CNES Mag n°42 jul/aoû/sep 2009
CNES Mag n°42 jul/aoû/sep 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°42 de jul/aoû/sep 2009

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Centre National d'Études Spatiales

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 7,5 Mo

  • Dans ce numéro : destination Guyane

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 42 - 43  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
42 43
J dossier Special report à toutes les manifestations visant à valoriser la destination Guyane, du salon du tourisme annuel de Matoury à la foire de Paris, le CSG n’hésite pas à s’investir dans tous les événements culturels ou sportifs dont la portée est susceptible de mettre en valeur l’image du département. Il en va ainsi d’événements médiatiques comme la transatlantique en solitaire Bouvet Rames Guyane, à laquelle il a contribué financièrement à hauteur de 150000 euros, sans compter la mise à disposition des balises Argos aux concurrents. Ainsi également d’événements culturels à vocation touristique comme le carnaval guyanais, soutenu non seulement à Kourou, mais aussi à Saint-Laurent-du- Maroni, Cayenne et Sinnamary, au travers de conventions passées avec plus de 70% des municipalités de Guyane. De fait, mû par sa vision d’avenir pour la Guyane, le CNES concourt au mouvement de diversification de son offre touristique. Au titre des programmes opérationnels et des contrats de projet État-région, gérés par la Mission Guyane, dont le responsable est Pierre Zammit, il accompagne financièrement la création de projets écotouristiques susceptibles de contribuer au développement durable de la filière. De la construction d’un écolodge flottant sur les marais de Kaw à l’installation aux abords de Kourou du centre amérindien Kalawachi en passant par la réhabilitation de maisons créoles à Cayenne, il n’hésite pas à encourager l’initiative locale. « Plus globalement, dès lors qu’un porteur de projet assume une initiative touristique compatible avec l’image du spatial en Guyane, nous sommes prêts à le soutenir. Avec un objectif principal : contribuer à la croissance d’une filière porteuse, susceptible de générer une activité pérenne et de dynamiser à terme toute l’économie guyanaise », conclut Joël Barre. Colorés et chaleureux, traversés de parfums exotiques, les marchés guyanais sont à l’image du département : riches en saveurs diverses. Ici celui de Saint-Laurent. The warmth, bright colours and exotic fragrances of French Guiana’s markets echo its diversity. Here, the market in Saint-Laurent. Bordée de maisons créoles au charme coloré, l’avenue du Général-de-Gaulle, principale artère cayennaise, sait s’animer au gré des nombreuses manifestations festives qui ponctuent la vie du département. Lined with its colourful creole houses, the Avenue du Général de Gaulle is Cayenne’s main artery, coming to life during the many festive events on French Guiana’s calendar. Le tourisme guyanais, paré pour le décollage Selon l’Insee, 2008 a été l’année du record de taux d’occupation des hôtels guyanais avec un taux de remplissage de 58,6%, en progression de douze points depuis 2004. En hausse de 15% de 2005 à 2007, le nombre de visiteurs suit une courbe ascendante depuis cinq ans. Une évolution positive que nourrit notamment l’activité soutenue de quelques sites prisés. Pour 2008 comme pour 2007, les îles du Salut arrivent en première position des sites les plus fréquentés avec leurs 49357 visiteurs, suivies du Centre spatial guyanais qui accueille 32500 visiteurs, sans compter les 9570 invités aux lancements d’Ariane et les 16700 visiteurs du musée de l’Espace. Au regard des chiffres publiés par l’Insee en 2007, sur les 108800 touristes comptabilisés, 34,6% appartiennent à la clientèle spatiale. Si près de la moitié des touristes séjournent en Guyane pour des raisons professionnelles, le tourisme affinitaire et le tourisme de découverte représentent près de 40% des flux. En hausse de 22% par rapport à 2005, le tourisme de découverte aura pu profiter de la diversification de l’offre entreprise par les professionnels locaux. Une offre diversifiée Mobilisant 2 178 salariés, l’offre touristique en Guyane compte aujourd’hui 85 hébergements (dont 30 gîtes de France labellisés) et 283 restaurants répartis sur tout le territoire. À disposition des touristes, 273 centres de loisir ou centres de gestion du patrimoine naturel, culturel et sportif proposent un large éventail d’activités : visite des points d’intérêt de la région, trekking, observation de la faune, randonnées en quad, accrobranche, pêche sportive, activités nautiques ou même ULM… Des sites à visiter… Représentée par plus de 30 voyagistes métropolitains et 11 réceptifs locaux, la Guyane est aussi présente sur la Toile. Après deux campagnes de promotion traditionnelles déployées en 2001 et en 2006 avec le soutien financier du CNES, le Comité du tourisme Guyanais (CTG) a fait le choix du e-marketing pour développer l’image de la destination. « Avec l’inauguration de notre site en avril dernier et l’installation de bornes interactives à l’aéroport de Rochambeau et dans le hall du CTG à Cayenne, premières déclinaisons de la stratégie e-marketing qui sera mise en œuvre, nous espérons donner une impulsion décisive au tourisme guyanais », précise Éric Madeleine, responsable du service observatoire et prospective au CTG. 42/cnesmag JUILLET 2009
J Special report dossier « ARBORANT LES COULEURS VIVES, TYPIQUES DE L’ART TRADITIONNEL TEMBÉ, LA PIROGUE DE CES JEUNES BUSINENGES GLISSE FIÈREMENT SUR LES EAUX SOMBRES DU FLEUVE MARONI, FRONTIÈRE NATURELLE ENTRE LE SURINAME ET LA GUYANE. » « Their dugout sporting the typically bright colours of traditional ‘tembé’art, these young Businenge slip proudly along the surface of the dark waters of the Maroni River, the natural border between French Guiana and Suriname. » Tourism ready for take-off in French Guiana According to INSEE, France’s national institute of statistics and economic studies, 2008 was a record year for French Guiana’s hotels, which were 58.6% full,up 12% since 2004. And the number of visitors is also on anupward curve over the last five years, increasing by 15% from 2005 to 2007. This positive trend is driving sustained activity at several popular tourist spots. In 2008 and 2007, the Îles du Salut came top with 49,357 visitors, followed by the Guiana Space Centre with 32,500, not including the 9,570 guests at Ariane launches and 16,700 people coming through the doors of the Space Museum. INSEE’s figures for 2007 show that 34.6% of the 108,800 tourists visiting French Guiana work in the space sector. While nearly half of all tourists come on work-related trips, leisure and adventure holidays account for about 40%. Up 22% on 2005, adventure holidays have benefited from local professionals’efforts to diversify their offering. A diverse offering With 2,178 employees, French Guiana’s tourist industry today offers 85 accommodation options (including 30 approved by Gîtes de France) and 283 restaurants across the region. Tourists can choose from 273 leisure centres and natural, cultural and sporting heritage centres with a broad range of activities including visits to the region’s high spots, trekking, wildlife observation, quad trails, woodland adventure parks, game fishing, water sports and microlighting. Places to see With more than 30 travel firms in metropolitan France and 11 local agencies, French Guiana is also present on the Web. Following two traditional promotion campaigns in 2001 and 2006 with funding from CNES, the French Guiana tourist board (CTG) has chosen to pursue an e-marketing strategy. « With the roll-out of our new website last April and the interactive terminals at Rochambeau airport and the CTG in Cayenne to spearhead our e-marketing strategy, we are hoping to give a decisive boost to tourism in French Guiana, » says Eric Madeleine, who heads the CTG’s monitoring and planning department. We are striving to preserve, exploit and promote the islands, in particular through Agamis, an association dedicated to managing buildings and the museum there, in which we are involved with the coastal and lakeside conservancy. » Guiana Space Centre boosting tourism In this respect, CNES intends to continue supporting the burgeoning tourism industry. As an administrator on the French Guiana tourist board, the CSG is helping to define strategies and providing funding for actions to promote tourism. Besides being present at promotional events, from the yearly tourism show in Matoury to the Paris fair, the CSG is ever willing to get involved with cultural and sporting events likely to boost the region’s image. It also takes part in headline events like the Bouvet Rames Guyane solo transatlantic rowing race, for which it provided € 150,000 in sponsorship and Argos transmitters for the competitors. And it aids touristoriented cultural events like the French Guiana carnival, not only in Kourou but also in Saint-Laurent du Maroni, Cayenne and Sinnamary under agreements signed with more than 70% of towns and cities across the country. Driven by its vision of the future for French Guiana, CNES is helping the country to diversify its tourism offering. As part of the operational programmes and the government-regional development contract managed by the Guiana Mission under Pierre Zammit, it is funding new sustainable eco-tourism projects. From the construction of a floating eco-lodge on the Kaw marshes to the Kalawachi Amerindian centre near Kourou or the restoration of traditional creole houses in Cayenne, it is keen to encourage local initiatives. « Broadly speaking, whenever someone comes tous with a tourism project in tune with the image of French Guiana’s space industry, we are ready to support them. Our chief aim is to nurture a promising sector likely to sustain jobs and boost French Guiana’s economy in the long term, » concludes Joël Barre. qPOUR EN SAVOIR PLUS : FIND OUT MORE AT www.guyanevoyages.com/la centrale de réservation touristique en ligne de Guyane. central on-line booking site for French Guiana. www.tourisme-guyane.com/le site du Comité du tourisme de la Guyane, avec notamment un annuaire des différents prestataires de service. the French Guiana tourist board website, which has a directory of service providers. www.ot-saintlaurentdumaroni.fr/site de l’office de tourisme de Saint-Laurent-du-Maroni. Saint-Laurent du Maroni tourist office website. JUILLET 2009 cnesmag/43



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 1CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 2-3CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 4-5CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 6-7CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 8-9CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 10-11CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 12-13CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 14-15CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 16-17CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 18-19CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 20-21CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 22-23CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 24-25CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 26-27CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 28-29CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 30-31CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 32-33CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 34-35CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 36-37CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 38-39CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 40-41CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 42-43CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 44-45CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 46-47CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 48-49CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 50-51CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 52-53CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 54-55CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 56-57CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 58-59CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 60-61CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 62-63CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 64-65CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 66-67CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 68-69CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 70-71CNES Mag numéro 42 jul/aoû/sep 2009 Page 72