CNES Mag n°40 jan/fév/mar 2009
CNES Mag n°40 jan/fév/mar 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°40 de jan/fév/mar 2009

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Centre National d'Études Spatiales

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 8,9 Mo

  • Dans ce numéro : l'innovation spatiale au service de la société.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 40 - 41  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
40 41
J dossier Special report u ANTONIO GÜELL/ROMAIN DESPLATS, CNES Les incitateurs de l’innovation En France, le secteur automobile est le plus grand déposant de brevets ; pour la seule année 2007, les constructeurs PSA et Renault en ont déposé plus de 800 chacun. La recherche, dont le cœur de métier est pourtant l’innovation, se classe bien après. Le CNRS est dixième avec 194 brevets*. Et le CNES dans tout ça ? * source INPI nombre de brevets déposés en 2007 Utilisation de la sonde magnétique CNES pour l’analyse de dalle de panneaux solaires. La sonde (dans la main gauche) détecte le champ magnétique induit par le panneau solaire qui fonctionne correctement lorsque celui-ci est éclairé (dans la main droite). Sous microscope, il est possible de caractériser finement les défaillances pour en comprendre l’origine. Using CNES’s magnetic probe to test solar cells. The probe (in the left hand) detects the magnetic field induced by the solar cell functioning correctly when exposed to light (in the right hand). Under the microscope, any defects can be characterized precisely to understand the root cause. Le brevet, initialement associé aux inventions et à leur caractère technique, a acquis une dimension économique et stratégique importante. Les enjeux de l’innovation ne sont plus uniquement de protéger l’excellence de l’entreprise mais de la valoriser. Le CNES, par son statut particulier d’Épic (établissement public à caractère industriel et commercial), n’est ni un centre de recherches ni une entreprise commerciale. Les innovations issues de ses travaux ont longtemps été partagées dans le cercle des acteurs du spatial sans protection particulière. La réussite des projets spatiaux, concentrés de technologies innovantes, a toujours été et reste sa première mission. À l’extérieur du monde spatial, le CNES doit aussi développer sa capacité d’innovation. Yannick d’Escatha, son président, a voulu que l’innovation spatiale reste la raison d’être du Centre National d’Études Spatiales. « Le CNES a mis en place une politique de valorisation incitative qui vise à encourager l’innovation au sein de ses équipes. Cette politique de valorisation est synonyme d’ouverture. L’innovation à laquelle le CNES participe doit être connue et partagée. À travers cette valorisation, un deuxième objectif se dessine, celui d’ouvrir les brevets à d’autres applications pour optimiser le produit des expertises cumulées », précise Antonio Güell, chef du service Applications et valorisation, pour expliquer cette stratégie. Jouant longtemps de discrétion, l’industrie spatiale s’est démocratisée via la météo et la télévision par satellite : les antennes paraboliques poussant sur les toits sont plus visibles que l’excellence technologique et le patient travail de développement requis par les lancements de satellites ! L’application grand public phare, le GPS (Global Positioning System), est assimilée dans le langage courant au récepteur des signaux du même nom, au même titre que le Frigidaire, marque de réfrigérateur, l’est, par raccourci, au familier « frigo » ! Cette banalisation est signe d’une démocratisation de la technologie. Dans notre société, le secteur spatial se doit d’être à l’écoute des préoccupations sociétales et d’y répondre au travers de l’innovation. Pour mettre en phase solutions applicatives et mutations de société, le CNES a inscrit cinq axes majeurs prioritaires : l’accès à l’espace ; le développement durable ; les applications grand public ; la sécurité et la défense ; sciences et préparation du futur. Une valeur économique et une plus-value d’image Le brevet d’invention est utilisé comme indicateur de l’innovation : il donne une valeur économique, quantifiable à celle-ci. Cependant la valeur d’un brevet n’est pas simple à évaluer. Dans l’aéronautique, les brevets couvrent les innovations allant des moteurs jusqu’aux aménagements de la cabine. Le prix d’un avion n’est pas un simple cumulImage du champ magnétique (en rouge) correspondant au courant parcourant un circuit électronique. Image of the magnetic field (in red) generated by the current in an electronic circuit. 40/cnesmag JANVIER 2009
J Special report dossier « DANS NOTRE SOCIÉTÉ, LE SECTEUR SPATIAL SE DOIT D’ÊTRE À L’ÉCOUTE DES PRÉOCCUPATIONS SOCIÉTALES ET D’Y RÉPONDRE AU TRAVERS DE L’INNOVATION. » In our modern world, the space sector needs to stay tuned to society’s concerns and respond to them through innovation. des prix de développement des technologies. Pour appréhender la valeur économique de l’activité spatiale, les États-Unis sont souvent la référence. Les raisons principales tiennent à l’expérience des missions lunaires et à la culture « business » des entreprises américaines. Dans le domaine des brevets, la Nasa a innové, en participant aux ventes aux enchères de propriétés intellectuelles organisées par Ocean Tomo ! En automne 2008, un lot d’une dizaine de brevets a été vendu pour une valeur de 50000 dollars (1). Cette approche vient en complément du transfert de technologie. Sur le site Web dédié (2) de la Nasa, les solutions technologiques issues du spatial sont disponibles à la vente c Extrait d’une image sur Tunis acquise par Spot 5 en 2,5 m noir et blanc. Cette résolution favorise la gestion et la protection du patrimoine oléicole en permettant le comptage automatique des oliviers et le numérotage des rangées d’arbres pour un meilleur repérage sur le terrain. Subscene of a black-and-white 2.5-m image of Tunis acquired by SPOT 5. This kind of resolution enables automatic counting of olive trees and numbering of tree rows for more effective management and protection of our oil-growing heritage. Inciting innovation In France, the automobile industry is the sector that files most patents ; in 2007 alone, PSA and Renault filed more than 800 each. Although innovation is the research sector’s stock in trade, it trails far behind, with the French national scientific research centre CNRS only 10 th in the rankings with 194 patents*. Where does CNES fit into this picture ? * Source : INPI Patents exist to protect inventions and technical innovations, but they are increasingly becoming a major economic and strategic asset. Today, innovation is no longer just about protecting excellence but also exploiting it. CNES is neither a public research centre nor a commercial undertaking. For a long time, the innovations it spawned were confined to the closed circle of space players, without any special protection. While the agency’s prime mission is and always has been to pursue space projects packed with innovative technologies, it must also nurture its ability to innovate. That’s why for CNES President Yannick d'Escatha, innovating in space remains CNES’s raison d’être. « CNES’s exploitation policy is geared toward incentivizing its teams and encouraging them to innovate. It also provides a window onto the outside world, since innovation at the agency must be known and shared. Another aim of this policy is to open patentsup to other applications in order to maximize accumulated expertise, » says Antonio Güell, in charge of Applications and Exploitation. After many years in the shade, the space industry acquired a higher profile through weather forecasting and satellite television. Satellite dishes sprouting from the rooftops stand out more than the technological excellence and patient development efforts required to launch satellites. GPS, the flagship U.S. civil satellite navigation programme, has become synonymous with the device that receives its signals, like Hoover became the everyday termfor a vacuum cleaner. The fact that GPS is now such a common word shows the extent to which the technology has entered our lives. In our modern world, the space sector needs to stay tuned to society’s concerns and respond to them through innovation. To align application solutions with evolving needs, CNES has identified five priority avenues : access to space, sustainable development, civil applications, security and defence, and space sciences and preparing the future. Economic value and image boost Patents give innovation a quantifiable economic value, but that doesn’t mean a patent’s value is easy to determine. In aviation, patents cover a wide spectrum of innovations from engines to cabin design. And the price of an aircraft is more than just the sum of its technologies. The United States often serves as the benchmark for gauging the economic value of space activities, chiefly due to the experience it has acquired from its Moon missions and to its business culture. NASA innovated recently by taking part in intellectual property auctions organized by Ocean Tomo ; in autumn 2008, ten patents were sold for $50,000 1. This approach complements technology c JANVIER 2009 cnesmag/41



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 1CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 2-3CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 4-5CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 6-7CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 8-9CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 10-11CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 12-13CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 14-15CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 16-17CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 18-19CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 20-21CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 22-23CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 24-25CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 26-27CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 28-29CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 30-31CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 32-33CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 34-35CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 36-37CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 38-39CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 40-41CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 42-43CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 44-45CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 46-47CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 48-49CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 50-51CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 52-53CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 54-55CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 56-57CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 58-59CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 60-61CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 62-63CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 64-65CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 66-67CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 68-69CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 70-71CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 72