à une simulation des images Pléiades. Car, où que ce soit, chaque seconde compte quand une catastrophe est là, ou pour la prévenir. 50/cnesmag JANVIER 2012
J Special report dossier Le satellite Pléiades H1A a observé le 8 janvier 2012 la nouvelle île formée en décembre 2011 suite à une éruption volcanique sous-marine au large de la côte ouest du Yémen en Mer rouge (altitude actuelle 30 menviron). Les éruptions volcaniques sousmarines donnent parfois naissance à de nouvelles îles, mais beaucoup ne résistent pas aux vents et aux vagues. 8 January 2012, the Pleiades 1A satellite observed the new island, currently rising to about 30m, formedin December by a submarine volcano eruption in the Red Sea off the west coast of Yemen. Submarine eruptions sometimes give birth to new islands, but many such formations do not withstand the winds and waves. DISASTER MANAGEMENT When every second counts The COGIC interministerial crisis management unit at the French Ministry of the Interior is charged with managing civil protection crises. Setup to respond round the clock, it mobilizes considerable human and material resources, among them satellites. The Pleiades satellites are destined to play a key role in disaster response by getting data quickly to emergency management teams. A team of nearly 50 civilian and military personnel runs the COGIC unit from day to day, of which 10 take turns to provide round-the-clock monitoring. A corps of 240,000 land and naval fire and rescue crews is ready for action in an emergency. The types of hazards they have to deal with are natural disasters (floods, storms, fires and earthquakes), marine pollution, public health alerts, mine clearance and terrorist threats. For emergency response operations in the event of force majeure, COGIC employs satellite imagery supplied through the International Charter on Space and Major Disasters and the Emergency Response service of the European GMES 1 programme. Decision-support tool The International Charter brings together space agencies, among them CNES, who supply their space assets in the event of a disaster to aid emergency relief teams and disaster victims. « The COGIC unit is the only operator in France authorized to activate the charter and obtain emergency access to satellite data, » explains COGIC chief Colonel Bruno Maestracci. « Satellite imagery provides vital information on the situation on the ground, helping to decide what resources to send and where to position them. » The same approach applies for GMES, which pools European services designed, among other things, to protect people and property. Space-based Earth-observation assets, now including Pleiades, can « quickly and precisely characterize an event and track it over time, » asserts Pierre Chastanet, in charge of COGIC’s geographic information systems department. « For example, we can assess the damage caused by a flood as it propagates. » Fast damage mapping The Pleiades system’s agility, high resolution and daily revisit capability make it well suited to meet civil protection challenges. « In emergency response, the value of data decreases with time, » says Pierre Chastanet. « To be useful, information must be acquired, processed and delivered quickly. It takes 24 hours from the time we activate the charter to the moment we obtain satellite imagery via the SERTIT regional image processing and remote sensing department, which is tasked by CNES with supplying rapid damage maps to civil protection teams. » In 2011, COGIC was calledupon to activate the charter for emergency response several times, notably in February for the New Zealand earthquake, in March for the Japanese tsunami (less than one hour after the first tremors) and in October for the wildfires in Réunion. The G8 and G20 summits in France were, like any such highlevel gathering, kept under very close surveillance, this time using simulated Pleiades imagery. Because, wherever a disaster occurs, every second counts to mitigate or respond to it. 1 Global Monitoring for Environment and Security. JANVIER 2012 cnesmag/51



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 1CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 2-3CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 4-5CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 6-7CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 8-9CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 10-11CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 12-13CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 14-15CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 16-17CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 18-19CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 20-21CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 22-23CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 24-25CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 26-27CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 28-29CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 30-31CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 32-33CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 34-35CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 36-37CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 38-39CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 40-41CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 42-43CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 44-45CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 46-47CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 48-49CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 50-51CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 52-53CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 54-55CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 56-57CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 58-59CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 60-61CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 62-63CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 64-65CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 66-67CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 68-69CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 70-71CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 72-73CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 74-75CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 76