CNES Mag n°41 avr/mai/jun 2009
CNES Mag n°41 avr/mai/jun 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°41 de avr/mai/jun 2009

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Centre National d'Études Spatiales

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 76

  • Taille du fichier PDF : 7,3 Mo

  • Dans ce numéro : AMA 2009, une année "big bang"

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 58 - 59  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
58 59
J dossier Special report Carte du ciel du Centre spatial guyanais établi à partir de l’emplacement de certains bâtiments de la base qui se réfèrent aux planètes du système solaire et autres corps célestes souvent en lien avec la mythologie. Sky map of the Guiana Space Centre compiled from the location of buildings at the launch base namedfor planets in the solar system and other celestial bodies, often linked to mythology. À chaque peuple sa lecture du ciel Comme un joyau aux multiples facettes, la Guyane possède une richesse culturelle inhabituelle. Et ainsi que chaque facette renvoie un éclat différent, chaque culture étend sa propre vision de l’Univers. Pour les premiers habitants d’Amazonie, Uweyu, le Soleil, est le guide de la journée, tandis que Nouno, la Lune, est la lampe de la nuit, complice d’une nature fertile. Et quand les deux astres se croisent, traditionnellement, les Amérindiens tremblent : ils pensent que la Lune est blessée par le Soleil car sa couleur rouge rappelle le sang. Pour les Wayampi, la Voie lactée est le « Chemin du tapir ». Connu pour marcher dans les criques, celui-ci soulève le fond argileux, rendant la rivière laiteuse. Issus d’Afrique, les Businenge, quant à eux, ont peur des étoiles filantes et des météorites : Gaan Gadu matjau, la hache de Dieu. Ils pensent qu’une météorite se détache de la Lune dans un filament de feu et tombe sur la Terre au risque de mettre le feu à la forêt (500 pierres de la taille d’une balle de tennis atteignent chaque année la Terre). Pour leur part, les Chinois, premier peuple à avoir dressé la carte du ciel et noté le passage des comètes, saluent la Fête de la Lune ou Fête de la Mi-Automne. La tradition veut que ce soir-là, si on observe attentivement la Lune, on aperçoive la princesse Chang’e dans son palais. Selon la légende, la Belle Dame aurait trouvé refuge sur la Lune après avoir mis son époux dans l’impossibilité de nuire à son peuple. Celui-là même qui avait sauvé la planète en décochant neuf des dix soleils qui menaçaient de la détruire. La tradition créole, enfin, voit essentiellement revivre sa cosmogonie à travers les contes traditionnels, comme celui d’Auxence Contout, où le Soleil mange ses enfants (des étoiles) pensant dévorer ceux de la Lune… il est désormais condamné à se lever seul, sans aucune étoile. Visions of the heavens Like a multi-faceted gemstone, French Guiana possesses an unusually rich cultural heritage. And, in the same way that facets sparkle to a differing degree, so each culture creates its own vision of the Universe. For the first peoples who inhabited the Amazon, Uweyu, the Sun, is our guide through the day, whereas Nouno, the Moon, lightsup the night and makes nature fertile. And the meeting of the two is an ill omen for the Amerindians, for whom the Moon is wounded by the Sun, as its red colour is reminiscent of blood. The Wayampi call the Milky Way the « tapir trail ». This is because the tapir is known to frequent river creeks, churningup their muddy bottom and turning the water a milky colour. The Businenge from Africa fear shooting stars and meteorites, which they call Gaan Gadu matjau, or the axe of God. They believea meteorite becomes detached from the Moon and falls to Earth hanging on a burning thread, threatening to set the forest on fire (500 meteorites the size of a tennis ball reach Earth every year). The Chinese, the first to map the heavens and record the passage of comets, celebrate the memory of the Moon goddess Ch’ang O with the Mid-Autumn Festival. It is said that if you observe the Moon closely on that night, you can see the goddessin her palace. In Chinese mythology, she took refuge on the Moon after securing a promise from her husband, the Lord Archer Hou I, that he would not harmher people. Hou I is also said to have saved the planet by shooting down 9 of 10 suns that were burningup the Earth. Lastly, the cosmogony of Creole tradition lives on through stories, like those of Auxence Contout in which the Sun mistakes its children (the stars) for those of the Moon and consumes them, leaving it to rise alone in a starless sky. 58/cnesmag AVRIL 2009
J Special report dossier astronomique dans les établissements scolaires de la région. Le CSG a extrait de cette semaine de formation des miniclips et des fiches techniques d’expériences, disponibles sur la page consacrée à AMA09 (www.cnes-csg.fr). L’on y apprend notamment comment créer un club d’astronomie pour en favoriser la pratique. Première : la Nuit des étoiles depuis la Guyane Pour soutenir la diffusion et la mise en application des principes enseignés, le comité régional a mis sur pied un ensemble d’expositions et de conférences, tantôt scolaires tantôt grand public. Début février, l’astronome Jean-Louis Heudier est déjà venu animer deux conférences. Durant l’année, de superbes illustrations grand format dévoileront, entre autres, au musée de l’Espace le système solaire et le programme Corot. Parmi les parutions marquantes, l’ouvrage d’Antoine Croyère, Les Étoiles à l’œil nu dans le ciel de Guyane, sera réédité. Le point d’orgue, forcément, sera la première Nuit des étoiles en Guyane, avec le soutien et la présence de son initiateur en métropole, l’astrophysicien Daniel Kunth. Cette fameuse nuit d’octobre, cinq sites seront équipés pour une observation, sans nul doute inoubliable : si voir les cratères de la Lune avec une « simple » lunette est merveilleux à vivre, imaginez qu’en Guyane les astres se dévoilent entièrement sur les deux hémisphères… Peu de pollution lumineuse… le spectacle est sublime. Excellent entraînement, le musée de l’Espace activera son planétarium, quotidiennement fidèle au ciel du soir. Par ailleurs, le double lancement d’Herschel et de Planck sur une même Ariane 5 depuis le CSG constituera également une excellente occasion de célébrer AMA09. Revisitant les outils lancés depuis la base, Thierry Vallée, directeur des opérations (DDO), animera une conférence sur ces deux télescopes spatiaux en compagnie de spécialistes du sujet. « LE SPECTACLE EST SUBLIME ! » EN GUYANE, LES ASTRES SE DÉVOILENT ENTIÈREMENT SUR LES DEUX HÉMISPHÈRES. « French Guiana offers a front-seat view of the stars in both hemispheres : a truly stunning spectacle ! » FRENCH GUIANA Night skies second to none For IYA09, French Guiana would seem to be blessed by the gods : it offers a front-seat view of the stars in both hemispheres, and with little light pollution the first stargazing night organized for the occasion should be a stunning spectacle. The world’s nations are mobilizing their efforts this year for astronomy and French Guiana is no exception. Taking its cue from the official IYA09 organizing committee, it will be putting on activities for the broad public. A large number of decentralized and all-embracing initiatives will be proposed under the CNES banner. Outreach and education will take pride of place, with smaller-scale but effective initiatives benefiting from the knock-on impact of high-profile actions. For several months now, the Guiana Space Centre (CSG) has been working at steering committee meetings with the national scientific research centre CNRS, the library of the University of Antilles and French Guiana (UAG), the regional educational documentation centre (CRDP) and the French Guiana science and technology network, in partnership with national committees, the Regional Council, bookshops and—last but not least—the Space Museum. Astronomy training for teachers To cultivate scientific knowledge for the difficult but enthralling task of explaining our Universe, the committee moved quickly to organize astronomy training for French Guiana’s teachers. Overseen by three educators from the Planète Sciences association, this operation has been a huge success. Through tangible insights into how our Universe works, especially our solar system, and fun, easy experiments, youngsters can marvel at night as they peer through telescopes or start taking photos. To this end, astronomy equipment has been provided for the region’s schools. The CSG has produced mini-videos and experiment factsheets from this training week, available on its IYA09 web page (www.cnes-csg.fr). Among other things, it shows how to setup an astronomy club to encourage hands-on activities. Stargazing night comes to French Guiana To support the dissemination and application of astronomy basics, the regional committee is putting on exhibitions and lectures for schoolchildren and the broad public. Early February, the astronomer Jean-Louis Heudier gave two lectures. Throughout the year, the Space Museum will be displaying superb large-format illustrations of the solar system and the CoRoT programme. And Antoine Croyère’s seminal work on stargazing in French Guiana, Les étoiles à l’œil nu dans le ciel de Guyane, will be re-printed. The high point will of course be the first Stargazing Night organized in French Guiana, where the astrophysicist Daniel Kunth, the instigator of this initiative in France, will be present. On this night in October, five observing sites will be offering an unforgettable spectacle : while seeing craters on the Moon through a telescope is a fantastic thrill, in French Guiana the stars in both hemispheres will be in full, glorious view and its well-preserved dark skies can only add to the enjoyment. The Space Museum willalso be opening its planetarium every evening to get people in the mood. The dual launch of Herschel and Planck on Ariane 5 from the CSG will provide another excellent opportunity to put IYA09 centre stage. The centre’s director of operations, Thierry Vallée, will be giving a lecture on these two space telescopes alongside a panel of specialists. AVRIL 2009 cnesmag/59



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 1CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 2-3CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 4-5CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 6-7CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 8-9CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 10-11CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 12-13CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 14-15CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 16-17CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 18-19CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 20-21CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 22-23CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 24-25CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 26-27CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 28-29CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 30-31CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 32-33CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 34-35CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 36-37CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 38-39CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 40-41CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 42-43CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 44-45CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 46-47CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 48-49CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 50-51CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 52-53CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 54-55CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 56-57CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 58-59CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 60-61CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 62-63CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 64-65CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 66-67CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 68-69CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 70-71CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 72-73CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 74-75CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 76