CNES Mag n°41 avr/mai/jun 2009
CNES Mag n°41 avr/mai/jun 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°41 de avr/mai/jun 2009

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Centre National d'Études Spatiales

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 76

  • Taille du fichier PDF : 7,3 Mo

  • Dans ce numéro : AMA 2009, une année "big bang"

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 62 - 63  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
62 63
J monde World resteront dans l’histoire grâce au succès de leur périlleuse et fantastique aventure. Malgré quelques mauvaises langues, qui remettent régulièrement en doute la véracité de cette mission, cet équipage légendaire sera fêté au cours d’un événement exceptionnel au Newseum, tout récemment inauguré. Souhaitons que la vague annoncée de célébrations implique et inspire l’opinion publique, en particulier les jeunes générations. Car depuis le triomphe d’Apollo 11, les Américains se sont accoutumés aux vols habités, comme si cela ne présentait plus aucun mérite ou intérêt particulier. Cela est symptomatique de la situation délicate de la Nasa, actuellement à un moment charnière de son histoire. Cap à nouveau sur la Lune La page des navettes devrait être tournée d’ici à fin 2010, et l’objectif – politique – d’un retour sur la Lune avant la fin de la prochaine décennie a été clairement énoncé par George W. Bush en 2004, à travers le programme Constellation, et confirmé récemment par Barack Obama. Sa formulation rappelle d’ailleurs le plan de Kennedy dans les années 1960. La conception technique de ce plan ressemble de façon troublante aux systèmes Apollo. Avec l’anniversaire d’Apollo 11, c’est un paradoxe étonnant qui va être souligné puisque la Nasa connaît aujourd’hui des difficultés à concevoir un engin (en dépit des avancées technologiques depuis quarante ans) capable d’envoyer un La joie au centre de contrôle de la mission Apollo 11 après le succès du retour de la mission le 24 juillet 1969. Joy erupts at the Apollo 11 mission control centre after the mission's successful return on 24 July 1969. Le 13 août 1969, New York accueille les trois astronautes de la mission Apollo 11, Neil A. Armstrong, Michael Collins, et Buzz Aldrin Jr., lors d’une parade dans Broadway et sur Park Avenue. 13 August 1969, New York fetes the three Apollo 11 mission astronauts, Neil A. Armstrong, Michael Collins and Buzz Aldrin, Jr., with a parade on Broadway and Park Avenue. flood of celebrations announced will energize and inspire public opinion, especially the younger generations, because since the triumph of Apollo 11 Americans have become used to crewed spaceflight and no longer consider it of special interest or worth. This is symptomatic of the difficult situation NASA is facing at this turning point in its history. Back to the Moon By late 2010, the US space shuttle may have been retired. In 2004, George W. Bush clearly set the political goal of a return to the Moon before the end of the next decade through the Constellation programme. This goal was confirmedrecently by Barack Obama, echoing Kennedy’s plan in the 1960s. The plan’s technical design is uncannily similar to the Apollo systems. As we celebrate Apollo 11’s anniversary, it is a surprising paradox that despite 40 years of technological progress, NASA is today struggling to design a spacecraft capable of flying a crew to the Moon. During his election campaign, President Obama committed himself clearly to jumpstarting the US space programme by granting NASA the means to achieveits goals. NASA’s budget has been desperately low these past years. In 2008, it stood at $US17.3 billion, 0.6% of the federal budget. Obama has already revealed an encouraging provisional budget for 2010, with a $US1 billion increase and an additional $US1 billion under the economic stimulus billannounced in early February 2009. Some consider this ill-matched to objectives that include ten or so shuttle flights by 2010 and the first flights of the Orion capsules from about 2014. During this unsettled period, NASA is also without a leader capable of stimulating and defending the agency because the new President has not yet appointed Michael Griffin’s replacement as administrator. The White House is concluding discussions with four potential candidates, and the choice should be announced soon. On the night of 20-21 July 2009, we willall look back 40 years. By then, NASA will have a new leader and, undoubtedly, a new roadmap to achievethe main strategic objectives of reaching the Moon and Mars. China today appears the most likely to send humans to the Moon before 2020. A Chinese mission would obviously make a big impact and be just as symbolic as the Apollo 11 mission. Buzz Aldrin, who recently met representatives of the main space agencies at the invitation of the Washington space attaché, suggests completely redefining US space policy, targeting more innovative and more relevant objectives than the Moon, starting with an asteroid. This illustrates perfectly NASA’s current position— between glorious past, uncertain present and ambitious future. 62/cnesmag AVRIL 2009
JAPON JAPAN équipage sur la Lune. Durant sa campagne, le président Obama s’est cependant vigoureusement engagé à relancer le programme spatial en donnant à la Nasa les moyens de ses objectifs qui lui manquaient cruellement ces dernières années (en 2008 budget de 17,3 milliards, soit 0,6% du budget fédéral). Il a déjà dévoilé un projet de budget 2010 plutôt avantageux (augmentation de 1 milliard de dollars) et accordé une rallonge d’un milliard à l’agence, via le Stimulus Bill début février 2009. Certains estiment pourtant que cela reste insuffisant compte tenu des objectifs imposés : une dizaine de vols de navettes à effectuer d’ici à fin 2010 avant les premiers vols de capsules Orion, vers 2014-2015. En cette période délicate, l’agence manque de surcroît d’un leader capable de la relancer et de la défendre puisque le nouveau président américain n’a pas encore nommé le remplaçant de Michael Griffin. La Maison Blanche est en discussions avancées avec quatre candidats potentiels au poste de futur administrateur et la nomination devrait intervenir très bientôt. Dans la nuit du 20 au 21 juillet 2009, nous regarderons tous quarante ans en arrière. D’ici là, la Nasa aura trouvé un leader et sans doute une nouvelle définition des programmes menant aux objectifs stratégiques essentiels de la Lune et de Mars. Aujourd’hui, les Chinois semblent pourtant les mieux placés pour renvoyer des hommes sur la Lune avant 2020. Il est clair qu’une mission chinoise aurait un retentissement et une empreinte symbolique digne de la mission Apollo 11. Enfin, Buzz Aldrin (qui a récemment rencontré les représentants des principales agences spatiales à l’invitation de l’attaché spatial à Washington) propose une redéfinition complète de la stratégie spatiale américaine en ciblant des objectifs plus innovants et pertinents que la Lune, à commencer par un astéroïde. Cela illustre bien la situation de la Nasa, entre glorieux passé, présent incertain et futur ambitieux. u MATHIEU GRIALOU notre correspondant à Tokyo Tokyo correspondent Astronomie LE JAPON DANS LA COURSE AUX ÉTOILES Même si l’astronomie ne faisait pas partie de sa culture, le Japon a rattrapé le retard vis-à-vis de ses voisins chinois et indiens avec un prix Nobel de physique, des télescopes de pointe et un programme spatial ambitieux. Le Japon célèbre cette année la dixième année d’opération de son télescope terrestre Subaru. Baptisé d’après l’amas d’étoiles des Pléiades, cet instrument domine l’archipel d’Hawaii depuis les hauteurs du volcan Mauna Kea (qu’il partage avec plusieurs autres télescopes du monde entier). Son miroir de plus de 8 mètres de diamètre a déjà fourni de nombreux résultats scientifiques qui placent la communauté astronomique japonaise au premier plan mondial. Sa succession est d’ores et déjà planifiée, avec la construction du télescope ELT (Extremely Large Telescope, équipé d’un miroir de 30 mètres) d’ici 2020. Pourtant le Japon est parti de loin en astronomie, à la différence de ses voisins chinois ou indiens qui observaient les astres depuis bien plus longtemps. Cette science c L’observatoire du Mauna Kea (archipel d’Hawaii) compte les télescopes parmi les plus grands et les plus puissants du monde, comme le télescope terrestre Subaru. The Mauna Kea Observatory in Hawaii is home to some of the world’s largest and most powerful telescopes, like the Subaru telescope. AVRIL 2009 cnesmag/63



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 1CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 2-3CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 4-5CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 6-7CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 8-9CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 10-11CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 12-13CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 14-15CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 16-17CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 18-19CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 20-21CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 22-23CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 24-25CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 26-27CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 28-29CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 30-31CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 32-33CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 34-35CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 36-37CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 38-39CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 40-41CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 42-43CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 44-45CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 46-47CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 48-49CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 50-51CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 52-53CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 54-55CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 56-57CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 58-59CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 60-61CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 62-63CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 64-65CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 66-67CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 68-69CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 70-71CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 72-73CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 74-75CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 76