CNES Mag n°42 jul/aoû/sep 2009
CNES Mag n°42 jul/aoû/sep 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°42 de jul/aoû/sep 2009

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Centre National d'Études Spatiales

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 7,5 Mo

  • Dans ce numéro : destination Guyane

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 44 - 45  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
44 45
J dossier Special report 1 2 Dès le début de la visite, c’est l’immersion au cœur des ensembles de lancement Ariane avec une escale au pied de la zone de lancement d’Ariane 4. The visit starts at the foot of the Ariane 4 launch complex. TOURISME INDUSTRIEL Un peu plus près des étoiles Vivre l’émotion vibrante d’un décollage en direct d’Ariane 5, suivre l’évolution de la fusée au-dessus de la forêt primaire de Guyane, revivre l’épopée fabuleuse de la conquête spatiale ou s’immerger au cœur des installations de lancement… autant d’expériences uniques que le Centre spatial guyanais propose quotidiennement à ses visiteurs. Du lanceur aux étoiles, le deuxième site le plus visité de Guyane vous fera découvrir toute la magie du spatial sur fond de forêt amazonienne. Avec ses 32500 visiteurs par an et ses 9570 invités aux lancements, le Centre spatial guyanais s’impose comme le premier site touristique industriel de Guyane, loin devant les autres sites de ce secteur comme la rhumerie Saint-Maurice ou la savonnerie de Mana. Et pour cause : approcher les installations de lancement d’Ariane 5, voir le prestigieux lanceur européen s’élancer en plein ciel dans un rai de lumière sont autant d’expériences inoubliables. Le directeur du CSG lui-même ne se rappelle jamais son premier lancement sans émoi : « J’ai assisté à mon premier lancement en 1988. Quand on connaît l’enjeu, le travail que représente un lancement, on ne peut qu’être ému. Ce fut un moment très particulier. » Une expérience unique que tout amateur muni d’une invitation peut vivre en assistant à l’envol d’Ariane 1 2 3 4 44/cnesmag JUILLET 2009
J Special report dossier depuis un des points d’observation rapprochés mis à disposition par le CNES. À ceux qui ne pourraient être présents à temps pour profiter de cette rencontre fugace avec la belle Ariane, le centre spatial propose de pénétrer au cœur de l’aventure spatiale en Europe et dans le monde au travers d’une visite du musée de l’Espace ou de ses installations. Dans le musée, c’est toute l’épopée spatiale qui se voit en effet revisitée au travers de modules sur les énigmes de la création de l’Univers, les premiers pas de l’homme dans l’espace, ou les applications satellitaires. Lieu de découverte scientifique et technique majeur, le musée de l’Espace est également le point de rendez-vous pour les visites gratuites des installations de lancement proposées au public du lundi au vendredi sur simple réservation. Soucieux de donner à voir à ses hôtes toute la dimension de ses installations colossales, le CSG a récemment renouvelé son circuit pour leur permettre de descendre en toute sécurité au pied des zones de lancement Ariane 4 et Ariane 5 et leur offrir une vue imprenable sur le chantier du lanceur Vega. Muni d’une pièce d’identité en cours de validité, vous franchirez donc l’enceinte de la base spatiale en bus climatisé pour une incursion de deux heures sur les lieux où se préparent les futurs succès d’Ariane 5, au moment même où se tiennent les opérations liées à la préparation des satellites et du lanceur européen. A little closer to the stars Feeling the thrill of an Ariane 5 launch and then watching it climbabove the primary Amazon forest, reliving the fabulous space adventure or seeing inside the launch facilities are just some of the unique experiences the Guiana Space Centre offers visitors every day. From its launchers to the stars, the second most visited site in French Guiana will give you a taste of the magic of space. With 32,500 yearly visitors and 9,570 launch guests, the Guiana Space Centre (CSG) is the country’s premier industrial facility for tourists, some way ahead of the rum distillery in Saint-Maurice or the soap factory in Mana. This is no surprise : seeing the Ariane 5 launch baseup close 3 4 Après un détour par le bâtiment blindé d’Ariane 5, le centre de lancement 3, les visiteurs sont conduits au pied de l’impressionnant pas de tir d’Ariane 5. Munis de casques, ils sont alors accompagnés par leur guide au pied d’un carneau, immense excavation sur l’aire de lancement servant à canaliserle jet puissant des gaz brûlés générés lors du décollage. After a quick detour to see the shielded ELA 3 Ariane 5 building, visitors arrive at the foot of the massive Ariane 5 launch pad. Donning safety helmets, they are then taken to see the huge flame trench where the gases burnt during a launch are channelled. 5 À la fin de la visite, les visiteurs gravissent les marches du bâtiment Jupiter, véritable tour de contrôle du CSG pendant les lancements. Dans la salle VIP Jupiter 2 seront évoqués les enjeux des nouveaux programmes Soyouz et Vega, l’engagement du CSG dans l’économie guyanaise et son souci de limiter l’impact de l’activité spatiale sur l’environnement. At the end of the tour, visitors climbthe steps to the launch control tower in the Jupiter building. In the Jupiter 2 VIP room, they learnabout the challenges of the new Soyuz and Vega programmes and how the CSG is working to support French Guiana’s economy and limit the environmental impacts of operations at the base. and watching Europe’s prestigious launcher as it soars skywards in a blaze of light is an unforgettable experience. Even the CSG’s director Joël Barre still feels a quiver of emotion when he recalls his first launch : « I attended a launch for the first time in 1988. When you know the stakes riding on every launch and the work that goes into it, you can’t help but be moved. It was a very special moment for me. » And it’s an experience that anyone can enjoy with an invitation to watch an Ariane launch from one of the public viewing points provided by CNES. If you can’t make it to a launch, the space centre takes you behind the scenes of the space adventure in Europe and around the world, with a visit to the space museum or the launch facilities. The museum lets you relive the space adventure through features on the formation of the Universe, humankind’s first steps on the Moon or satellite applications. Besides the opportunity to learnnew things about science and engineering, the space museum is also the rallying point for free tours of the launch facilities, which you can book from Monday to Friday. To enable visitors to appreciate the true scale of these huge facilities, the CSG has reorganized the tour circuit so they can safely approach the Ariane 4 and Ariane 5 launch pads, as wellas offering a superb view overlooking the future Vega launch pad under construction. All you need is some formof valid ID to enter the space centre for a two-hour tour in an air-conditioned coach of the base, where Ariane 5 and its satellite payloads are readied for launch. 5 6 6 Entre maquettes et expositions, le musée de l’espace déroule l’histoire de l’Univers et de sa conquête spatiale par l’homme. The mock-ups and exhibitions in the space museum chronicle the history of the Universe and the human space adventure. JUILLET 2009 cnesmag/45



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 1CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 2-3CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 4-5CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 6-7CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 8-9CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 10-11CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 12-13CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 14-15CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 16-17CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 18-19CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 20-21CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 22-23CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 24-25CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 26-27CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 28-29CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 30-31CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 32-33CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 34-35CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 36-37CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 38-39CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 40-41CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 42-43CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 44-45CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 46-47CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 48-49CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 50-51CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 52-53CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 54-55CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 56-57CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 58-59CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 60-61CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 62-63CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 64-65CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 66-67CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 68-69CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 70-71CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 72