CNES Mag n°40 jan/fév/mar 2009
CNES Mag n°40 jan/fév/mar 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°40 de jan/fév/mar 2009

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Centre National d'Études Spatiales

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 8,9 Mo

  • Dans ce numéro : l'innovation spatiale au service de la société.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
ERATJ SOCIÉTÉ Society u JOËLLE BRAMI, CNES Une charte pour aider les survivants Le CNES coordonne actuellement les activités de la charte « Espace et catastrophes majeures ». Cette initiative unique au monde utilise les techniques spatiales pour tenter de sauver des vies humaines et évaluer les dégâts causés par les catastrophes naturelles qui laissent de graves cicatrices dans de nombreuses régions du globe, Europe comprise. but de la Charte internationale est d’apporter des secours aux survivants ! Les images issues des satellites d’observation (images d’archives ou images programmées sur les zones dévastées) permettent, entre autres, aux autorités chargées des secours de repérer des villages « Le détruits, d’installer des camps de réfugiés, etc. », explique Catherine Proy, représentante du CNES au secrétariat exécutif de la Charte. Pour répondre aux situations d’urgence, le CNES et l’Esa ont créé en 2000 la charte internationale « Espace et catastrophes majeures ». Ce n’est pas un accord entre États, mais entre neuf agences spatiales (France, Europe, Royaume-Uni, États-Unis Canada, Argentine, Chine, Japon et Inde) disposant de satellites d’observation de la Terre. Un pays qui ne dispose pas de capacité satellitaire opérationnelle ne peut pas entrer dans la Charte. Toutefois en sont membres tous les États membres de l’Esa. Son objectif est de contribuer à l’organisation des opérations de secours, grâce aux données images et produits dérivés mis à disposition. Les satellites délivrent soit des données optiques (Spot, IRS, Landsat, Formosat, Alos, Ikonos, QuickBird, Goes, etc.), soit des données radar (Envisat, Radarsat, etc.). La Charte promeut la coopération entre les agences spatiales dans la gestion des phénomènes catastrophiques naturels impliquant des pertes humaines ou des dégâts matériels importants : cyclones, tremblements c A charter for survivors CNES is currently coordinating the activities of the International Charter on Space and Major Disasters, a unique initiative employing space technologies to help save lives and assess the damage due to natural disasters that leave a trail of destruction around the world, including in Europe. « The aim of the charter is to help get relief to those who need it, » explains Catherine Proy, CNES’s representative on the Executive Secretariat of the charter. « Earth-imaging satellites provide archive or tasked imagery of disaster areas that emergency response teams can use to locate villages that have been destroyed, setup refugee camps and so on. » CNES and ESA instituted the International Charter on Space and Major Disasters in 2000 to respond to such emergencies. The charter is an agreement between the nine space agencies of France, Europe, the United Kingdom, the United States, Canada, Argentine, China, India and Japan to mobilize their Earth-observation satellites when needed. Only nations with an operational satellite capability are admitted. However, all ESA member states are also charter members. The charter aims to help organize disaster relief efforts by supplying satellite data and derived products. These may come from optical satellites like SPOT, IRS, Landsat, FORMOSAT-2, ALOS, IKONOS, QuickBird and GOES, or radar satellites like Envisat and Radarsat. The charter promotes cooperation between space agencies in managing the response to natural disasters causing loss of human lives or major physical damage, such as hurricanes, earthquakes, volcano eruptions, floods, forest fires and even industrial accidents like oil spills. The benefits of space technologies were largely proven in the wake of the devastating tsunami that hit Southern Asia in c 30/cnesmag JANVIER 2009
JANVIER 2009 cnesmag/31



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 1CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 2-3CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 4-5CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 6-7CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 8-9CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 10-11CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 12-13CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 14-15CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 16-17CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 18-19CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 20-21CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 22-23CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 24-25CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 26-27CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 28-29CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 30-31CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 32-33CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 34-35CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 36-37CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 38-39CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 40-41CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 42-43CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 44-45CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 46-47CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 48-49CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 50-51CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 52-53CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 54-55CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 56-57CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 58-59CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 60-61CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 62-63CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 64-65CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 66-67CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 68-69CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 70-71CNES Mag numéro 40 jan/fév/mar 2009 Page 72