CNES Mag n°41 avr/mai/jun 2009
CNES Mag n°41 avr/mai/jun 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°41 de avr/mai/jun 2009

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Centre National d'Études Spatiales

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 76

  • Taille du fichier PDF : 7,3 Mo

  • Dans ce numéro : AMA 2009, une année "big bang"

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
ERATJ news DU BUZZ SUR... le Web du CNES Abonnez-vous à notre newsletter et soyez les premiers informés de notre actualité et de nos opérations spéciales. http://www.cnes.fr/newsletter/Subscribe to our newsletter and be the first to hear about the latest news and special operations. www.cnes.fr Intégration de l’un des deux accéléromètres de Microscope au Centre spatial de Toulouse. One of Microscope’s two accelerometers is integrated at the Toulouse Space Centre. MICROSCOPE QUALIFICATION THERMIQUE RÉUSSIE Microsatellite de la filière Myriade, Microscope devra tester le principe d’équivalence, avec une précision de 10 – 15. Cette mission se traduira par des séquences expérimentales de plusieurs jours, pendant lesquelles seront analysées les mesures fournies par un accéléromètre différentiel ultrasensible dont les masses d’épreuve sont de nature chimique différente (platine et titane). Un second instrument constitué de deux masses d’épreuve en platine servira de référence. Cet objectif nécessite un environnement mécanique et thermique extrêmement stable. Les deux accéléromètres différentiels développés par l’Onéra et leurs électroniques de proximité sont intégrés dans le bloc charge utile (BCU) positionné au cœur du satellite. Le contrôle thermique de cet ensemble doit assurer de manière passive une stabilité thermique particulièrement poussée (un millième de degré). Effectués à Intespace pendant quatre semaines, les essais ont démontré les bonnes performances de stabilité thermique du bloc. La qualification de la charge utile de Microscope peut donc se poursuivre. Le lancement est prévu en décembre 2012. Thermal qualification complete Built around the Myriade microsatellite bus, Microscope will test the equivalence principle to within 10 -15. Its mission will comprise experimental sequences of several days to analyse measurements by an ultrasensitive differential accelerometer with test masses of different materials : platinum and titanium. A second instrument with two test masses of platinum will serve as a control. The experiment requires an extremely stable mechanical and thermal environment. The two differential accelerometers, developed by the ONERA aerospace research agency in France, and related electronics are now integrated inside the satellite’s payload unit. The passive thermal control system must maintain thermal stability of the unit to within a thousandth of a degree. Tests at Intespace over a four-week period demonstrated excellent thermal stability. Qualification of the Microscope payload can now proceed. Launch is scheduled for December 2012. Lexique Principe d’équivalence les lois physiques dans un référentiel tombant en chute libre dans un champ de gravitation sont équivalentes aux lois physiques dans un référentiel inertiel Equivalence principle The fundamental laws of physics in freefall in a gravity field are equivalent to those in an inertial reference frame. COLLISION DE SATELLITES Des procédures préventives à l’étude Annoncée le 12 février 2009, « la collision entre un satellite commercial américain et un satellite militaire russe hors d’usage est une première entre deux satellites intacts », expliquait Philippe Goudy, directeur adjoint du Centre spatial de Toulouse. « Un certain nombre d’agences spatiales, dont le CNES, ont mis en place une veille sur la base du réseau américain Space Track qui surveille à la loupe ces objets. Au CNES, si on on s’aperçoit qu’il y a un risque de collision, on agit sur le satellite pour réaliser une manœuvre d’évitement. » Mais outre ces opérations de surveillance pour les satellites dont il a le contrôle, le CNES a aussi lancé des études approfondies sur cette question de prévention des collisions. Une procédure innovante de « désorbitation passive » a fait l’objet d’un dépôt de brevet. Il s’agit de prévoir la mise sur orbite basse des petits satellites pour qu’ils soient désagrégés. Ce brevet pourrait contribuer à l’élaboration d’une norme. SPACE CRASH Preventive procedures in the pipeline « The collision announced on 12 February between an American commercial satellite and a spent Russian military satellite is the first between two intact spacecraft, » says Philippe Goudy, Deputy Director of the Toulouse Space Centre (CST). « CNES and other space agencies maintain surveillance based on data from the U.S. Space Track network, which keeps a constant watch on objects in orbit. At CNES, we act on any potential collision risks and performthe necessary avoidance manoeuvres. » Besides tracking the satellites it controls, CNES has also launched in-depth studies to address the issue of collision avoidance. An innovative procedure called passive deorbiting is under patent application. It works by transferring small defunct satellites to a lower orbit, where they gracefully disintegrate. This patent could contribute to the adoption of a new standard. 8/cnesmag AVRIL 2009
CYCLE DE L’EAU Marfeq, en route pour Madras Embarqué sur la mission franco-indienne Megha-Tropiques, le radiomètre Madras (Microwave Analysis and Detection of Rain and Atmospheric System) va restituer les paramètres du cycle de l’eau dans l’atmosphère tropicale : précipitations, vapeur d’eau, contenu en eau des nuages. Original, le concept retenu pour ce radiomètre imageur multicanaux consiste à faire tourner à vitesse constante une structure supportant antennes, récepteurs hyperfréquences et électronique de proximité. Le sous-ensemble en rotation (Marfeq A) va réaliser le balayage conique des faisceaux antenne. Le sous-ensemble de calibration (Marfeq B) est relié à la partie fixe de l’instrument. Marfeq (Madras RF EQuipment) signe une première coopération entre le CNES qui fournit le cœur de l’instrument hyperfréquences et l’Isro (agence spatiale indienne) qui fournit la charge utile, les mécanismes et l’électronique de commande et de gestion. Les essais sont en cours chez EADS à Toulouse (lancement prévu à ce jour fin 2009). SOYOUZ AU GUYANE DERNIÈRE LIGNE DROITE AVANT LE LANCEMENT Fin 2009 à Sinnamary, au nord de Kourou en Guyane, aura lieu le premier lancement de Soyouz sur l’ensemble de lancement en cours de construction au CSG. Depuis près de deux ans, les équipes russes et européennes s’affairent dans un esprit de coopération exemplaire sur le pas de tir équatorial dédié au lanceur. Il s’agit aujourd’hui de terminer le montage des équipements russes arrivés au tout début de 2009 par bateau de Saint-Pétersbourg. Le plus impressionnant de ces équipements est le système de lancement qui assure le support du lanceur jusqu’au décollage. Le portique mobile qui permettra de placer la coiffe et le satellite sur le lanceur après sa mise à la verticale est en cours de montage à blanc en Russie, au nord de Moscou dans la ville de Sergei Posad. Après vérification de son bon fonctionnement, les pièces qui le composent seront transportées en Guyane, où elles devraient arriver en avril 2009. La construction et l’équipement de ce portique, qui constituera une superstructure de 52 mètres de hauteur, devraient durer jusqu’en août. Ces opérations seront suivies d’une phase de tests mécaniques, électriques, fluides et d’essais de qualification. Elles précéderont les essais de qualification technique et opérationnelle de l’ensemble de lancement, à l’issue desquels le feu vert définitif devrait être donné. SOYUZ IN GUIANA First launch in sight Work is nearing completion at the Soyuz launch complex in Sinnamary, north of Kourou, ahead of the historic first launch scheduled late this year. For two years, the European and Russian teams have pursued their exemplary cooperation on the equatorial facility in French Guiana, dedicated to the Russian launcher. Efforts are now focused on installing the Russian hardware, shipped via St Petersburg in January. This includes the impressive launch system, which supports the launch vehicle through to liftoff. The mobile gantry—used to place the satellite payload and fairing atop the launcher in its final vertical position—is being assembled in the clean rooms at Sergiyev Posad, north of Moscow. After functional checks, its component parts will be shipped to Kourou in April. Construction and installation of the 52-metre-high superstructure will continue through to August, followed by mechanical, electrical and fluid tests, then qualification trials. Once technical and operational qualification of the Soyuz complex is complete, everything will be go for launch operations. WATER CYCLE MARFEQ en route for MADRAS Designed to fly on the French-Indian Megha-Tropiques mission, the MADRAS radiometer (Microwave Analysis & Detection of Rain & Atmospheric Structures) will observe water cycle parameters in the tropical atmosphere : rainfall, water vapour, cloud water content and so on. The multichannel imaging radiometer is based on an innovative concept in which the antennas, microwave receivers and related electronics are mounted on a constant-speed rotating structure. The rotating subassembly (MARFEQ A) will scan in a conical swath. The calibration subassembly (MARFEQ B) is linked to the static part of the instrument. MARFEQ (MADRAS RF Equipment) is the first collaborative project between CNES, which supplied the core of the microwave instrument, and the Indian Space Research Organization (ISRO), which supplied the payload, mechanisms and command and management electronics. Tests are in progress at EADS in Toulouse. Launch is scheduled for late 2009. AVRIL 2009 cnesmag/9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 1CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 2-3CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 4-5CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 6-7CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 8-9CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 10-11CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 12-13CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 14-15CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 16-17CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 18-19CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 20-21CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 22-23CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 24-25CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 26-27CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 28-29CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 30-31CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 32-33CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 34-35CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 36-37CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 38-39CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 40-41CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 42-43CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 44-45CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 46-47CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 48-49CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 50-51CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 52-53CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 54-55CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 56-57CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 58-59CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 60-61CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 62-63CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 64-65CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 66-67CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 68-69CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 70-71CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 72-73CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 74-75CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 76