CNES Mag n°39 oct/nov/déc 2008
CNES Mag n°39 oct/nov/déc 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°39 de oct/nov/déc 2008

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Centre National d'Études Spatiales

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 7,2 Mo

  • Dans ce numéro : GMES, des satellites au service de la terre.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 62 - 63  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
62 63
J international world u FRANÇOIS DIDELOT 62 La Nasa fête ses 50 ans Le 1 er octobre 1958 était créée la National Aeronautics and Space Administration sous l’impulsion du président Eisenhower en réponse au succès russe du Spoutnik. Les mois suivants, l’agence absorba les infrastructures et laboratoires existants aux quatre coins du pays – de Pasadena (Californie) à Cap Canaveral (Floride) en passant par Greenbelt (Maryland) et Huntsville (Alabama), entre autres – dans la volonté d’être rapidement opérationnelle dans la course à l’espace. En ces temps de guerre froide, le programme spatial américain a connu un formidable essor sous l’impulsion de quelques grandes figures techniques ou politiques telles que Werner Von Braun ou John F. Kennedy. Les vols d’Alan Shepard, de John Glennet les premiers pas sur la Lune de Neil Armstrong et d’Edwin Aldrin ont construit la légende de l’agence qui vient de célébrer ses cinquante premières années à l’occasion d’une soirée de prestige le 24 septembre dernier au musée de l’Air et de l’Espace à Washington. Neil Armstrong, dont les apparitions publiques sont extrêmement rares, a marqué la soirée de sa présence en encourageant la Nasa à aller de l’avant, à inspirer le public pour participer encore au progrès de l’humanité. John Glenn, autre figure mythique de la conquête spatiale, a critiqué le sous-financement courant de l’agence qui la freine dans ses objectifs ambitieux, tout comme Michael Griffin, l’actuel administrateur. Ce dernier a déclaré, non sans ironie, qu’il regrettait que l’agence ne soit plus capable de réaliser des engins tels que les véhicules mythiques exposés au musée, soulignant ainsi les difficultés dans sa transition entre les navettes et les futures capsules Orion qui rappellent l’époque Apollo. Michael Griffin a tout de même insisté sur le succès sans précédent que représentera la construction de l’ISS, avant d’évoquer des missions vers Mars d’ici aux trente prochaines années compte tenu des budgets actuels. ■ NASA reaches 50 s On 1 October 1958, President Eisenhower created the National Aeronautics and Space Administration (NASA) in response to the Soviet Sputnik mission. In the months that followed, the new agency absorbed facilities and laboratories around the United States—in Pasadena (California), Cape Canaveral (Florida), Greenbelt (Maryland) and Huntsville (Alabama) to name a few—with the goal of catchingup in the space race. During the Cold War era, the US space programme was driven by key figures such as Wernher Von Braun and President John F. Kennedy. The flights of Alan Shepard and John Glenn, and the first steps on the Moon by Neil Armstrong and Edwin (Buzz) Aldrin have built the legend of the agency that celebrated its 50 th anniversary at a gala evening on 24 September at the Air and Space Museum in Washington D.C. Neil Armstrong, whose public appearances are very rare, marked the evening with a call to NASA to keep moving forward and engage people to advance its contribution to the future of humankind. John Glenncriticized the funding deficit preventing the agency from achieving its ambitious objectives. He was echoed by the current NASA Administrator Michael Griffin, who noted with a certain irony that he was sorry the agency was no longer capable of creating things like the mythical vehicles on display in the museum, underlining the difficulties encountered in transitioning from the space shuttle to the future Orion capsules reminiscent of the Apollo era. Michael Griffin nevertheless stressed the unprecedented success of the ISS construction programme and talked about future missions to Mars, currently scheduled for the next 30 years given current budget realities. ■ NASA/P. ALERS cnesmag u NOVEMBRE 2008
Japon Japan u MATHIEU GRIALOU notre correspondant de Tokyo Tokyo correspondent FOTOLIA Le volcan du mont Fuji (Japon). Mount Fuji, Japan. ZONE ASIE-PACIFIQUE Consensus autour de Sentinel Asia La zone asiatique aspire, depuis quelques années, à un nouvel élan coopératif axé sur les applications spatiales. Dans cette optique, le Japon privilégie la collaboration avec les pays de l’Asie du Sud-Est. Pour ce faire, la Jaxa a créé récemment une cellule chargée de les promouvoir. Au programme Sentinel Asia, au service de la lutte contre les catastrophes naturelles. 63 En 1993, la création du Forum des agences spatiales de la zone Asie- Pacifique (APRSAF) concrétisait la première tentative de coopération entre les pays asiatiques sur le développement spatial. Ce forum, lancé à l’initiative du ministère de la Recherche japonais, est toujours d’actualité puisque sa prochaine rencontre est programmée à Hanoi (Viêt-nam) en décembre. Ce rendez-vous annuel est largement ouvert à tous les pays et aux organisations régionales et internationales. En 2007, 51 agences gouvernementales provenant de 20 pays différents y ont participé. Quatre groupes de travail thématiques coexistent : observation de la Terre ; utilisation de la station spatiale internationale ; applications pour les satellites de télécommunication (essentiellement) ; et éducation. Le système Sentinel Asia représente le projet phare de cette organisation. Il a été conçu pour répondre aux catastrophes naturelles, et amorce un premier pas vers la réalisation d’un programme, Disaster Management Support System in Asia- Pacific Region (DMSS), plus élaboré. c NOVEMBRE 2008 u cnesmag



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


CNES Mag numéro 39 oct/nov/déc 2008 Page 1CNES Mag numéro 39 oct/nov/déc 2008 Page 2-3CNES Mag numéro 39 oct/nov/déc 2008 Page 4-5CNES Mag numéro 39 oct/nov/déc 2008 Page 6-7CNES Mag numéro 39 oct/nov/déc 2008 Page 8-9CNES Mag numéro 39 oct/nov/déc 2008 Page 10-11CNES Mag numéro 39 oct/nov/déc 2008 Page 12-13CNES Mag numéro 39 oct/nov/déc 2008 Page 14-15CNES Mag numéro 39 oct/nov/déc 2008 Page 16-17CNES Mag numéro 39 oct/nov/déc 2008 Page 18-19CNES Mag numéro 39 oct/nov/déc 2008 Page 20-21CNES Mag numéro 39 oct/nov/déc 2008 Page 22-23CNES Mag numéro 39 oct/nov/déc 2008 Page 24-25CNES Mag numéro 39 oct/nov/déc 2008 Page 26-27CNES Mag numéro 39 oct/nov/déc 2008 Page 28-29CNES Mag numéro 39 oct/nov/déc 2008 Page 30-31CNES Mag numéro 39 oct/nov/déc 2008 Page 32-33CNES Mag numéro 39 oct/nov/déc 2008 Page 34-35CNES Mag numéro 39 oct/nov/déc 2008 Page 36-37CNES Mag numéro 39 oct/nov/déc 2008 Page 38-39CNES Mag numéro 39 oct/nov/déc 2008 Page 40-41CNES Mag numéro 39 oct/nov/déc 2008 Page 42-43CNES Mag numéro 39 oct/nov/déc 2008 Page 44-45CNES Mag numéro 39 oct/nov/déc 2008 Page 46-47CNES Mag numéro 39 oct/nov/déc 2008 Page 48-49CNES Mag numéro 39 oct/nov/déc 2008 Page 50-51CNES Mag numéro 39 oct/nov/déc 2008 Page 52-53CNES Mag numéro 39 oct/nov/déc 2008 Page 54-55CNES Mag numéro 39 oct/nov/déc 2008 Page 56-57CNES Mag numéro 39 oct/nov/déc 2008 Page 58-59CNES Mag numéro 39 oct/nov/déc 2008 Page 60-61CNES Mag numéro 39 oct/nov/déc 2008 Page 62-63CNES Mag numéro 39 oct/nov/déc 2008 Page 64-65CNES Mag numéro 39 oct/nov/déc 2008 Page 66-67CNES Mag numéro 39 oct/nov/déc 2008 Page 68-69CNES Mag numéro 39 oct/nov/déc 2008 Page 70-71CNES Mag numéro 39 oct/nov/déc 2008 Page 72