CNES Mag n°39 oct/nov/déc 2008
CNES Mag n°39 oct/nov/déc 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°39 de oct/nov/déc 2008

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Centre National d'Études Spatiales

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 7,2 Mo

  • Dans ce numéro : GMES, des satellites au service de la terre.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
J Écopolitique business & politics anime leurs travaux pour atteindre les objectifs fixés par le président de la République et le gouvernement dans tous les domaines d’action de l’Union. Valérie Pécresse concluait la réunion informelle des ministres européens en charge du spatial à Kourou, en juillet dernier, par « nous nous sommes rejoints pour affirmer le caractère très politique des questions spatiales ». Quels sont pour vous les enjeux stratégiques qui justifient l’avènement d’une politique spatiale européenne ? P.S. : Pour des raisons historiques (la conquête spatiale et la Communauté européenne sont nés la même année, en 1957), la Communauté puis l’Union n’avaient pas participé à l’aventure spatiale européenne. Cette relative absence de pilotage politique a abouti au développement d’un modèle spatial unique au monde, fondé exclusivement sur la science et la technologie. Ce modèle a fait ses preuves tant qu’il s’agissait de rechercher la meilleure technologie. Aujourd’hui, l’économie du secteur spatial est en pleine mutation. Ce qui était à la fin du siècle dernier une grande aventure est en train de devenir non seulement une activité économique à part entière, mais aussi un secteur stratégique de l’économie du XXI e siècle et un vecteur de puissance ou d’influence très important. En effet, Pierre Sellal ouvre le Coreper depuis la salle Jupiter du Centre spatial guyanais. Pierre Sellal opens Coreper proceedings in the Jupiter control room at the Guiana Space Centre. CNES/ESA/ARIANESPACE/CSG SERVICE OPTIQUE, P.BAUDON, 2008 les services spatiaux sont devenus des éléments critiques pour le bien-être des citoyens et la compétitivité de nos entreprises, bien au-delà de l’industrie spatiale proprement dite. Les experts prédisent l’émergence dans les dix prochaines années d’une sphère de services nouveaux issus du domaine de l’espace. Il s’agit d’une opportunité de croissance susceptible de créer de nombreux emplois, comparable à ce que représentait l’avènement d’Internet. L’Europe doit y prendre toute sa part. C’est dans sa capacité d’accompagnement et d’orientation que s’exprimera la valeur ajoutée de l’Union. Il est clair que le rôle de l’Union ne viendra pas concurrencer l’excellence technique des agences spatiales, de l’Agence spatiale européenne en particulier. Il s’agit au contraire de compléter la capacité technique par une vision politique, en inscrivant les objectifs spatiaux dans le schéma de croissance de l’Union, afin de tirer pleinement profit des investissements consentis depuis quarante ans. Quelles sont les principales raisons de cette prise de conscience ? P.S. : À l’heure actuelle, la mise en œuvre de la plupart des politiques communautaires passe à un moment ou à un autre par des données spatiales. Notre politique européenne de sécurité et de défense ne peut se passer des données spatiales. Les citoyens européens que nous sommes sont devenus dépendants de l’espace. 20 leading the work of most of these bodies in line with the objectives set by French President Nicolas Sarkozy and the government. In conclusion to the informal meeting of space ministers in Kourou last July, France’s minister Valérie Pécresse stated that « this gathering has affirmedthat space is an eminently political matter. » What do you see as the strategic issues driving European space policy ? P.S : For historical reasons (the space era and the European Community both came into being in 1957), the EEC and then the EU have not been involved in the European space adventure. This relative absence of political leadership led to the development of a space model unlike any other, based exclusively on science and technology. This model worked well for technology research, but today the economics driving the space sector are undergoing a seismic shift. What was a great adventure at the end of the last century is becoming not only an economic activity in its own right, but also a strategic sector of the 21 st -century economy and a vital lever of power and influence. Space-based services are today critical to citizens’well-being and to business competitiveness, reaching far beyond the space industry itself. Experts predict that new space-based services are set to emerge over the next decade, offering an opportunity to spur growth likely to create many jobs, much as the Internet revolution has done. Europe must be a part of that. The EU willadd value to the project by providing support and guidance. Clearly, it is not going to attempt to rival the technical excellence of Europe’s space agencies, ESA in particular. On the contrary, its role is to provide a political vision to match this technical prowess, by integrating space objectives into the EU’s growth plans to fully exploit the investments of the last 40 years. What are the main reasons for this new focus on space ? P.S : Today, most EU policies rely at some point on space data. For example, our European Security and Defence Policy cannot do without space data. Europe’s citizens are increasingly reliant on space. A day without satellites would be like a day without electricity. And that’s just the start of it. Tomorrow, demand for global connectivity delivering information in real time to mobile users will make space the nervous system of our societies. But firms outside the space sector can also develop applications : each cnesmag u NOVEMBRE 2008
J Écopolitique business & politics Imaginer une journée sans satellites équivaut désormais à imaginer une journée sans électricité. Et ce n’est que le début. Demain, le besoin de connectivité globale et la soif d’information, en temps réel et en mobilité, feront de l’espace le système nerveux de nos sociétés. Mais le développement des applications par une entreprise ne nécessite pas d’investissement préalable dans le secteur spatial : chacune de nos PME, chacune de nos universités, peut avoir la bonne idée qui propulse l’Europe au premier rang. Quelles sont les prochaines grandes étapes impliquant les instances communautaires ? P.S. : La présidence française de l’Union est proche de son terme, et l’espace a déjà été beaucoup mis à l’honneur. Dès juillet, l’ensemble des ministres européens concernés se sont rendus en Guyane afin de tenir un conseil informel au sein du port spatial européen. Cela a permis aux ministres de voir « leur » centre spatial, de se rendre compte de la réalité concrète de cet indéniable symbole de succès européen. J’ai moi-même fait le voyage avec l’ensemble du comité des représentants permanents, parce que l’espace est en train de devenir de facto une compétence de l’Union et que certains de nos collègues d’autres États membres connaissent mal les capacités de l’Europe dans le domaine and every one of our SMEs and universities can comeup with a good idea that will take Europe to the top in their domain. What are the next major milestones involving EU institutions ? P.S : France is approaching the end of its termas EU president and space has already received a lot of attention. In July, EU ministers in charge of space held an informal meeting at Europe’s spaceport in French Guiana. This gave them a chance to see « their » space centre and an undisputed symbol of European successup close. I made the trip with all of the members of the Coreper, because space is becoming a de facto competency of the EU and some of our colleagues from other member states are unaware of Europe’s space capabilities. It’s important that we all realize this top-flight capability that we have. It’s a domain where Europe is rightup with the very best in a number of areas, but there is a real danger of getting left behind. We have a duty to draw maximum benefit from public funds invested. A joint council of EU and ESA ministers met end CNES/ESA/ARIANESPACE/CSG SERVICE OPTIQUE, P.BAUDON, 2008 spatial. Il est important que nous prenions tous la mesure de cette capacité européenne de premier plan. Il s’agit d’un domaine où l’Europe est au tout premier rang dans plusieurs branches, mais où le risque de décrochage est réel. Nous avons le devoir de faire fructifier les investissements publics consentis. Un conseil conjoint réunissant les ministres de l’Union et ceux de l’Agence spatiale européenne s’est réuni fin septembre pour adopter une résolution ambitieuse pour la politique spatiale européenne (cf. rubrique Europe p 54). Ce document affirme la nécessité de développer des instruments et des schémas financiers adaptés et entérine quatre initiatives concrètes : le renforcement de l’utilisation de l’espace pour la compréhension du changement climatique ; l’espace en tant que marché porteur susceptible de donner de l’élan à une nouvelle industrie des applications spatiales ; le lancement d’un système de surveillance des débris spatiaux pour assurer la sécurité de nos satellites ; et enfin une volonté de l’Europe de participer à sa juste mesure à un projet mondial dans le domaine de l’exploration de l’espace. Enfin, pour donner l’impulsion politique nécessaire à la définition d’une vision politique partagée pour l’Europe spatiale, l’espace devrait figurer parmi les thématiques des conclusions du Conseil européen de décembre. ■ Visite par l’ensemble des ambassadeurs des installations de la base de lancement. The ambassadors visit the launch base facilities. September to adopt an ambitious European space policy resolution (see Europe section p.54). This document affirms the need to develop appropriate financing schemes and instruments, and identifies four concrete initiatives : greater use of space to learnmore about climate change ; developing space to spur a new space applications industry ; launching a space surveillance system to monitor space assets and space debris ; and affirming Europe’s desire to play a commensurate role in an international space exploration programme. Lastly, to provide the political momentum needed to define a shared space policy vision for Europe, space is expected to feature among the conclusions of the EU Council meeting in December. ■ 21 NOVEMBRE 2008 u cnesmag



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


CNES Mag numéro 39 oct/nov/déc 2008 Page 1CNES Mag numéro 39 oct/nov/déc 2008 Page 2-3CNES Mag numéro 39 oct/nov/déc 2008 Page 4-5CNES Mag numéro 39 oct/nov/déc 2008 Page 6-7CNES Mag numéro 39 oct/nov/déc 2008 Page 8-9CNES Mag numéro 39 oct/nov/déc 2008 Page 10-11CNES Mag numéro 39 oct/nov/déc 2008 Page 12-13CNES Mag numéro 39 oct/nov/déc 2008 Page 14-15CNES Mag numéro 39 oct/nov/déc 2008 Page 16-17CNES Mag numéro 39 oct/nov/déc 2008 Page 18-19CNES Mag numéro 39 oct/nov/déc 2008 Page 20-21CNES Mag numéro 39 oct/nov/déc 2008 Page 22-23CNES Mag numéro 39 oct/nov/déc 2008 Page 24-25CNES Mag numéro 39 oct/nov/déc 2008 Page 26-27CNES Mag numéro 39 oct/nov/déc 2008 Page 28-29CNES Mag numéro 39 oct/nov/déc 2008 Page 30-31CNES Mag numéro 39 oct/nov/déc 2008 Page 32-33CNES Mag numéro 39 oct/nov/déc 2008 Page 34-35CNES Mag numéro 39 oct/nov/déc 2008 Page 36-37CNES Mag numéro 39 oct/nov/déc 2008 Page 38-39CNES Mag numéro 39 oct/nov/déc 2008 Page 40-41CNES Mag numéro 39 oct/nov/déc 2008 Page 42-43CNES Mag numéro 39 oct/nov/déc 2008 Page 44-45CNES Mag numéro 39 oct/nov/déc 2008 Page 46-47CNES Mag numéro 39 oct/nov/déc 2008 Page 48-49CNES Mag numéro 39 oct/nov/déc 2008 Page 50-51CNES Mag numéro 39 oct/nov/déc 2008 Page 52-53CNES Mag numéro 39 oct/nov/déc 2008 Page 54-55CNES Mag numéro 39 oct/nov/déc 2008 Page 56-57CNES Mag numéro 39 oct/nov/déc 2008 Page 58-59CNES Mag numéro 39 oct/nov/déc 2008 Page 60-61CNES Mag numéro 39 oct/nov/déc 2008 Page 62-63CNES Mag numéro 39 oct/nov/déc 2008 Page 64-65CNES Mag numéro 39 oct/nov/déc 2008 Page 66-67CNES Mag numéro 39 oct/nov/déc 2008 Page 68-69CNES Mag numéro 39 oct/nov/déc 2008 Page 70-71CNES Mag numéro 39 oct/nov/déc 2008 Page 72