CNES Mag n°43 oct/nov/déc 2009
CNES Mag n°43 oct/nov/déc 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°43 de oct/nov/déc 2009

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Centre National d'Études Spatiales

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 11,5 Mo

  • Dans ce numéro : l'espace au service de la défense.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 56 - 57  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
56 57
J dossier Special report u Capitaine de frégate/Commander (Navy) PHILIPPE ROSIUS, EMA, division « Espace programmes interarmées », Équipe défense du CNES/Joint Staff, space and joint programmes, CNES Defence Team Équipe de militaires américains venus pour la reconstruction de la province de Kapisa Parwan en Afghanistan. A U.S. military reconstruction team in the province of Kapisa Parwan, Afghanistan. Vers une défense européenne La France est convaincue de l’intérêt pour les défenses européennes d’augmenter la coopération dans le spatial militaire afin d’acquérir des capacités inabordables sur un plan national et de renforcer le statut de puissance de l’Europe. La coopération n’est donc plus une option. La véritable question est celle de sa mise en œuvre, qui devra combiner le maintien des souverainetés nationales et leur indispensable élargissement au niveau européen. La coopération se heurte parfois à des obstacles dus, en particulier, à la compétition industrielle, aux difficultés de synchroniser les besoins capacitaires et les accords internationaux, et à la multiplicité des acteurs (européens, nationaux, intergouvernementaux, publics et privés). Heureusement, ces difficultés sont surmontables, comme le prouvent les succès connus dans la conduite des programmes ou dans l’utilisation opérationnelle des systèmes spatiaux dans de multiples domaines. Partage des images au sein d’une communauté élargie La coopération dans le domaine de l’observation optique a débuté avec l’Italie et l’Espagne dans le cadre du programme Hélios, entré en phase opérationnelle en 1995. Ces pays ont été rejoints sur Hélios 2 par la Belgique et la Grèce. Cette coopération se concrétise dans l’emploi opérationnel. Ainsi, au-delà du partage des produits en son sein, la communauté Hélios a ouvert son système à l’Union européenne en fournissant des images au centre satellitaire de l’Union européenne (CSUE). Un accord spécifique a mis à sa disposition un grand nombre d’images pour l’opération qu’elle menait au Tchad et en République centrafricaine. Les avantages politiques et militaires issus de cette coopération ont prouvé son intérêt. C’est pourquoi elle se poursuit depuis 2004 par l’initiative Musis, à laquelle a adhéré l’Allemagne. L’implication récente de l’Agence européenne de défense (AED) sur le sujet vise à élargir encore cette coopération. En parallèle, pour compléter ses capacités d’observation de la Terre, la France a établi une coopération avec l’Italie et l’Allemagne qui porte sur des échanges d’images Hélios, Cosmo-Skymedet Sar-Lupe. 56/cnesmag OCTOBRE 2009
J Special report dossier Télécommunications, location de capacité Compte tenu de la vocation des pays européens à se projeter partout dans le monde, les besoins en communications longue distance ont explosé. Pour assurer la continuité de service de leurs constellations de télécommunications protégées, la France et l’Italie travaillent à la réalisation en commun d’un satellite militaire, Sicral 2. Et pour répondre à leur besoin croissant de liaisons haut débit non sécurisées, elles ont engagé le projet Athena-Fidus (France, Italie), auquel s’est associée la Belgique. Un autre exemple de coopération nous est donné par l’Otan, qui a adopté pour les télécommunications spatiales le principe d’une location de capacité auprès de trois nations : France (Syracuse 3), Royaume-Uni (Skynet 5) et Italie (Sicral). Surveillance de l’espace par un système dual La capacité de la France et de l’Europe à sécuriser l’accès et la libre utilisation de l’espace passe par un système de surveillance de l’espace. Dans ce domaine, l’Agence spatiale européenne conduit un programme visant à doter l’Europe d’un système dual, opérationnel et autonome. Les besoins opérationnels militaires sont définis dans le cadre de l’AED, qui bénéficie des travaux menés conjointement par la France et l’Allemagne. Sur le plan opérationnel, la France et l’Allemagne possèdent des capacités dans ce domaine grâce à leurs radars Graves et Tira. Une coopération a été formalisée pour en exploiter la complémentarité opérationnelle. Les applications spatiales ont un spectre de plus en plus large (navigation, cartographie, surveillance, etc.) et deviennent de plus en plus indispensables à l’activité humaine. Compte tenu des restrictions budgétaires, seule la coopération peut permettre le financement des moyens nécessaires. Elle est également un facteur de synergie dans la construction d’une Europe plus forte, plus visible et plus autonome. Dans un futur proche, l’enjeu de la coopération spatiale militaire en Europe est bien celui de la crédibilité militaire et diplomatique de notre continent. Towards closer defence cooperation in Europe France is convinced that closer cooperation must be sought in military space to acquire capabilities that no nation can afford alone and thereby secure Europe’s status as a world power. In other words, cooperation is no longer optional. The real question is how to achievethe vital aim of broader European cooperation while maintaining national sovereignty. Cooperation sometimes faces obstacles due in particular to industrial competition, the difficulty of reconciling capability requirements with international accords, and the number of stakeholders involved—European, national, intergovernmental, public and private. Fortunately, such obstacles can be overcome, as previous successes in carrying through programmes and operating space systems have shown. Sharing imagery within a broader community France began cooperating in optical Earth-observation systems with Italy and Spain on the Helios programme, which entered its operational phase in 1995. The two initial partners were joined by Belgium and Greece for Helios 2. Operational cooperation has since been extended to the European Union by supplying Helios imagery to the European Union Satellite Centre (EUSC). The centre received a large volume of imagery under a specific agreement for operations in Chad and the Central African Republic. The political and military advantages of this cooperation have proven worthwhile, so it has quite naturally been pursued since 2004 through the MUSIS initiative, which Germany has also joined. The European Defence Agency (EDA) is now seeking to broaden cooperation further. At the same time, to complement its own Earth-imaging capabilities, France has established a partnership with Germany and Italy to exchange Helios, COSMO- Skymedand SAR-Lupe imagery. Leased telecommunications capacity Given the vocation of European nations to maintain a global projection capability, long-distance communications requirements are burgeoning. To ensure continuity of service of their secure telecommunications constellations, France and Italy are working together to build the Sicral 2 military satellite. And to fulfil their growing non-secure broadband connectivity needs, they have initiated the Athena-Fidus project, joined by Belgium. Another Le radar de détection d’objets spatiaux Graves. The Graves radar detects objects in space. « LA COOPÉRATION EST UN FACTEUR INCONTOURNABLE DE SYNERGIE DANS LA CONSTRUCTION D’UNE EUROPE PLUS FORTE, PLUS VISIBLE ET PLUS AUTONOME. » « Cooperation is a key factor driving the construction of a stronger, more visible and more independent Europe. » example of military cooperation comes from NATO, which is leasing satcoms capacity from France (Syracuse 3), the United Kingdom (Skynet 5) and Italy (Sicral). SSA and dual use To secure access to and unrestricted use of space, France and Europe need a space situational awareness (SSA) capability. To this end, the European Space Agency (ESA) is leading a programme aimedat giving Europe an independent, operational dual-use system. Military operational requirements are being defined by EDA, supported by work conducted jointly by France and Germany. Both nations have an operational SSA capability with their Graves and Tira radars, and a formal cooperation agreement exists to exploit their complementary features. The scope of space applications is broadening constantly, taking in areas as diverse as navigation, mapping and surveillance, and they are becoming increasingly vital. In light of current budget restrictions, cooperation is the only way to fund the required assets. It is also a key factor driving the construction of a stronger, more visible and more independent Europe. In the short term, European military space cooperation will be the test of our continent’s military and diplomatic credibility. OCTOBRE 2009 cnesmag/57



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 1CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 2-3CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 4-5CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 6-7CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 8-9CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 10-11CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 12-13CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 14-15CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 16-17CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 18-19CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 20-21CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 22-23CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 24-25CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 26-27CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 28-29CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 30-31CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 32-33CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 34-35CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 36-37CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 38-39CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 40-41CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 42-43CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 44-45CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 46-47CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 48-49CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 50-51CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 52-53CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 54-55CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 56-57CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 58-59CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 60-61CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 62-63CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 64-65CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 66-67CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 68-69CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 70-71CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 72