CNES Mag n°40 jan/fév/mar 2009
CNES Mag n°40 jan/fév/mar 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°40 de jan/fév/mar 2009

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Centre National d'Études Spatiales

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 8,9 Mo

  • Dans ce numéro : l'innovation spatiale au service de la société.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
J société Society « DEPUIS SA CRÉATION, LA CHARTE A ÉTÉ ACTIVÉE PLUS DE 200 FOIS DONT 40 ACTIVATIONS EN 2008. » « Since its inception, the charter has been activated more than 200 times, with 40 activations in 2008 alone. » de terre, éruptions volcaniques, inondations, feux de forêts et même accidents technologiques (déversements d’hydrocarbures). L’intérêt du spatial a été largement reconnu lors dutsunami qui a ravagé l’Asie du Sud fin 2004. Le CNES, grâce à l’utilisation des images du satellite Spot 5, a été d’une aide sans équivalent pour la mise en place des opérations de secours. Depuis sa création, elle a été activée plus de 200 fois. 40 activations ont eu lieu au cours de l’année 2008, notamment en mai à la suite des dégâts terribles causés par le cyclone Nargis au sud de la Birmanie, faisant au moins 130000 morts (ou disparus) et plus de deux millions de sans-abri ; puis après le violent séisme qui a ravagé la région du Sichuan en Chine responsable de 80000 morts et de millions de sans-abri ; ou encore lors des cyclones qui se sont abattus sur les Antilles (Haïti, Jamaïque) ; et, plus près de nous, après les inondations qui ont dévastées la Roumanie et l’Ukraine. La Charte « victime » de son succès Mais finalement qui a accès à la Charte ? L’ensemble de la communauté internationale, à travers ses services de protection civile, peut demander aux « utilisateurs autorisés » (services de sécurité civile des pays dont l’agence spatiale est membre de la Charte) ou à des organismes des Nations unies de l’activer. Ainsi, quand de violents cyclones ont frappé Haïti à la fin de l’été 2008, la sécurité December 2004. CNES, which supplied imagery from the SPOT 5 satellite, provided unprecedented assistance in organizing relief operations. Since its inception, the charter has been activated more than 200 times. There were 40 calls to activate it in 2008 alone, notably in May after the extensive damage wrought by Cyclone Nargis in southern Myanmar, leaving at least 130,000 dead or missing and more than 2 million homeless ; the violent earthquake in the Sichuan region of China, which killed 80,000 and left millions homeless ; hurricanes that ripped through Haiti and Jamaica ; and, nearer to home, floods in Romania and Ukraine. Coping with its success Civil protection authorities around the globe can activate the charter via « authorized users » —civil protection authorities in charter member nations or United Nations organizations. For example, when hurricanes bashed Haiti in late summer 2008, French civil protection teams activated the charter to obtain basemaps and flood and landslide maps used to locate affected villages and buildings. Charter space agencies task their satellites in the event of a crisis and provide data free of charge to emergency response organizations. The Executive Secretariat appoints a project leader with expertise in image processing to ensure that field teams get the data they need. The charter also provides free support to users throughout the activation process. Today, there are authorized charter users in 35 countries. But 80 countries have benefited from charter data via France, the United Nations, the United States (50% of activations for other nations) and Argentina, which covers all of South America. CNES is currently playing a central role after taking over responsibility for coordinating charter activities for a six-month termin October 2008. « CNES’s objective is to offer universal access to the charter without things getting out of hand, » explains Catherine Proy. « We don’t want activation of this virtual constellation to descend into anarchy. Rather, we need to establish rules and mechanisms to safeguard what is the only operational initiative designed to respond to natural disasters. » No satellites dedicated to major disasters are planned in the future. However, the forthcoming Pleaides Earth-imaging satellites will offer greater agility and resolution. The charter also needs to address the questions raised by its own success. For example, isn’t it about time that its costs were borne by governments, or even by the UN, rather than space agencies alone ? 32/cnesmag JANVIER 2009
J Society société civile française l’a déclenchée pour obtenir des cartes de référence,des cartes des zones inondées ainsi que des glissements de terrain, en vue de repérer les villages et les bâtiments détruits. Les agences spatiales concernées programment les satellites en cas de crise et fournissent gratuitement des données spatiales aux organismes chargés de mettre en œuvre les secours. Un chef de projet, compétent en traitement d’images, est nommé par le secrétariat exécutif. Son rôle est d’assurer que les données envoyées correspondent aux attentes de l’utilisateur sur le terrain qu’il soutient tout au long du processus. Cette aide est gratuite pour les utilisateurs. Aujourd’hui, 35 pays ont des « utilisateurs autorisés ». Pourtant 80 pays en ont bénéficié, via la France, les Nations unies, les États-Unis (50% pour d’autres pays) ou l’Argentine qui couvre tous les pays d’Amérique du Sud. Depuis octobre 2008, le CNES « est au cœur du système ». Il a pris pour six mois la coordination des activités. « L’objectif du CNES, rappelle Catherine Proy, est de mettre en place un accès universel sans faire exploser la Charte. Il ne s’agit pas de déclencher de manière anarchique cette constellation virtuelle que représente la Charte, mais au contraire d’établir des règles, des mécanismes pour préserver cette seule initiative opérationnelle pour traiter les catastrophes naturelles. » Il n’est pas prévu aujourd’hui de satellites dédiés aux catastrophes majeures. Toutefois les futurs satellites d’observation de la Terre, Pléiades, seront plus réactifs et offriront une résolution plus fine. L’avenir, c’est aussi se poser la question de la charte, « victime » de son succès ! Les coûts ne devraient-ils pas être pris en charge par les États, voire par l’ONU, et non plus par les seules agences spatiales ? www.cnes.fr Les cas récents de la Birmanie et de la Chine Recent disasters in Myanmar and China http://www.cnes.fr/webmag Le bilan des inondations qui ont frappé la Roumanie fin juillet 2008 est dramatique. Plus de 172 000 hectares ont été affectés. Les dégâts les plus considérables ont été enregistrés à Timisoara, Arad, Caras-Severin et Braila. Floods in Romania at the end of July 2008 left a dramatic trail of devastation, leaving more than 172,000 hectares of land under water. The worst-hit areas were Timisoara, Arad, Caras-Severin and Braila. JANVIER 2009 cnesmag/33



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 1CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 2-3CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 4-5CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 6-7CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 8-9CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 10-11CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 12-13CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 14-15CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 16-17CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 18-19CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 20-21CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 22-23CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 24-25CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 26-27CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 28-29CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 30-31CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 32-33CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 34-35CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 36-37CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 38-39CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 40-41CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 42-43CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 44-45CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 46-47CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 48-49CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 50-51CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 52-53CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 54-55CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 56-57CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 58-59CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 60-61CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 62-63CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 64-65CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 66-67CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 68-69CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 70-71CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 72