CNES Mag n°41 avr/mai/jun 2009
CNES Mag n°41 avr/mai/jun 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°41 de avr/mai/jun 2009

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Centre National d'Études Spatiales

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 76

  • Taille du fichier PDF : 7,3 Mo

  • Dans ce numéro : AMA 2009, une année "big bang"

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 50 - 51  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
50 51
J dossier Special report Corot Picard Integral Cassini u FABIENNE CASOLI, responsable des programmes Étude et Exploration de l’Univers/Head of Space Science and Exploration Office, CNES Le CNES dans l’astronomie spatiale Le CNES et l’astronomie, c’est une longue histoire et un programme à long terme bâti au fil des séminaires de prospective scientifique tous les quatre ou cinq ans. Programme propre, coopérations bilatérales et multilatérales, contribution aux programmes scientifiques de l’Esa, soutien aux laboratoires français… L’exploration de l’Univers occupe une place centrale dans ses programmes scientifiques, au point d’encourager l’émergence de deux jeunes communautés en physique fondamentale et en astro/exobiologie. www.cnes.fr En effet, depuis la cosmologie jusqu’à l’étude du Soleil et du système solaire, en passant par les galaxies et les trous noirs, l’astronomie a besoin d’espace. Il faut l’espace pour accéder à la totalité du spectre lumineux car les rayons X et gamma, l’ultraviolet, une grande partie de l’infrarouge, le rayonnement aux longueurs d’ondes millimétriques, tous ces aspects de la lumière ne sont pas accessibles aux télescopes au sol à cause de leur absorption par l’atmosphère (cf. article de Thérèse Encrenaz, p.46). Il faut aller dans l’espace pour vraiment comprendre le fonctionnement des trous noirs révélés par les rayonsX, ou celui de notre Soleil, que seul un satellite peut observer 24 heures sur 24. Donc, astronomie depuis le sol et astronomie depuis l’espace ne peuvent que se compléter. Programmes d’exploration de l’Univers Space exploration programmes http://www.cnes.fr/webmag/Contribution aux programmes scientifiques de l’Esa Le CNES contribue à l’astronomie spatiale au sein de son programme « Étude et exploration de l’Univers », dans deux cadres complémentaires et d’envergure comparable. Le socle du programme est la contribution à deux programmes de l’Agence spatiale européenne. Le premier, le programme scientifique dit « obligatoire », réalise les projets les plus ambitieux, comme les futures missions Planck, pour la cosmologie, ou Herschel, pour l’étude de la formation des galaxies et des étoiles ; le programme dit d’« exploration » comprend quant à lui ExoMars, mission d’exploration de la planète Mars, ainsi que la station spatiale internationale avec des expériences d’exobiologie et le projet d’horloge atomique spatialisée Pharao. Au-delà de la contribution financière de la France à ces programmes, le CNES aide les laboratoires français à développer, souvent en collaboration avec l’industrie, des instruments innovants sur la totalité des missions scientifiques de l’Esa, comme le détecteur pour la mission Planck qui fonctionne à 0,1 degré au dessus du zéro absolu grâce à un système de cryogénie spécialement développé pour la mission. Par ailleurs, le programme propre du CNES, offre un large spectre de possibilités, fourniture d’instruments français sur des missions d’autres agences en échange d’un accès aux données (comme la mission Stéréo de la Nasa, qui étudie la couronne solaire en trois dimensions), des missions de taille moyenne en collaboration bilatérale ou multilatérale (comme Svom pour l’étude des sursauts gamma), des missions sur microsatellites pour des créneaux scientifiques ou techniques innovants 50/cnesmag AVRIL 2009
J Special report dossier Soho Herschel Planck Rosetta Mars Express BepiColombo (comme Picard, une mission d’étude du fonctionnement du Soleil et de son influence sur le climat terrestre). Ces deux derniers éléments s’appuient d’ailleurs sur l’expertise du Centre spatial de Toulouse, notamment pour les projets de microsatellites. Sans oublier la production de connaissances scientifiques nouvelles, qui demeure son objectif ultime. Car le CNES soutient de façon énergique l’exploitation scientifique des données des missions spatiales, ainsi que certains centres d’opération ou d’archivage des instruments développés avec son aide comme le CDPP (Centre de données de physique des plasmas) à Toulouse. Les protubérances du Soleil peuvent dépasser en longueur la distance de la Terre à la Lune. Solar prominences can extend further than the Earth-Moon distance. Système solaire, vers une météorologie spatiale Les composantes thématiques du programme « Étude et exploration de l’Univers » comprennent la planétologie, avec comme priorité les missions futures d’étude de la planète Mars (projets ExoMars et à long terme Mars Sample Return), celles des astéroïdes dont l’orbite croise celle de la Terre (projet Marco Polo, collaboration Esa-Jaxa), et l’étude des planètes géantes (projet EJSM, collaboration Esa-Nasa). Les missions en cours de réalisation concernent la planète Mars, avec la participation au projet de la Nasa Mars Science Laboratory (MSL 2011) et une forte contribution instrumentale à Bepi Colombo, mission européenne d’étude de la planète Mercure, en collaboration avec le Japon. Le programme comprend également l’étude du Soleil et des plasmas spatiaux. Un des objectifs à long terme est de disposer d’une véritable « météorologie spatiale » qui nous permette d’anticiper sur les effets du Soleil. Le microsatellite Picard, dont le développement incombe au CNES, devrait dès 2009 observer le Soleil et les possibles liens entre ses variations et celles du climat terrestre. À plus long terme, Solar Orbiter, réalisé dans un cadre Esa avec une collaboration de la Nasa, devra faire le lien entre c CNES and space-based astronomy Astronomy efforts at CNES are sustained by a rich heritage and a long-termprogramme mapped out by space science seminars held every four to five years. Space exploration is central to the agency’s science programmes, through in-house projects, bilateral and multilateral cooperation, contributions to ESA’s science programmes and support for French laboratories. These efforts are now spawning two new communities focused on fundamental physics and astro/exobiology. Space is the realm of astronomers, whether their field of interest is cosmology, the Sun and the solar system, galaxies or black holes. Because space is the only way to observe across the full light spectrum, since ground telescopes are unable to see X-rays and gamma-rays, the ultraviolet, a large portion of the infrared and millimetre waves blocked out by Earth’s atmosphere (see article by Thérèse Encrenaz p 46). We need space telescopes to really understand the mechanisms driving black holes revealed by X-rays or the processes inside our Sun, which only satellites can observe round the clock. In other words, ground-based and space-based astronomy go hand in hand. ESA science programmes CNES is contributing to space-based astronomy through its space research c AVRIL 2009 cnesmag/51



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 1CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 2-3CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 4-5CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 6-7CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 8-9CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 10-11CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 12-13CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 14-15CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 16-17CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 18-19CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 20-21CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 22-23CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 24-25CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 26-27CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 28-29CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 30-31CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 32-33CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 34-35CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 36-37CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 38-39CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 40-41CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 42-43CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 44-45CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 46-47CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 48-49CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 50-51CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 52-53CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 54-55CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 56-57CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 58-59CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 60-61CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 62-63CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 64-65CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 66-67CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 68-69CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 70-71CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 72-73CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 74-75CNES Mag numéro 41 avr/mai/jun 2009 Page 76