CNES Mag n°40 jan/fév/mar 2009
CNES Mag n°40 jan/fév/mar 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°40 de jan/fév/mar 2009

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Centre National d'Études Spatiales

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 8,9 Mo

  • Dans ce numéro : l'innovation spatiale au service de la société.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 52 - 53  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
52 53
J dossier Special report Cœur du dispositif de préparation d’échantillon (DPE) : Au centre, sur la tourelle bleue, se trouve le réacteur dans lequel l’échantillon et les réactifs chimiques sont introduits. Sur la droite, la plaque chauffante permet la montée en température du réacteur de 20 °C à 500 °C en quelques secondes. The core of the sample preparation system : centre, the reactor containing the sample and chemical reagents. Right, the plate heats the reactor from 20°C to 500°C in seconds. « INVENTIONS HORS DU SPATIAL. » CES EXEMPLES ATTESTENT DE LA DÉMARCHE VOLONTAIRE DU CNES POUR VALORISER SES « These examples reflect the proactive approach CNES is pursuing to exploit its inventions outside the space sector. » Biopuce ou combien de cheveux sur la tête… Comment détecter une trace de vie sur d’autres corps du système solaire ? Plusieurs pistes sont à l’étude dont une prometteuse : les biopuces, petits supports solides (lame de microscope) sur lesquels des molécules biologiques sont greffées pour détecter en une fois des centaines à des milliers de composés. Dans le cas présent des traces de vie ! Développer des biopuces à destination du spatial requiert plusieurs étapes dont l’optimisation du nombre de molécules biologiques actives greffées sur le support. Cela revient à pouvoir compter rapidement avec grande précision et fiabilité le nombre de cheveux sur une tête microscopique. Une méthode utilisant un colorant bleu a été développée dans ce but. Elle est très fiable, très rapide et permet la réutilisation de la biopuce et du colorant. Elle est adaptée à une grande variété de supports solides de formats différents, contrairement aux méthodes existantes. Elle peut être utile à des développements de biopuces ou de méthode d’analyse dans le diagnostic médical, l’environnement, l’agroalimentaire… Souris 3D Dans le spatial, on a besoin de suivre, sans pouvoir démonter les équipements, le bon fonctionnement électrique des panneaux solaires, qui sont la source de courant des satellites. Cette technique, qui mesure le courant sans contact et sans faire de bruit, se retrouve dans la souris 3D. L’invention propose ici un capteur magnétique (plutôt qu’à infrarouge) sans fil ni batterie. Bon nombre de jeux vidéo existent déjà en 3D, notamment la Wii dont le capteur infrarouge se trouve dans la manette ! Or quand le capteur casse, il faut dans ce cas racheter la manette. Avec la souris 3D, pas de risque de casse car la manette est un aimant. Il peut tenir dans la main ou sur un doigt, et ne nécessite plus l’électronique qui reste nécessaire aux manettes sans fil ! Étape de coloration par le bleu (dans les pipettes) de puits contenant des molécules biologiques actives greffés afin de permettre leur dénombrement. Injecting blue dye from pipettes for counting of active biological molecules. 52/cnesmag JANVIER 2009
J Special report dossier Les antennes, une famille foisonnante Quelles soient connues sous le nom de balises Argos ou codées, les antennes ont de beaux jours devant elles, à en croire le nombre de brevets qui leur sont dédiés. Deux grandes familles se distinguent toutefois. Dans la première catégorie : les antennes BIE (bande interdite électromagnétique). Elles pourront être installées sur les satellites de télécommunication et remplaceront quatre antennes par une, avec à la clé un gain de masse, de consommation et de coût (trois brevets en copropriété avec l’université de Limoges). Dans la seconde : les antennes montées sur ballons ou balises utilisateurs (Argos). Cellesci autorisent l’amplification de la puissance du signal dans un rapport deux. Bidirectionnelles, les balises peuvent aujourd’hui recevoir et émettre, ce qui permet de les reprogrammer selon les besoins de l’utilisateur (deux brevets en copropriété avec Satimo). Ces avancées laissent pointer de futures applications, notamment dans l’automobile, comme la radiodiffusion sonore par satellite (très prisée outre-Atlantique !) Mais l’avenir est à Galileo. Là aussi nos petites antennes ont une longueur d’avance en matière de télécoms : une antenne recevant aussi bien GPS qu’Iridium, soit deux fréquences différentes. Alors à quand une antenne à bord du satellite recevant GPS, Glonass et Galileo ? IPScope ou comment « voir » son réseau informatique Jusqu’à ce jour, malgré l’évolution informatique, aucune solution ne permet à différents acteurs d’une même entreprise (décideurs, exploitants, responsables sécurité, gestionnaires de parc, infogérants, utilisateurs, communication interne, etc.) d’avoir une vision fiable et dynamique du système d’information. Avec IPScope, c’est possible. Cet outil représente automatiquement, de manière graphique, la topologie d’un réseau d’entreprise. L’invention, par sa flexibilité et son approche, peut être utilisée dans toute entreprise dotée d’un réseau. Cette photographie du réseau permet d’identifier et de localiser tout ordinateur, imprimante, serveur, connecté au réseau de l’entreprise. Elle détecte des changements, comme des connexions non autorisées, et produit des synthèses sur les différents types d’équipements raccordés au réseau. Elle offre également une image homogène du réseau à chacun, quel que soit son rôle, et ce de manière totalement automatique. Un peu comme si, lorsqu’une nouvelle rue est construite, la Poste, la DDE, les fournisseurs de télécoms et d’énergie en étaient automatiquement informés. reliable method using a blue dye has been developed for this purpose, which allows the biochip and dye to be re-used. The method is suited to a wide variety of solid slides, unlike current methods. It could also be useful in developing other biochips or test methods for diagnostics in the fields of medicine, the environment and agri-food. 3D mouse In space, we need to be able to keep a check on the solar panels that power satellites without having to dismantle them. The contactless and noiseless current-measuring technology employed to do this is also found in the 3D mouse. This invention uses a wireless and battery-less magnetic sensor (rather than infrared). There are already a number of 3D video games on the market, like the Wii with its infrared sensor inside the controller. But when the sensor breaks, you have to buy a new controller. With a 3D mouse, there’s no danger of that happening because the controller is just a magnet that fits in your hand or on your finger and it doesn’t need the electronic circuitry used inside current wireless controllers. A growing family of antennas Whether under a moniker like Argos or a code name, the future for antennas looks bright to judge by the number of patents that exist. Two main families of antenna stand out : the first is electromagnetic band-gap (EBG) antennas. One of these lightweight, low-power and low-cost antennas—for which CNES has filed three joint patents with the University of Limoges—could replace four antennas currently used on telecommunications satellites. The second is balloon-borne or buoy-mounted antennas like those on Argos platformmessaging transceivers Antenne Argos développée à partir du brevet « Antenne à polarisation circulaire ou linéaire » Argos antenna based on CNES’s patented circular- or linear-polarization antenna. Balise de localisation développée par la société CLS Platformmessaging transceiver developed by CLS. (PMTs). These antennas—CNES has two joint patents with Satimo—can double signal power and allow two-way transmission for users to reprogram their PMTs. Such advances hold promise for future applications, notably for satellite radio in cars, which is really taking off in the United States. But the future belongs to Galileo. Leap-ahead technologies are being developed for telecommunications in the shape of smallantennas able to receive GPS and Iridium signals at different frequencies. We can one day imagine an antenna on a satellite receiving GPS, Glonass and Galileo. IPScope for the low-down on computer networks Despite constant advances in computing technology, no solution has yet been found to give everyone in the same company—decision-makers, operators, security officers, asset managers, IT managers, users, in-house communication officers and so on—a true and dynamic view of the information system. With IPScope, it can now be done. This tool automatically generates a graphic picture of the topology of a company’s network. Its flexibility and design philosophy make it suited to any corporate network. The picture identifies any connected computer, printer or server, detects changes and nonauthorized connections, and produces reports for all types of equipment in the network. It also provides a uniformpicture to allusers, whatever their role. It’s almost like the Post Office, Public Works or telecoms and power suppliers being informedautomatically every time a new road is built. JANVIER 2009 cnesmag/53



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 1CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 2-3CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 4-5CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 6-7CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 8-9CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 10-11CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 12-13CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 14-15CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 16-17CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 18-19CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 20-21CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 22-23CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 24-25CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 26-27CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 28-29CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 30-31CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 32-33CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 34-35CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 36-37CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 38-39CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 40-41CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 42-43CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 44-45CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 46-47CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 48-49CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 50-51CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 52-53CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 54-55CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 56-57CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 58-59CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 60-61CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 62-63CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 64-65CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 66-67CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 68-69CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 70-71CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 72