CNES Mag n°52 jan/fév/mar 2012
CNES Mag n°52 jan/fév/mar 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°52 de jan/fév/mar 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Centre National d'Études Spatiales

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 76

  • Taille du fichier PDF : 14 Mo

  • Dans ce numéro : l'innovation Pléiades.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
ERATJ news LANCEUR VEGA LE CHEF DE FILE D’UNE NOUVELLE GÉNÉRATION Nouveau format, nouveau moteur, nouvel ensemble de lancement : sur le pas de tir du Centre spatial guyanais, Vega, le lanceur léger européen à forte coloration italo-française, fait office de pionnier. Avec ses 30 mètres au garrot, il est le chaînon manquant à l’ensemble d’Ariane 5 et Soyouz. En choisissant l’option Vega, l’Esa et certaines agences comme le CNES s’affranchissent des anciens missiles russes pour leurs missions scientifiques. Elles mettent en pratique la volonté réaffirmée d’autonomie pour l’accès à l’espace inscrite dans l’histoire de l’Europe spatiale. « Dédié aux lancements des petits gabarits, mini et microsatellites, Vega élargit la gamme des lanceurs opérés par Arianespace, mais pas seulement. En compilant les innovations technologiques, il préfigure aussi les lanceurs du futur, tant d’un point de vue technique, particulièrement dans le domaine de la propulsion solide, qu’en termes de réduction des coûts », confirme Philippe Pascal, sous-directeur technique à la Direction des lanceurs du CNES. Le moteur P 80 à propergol solide est à lui seul un véritable démonstrateur technologique. Le Centre spatial guyanais n’a pas été en reste. Inutilisé depuis bien des années, l’ensemble de lancement Ela-1, pas de tir originel des Ariane, a été réhabilité. Modernisé et adapté aux spécificités de Vega, il a tiré un bénéfice maximum de l’existant et des synergies avec Ariane 5. Il a recréé les conditions optimales de réussite des lancements. La partie très visible du pas de tir, devenu ZLV (zone de lancement Vega), pour l’occasion, est dotée d’un nouveau portique mobile, d’un mât fixe, de quatre pylônes antifoudre et de toutes les infrastructures pour assembler et contrôler le lanceur. VEGA LAUNCHER First of a new generation New format, new engine, new launch complex—Europe’s pioneering Vega light launcher, with its strong Italian and French roots, stands on the launch pad at the Guiana Space Centre (CSG). Just 30 metres tall, it completes Europe’s launch vehicle family, alongside Ariane 5 and Soyuz. By opting for Vega, ESA, CNES and other agencies will no longer rely on converted Russian missiles for their science missions. Vega also reaffirms Europe’s historic ambition to achieveindependent access to space. « Designed to launch small payloads, primarily mini- and microsatellites, Vega rounds out the range of launchers operated by Arianespace, » says Philippe Pascal, assistant technical director at CNES’s Launch Vehicles Directorate. « It also ushers in the launch systems of the future and boasts an array of technological innovations, particularly in solid propulsion, combined with lower operating costs. » The P80 solid-propellant firststage engine is a key technology demonstrator in itself. Facilities at the CSG have also been redeveloped to match. Unused for many years, the ELA-1 launch complex, built for Ariane 1 missions, has been recommissioned. Upgraded and adapted to Vega’s specific requirements, it has made maximum reuse of existing facilities and expertise as wellas synergies with Ariane 5 to recreate optimal conditions for a successful launch programme. Renamedthe ZLV (Zone de Lancement Véga), the Vega launch pad features a new mobile gantry, four anti-lightning masts and all the infrastructure to assemble and control the launcher. ÇA BUZZ SUR… le Web du CNES Feuilleton Pléiades : participez au choix des images, découvrez les coulisses, téléchargez des fonds d'écran ! http://www.cnes.fr/images-pleiades Get the buzz in the CNES webspace Take your pick of Pleiades imagery, go behind the scenes and download desktop wallpapers ! www.cnes.fr ATV 3 prépare son départ A u Centre spatial guyanais, les opérations de préparation sont enclenchées pour l’ATV 3, en vue d’un lancement le 9 mars 2012. Baptisé « Edoardo-Amaldi », le cargo automatique européen s’apprête, comme les deux précédents, à rejoindre la station orbitale. « L’ATV doit livrer, en particulier, des équipements pour les expérimentations, des pièces de rechange, de la nourriture, de l’air et de l’eau, dit Patrice Benarroche, chef de mission. Mais il transportera aussi deux tonnes d’ergols destinés à la rehausse de l’ISS, 860 kg d’eau et 100 kg d’oxygène. » ATV-3 readies for launch Operations are underway at the Guiana Space Centre to prepare ATV-3 for launch on 9 March. Like its predecessors, Europe’s third automated transfer vehicle, Edoardo Amaldi, will fly to the International Space Station. « It will deliver experiments, spares and food, » says Patrice Benarroche, mission leader. « It willalso carry two tonnes of propellant to raise the station’s orbit, plus 860 kg of water and 100 kg of oxygen. » www.cnes.fr V E G A La nouvelle fusée européenne en détails The new European launcherup close www.cnes.fr/webmag 18/cnesmag JANVIER 2012
SONDES JUMELLES Le champ gravitationnel lunaire au peigne fin Lancées le 10 septembre 2011 de cap Canaveral, les sondes jumelles de la mission Grail viennent d’entrer en phase d’observation. Leur voyage d’approche a duré trois mois, soit un trajet de 4 millions de km passant par le point de Lagrange L1 1. « Cette11 e mission du programme Discovery de la Nasa effectuera un relevé très détaillé du champ de gravité de la Lune », précise Francis Rocard, astrophysicien au CNES. Conçus sensiblement à l’identique, les deux satellites sont placés sur une orbite basse polaire lunaire à 5 km d’altitude. Ils circulent sur des orbites identiques séparées de 200 km environ. L’instrument embarqué mesure leurs écarts de vitesse et de distance. Ces écarts surviennent lors de variations du champ de gravité lunaire. Ils sont enregistrés avec une précision de 2 – 3 micromètres près, soit 1 millionième de mètre. Des cartes haute résolution du champ gravitationnel lunaire seront établies à partir de l’exploitation de ces données. Elles contribueront à une meilleure connaissance de l’intérieur de la Lune, de son histoire thermique depuis sa formation, des informations utiles pour mieux comprendre la formation de la Terre et des planètes telluriques. 1 Point d’équilibre gravitationnel entre la Terre et la Lune. TWIN SPACECRAFT Mapping Moon’s gravity field in fine detail Launched on 10 September 2011 from Cape Canaveral, the GRAIL mission has now entered its observation phase. The two GRAIL spacecraft took three months to complete their 4-million-km voyage to the Moon, via the L1 Lagrangian point. 1 « NASA’s 11 th Discovery mission, GRAIL will compile an extremely detailed map of the Moon’s gravitational field, » says CNES astrophysicist Francis Rocard. The two spacecraft are near-twins and trail each other in the same near-polar orbit at an altitude of 5 kilometres, about 200 kilometres apart. The instrument on each spacecraft measures changes in their relative velocity and separation distance. These changes are caused by variations in the Moon’s gravitational field and are recorded with a precision of 2 to 3 micrometres (millionths of a metre). Scientists will then translate these data into a high-resolution map of the lunar gravitational field. This information will help us understand the Moon’s interior and thermal history, which in turn will provide clues about how Earth and terrestrial planets were formed. 1 Point where the Earth’s and Moon’s gravity cancel each other out. ROBUSTA FIERTÉ ET FÉBRILITÉ À L’UNIVERSITÉ MONTPELLIER 2 Le 9 novembre 2011 marque la fin d’une aventure à l’université Montpellier 2, celle de la construction du picosatellite Robusta. « À l’issue des tests de qualification, le satellite a été intégré dans le p-pod (système de mise en orbite), destiné à être lancé par Vega. Ce jour-là, nous étions à la fois fiers et fébriles », dit Sylvie Jarrix, chef de projet. Et pour cause : sélectionné dans le cadre de l’appel à idées Expresso, lancé par le CNES, Robusta n’a rien d’une figure de style. « Tout l’intérêt de ce projet était de concevoir et produire un véritable satellite opérationnel. » Sous ses dimensions XS, il abrite un réel potentiel technologique. Il va vérifier la dégradation en vol de composants électroniques. Mais les capacités scientifiques ne sont pas les seuls atouts à mettre à son actif. « Pendant quatre ans, près de 250 étudiants, des DUTistes jusqu’aux doctorants, se sont mobilisés. Le retour sur investissement attendu est énorme. Depuis les technologies spécifiques jusqu’aux matériaux, nous avions tout à apprendre. L’approche concrète des sciences, la stimulation des équipes, l’apport des experts du spatial, le défi à relever, tout plaide pour renouveler ce type de projet », disent à l’unanimité les membres de l’équipe d’encadrement. Avec le lancement de Vega, c’est une autre aventure qui s’enclenche pour Robusta : parti pour deux ans, il devrait collecter des observations exploitables en 2012-2013. ROBUSTA Lexique Picosatellite Un picosatellite répond à la norme cubesat : 1 kilogramme, 1 litre, 1 watt. Glossary Picosatellite A picosatellite is the size of a cubesat : 1 kilogram, 1 litre, 1 watt. Palpable pride at University of Montpellier 2 9 November 2011 marked the end of an adventure at University of Montpellier 2 with the completion of the Robusta picosatellite. « After qualification tests, the satellite was integrated into the P-POD (polypicosatellite orbital deployer) ready for launch atop a Vega rocket, » says Sylvie Jarrix, project leader. « We were so proud and excited that day. » And rightly so. Selected under CNES’s Expresso competition, Robusta is more than just an academic exercise. « The point of the project was to design and build an actual working satellite. » Despite its small size it is packed with technological potential. Robusta will measure the degradation of electronic components in space. But its science mission is not its only achievement. « Over four years, 250 students have been involved, from engineering undergrads to PhD level. The expected return on investment is huge. From specific technologies to materials, we had to learnit all from scratch. Rigorous science, real motivation for students, input from space experts and the sheer challenges involved—everything says we should run this type of project again, » was the unanimous opinion of the project supervisors. Once in orbit, Robusta will enter the second phase of its adventure. For two years, it will collect data for analysis in 2012-13. Les 2 satellites Grail en orbite lunaire pour cartographier le champ de gravité de la Lune. The two GRAIL satellites are in lunar orbit on a mission to map the Moon’s gravity. JANVIER 2012 cnesmag/19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 1CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 2-3CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 4-5CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 6-7CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 8-9CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 10-11CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 12-13CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 14-15CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 16-17CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 18-19CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 20-21CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 22-23CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 24-25CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 26-27CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 28-29CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 30-31CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 32-33CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 34-35CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 36-37CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 38-39CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 40-41CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 42-43CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 44-45CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 46-47CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 48-49CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 50-51CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 52-53CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 54-55CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 56-57CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 58-59CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 60-61CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 62-63CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 64-65CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 66-67CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 68-69CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 70-71CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 72-73CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 74-75CNES Mag numéro 52 jan/fév/mar 2012 Page 76