CNES Mag n°43 oct/nov/déc 2009
CNES Mag n°43 oct/nov/déc 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°43 de oct/nov/déc 2009

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Centre National d'Études Spatiales

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 11,5 Mo

  • Dans ce numéro : l'espace au service de la défense.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
ERATJ news ÇA BUZZ SUR... le Web du CNES Pensez-vous qu’il y ait de la vie ailleurs dans l’Univers ? Donnez-nous votre avis en vidéo à l’occasion de la Fête de la science ! http://www.cnes.fr/arbre-a-palabres/Join the buzz on the CNES website Do you think there’s life on other planets ? Post your opinions on video as part of French national science week. www.cnes.fr t t OBSERVATION DE LA TERRE MISSION RENFORCÉE POUR CRYOSAT Issue d’une coopération Esa/CNES, Cryosat a été victime en 2005 d’une défaillance du lanceur Rockot. La mission de remplacement, Cryosat 2, devrait être lancée par un missile russe Dniepr reconfiguré fin février 2010. L’instrument, un SAR/altimètre interférométrique, reprend, en les optimisant, les technologies avancées du modèle originel. La charge utile redondée va permettre des observations selon trois modes : le mode altimétrique traditionnel pour l’acquisition de données océaniques, le mode SAR pour l’observation de la banquise et plus largement des zones des glaces de mer, enfin le mode interférométrique. Grâce à ce dernier, Cryosat répondra à une mission majeure, la mesure des variations de l’étendue, de l’épaisseur, et donc du volume des calottes polaires. Les données acquises alimenteront les travaux menés dans le cadre de l’étude sur l’élévation du niveau de la mer et, plus généralement, du changement climatique. Placée sur une orbite spécifique quasi polaire, Cryosat 2 aura un cycle répétitif d’un an. Sa charge utile va prolonger sa durée de vie jusqu’à une période minimale de cinq ans. EARTH OBSERVATION New CryoSat mission Developed under an ESA partnership with CNES, the CryoSat satellite was lost in 2005 when its Rockot launcher failed. The CryoSat-2 replacement mission is scheduled to launch atop a converted Dnepr missile/rocket in late February 2010. The SIRAL instrument (SAR/Interferometric Radar Altimeter) features a number of improvements on the advanced technologies of the original model. The redundant payload willallow observation in three modes : conventional radar altimeter (acquisition of ocean data), SAR mode (over ice fields and ice floes) and interferometer mode. CryoSat-2 willuse this third mode to pursue a key mission to measure variations in the surface area, thickness and therefore volume of the polar ice caps. The data acquired will feed into studies of sea level rise and climate change more generally. Positioned in a specific near-polar orbit, CryoSat-2 will have a repeat cycle of one year. Its payload has been designed for extended operationsup to a minimum of five years. Un accord cadre de coopération avec le Luxembourg/Cet accord a été signé le 18 mai 2009 par Yannick d’Escatha, président du CNES, et François Biltgen, ministre de la Culture, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche du gouvernement du grand-duché du Luxembourg. Dans le cadre de cette coopération, un partenariat dans les domaines scientifiques et technologiques sera développé ainsi que des échanges de personnel et l’accueil d’étudiants. Collaboration with Luxembourg/On 18 May 2009, CNES President Yannick d’Escatha signed a framework cooperation agreement with François Biltgen, Luxembourg’s minister for culture, higher education and research. Under this accord, the two countries will collaborate in science and technology as wellas implement schemes to exchange personnel and host students. BREVETS Le CNES ouvre sa bibliothèque Les activités spatiales génèrent nombre d’inventions brevetées qui pourraient se montrer profitables pour d’autres secteurs d’activité. Or, jusqu’ici, ces inventions sont souvent restées méconnues d’un public élargi. Fort de ce constat, le service Valorisation du CNES souhaite ouvrir sa « bibliothèque de savoirs » à une communauté plus vaste qui pourrait trouver dans les produits disponibles matière à développement. En ce sens, il vient de mettre au point des « offres de technologies », sortes de fiches techniques qui présentent en synthèse d’une page la thématique du brevet, quelques points clés de l’invention, son attractivité, des pistes de marchés potentiels, et définissent les secteurs ou professions qui, a priori, pourraient gagner à s’y intéresser. Ces fiches concernent des technologies nombreuses et variées. PATENTS CNES opens its library Space programmes generate a large number of patented inventions that could also prove profitable in other sectors. Yet many of these innovations remain largely unknown to wider industry at large. For this reason, CNES’s Applications & Exploitation department plans to open its « knowledge library » to a wider community so that these products can be further developed and utilized. The department has prepared what it calls « technology offers » — technical data sheets that contain a one-page summary of the subject of the patent, key facts about the invention, why it is useful, potential market applications and a list of sectors or professions that could benefit. These data sheets cover a broad and varied range of technologies. www.cnes.fr Le réseau des stations sol a 25 ans/En juin 2009, le CNES fêtait les 25 ans de son réseau de stations sol. Depuis 1984, ce réseau a assuré 18 mises à poste de satellites en orbite basse et 50 mises à poste de satellites géostationnaires. Il a assuré plus de 250 000 passages satellite de routine, 11 000 heures de support en mise à poste, et le contrôle quotidien de 17 satellites actuellement en orbite. Il a fourni et fournit toujours des supports complémentaires au profit d’autres agences spatiales (Nasa, Esa), d’opérateurs (Eutelsat, Inmarsat ou Intelsat) ou d’industriels (Thales, Astrium). Ground network turns 25/In June, CNES celebrated 25 years of its ground station network. Since 1984, the network has been used to position 18 satellites in low-Earth orbit and 50 in geostationary orbit. It has coordinated over 250,000 routine satellite passes and provided 11,000 hours of support for the control of 17 satellites in orbit today. In addition, it continues to provide support for other space agencies (NASA, ESA), operators (Eutelsat, Inmarsat, Intelsat) and industry partners (Thales, Astrium). 8/cnesmag OCTOBRE 2009
PHOBOS La lune de Mars en point de mire La mission Phobos-Grunt de l’agence russe Roscosmos va effectuer des observations in situ de Phobos, la lune de Mars, et ramener sur Terre environ 200 grammes d’échantillons collectés sur son sol pour analyse précise. Elle devrait apporter des informations précieuses sur l’origine de Phobos, son évolution en lien avec la planète rouge. Concernant la suite instrumentale Gap développée par l’Iki (institut de recherche spatiale russe, la France fournit le chromatographe GC (Latmos*,TDLA**) constitué de quatre diodes laser du GSMA***. Elle procure également, via l’Institut d'astronomie spatiale, un microscope visible et spectromètre infrarouge pour l’aide à la collecte des échantillons. Ce projet est sous maîtrise d’ouvrage Roscosmos. L’Iki assure les instruments scientifiques, le CNES les contributions instrumentales françaises pour le compte de l’ensemble des partenaires nationaux (CNRS, Université). Les deux agences spatiales ont concrétisé cette coopération par la signature, en juin 2009 au salon du Bourget, d'un protocole d’accord. Le lancement est prévu à ce jour en 2011. * Laboratoire atmosphères, milieux, observations spatiales. ** Tunable Diode LAser Spectrometer. *** Groupe de spectrométrie moléculaire et atmosphérique (Reims). Sights set on Mars moon Phobos-Grunt is a Russian Federal Space Agency (Roscosmos) mission to conduct in-situ observations on Phobos, the larger of the two small moons of Mars, and return 200 grams of surface samples for analysis. The mission is expected to provide valuable information about the moon’s origins and evolution in connection with the red planet. France is supplying the Gas Chromatograph (GC), developed by the LATMOS atmosphere, environment and space observation laboratory, and the TDLA tunable diode laser absorption instrument, comprising four laser diodes, developed by the GSMA molecular and atmospheric spectrometry group in Reims. These instruments are part of the GAP instrument suite (Gas Analytic Package) developed by the IKI space research institute in Russia. It has also contributed a visible microscope and infrared spectrometer to support sample collection, in association with the IAS space astrophysics institute. The project is coordinated by Roscosmos. IKI is responsible for the scientific instruments. CNES has overseen the contribution of CNRS* laboratories and university partners to these instruments. This collaborative programme is conducted under an MoU, signed by the two space agencies at the Paris Air Show in June 2009. The Phobos-Grunt mission is currently scheduled to launch in 2001. * French national scientific research centre HUMANAV 100 VÉHICULES ÉQUIPÉS ET TESTÉS EN AFRIQUE Catastrophes naturelles, conflits violents… les organisations humanitaires sont appelées à exercer leur mission au cœur de situations sensibles et complexes. En tous points du globe, plus de 50000 véhicules sont déployés pour sillonner des territoires souvent vierges de cartographie ou de moyens élémentaires de communication. Humanav va mobiliser les technologies spatiales (observation de la Terre, télécommunication et positionnement, navigation par satellite) pour mettre en place un service personnalisé de gestion de flottes au bénéfice des équipes en charge des secours aux populations. Des questions de sécurité des biens et des personnes à la gestion économique de la flotte ou à la question environnementale, Humanav prend en compte les paramètres spécifiques à chaque type de mission grâce à des « kits terrain » embarqués et une couverture mondiale adossée au réseau de télécommunication par satellite. Décidée et suivie par Unosat, Novacom, le HCR, le CICR et le CNES*, la phase de démonstration va démarrer cet automne avec 100 véhicules équipés : 20 basés au Tchad, 20 au sud du Soudan et 20 en Ouganda, pour le compte du UNHCR, et 12 véhicules basés au Népal, 15 au Zimbabwe, 13 en Côte-d’Ivoire pour le compte du CICR. * Le comité de pilotage est composé du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR) du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), d’Unosat, de Novacom et du CNES. 100 vehicles on test in Africa Humanitarian organizations work every day in complex and high-risk situations, from military theatres to the aftermath of natural disasters. Over 50,000 vehicles are deployed around the globe, often in uncharted territories where there are no maps or communication infrastructure. The Humanav solution uses satellite-based Earth-observation, telecommunication and navigation/positioning technologies to provide a customized fleet management service for response teams on the ground. From security of property and safety of life to fleet management economics and environmental factors, Humanav adapts to the specific parameters of each mission through in-vehicle « terrain kits » and offers global coverage via the satellite telecommunication network. Approved and coordinated by Unosat, Novacom, UNHCR, ICRC and CNES*, the demonstration phase kicks off this autumn with 100 Humanav-equipped vehicles : 20 based in Chad, 20 in southern Sudan and 20 in Uganda for UNHCR and 12 vehicles based in Nepal, 15 in Zimbabwe and 13 in Côte d’Ivoire for ICRC. * The project committee includes representatives of the United Nations High Commission for Refugees (UNHCR), the International Committee of the Red Cross (ICRC), Unosat, Novacom and CNES. OCTOBRE 2009 cnesmag/9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 1CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 2-3CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 4-5CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 6-7CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 8-9CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 10-11CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 12-13CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 14-15CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 16-17CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 18-19CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 20-21CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 22-23CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 24-25CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 26-27CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 28-29CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 30-31CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 32-33CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 34-35CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 36-37CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 38-39CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 40-41CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 42-43CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 44-45CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 46-47CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 48-49CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 50-51CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 52-53CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 54-55CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 56-57CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 58-59CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 60-61CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 62-63CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 64-65CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 66-67CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 68-69CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 70-71CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 72