CNES Mag n°52 jan/fév/mar 2012
CNES Mag n°52 jan/fév/mar 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°52 de jan/fév/mar 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Centre National d'Études Spatiales

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 76

  • Taille du fichier PDF : 14 Mo

  • Dans ce numéro : l'innovation Pléiades.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 42 - 43  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
42 43
J société Society u MARIE-CLAUDE SIRON, CNES Mars 500 ROMAIN CHARLES TÉMOIGNE Le 4 novembre 2011 prenait fin le programme expérimental russe Mars 500. Menée dans des modules spécifiques de l’Institut russe des problèmes médicaux-biologiques (IMBP), près de Moscou, cette aventure a simulé, durant cinq cent vingt jours, une mission aller-retour vers Mars. Son objectif : analyser les réactions physiologiques et psychologiques d’un équipage contraint au confinement. Rencontre avec Romain Charles, participant français. www.cnes.fr M A R S 5 0 0 Témoignage vidéo de Romain Charles après 520 jours d’isolement près de Moscou Video of interview with Romain Charles after 520 days in isolation near Moscow www.cnes.fr/webmag Ingénieur dans l’automobile, Romain Charles n’a rien d’un extraterrestre et semble même heureux d’avoir mené à son terme une expérience hors du commun. L’histoire a commencé par la réponse positive à un simple formulaire sur Internet. Intéressé par la proposition de l’Esa, partenaire de l’expédition Mars 500 avec Roscosmos (agence spatiale russe), cet ingénieur dans l’automobile ignorait que ce petit clic allait changer le cours de sa vie. Sélectionné avec cinq autres Européens, il se lance dans l’aventure. Divisées en trois huit, ses journées alternent alors expérimentation, loisirs et sommeil. Chargé des expériences physiologiques, Romain teste consciencieusement les réactions corporelles (réflexes, pression cardiaque et sanguine, urines, etc.) à diverses sollicitations. Une activité qui réclame concentration et réflexion, une manière aussi d’oublier le temps qui s’égrène lentement dans ce décor de station spatiale. Des jeux collectifs pour entretenir les liens Des différentes phases du voyage, celle du retour s’est révélée la plus difficile à appréhender. Un voyage aller/retour vers Mars est censé durer entre deux ans et demi et trois ans. Tous les scientifiques s’accordent à penser qu’au-delà de deux à trois mois le confinement est un obstacle majeur à ce type de voyage. Les organisateurs de Mars 500 avaient donc porté une attention toute particulière aux aspects psychologiques de la mission, en particulier aux loisirs. Les jeux collectifs se sont d’ailleurs révélés très efficaces pour souder l’équipe et dépasser les moments difficiles. Mais le meilleur remède à l’ennui demeure les échanges avec l’extérieur : « Écrire, recevoir du courrier de ma famille, de mes amis, oui, les contacts ont été très aidants. » Issus de divers continents, et tous ouverts aux autres, les six membres de l’équipage (trois Russes, un Chinois, un Italo-colombien et un Français) ont eu tout le loisir de découvrir les habitudes culturelles, les parcours, les amis et les familles de chacun. Cette source d’information est cependant passée bien après leur sujet de prédilection : la gastronomie ! Romain retrouvera ses compagnons en février à Cologne. Le rapport final de la mission devrait paraître à la fin du premier semestre 2012. 58/cnesmag JANVEIR 2012
J Society société MARS 500 Interview with Romain Charles Russia’s Mars 500 project came to a close on 4 November 2011. The 520-day experiment took place in dedicated modules at IMBP, the Russian Institute of medical and biological problems, near Moscow. The goal was to simulate a return trip to Mars to analyse the physiological and psychological effects on a confined crew. French volunteer Romain Charles shared his experience with CNES. change his life for ever. Selected with five other Europeans, he threw himself into the adventure. His days were divided into threeeight-hour shifts, alternating experiments, leisure time and sleep. Tasked with conducting physiological experiments, Romain diligently tested his body’s reactions— reflexes, heart and blood pressure, urination, etc.— to a range of stimuli. A task that called for concentration and clear thinking to forget the time ticking slowly away on this reconstruction of a space station mission. Automotive engineer Romain Charles looks nothing like an alien and seems pleased to have successfully completed such an extraordinary trial. It all began for him when he replied to a proposal posted on the Internet by ESA for the Mars 500 experiment in partnership with Russian space agency Roscosmos. Little did he know that a click of his mouse would Games strengthen ties Of all the phases of the ‘trip’, the return proved the most difficult to anticipate. A return voyage to Mars lasts between two and a half and three years. Scientists agree that for missions of more than two to three months, confinement becomes a major issue. The Mars 500 mission organizers therefore paid careful attention to psychological aspects, particularly leisure activities. Indeed, collective games proved very successful in forging relationships and overcoming difficulties. Yet the best cure for boredom remained contact with the outside world : « Whether writing or getting letters from family or friends, outside contacts helped a lot. » Coming from various continents and all very open to others, the six crew members—three Russian, one Chinese, one Italian-Colombian and one French—had plenty of time to discover the cultural differences, background, friends and family of the other participants. But the favourite topic of conversation turned out to be food and gastronomy. Romain will be seeing his companions again in February in Cologne, Germany. The final mission report is expected to be released in the first half of this year. Ser vice En juillet 2011, Cemex, numéro 1 mondial du béton prêt à l’emploi, a contacté Novacom Services pour améliorer la gestion de sa flotte de véhicules grâce à la géolocalisation. Cela permet d’assurer à ses clients la qualité du béton livré. En effet la fraîcheur est l’une des qualités essentielles du béton. Au-delà de deux heures dans les toupies, il se fige et se révèle inutilisable. Désormais, les 90 terminaux installés sur ses pompes à béton mettent en relation livreurs et clients, et contribuent à la préservation de l’environnement. Parmi les services de base de Novacom, la géolocalisation, le calcul du temps de trajet, la gestion et la rentabilité des flottes de véhicules, les solutions anti-effraction constituent le socle essentiel. Ensuite chaque secteur bénéficie d’adaptations spécifiques, comme par exemple l’équipement des déneigeuses d’Indre-et-Loire ou celui des bennes à ordure de la Sita. En équipant ses pompes, Cemex voulait, quant à lui, s’assurer des délais de livraison, élément capital de la qualité de son service. Dans ce cas, la géolocalisation indique l’heure d’arrivée u MARIE-CLAUDE SIRON, CNES Novacom assure la livraison de béton frais sur place, le temps d’attente chez le client, et contribue à la résolution des éventuels litiges entre les deux parties. Autre avantage : la rotation entre les toupies et la réduction des temps d’attente lors de leur chargement ou déchargement. Mais l’équipement de terminaux avec application Smartphone sur toutes les pompes de l’entreprise n’est pas sans contraintes pour les livreurs. L’utilisation de nouvelles technologies confère à leur travail un aspect valorisant, mais proscrit toute pratique illicite. Par exemple l’humidification du béton en cours de route pour le rafraîchir (totalement interdite) est désormais identifiée par un contrôle de l’ouverture de l’eau. De même, l’affichage sur les PDA des lieux de décharge du béton rend dissuasif le déchargement du surplus restant dans la toupie en dehors des lieux strictement autorisés ! Forte de cette expérience acquise avec Cemex, Novacom Services vient de remporter un autre marché visant l’équipement de 750 pompes à béton. Jean Muller, directeur commercial de Novacom, s’en réjouit, l’environnement aussi. www.cnes.fr N O V A C O M S E R V I C E S Le pistage des barges fluviales par satellite en vidéo Tracking river barges by satellite ; see the video www.cnes.fr/webmag SERVICE Novacom delivers fresh concrete In July 2011, Cemex—the world leader in ready-mixed concrete—contacted Novacom Services to improve its fleet management and assure the quality of its concrete deliveries. Time is of the essence for ready-mixed concrete. After two hours in a concrete truck mixer, it starts to harden and can no longer be used. Ninety Novacom terminals are now used to link customers and truck drivers while at the same time helping to protect the environment. Novacom’s basic service offer includes vehicle positioning, trip-time calculations, fleet management and profitability and anti-theft solutions. This offer is then customized for each sector, such as tracking snow ploughs or refuse bins. By equipping its pump trucks, Cemex can check concrete delivery times, which is key to assuring service quality. The Novacom terminal indicates the time of arrival and time spent on the customer’s site, helping claims resolution between the two parties. Another advantage is the time gained, whether between two deliveries or during filling and emptying operations. Fitting terminals with a smartphone application to all the company’s trucks is an additional constraint for the drivers. It may be gratifying to use such new technologies, but they also rule out illegal actions. Forbidden operations such as adding water to make the concrete more liquid again are recorded by a tap-opening control system. Similarly, the PDA clearly shows where concrete was delivered, which dissuades drivers from unloading any surplus still in the truck anywhere except at authorized sites. Novacom Services has builtupon the experience gained with Cemex to win another contract for 750 concrete pump trucks—good news not only for Novacom’s sales director Jean Muller, but for the environment too. JANVIER 2012 cnesmag/59



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 1CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 2-3CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 4-5CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 6-7CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 8-9CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 10-11CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 12-13CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 14-15CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 16-17CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 18-19CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 20-21CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 22-23CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 24-25CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 26-27CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 28-29CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 30-31CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 32-33CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 34-35CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 36-37CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 38-39CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 40-41CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 42-43CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 44-45CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 46-47CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 48-49CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 50-51CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 52-53CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 54-55CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 56-57CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 58-59CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 60-61CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 62-63CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 64-65CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 66-67CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 68-69CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 70-71CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 72-73CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 74-75CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 76