CNES Mag n°38 ju/aoû/sep 2008
CNES Mag n°38 ju/aoû/sep 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°38 de ju/aoû/sep 2008

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Centre National d'Études Spatiales

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 8,9 Mo

  • Dans ce numéro : l'espace dans la présidence française de l'Union Européenne.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 68 - 69  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
68 69
J culture arts & living Témoignages Recrutement online pour les spationautes de demain L’installation du laboratoire Columbus à bord de la station spatiale internationale, les perspectives de futures missions vers la Lune ou vers d’autres planètes signent l’entrée des activités de vols habités dans une ère nouvelle. Pour pouvoir mener à bien ses programmes actuels et futurs, l’Esa a souhaité apporter du sang neuf au sein du Corps des astronautes européens et en augmenter l’effectif. 5000 ont répondu à l’appel ! pilotes privés. Au terme de la sélection, seuls quatre candidats, futurs spationautes, iront un jour tutoyer les étoiles. Leur nom sera connu et annoncé en 2009. Entraînement en piscine. Pool training. 68 Trente ans après le premier recrutement de son histoire et quinze ans après le second, l’Esa a donc lancé, le 19 mai 2008, une procédure de présélection via Internet. Les nouvelles technologies ont, en effet, été mises à contribution pour élargir cet appel à candidatures à dix-sept États membres (Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Irlande, Italie, Luxembourg, Norvège, Pays-Bas, Portugal, Royaume-Uni, Suède et Suisse). Ils sont 8500 à avoir, d’un clic, mis leurs espoirs en ligne après le premier barrage imposé : le dépôt de l’e-candidature était conditionné à la délivrance d’un certificat médical identique à celui attribué aux CNES/A. TOCCO RÉALISER UN RÊVE Parmi les motivations des candidats, il n’y a pas de place pour le « fun ». La plupart de ces jeunes adultes ont saisi l’opportunité offerte pour réaliser un rêve d’enfant. C’est le cas de Guilhem, thésard, qui, par ses travaux, cherche toujours à rester dans la trajectoire du spatial : « L’espace me fait rêver depuis l’enfance. Quand j’ai vu que j’avais la capacité de mener des études dans cette branche, je m’y suis accroché. » Vanessa, aussi, poursuit le rêve depuis sa prime enfance : « J’ai fait une thèse sur l’astrophysique pour me rapprocher de l’espace. Les éléments du dossier m’ont rassurée, on ne cherche pas des athlètes et une fille a autant de chances que les garçons si elle est déterminée. Par contre, je ne le vis pas comme une compétition avec cinq ou six mille autres spationautes ; je saisis l’opportunité qui m’est offerte, mais si je ne suis pas admise dans la sélection du moment, je retenterai ma chance lors d’autres recrutements européens, américains… » Cette chance, Nicolas aussi va essayer de la saisir. Lui qui se rêvait pilote de chasse voit là « un petit picotement d’aventure. Notre époque en offre peu, c’est une belle occasion que j’aurais regretté de laisser passer ». Comme la plupart des postulants, ces trois candidats confessent une véritable passion pour l’espace. Lucides, ils savent qu’il y aura peu d’élus dans cette sélection mais ils sont décidés aussi à décrocher la lune sous d’autres formes : à défaut d’être spationautes, ils ont choisi une voie professionnelle en lien direct avec le spatial… une autre façon de prolonger le rêve. ■ Testimonials E-recruiting the astronauts of tomorrow Installation of the Columbus laboratory on the International Space Station and the prospect of future missions to the Moon or other planets mark the beginning of a new era in human spaceflight. In preparation for current and future programmes, ESA has decided to inject some new blood into the European Astronaut Corps and expand its ranks. Some 8,500 applicants have answered the call. s Three decades after its first recruitment and 15 years after the second, ESA launched an online preselection procedure on 19 May 2008. This time the call for applications has been extended to 17 member states : Austria, Belgium, Denmark, Finland, France, Germany, Greece, Ireland, Italy, Luxembourg, the Netherlands, Norway, Portugal, Spain, Sweden, Switzerland and the UK. 8,500 applicants cleared the first hurdle after submitting their e-application and medical certificate. At the end of the selection process, just four candidates will go on to become the astronauts of the future. Their names will be announced in 2009. Living the dream Fun is not a good motive for applying. Most of these young adults have seized the opportunity to realize a childhood dream. Guilhem is one of them. Currently writing his PhD thesis, he is hoping for a career in space. « I’ve dreamedabout space since I was a child. When I realized I had what it takes to pursue studies in this branch, I went for it 100%. » Vanessa has also shared the dream since early childhood : « I did my thesis in astrophysics as a way to get closer to space. The job requirements are reassuring—they’re not looking for athletes, and women have equal chances. I don’t see it as a competition with thousands of other potential astronauts. I’m taking this opportunity, but if I’m not selected this time round then I’ll try again in Europe or the US. » Nicolas is another candidate keen to seize his chance. He wanted to be a fighter pilot. « What inspires me is the sense of adventure. It’s something we lack in our generation. I’d regret it if I didn’t take this chance. » Like most applicants, Guilhem, Vanessa and Nicolas share a passion for space. Knowing that places are limited, they also have other plans to reach for the heavens. If they cannot become astronauts, they have chosen alternative space-related careers to live their dream. ■ cnesmag u JUILLET/AOÛT 2008
J culture arts & living t Perséus Une formidable explosion de projets innovants Fort du succès de l’été dernier, qui a vu le lancement de la fusée expérimentale FH01 depuis le site de La Courtine, le projet Perséus a pris de l’ampleur durant l’année scolaire 2007-2008. La participation massive des étudiants s’est traduite par une augmentation du nombre de démonstrateurs de sous-système et de concepts de système de lancement réalisés à partir des résultats des différents projets étudiants, soutenus par des associations. Lors des R2E de cet été, un nouveau type de propulsion hybride sera testé pour la première fois en France. En parallèle seront également présentées des logiques de développement de démonstrateurs de lanceur de nanosatellites établies par deux groupes de travail. L’objectif pour ces démonstrateurs est 2012, avec des étapes clés de démonstrations intermédiaires dès la fin de l’année 2009. De nombreuses réalisations seront aussi expérimentées : la plateforme Hades, le portail Sirius, le mode de transmission sans fil, la réalisation de corps de propulseur… Une synthèse détaillée sera présentée au Musée de l’air et de l’espace début février 2009. Perseus A wealth of innovative projects Building on the success of the FH01 experimental rocket launch in La Courtine, central France, last summer, the Perseus schools project proved more popular than ever in the 2007-08 academic year. The massive response from classes meant there were more launch system concept demonstrators and subsystem demonstrators, developed on the basis of the results of student projects with the support of associations. A new type of hybrid propulsion will be tested for the first time in France at the R2E space-student event this summer. New development approaches for nanosatellite launch demonstrators, established by two working groups, willalso be presented. These demonstrators will be operational in 2012, with key intermediate demonstration phases planned from late 2009. Numerous developments willalso be tested. These include the Hades platform, the Sirius portal, a wireless transmission system and development of a booster body. A detailed summary will be presented at the Paris-Le Bourget air and space museum in February 2009. Rond-point de l’Espace Stéphane Thidet, lauréat de l’appel à projets AME ne création libre, originale, singulière… », c’est ainsi que le jury de « U sélection de l’AME (Arts et mécénat d’entreprise) a défini l’esprit de l’œuvre destinée à habiller le rond-point de l’Espace, à la jonction des communes d’Évry et Courcouronnes face à l’entrée de la Direction des lanceurs du CNES. Précisant cette pensée, Anne-Marie Charbonneaux, présidente du Centre national des arts plastiques (CNAP) et présidente du jury de sélection, souligne les motivations de ce choix : « Nous voulons une œuvre qui soit une création et non pas une déclinaison de réalisations déjà installées sur des giratoires. La démarche doit tenir du geste artistique et non de l’aménagement urbain. » Par ailleurs, « le CNES véhicule une image de qualité et nous voulons aussi que cette création soit en correspondance avec cette qualité, qu’elle ait une lisibilité internationale et qu’elle soit vecteur de notoriété ». Geste artistique, l’installation de cette sculpture sera aussi un geste de communication ; et c’est l’ensemble de ces paramètres qui a sous-tendu le choix du jury dans une première présélection. Cinq projets avaient été retenus sur les soixante-six reçus. « Il existe une véritable fascination entre ces deux mondes, celui de l’art et celui de l’espace », rappelle la présidente, « ce que confirme le nombre et la richesse des offres reçues ». Au terme de deux autres présélections, trois artistes ont été retenus. Le 26 juin, le jury faisait connaître son choix ultime. ■ Trois nuits sous la voûte céleste - Les étoiles seront à l’honneur cette année les 8, 9 et 10 août. Chaque année, la date choisie pour cette manifestation grand public correspond à la meilleure période d’observation du ciel. Les associations scientifiques nationales sont mobilisées autour de l’événement, relayées par les clubs d’astronomes amateurs qui proposent de nombreux sites d’animation. Three nights under the celestial vault - The stars will be on centre stage on 8, 9 and 10 August. Each year, the dates for this public stargazing event are chosen to ensure the best period for observation. National scientific associations are involved in the event, along with amateur astronomy clubs, which have organized the network of venues. CNES/S. GODEFROY, 2008 Space-themedroundabout Stéphane Thidet wins call for proposals s « A free, original and singular creation » — that was how the Art et Mécénat d’Entreprise (AME) selection panel defined the giant sculpture for the space-themedroundabout at the junction between the districts of Évry and Courcouronnes in Paris, opposite the main entrance to CNES’s Launch Vehicles Directorate. Anne-Marie Charbonneaux, President of the French national centre for plastic arts (CNAP) and chair of the selection panel, described the factors influencing their decision : « We want a truly creative piece, rather than something derived from the works of art on other roundabouts. This is an artistic statement, not urban development, » she says. In addition, « CNES conveys an image of quality, so we wanted the sculpture to reflect that quality as wellas have international appeal and an air of prestige. » The sculpture willalso stand for communications, another of the parameters underpinning the panel’s choice in the initial preselection round. Just five proposals were shortlisted from the 66 received. « Space evidently inspires a sense of fascination in the art world, judging by the number and richness of the proposals received, » continued Anne-Marie Charbonneaux. Two more preselection rounds whittled the number of artists to just three. The panel announced its final choice on 26 June. ■ Le projet retenu : sorti de Terre ou tombé du ciel ? The winning proposal : Did it come from down below orup above ? POUR EN SAVOIR PLUS : FIND OUT MORE AT qhttp://www.afanet.fr/nuits/69 JUILLET/AOÛT 2008 u cnesmag



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


CNES Mag numéro 38 ju/aoû/sep 2008 Page 1CNES Mag numéro 38 ju/aoû/sep 2008 Page 2-3CNES Mag numéro 38 ju/aoû/sep 2008 Page 4-5CNES Mag numéro 38 ju/aoû/sep 2008 Page 6-7CNES Mag numéro 38 ju/aoû/sep 2008 Page 8-9CNES Mag numéro 38 ju/aoû/sep 2008 Page 10-11CNES Mag numéro 38 ju/aoû/sep 2008 Page 12-13CNES Mag numéro 38 ju/aoû/sep 2008 Page 14-15CNES Mag numéro 38 ju/aoû/sep 2008 Page 16-17CNES Mag numéro 38 ju/aoû/sep 2008 Page 18-19CNES Mag numéro 38 ju/aoû/sep 2008 Page 20-21CNES Mag numéro 38 ju/aoû/sep 2008 Page 22-23CNES Mag numéro 38 ju/aoû/sep 2008 Page 24-25CNES Mag numéro 38 ju/aoû/sep 2008 Page 26-27CNES Mag numéro 38 ju/aoû/sep 2008 Page 28-29CNES Mag numéro 38 ju/aoû/sep 2008 Page 30-31CNES Mag numéro 38 ju/aoû/sep 2008 Page 32-33CNES Mag numéro 38 ju/aoû/sep 2008 Page 34-35CNES Mag numéro 38 ju/aoû/sep 2008 Page 36-37CNES Mag numéro 38 ju/aoû/sep 2008 Page 38-39CNES Mag numéro 38 ju/aoû/sep 2008 Page 40-41CNES Mag numéro 38 ju/aoû/sep 2008 Page 42-43CNES Mag numéro 38 ju/aoû/sep 2008 Page 44-45CNES Mag numéro 38 ju/aoû/sep 2008 Page 46-47CNES Mag numéro 38 ju/aoû/sep 2008 Page 48-49CNES Mag numéro 38 ju/aoû/sep 2008 Page 50-51CNES Mag numéro 38 ju/aoû/sep 2008 Page 52-53CNES Mag numéro 38 ju/aoû/sep 2008 Page 54-55CNES Mag numéro 38 ju/aoû/sep 2008 Page 56-57CNES Mag numéro 38 ju/aoû/sep 2008 Page 58-59CNES Mag numéro 38 ju/aoû/sep 2008 Page 60-61CNES Mag numéro 38 ju/aoû/sep 2008 Page 62-63CNES Mag numéro 38 ju/aoû/sep 2008 Page 64-65CNES Mag numéro 38 ju/aoû/sep 2008 Page 66-67CNES Mag numéro 38 ju/aoû/sep 2008 Page 68-69CNES Mag numéro 38 ju/aoû/sep 2008 Page 70-71CNES Mag numéro 38 ju/aoû/sep 2008 Page 72