CNES Mag n°43 oct/nov/déc 2009
CNES Mag n°43 oct/nov/déc 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°43 de oct/nov/déc 2009

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Centre National d'Études Spatiales

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 11,5 Mo

  • Dans ce numéro : l'espace au service de la défense.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
J POLITIQUE Business & politics Une délégation de dix parlementaires membres du GPE a visité lundi 27 avril le Centre spatial de Toulouse en présence du président du CNES. A delegation of 10 MPs from the GPE parliamentary space group visited the Toulouse Space Centre on 27 April, accompanied by the CNES President. De gauche à droite : From left : Jacques Masdeu-Arus, député des Yvelines/MP for Yvelines, Yannick d’Escatha, Alain Gournac, vice-président du GPE/GPE vice-chair, Loïc Bouvard, député du Morbihan/MP for Morbihan, Pierre Lasbordes, président du GPE/GPE chair, Bertrand Auban, sénateur de Haute-Garonne/Senator for Haute-Garonne, Pierre Forgues, député des Hautes-Pyrénées/MP for Hautes-Pyrénées, Jean-Claude Beaulieu, député de Charente-Maritime/MP for Charente-Maritime, Michel Voisin, député de l’Ain/MP for Ain. lancement depuis Kourou. Quoi de plus éloquent qu’un décollage d’Ariane 5 ! Avec l’exposition Satel-Light mise à leur disposition récemment, l’espace pourra être présent sur leur circonscription au plus près de leurs administrés… Je pense qu’aujourd’hui le groupe se porte bien, avec cent membres, même s’il reste toujours perfectible. Quelle est la portée des actions du GPE ? Les petits déjeuners donnent l’occasion aux présidents des grandes entreprises spatiales françaises de venir présenter et défendre leur programme, notamment au moment des discussions budgétaires, ou, à d’autres moments, de faire état de leurs préoccupations. À partir de ces échanges, le GPE porte leurs recommandations auprès du pouvoir public et auprès des partenaires européens, notamment au cours de la conférence interparlementaire européenne sur l’espace (CIEE). Nous essayons d’être présents et d’apporter notre expertise dans tous les débats qui ont trait au secteur spatial. Ainsi, nous avons travaillé avec le CNES, et tous ceux qui sont concernés, à la loi spatiale votée l’année dernière et dont le résultat est aujourd’hui salué par tous, y compris par nos collègues européens. Dernièrement, nous avons apporté notre contribution écrite au rapport sur l’avenir de la filière des lanceurs européens commandé par le Premier ministre à la Commission composée de Bernard Bigot, administrateur général du CEA, Yannick d’Escatha, président du CNES, et Laurent Collet-Billon, délégué général pour l’armement. Nous nous rendons aussi régulièrement sur les grands salons, comme le salon du Bourget (Paris), le salon MAKS de Moscou ou bien encore ceux de Farnborough à Londres ou Ila à Berlin… Ces déplacements sont essentiels dans la mesure où ils permettent de nous tenir au courant des projets de nos partenaires et de voir comment nous pouvons y être associés. En quoi consiste la conférence interparlementaire européenne de l’espace ? C’est un lieu d’échanges et de débats. La CIEE a été créée pour répondre à l’un des deux grands objectifs du groupe, celui de participer à l’élaboration d’une véritable politique spatiale européenne, notamment à l’occasion du débat budgétaire annuel où ses membres interviennent activement auprès des ministres compétents afin d’étudier la politique proposée et d’approfondir les points les plus importants. « IL Y A UN RENOUVELLEMENT AU SEIN DES PARLEMENTS QUI NÉCESSITE DE RECONSTRUIRE UNE NOUVELLE RELATION ENTRE NOUS. MAIS JE NE SUIS PAS INQUIET. » « We need to build a new relationship with recently elected members, but broadly speaking I’m not worried. » working pretty well. There aren’t many senators from theupper house, but thanks to the efforts of Senator Alain Gournac the numbers are increasing. To keep these people coming, we have to get them interested and keep them regularly informed. So, what better way to do that than to take them to Kourou to see an Ariane 5 launch, courtesy of CNES ! And with the Satel-Light exhibition put together for them recently, they’ll be able to take space to their constituents. I think the 100-strong group we have today is in good shape, even though there’s always room for improvement. What is the GPE’s scope of action ? The working breakfasts offer CEOs from leading space firms in France the chance to present and defend their programmes, notably when the budget is being debated in the house, or to voice their concerns. The GPE then transmits their recommendations to the government and our European partners, especially at the European Interparliamentary Space Conference (EISC). We try to be present and contribute our expertise in all debates that relate to the space sector. For example, we worked with CNES and stakeholders on the Space Law adopted last year, the results of which have been universally acclaimed, including by our European colleagues. More recently, we filed written submissions for the report on the future of the European launcher family commissioned by the Prime Minister from the review board composed of Bernard Bigot from CEA, the French atomic energy agency, CNES President Yannick d'Escatha and Laurent Collet-Billon at DGA, the French defence procurement agency. We also regularly attend the major trade shows like the Paris Air Show, MAKS in Moscow, the Farnborough Air Show and ILA in Berlin, to keep abreast of our partners’projects and see how we might get involved in them. What exactly is the EISC ? EISC is a forum for exchange and debate conceived to fulfil one of the GPE’s key goals, which was to help establish a genuine European space policy, notably during the annual budget debate where our members lobby ministers hard to look at policy proposals and flesh out the most important points. We have been coming together every year for the last 11 years now to reaffirmour support for the space sector. Today, EISC comprises parliamentary groups from nine countries that together account for 90% of ESA’s budget. We hope that in the future our meetings will truly become a parliamentary forum, despite the odd differences in opinion between nations. It is our clear priority to build a European parliamentary network. The EISC is open to all ESA and EU member states, so it is destined to grow. Poland and Romania recently signedup as new members, which shows that we are committed to a c 18/cnesmag OCTOBRE 2009
J Business & politics POLITIQUE Depuis onze ans, nous nous retrouvons tous les ans pour réaffirmer notre solidarité avec le secteur spatial. Aujourd’hui, la Conférence réunit les groupes parlementaires de neuf pays (qui représentent à eux seuls 90% du budget de l’Esa). Nous espérons que demain nos rencontres constitueront l’expression d’un véritable forum parlementaire, et ce en dépit, parfois, des divergences nationales. La perspective d’un réseau parlementaire européen s’inscrit en effet clairement comme notre priorité. La CIEE est ouverte à tout pays membre de l’Esa ou de l’Union européenne. C’est donc une conférence ouverte qui a vocation à s’agrandir. Les récentes adhésions de la Pologne et de la Roumanie sont la manifestation d’une volonté d’un destin commun, notamment dans la définition d’une politique spatiale européenne. Toutefois, nous avons aussi des membres associés, telle la Russie, et des observateurs comme les États-Unis et le Japon… Il y a une forte demande pour participer à cette Conférence, d’autant plus si le traité de Lisbonne est ratifié et que l’espace devienne une compétence partagée de l’UE. Depuis la création de la CIEE nous sommes restés très attachés à la notion d’espace au service des citoyens. Cette année nous débattrons particulièrement des enjeux du secteur spatial face à la crise. L’espace est un secteur porteur, innovant, qui peut et doit servir de levier pour l’économie européenne. Au cours de la Conférence de Londres, chaque délégation présentera deux projets spatiaux dont les retombées positives pour les citoyens sont significatives. Les projets seront présentés en exclusivité pendant la conférence. Le choix n’est pas encore tout à fait arrêté, mais ces projets s’inscriront dans notre préoccupation : l’espace au service de la société. Les parlementaires européens ont-ils tous les mêmes préoccupations sur les questions spatiales ? Il existe des divergences, mais il y a une vraie volonté d’arriver à une politique commune. Les Allemands sont très en avance sur l’aspect robotique, les Anglais privilégient les Satcoms, les Italiens ont beaucoup œuvré pour le programme Vega… Il faut toujours arriver à trouver des intérêts communs au-delà des simples volontés. Mais il convient d’être réaliste. Cette année sera particulièrement intéressante pour nos groupes respectifs car les Allemands ont voté et gardé leur chancelière. Les Italiens, les Belges ont eux changé. Il y a donc un renouvellement au sein des parlements qui nécessite de reconstruire une nouvelle relation entre nous. Mais globalement je ne suis pas inquiet. Par rapport au Parlement européen, menez-vous des actions particulières ? Le GPE a vocation à réunir des parlementaires de nationalité française au sein des parlements, national et européen. Or nous avons des difficultés à mobiliser ces derniers. Nous c u PHILIPPE COLLOT, CNES Satel-Light Un nouveau concept d’exposition itinérante Derrière le jeu de mot se cache le véritable esprit de cette nouvelle exposition que le CNES met en circulation à partir de cet automne. Satel-Light, parce que la forme du module principal donne d’emblée du sens à ce qui est présenté sur les panneaux et les vidéos. Satel-Light, parce que le défi était de réaliser une exposition légère (facilement transportable), de faible encombrement, sans stockage de caisses de transport, et aisément démontable par du personnel non spécialisé. Composée de deux meubles dont l’un se transforme en satellite une fois déballé, cette exposition répond en effet à de multiples besoins du CNES, qui souhaite honorer différents types de demande par un dispositif mesuré, dans un cadre budgétaire optimisé, et étayé de contenus de qualité. Outre l’ergonomie astucieuse, un effort a été porté sur la facilité de la mise à jour des textes. Les panneaux « solaires », porteurs d’affiches présentant les programmes du CNES, sont modifiables en quelques minutes pour coller au mieux à l’actualité du lieu et du moment. Trois écrans tactiles dispensent une importante sélection de contenus vidéo, avec là encore la possibilité d’adaptation aux lieux et aux publics rencontrés. Construit par le CNES, deux exemplaires existent : un géré par ses soins, l’autre qu’il a mis à la disposition du Groupe parlementaire sur l’espace, association d’élus nationaux ayant un intérêt pour les questions spatiales. Cette exposition circulera donc sur l’ensemble des territoires d’où proviennent ses membres afin de favoriser la communication sur l’espace vers les citoyens. Idéalement adapté aux petites et moyennes surfaces, cette exposition vient compléter la gamme de supports que le CNES utilise tout au long de l’année pour diffuser la culture spatiale auprès du plus grand nombre. SATEL-LIGHT A new travelling exhibition concept The wordplay reflects the rationale behind the new Satel-Light exhibition devised by CNES that will running from this autumn—the shape of the core module gives meaning to the panels and videos, while the whole thing has to be light and compact so that it is easily transported and taken down by non-specialist personnel. Consisting of two cabinets, one of which turns into a satellite once unpacked, Satel-Light meets CNES’s requirement for an adaptable, low-cost exhibition concept able to support quality content. Apart from the ingenious space-saving features, a lot of effort has gone into ensuring that texts are easilyupdated. The solar panels to which posters presenting CNES programmes are affixed can be changed in minutes to make room for local and recent events. Three touchscreens offer a wide choice of video content that can also be adapted to the venue and public. CNES has built two modules, one for itself and one for the GPE parliamentary space group at the French National Assembly. The exhibition will therefore be taking space to the public in members’constituencies. Ideally suited to small-to-medium-sized venues, this exhibition is a valuable addition to CNES’s portfolio of space culture outreach materials. OCTOBRE 2009 cnesmag/19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 1CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 2-3CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 4-5CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 6-7CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 8-9CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 10-11CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 12-13CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 14-15CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 16-17CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 18-19CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 20-21CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 22-23CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 24-25CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 26-27CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 28-29CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 30-31CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 32-33CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 34-35CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 36-37CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 38-39CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 40-41CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 42-43CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 44-45CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 46-47CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 48-49CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 50-51CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 52-53CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 54-55CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 56-57CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 58-59CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 60-61CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 62-63CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 64-65CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 66-67CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 68-69CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 70-71CNES Mag numéro 43 oct/nov/déc 2009 Page 72