CNES Mag n°38 ju/aoû/sep 2008
CNES Mag n°38 ju/aoû/sep 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°38 de ju/aoû/sep 2008

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Centre National d'Études Spatiales

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 8,9 Mo

  • Dans ce numéro : l'espace dans la présidence française de l'Union Européenne.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 58 - 59  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
58 59
J europe europe semble des États méditerranéens devaient être impliqués dès le début sur un pied d’égalité, ce qui est lisible dans l’Appel de Rome pour l’Union pour la Méditerranée (France, Italie, Espagne, décembre 2007). Celui-ci prévoit en 2008 un sommet des chefs d’État et de gouvernement concernés les 13 et 14 juillet à Paris. Par ailleurs, l’Union européenne étant membre du processus de Barcelone, certains États, dont l’Allemagne, ont souhaité voir celle-ci jouer un plus grand rôle, ce qui a été acté dans une résolution du Conseil européen (mars 2008) et dans une communication de la Commission européenne (juin 2008), affirmant la continuité avec le processus de Barcelone. L’un des traits majeurs de l’esprit initial semble conservé. Comme l’énonce l’ambassadeur Huntzinger, il s’agit d’un « projet d’Union pour une union de projets », chacun gardant son autonomie de gestion technique et financière. Cette souplesse ne peut qu’être favorable à l’introduction de nouvelles technologies compétitives. LE PROJET SCIENTIFIQUE DIT ESPACE MÉDITERRANÉEN DE LA SCIENCE Le projet de création d’un Espace méditerranéen de la science s’inspire de la volonté de renforcer le processus de CNES/DISTRIBUTION SPOT IMAGE Image satellite de la partie ouest de la mer Méditerranée prise par l’instrument Végétation. Satellite image of the western side of the Mediterranean Sea taken by the VEGETATION instrument. Barcelone dans ses dimensions scientifiques. La construction de ce projet, avec le soutien de la PFUE, trouve à la fois son originalité et sa pertinence dans l’association constituée par le Groupe interacadémique pour le développement (GID) qui réunit six académies en France et quatre académies étrangères. Autour de ce noyau fondateur, vingt académies et instances scientifiques nationales étrangères ont manifesté leur souhait d’association. Les grands objectifs du GID sont de promouvoir le développement scientifique, moteur du progrès économique et social, et d’en favoriser l’appropriation par les sociétés concernées. S’appuyant sur sa capacité d’interdisciplinarité, sur la légitimité et l’indépendance des académies, dans le contexte général d’un programme « Sciences, métiers, sociétés », le GID a 58 weaknesses calling for far-reaching reform. The Union for the Mediterranean project is a political initiative conceived by French President Nicolas Sarkozy. Originally viewed as a kind of laboratory of the so-called 5+5 nations—France, Italy, Malta, Portugal and Spain in the north and Algeria, Libya, Mauritania, Morocco and Tunisia in the south—it soon became clear that the proposed union should encompass all Mediterranean states on an equal footing, as reflected in the Rome call for a Union for the Mediterranean made by France, Italy and Spain in December 2007. This call scheduled a summit meeting of heads of state and government on 13-14 July 2008 in Paris. As the European Union is also part of the Barcelona Process, some member states like Germany wanted to see the EU play a bigger role. This was accomplished by a resolution of the European Council in March 2008 and a European Commission communication in June 2008 affirming continuity with the Barcelona Process. One of the main features of the original project appears to have been preserved. In the words of Germany’s Ambassador Huntzinger, it is « a project of Union for a union of projects » in which each partners retains it technical and financial independence. This flexibility can only encourage insertion of competitive new technologies. A Mediterranean area for science The project to create a Mediterranean science area seeks to strengthen the scientific aspects of the Barcelona Process. The original feature of this project, supported by the French EU presidency, is that it brings together six academies from France and four from other nations within a structure called the Inter-academic group for development (GID). A further 20 foreign scientific academies and bodies have expressed their desire to join. The chief objectives of the GID are to promote scientific development as a driver of economic and social progress, and to encourage societies to adopt it as a model. Leveraging its interdisciplinary capacity and the legitimacy and independence of its member academies, the GID is working to develop a Mediterranean science area and to create a true co-development laboratory. The immediate aims of this project are : * a Mediterranean science conference in June 2008 preceded by three workshops—on agriculture and sustainable development, fish stocks and the marine environment, and adapting to the impacts of climate change—attended by experts from all countries bordering the Mediterranean ; * scientific strategy recommendations for the environment and cnesmag u JUILLET/AOÛT 2008
J europe europe souhaité agir pour le développement d’un Espace méditerranéen de la science et créer un véritable laboratoire du codéveloppement. Les finalités immédiates de ce projet sont : ■ une conférence scientifique méditerranéenne (juin 2008) précédée de trois ateliers (« Agriculture et développement durable », « Halieutique et environnement marin », « Impacts du changement climatique et adaptations »), auxquels participent des experts de tous les pays riverains de la Méditerranée ; ■ des recommandations de stratégie scientifique, réunies en une synthèse relative à l’environnement et au développement durable en Méditerranée, présentée au président de la République et aux chefs d’États lors du sommet des 13 et 4 juillet 2008 ; ■ la création d’un réseau scientifique interacadémique méditerranéen, communauté pérenne d’intérêt, d’ambition et de partage scientifique et technique, favorable au développement durable de la région méditerranéenne ; ■ le lancement par ce réseau d’un programme pérenne d’actions portées par l’ensemble des instances scientifiques euroméditerranéennes : Parmenides. sustainable development in the Mediterranean, to be presented to the French President and heads of state at the summit meeting on 13-14 July 2008 ; * a Mediterranean, inter-academic science network supporting sustainable development in the Mediterranean region ; * the launch by this network of a long-termaction programme called Parmenides driven forward by all Euro-Mediterranean science bodies. CNES involved in converging preparations The workshop on adapting to the impacts of climate change will be led by the author as secretary of the French national climate change commission, in partnership with development research agency AIRD, the French national institute for universe sciences (CNRS/INSU) and the Plan Bleu regional activity centre. The document 1 produced by Plan Bleu contains a very full treatment of environmental and development issues in the Mediterranean, and is a solid basis for stakeholders using space systems. CNES has a long history of working with agencies around the Mediterranean basin. The Mediterranean science area will consolidate these agencies. As set out in the roadmap for a Mediterranean union 2, transitioning know-how into projects based PRÉPARATIONS CONVERGENTES : RÔLE DU CNES, RÉFLEXIONS PRÉLIMINAIRES L’atelier « Impacts du changement climatique et adaptations » est placé sous la responsabilité principale de l’auteur agissant en tant que secrétaire du Comité national français sur les changements climatiques rattaché à l’Académie des sciences, via le Comité français des unions scientifiques internationales, en lien avec l’AIRD, le CNRS/Insu et le Plan Bleu. Le document 1 édité par ce dernier organisme présente de manière extrêmement complète les problématiques méditerranéennes environnementales et de développement. Les acteurs faisant usage des systèmes spatiaux y trouveront un socle de réflexion extrêmement solide. Le CNES a une tradition ancienne de coopération avec de nombreux organismes du bassin méditerranéen. L’EMS ne peut que les renforcer. Comme démontré dans la Feuille de route pour une union méditerranéenne 2 la transformation des connaissances en projets faisant usage des technologies nouvelles (notamment spatiales) est liée à des réformes favorisant l’éclosion de start-up et le développement de PME, ainsi qu’à des transferts de technologie efficaces. Le dernier mot doit rester à l’optimisme. Le processus de Barcelone REUTERS/S. VERA a eu le mérite d’exister, ses points faibles sont reconnus, l’UpM, irrigué par l’EMS, ambitionne de prendre la suite en les corrigeant. Le monde méditerranéen progresse vers la prise en charge collective de son développement durable. La maîtrise partagée des technologies nouvelles en est une condition sine qua non. ■ Note : L’auteur exprime ses respectueux remerciements au professeur André Capron, président du GID, membre de l’Institut de France, Académie des sciences pour ses précieux conseils et sa relecture attentive. Diminution sensible des ressources en eau dans le bassin méditerranéen – Le niveau d’eau du réservoir San Juan à San Martin de Valdeiglesias (70 km de Madrid) a tellement baissé que les eaux ont laissé apparaître un pont médiéval disparu depuis la construction du barrage. Cette image spectaculaire illustre un phénomène général dans le bassin méditerranéen, lié à la surexploitation de l’eau (industrie, irrigation, usage domestique et tourisme), aggravé par le changement climatique. Il est prévu sur ce type de régions une diminution des précipitations de l’ordre de 30% dans les décennies à venir. Significant reduction in water resources in the Mediterranean basin - The level of the San Juan reservoir at San Martin de Valdeiglesias (70 km outside Madrid) has dropped so much that a medieval bridge last seen when the dam was built has risen from its waters. This spectacular picture illustrates a widespread phenomenon in the Mediterranean, caused by overabstraction of water (for industry, irrigation, domestic use and tourism) and made worse by climate change. Precipitation in such regions is expected to fall by around 30% in the decades ahead. on new technologies—notably space technologies—will require reforms to foster start-ups and development of SMEs, as wellas effective technology transfers. The outlook is optimistic. The Union for the Mediterranean, underpinned by the Mediterranean science area, aims to takeup the Barcelona Process and correct its weaknesses. Consequently, the Mediterranean is advancing toward a collective approach to sustainable development founded on the shared exploitation of mature new technologies. Note : The author would like to thank Professor André Capron, chair of the GID, member of the Institut de France and the French science academy, for his precious advice and careful re-reading. Bibliographie/Bibliography 1 Méditerranée. Les perspectives du Plan Bleu sur l’environnement et le développement – dirigé par Guillaume Benoît et Aline Comeau – Éditions de l’Aube, 2005 2 5+5 = 32, feuille de route pour une Union méditerranéenne – Le Cercle des économistes et Hubert Védrine – Perrin, novembre 2007. 1 Méditerranée – Les perspectives du Plan Bleu sur l’environnement et le développement – directed by Guillaume Benoît and Aline Comeau, Éditions de l’Aube, 2005. 2 5+5 = 32, Feuille de route pour une Union méditerranéenne - Le Cercle des économistes and Hubert Védrine, Perrin, November 2007. 59 JUILLET/AOÛT 2008 u cnesmag



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


CNES Mag numéro 38 ju/aoû/sep 2008 Page 1CNES Mag numéro 38 ju/aoû/sep 2008 Page 2-3CNES Mag numéro 38 ju/aoû/sep 2008 Page 4-5CNES Mag numéro 38 ju/aoû/sep 2008 Page 6-7CNES Mag numéro 38 ju/aoû/sep 2008 Page 8-9CNES Mag numéro 38 ju/aoû/sep 2008 Page 10-11CNES Mag numéro 38 ju/aoû/sep 2008 Page 12-13CNES Mag numéro 38 ju/aoû/sep 2008 Page 14-15CNES Mag numéro 38 ju/aoû/sep 2008 Page 16-17CNES Mag numéro 38 ju/aoû/sep 2008 Page 18-19CNES Mag numéro 38 ju/aoû/sep 2008 Page 20-21CNES Mag numéro 38 ju/aoû/sep 2008 Page 22-23CNES Mag numéro 38 ju/aoû/sep 2008 Page 24-25CNES Mag numéro 38 ju/aoû/sep 2008 Page 26-27CNES Mag numéro 38 ju/aoû/sep 2008 Page 28-29CNES Mag numéro 38 ju/aoû/sep 2008 Page 30-31CNES Mag numéro 38 ju/aoû/sep 2008 Page 32-33CNES Mag numéro 38 ju/aoû/sep 2008 Page 34-35CNES Mag numéro 38 ju/aoû/sep 2008 Page 36-37CNES Mag numéro 38 ju/aoû/sep 2008 Page 38-39CNES Mag numéro 38 ju/aoû/sep 2008 Page 40-41CNES Mag numéro 38 ju/aoû/sep 2008 Page 42-43CNES Mag numéro 38 ju/aoû/sep 2008 Page 44-45CNES Mag numéro 38 ju/aoû/sep 2008 Page 46-47CNES Mag numéro 38 ju/aoû/sep 2008 Page 48-49CNES Mag numéro 38 ju/aoû/sep 2008 Page 50-51CNES Mag numéro 38 ju/aoû/sep 2008 Page 52-53CNES Mag numéro 38 ju/aoû/sep 2008 Page 54-55CNES Mag numéro 38 ju/aoû/sep 2008 Page 56-57CNES Mag numéro 38 ju/aoû/sep 2008 Page 58-59CNES Mag numéro 38 ju/aoû/sep 2008 Page 60-61CNES Mag numéro 38 ju/aoû/sep 2008 Page 62-63CNES Mag numéro 38 ju/aoû/sep 2008 Page 64-65CNES Mag numéro 38 ju/aoû/sep 2008 Page 66-67CNES Mag numéro 38 ju/aoû/sep 2008 Page 68-69CNES Mag numéro 38 ju/aoû/sep 2008 Page 70-71CNES Mag numéro 38 ju/aoû/sep 2008 Page 72