CNES Mag n°42 jul/aoû/sep 2009
CNES Mag n°42 jul/aoû/sep 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°42 de jul/aoû/sep 2009

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Centre National d'Études Spatiales

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 7,5 Mo

  • Dans ce numéro : destination Guyane

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 58 - 59  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
58 59
J monde World J.-P. Véziant, deL. Baumgarten membre du Conseil exécutif du DLR, de Y. Alexeev directeur général de la NSAU et de nombreux invités ukrainiens de différents ministères ainsi que de chefs d’entreprise. Après un an de travail intensif, un premier bilan a été tiré à l’occasion d’un « mid-termevent » le 23 avril 2009 (à mi-parcours de ces deux années de jumelage) en présence de tous les acteurs concernés. Constat : plus que jamais le succès de la NSAU dépend du soutien du gouvernement ukrainien et de tous les acteurs impliqués. En matière d’audience, le 1000 e participant a été fêté en mai 2009. Plus de 80% d’entre eux sont ukrainiens, provenant d’environ 80 organisations différentes (le plus gros contingent venant bien sûr de la NSAU). En tout, plus de 35 missions ont été réalisées à Kiev et ailleurs en Ukraine, Présentation de l’équipe projet Elle est constituée de Pierre Frisch (CNES), Wolf Günther (BMWi), Eduard Kuznietsov (vice-directeur général de la NSAU), André Moussine-Pouchkine (conseiller permanent de jumelage), Alexander Melashenko (son homologue à NSAU) et leurs assistantes respectives Inna Martin et Irina Stubaylo. Rainer Scharenberg, pour le DLR, coordonne les activités des experts allemands et le projet est par ailleurs porté administrativement et financièrement par l’Adetef (Agence de coopération technique internationale des ministères chargés de l’économie et du budget) pour le côté français et par le GTZ (agence de coopération technique) pour le côté allemand. Meet the project team The team comprises Pierre Frisch (CNES), Wolf Günther (BMWi), Eduard Kuznietsov (Deputy Director General of NSAU), André Moussine-Pouchkine (EU resident twinning advisor), Alexander Melashenko (his NSAU counterpart) and their respective assistants, Inna Martin and Irina Stubaylo. DLR’s Rainer Scharenberg coordinates German expert activities. The administrative and financial aspects are handled by ADETEF 1 in France and GTZ 2 in Germany. 1 Association pour le Développement des Echanges en Technologie Economique et Financière – an international agency promoting international technical cooperation under the auspices of the French Ministries of the Economy and Budget. 2 Deutsche Gesellschaft für Technische Zusammenarbeit - German technical cooperation agency. 18 missions exploratoires et 16 séminaires ou workshops, un voyage d’études Esa d’une semaine et un training industriel de deux semaines en Allemagne et aux Pays-Bas ainsi que 8 réunions au niveau du comité directeur. En matière d’impact, 28 sessions ont été organisées à la NSAU (au cours de ces douze premiers mois) impliquant plus de 300 participants de l’agence ukrainienne, qui ont assisté à des visites et à des interviews de 18 entreprises clés du secteur spatial. Dans le cadre de ce jumelage, plus de 180 personnes sont venues de l’étranger. Un plan de communication a été mis en place impliquant la participation à des conférences de presse, une communication permanente de la part de la NSAU et de l’administration centrale sur les activités de jumelage, ainsi qu’un site Internet. En matière de pérennité, un certain nombre de structures permanentes ont été mises en place à la NSAU (groupes de travail, points de contact Espace FP7), y compris un incubateur d’entreprises « start-up ». Un certain nombre de projets (GEO UA, partie intégrante du Geoss, extension du projet Egnos, participation au projet Galileo) ont été mis en valeur par le projet de jumelage, ainsi que les contacts avec l’UE et l’Esa renouvelés et les projets bilatéraux engagés, en particulier avec le DLR. Les premiers résultats sont à la hauteur des efforts consentis. Dépassant le simple cadre du jumelage, ces résultats devraient donner des outils et une meilleure visibilité sur le fonctionnement de l’Europe spatiale, et ainsi booster le développement d’une nouvelle étape de la coopération spatiale entre l’Union européenne et l’Ukraine. POUR EN SAVOIR PLUS : FIND OUT MORE AT qwww.twinning-space.org.ua intensive work, the mid-termevent of 23 April 2009 provided an opportunity to assess progress with all interested parties present. The conclusion was that NSAU’s success depends more than ever before on the support of the Ukrainian government and all other stakeholders. Participation : the project celebrated its 1,000 th participant in May 2009. Over 80% are Ukrainian, from about 80 different organizations (the biggest contingent being of course from NSAU). Over 35 missions were successfully completed in Kiev and elsewhere in Ukraine : 18 exploratory missions and 16 seminars or workshops, a week-long ESA study trip and two weeks of industrial training in Germany and the Netherlands, in addition toeight steering committee meetings. Impact : 28 sessions were held at NSAU over the first 12 months, involving over 300 participants from the Ukrainian agency who attended tours and interviews with 18 key firms in the space sector. Over 180 people came from abroad during the first year of twinning. A project communication plan was setup, including participation in press conferences, constant communication by NSAU and the Central Administration on twinning activities, and a new website was created. Long-termfuture : a number of permanent structures were setup within NSAU (such as working groups and FP7 Space contacts), including a businessincubator for start-ups. The twinning showcased projects like GEO-UA (part of GEOSS), extension of EGNOS and participation in Galileo, renewed contacts with the EU and ESA, and initiated bilateral projects, especially with DLR. The preliminary results are a just reward for all this hard work. Extending far beyond twinning alone, the efforts should provide NSAU with the tools it needs and a better vision of how Europe’s space programme works, to usher in a new era of EU-Ukrainian space cooperation. 58/cnesmag JUILLET 2009
J RUSSIE RUSSIA u PAR CATHERINE IVANOV notre correspondante à Moscou Moscow correspondent World monde Russie Un centre universitaire dédié à l’espace En 1989, le recteur de l’université technique de Bauman, MGTU (l’équivalent russe de l’École polytechnique), porte l’idée d’« un centre spatial de la jeunesse », face à l’engouement des étudiants russes pour les métiers spatiaux. Le centre devait leur offrir les infrastructures nécessaires à la conception, la réalisation, les tests, le lancement et l’exploitation de projets spatiaux concrets. C’est chose faite depuis quelques années. Il est équipé, entre autres, d’une salle de contrôle et d’une salle blanche d’intégration, tout en bénéficiant de la proximité des locaux de l’université. Les temps forts de son programme reposent, tout d’abord, sur des Olympiades qui récompensent chaque année les meilleurs projets des lycéens de tout le pays en leur offrant la gratuité des études. Autres spécialités : la réalisation d’un microsatellite universitaire (2003-2006, le « Baumanetz ») ; une école d’été afin de les immerger dans des entreprises spatiales durant la période estivale ; Odyssée, un cycle de préparation et de formation au vol spatial (en 2009, deux étudiants sélectionnés par RKK Energia pour intégrer le corps des cosmonautes) ; et enfin le programme « Europe-Russie : regard de l’espace », suite logique du satellite universitaire franco-russe décidé, dans le cadre des années croisées France-Russie, par les ministres de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Valérie Pécresse et Andreï Foursenko. L’université Montpellier II a, quant à elle, été mandatée pour suivre ce projet en coopération avec le MGTU. Aujourd’hui l’étape suivante concerne son segment sol dont l’objectif visé est l’enseignement du traitement des données des satellites d’observation de la Terre. Il faut dire que le centre, dirigé par Victoria Maiorov, possède aussi son antenne de réception, offerte par la société Scanex. Un bel exemple de sujet d’étude pour les étudiants des deux pays passionnés par l’espace. Réalisation d’un microsatellite par les étudiants des universités de Bauman (Russie) et de Montpellier II (France) Students from the universities of Bauman (Russia) and Montpellier II (France) build a microsatellite. RUSSIA A university space centre In the light of Russian students’fascination with space and related professions, in 1989 the rector of the MGTU Bauman technical university in Russia—an elite engineering school—put forward the idea of a « space centre for young people. » The centre was to provide the infrastructures needed to design, develop, test, launch and operate real space projects. This idea came to fruition a few years back. The centre has its own control tower and clean room for integration operations, yet remains close to campus. One of the highlights of its curriculum is the annual Olympiads, an event that offers a grant covering study expenses to secondary-school students presenting the best projects in the country. Other highlights include development of the Baumenetz student microsatellite (2003-2006) ; a summer school that gives them a taste of working in space sector companies ; Odyssee, a preparatory cycle with spaceflight training (in 2009, two students were chosen by RKK Energia to join the Russian astronaut corps) ; and the « Europe-Russia seen from space » programme, a logical follow-on to the French-Russian university satellite initiated by the respective ministers of higher education and research, Valérie Pécresse and Andreï Foursenko. Montpellier University II was chosen to supervise this project in partnership with MGTU. The next step will be the development of a ground segment, designed to teach students data processing skills using Earth-observation satellite data. The centre, headed by Victoria Maiorov, already has a dedicated receiving antenna provided free of charge by Russian company Scanex : an excellent example of studies for space-minded students from both countries. Cette année, dans le cadre d’Odyssée, cycle de formation au vol spatial, deux étudiants ont été sélectionnés par RKK Energia pour intégrer le corps des cosmonautes. This year, RKK Energia chose two students from the Odyssee spaceflight training cycle to join the Russian astronaut corps. JUILLET 2009 cnesmag/59



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 1CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 2-3CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 4-5CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 6-7CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 8-9CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 10-11CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 12-13CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 14-15CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 16-17CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 18-19CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 20-21CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 22-23CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 24-25CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 26-27CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 28-29CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 30-31CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 32-33CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 34-35CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 36-37CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 38-39CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 40-41CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 42-43CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 44-45CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 46-47CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 48-49CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 50-51CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 52-53CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 54-55CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 56-57CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 58-59CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 60-61CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 62-63CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 64-65CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 66-67CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 68-69CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 70-71CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 72