CNES Mag n°37 avr/mai/jun 2008
CNES Mag n°37 avr/mai/jun 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°37 de avr/mai/jun 2008

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Centre National d'Études Spatiales

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 6,5 Mo

  • Dans ce numéro : océanographie opérationelle, c'est pour bientôt.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 42 - 43  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
42 43
J dossier special report MERCATOR OCEAN Quel océan fera-t-il demain ? Chaque mercredi, les systèmes Mercator décrivent et prévoient les océans avec deux semaines d’avance. Ils ont déjà permis à plusieurs centaines d’acteurs publics ou privés d’acquérir une information riche pour le déploiement de nouveaux services. Ce lien place aujourd’hui Mercator Ocean dans une position favorable sur les scènes tant nationale qu’européenne. 42 L’activité principale de Mercator Ocean, la prévision océanique, est une activité novatrice qui fait appel à des compétences scientifiques et techniques poussées en permanence aux limites de l’état de l’art. Dans ce cadre ambitieux, l’objectif de ses équipes est triple. Tout d’abord, Mercator Ocean doit élaborer et diffuser la meilleure information possible à l’attention d’une communauté large de plusieurs centaines d’utilisateurs. Issue de modèles mathématiques qui assimilent des observations spatiales et in situ, cette information est validée et expertisée avant sa diffusion. Elle répond aux besoins de domaines allant de la sécurité maritime en passant par le grand public, par des applications opérationnelles liées aux activités off-shore, à la navigation, aux opérations militaires et aux problématiques plus côtières. Par ailleurs, Mercator Ocean valorise le savoir technologique et scientifique français par l’élaboration et la diffusion de cette information. Les réseaux d’observation, sur lesquels les systèmes s’appuient, sont issus du CNES pour le versant spatial et de l’Ifremer pour la contribution in situ. La filière des satellites altimétriques indispensables dans le dispositif démontre l’excellence de l’industrie spatiale française. Enfin, en aval, les acteurs publics ou privés sont les utilisateurs intermédiaires qui trouvent dans ces productions un ingrédient pour étoffer leur offre de services vers les utilisateurs finaux. Responsable de la prévision hauturière globale, et en étroite collaboration avec l’ensemble des acteurs concernés, le GIP a été choisi au sein d’un consortium regroupant vingt-sept pays en Europe pour coordonner le Marine Core Service, dispositif généraliste européen d’observation et de prévision des océans. Le CNES compte parmi les acteurs de ce Core Service, et sa filiale CLS joue un rôle déterminant dans la réussite de cette initiative capitale pour l’océanographie opérationnelle tant française qu’européenne. UN RAYONNEMENT INTERNATIONAL DEPUIS TOULOUSE L’histoire de Mercator Ocean s’est construite en terre toulousaine dès 1995, et ses bases régionales restent extrêmement fortes. La prévision océanique se nourrit des données MATTON et des recherches spatiales produites et développées en Midi-Pyrénées. Par ailleurs, l’implantation des services de Météo- France à Toulouse s’est accompagnée de l’installation de supercalculateurs indispensables aux systèmes Mercator. Enfin, plusieurs des membres du GIP sont présents dans la région et le conseil régional Midi- Pyrénées accompagne le développement de cette activité depuis de nombreuses années. Le rayonnement international de Mercator Ocean n’est pas sans retombées pour le territoire. Des acteurs privés ou publics se nourrissent de ses données pour développer de nouveaux services en aval. La région de Toulouse, qui compte des laboratoires de recherche réputés comme le Legos, des acteurs importants des services comme CLS ou Noveltis, des grands comptes industriels ou publics, est Les systèmes de Mercator Ocean offrent une description en 3D de l’océan. Mercator Ocean’s systems chart the oceans in 3D. MERCATOR OCEAN Carte de visite Le groupement d’intérêt public (GIP) Mercator Ocean a été créé en avril 2002. Il a reçu de ses six organismes membres (CNES, CNRS, Ifremer, IRD, Météo-France, Shom) la mission de mettre en œuvre un système capable de décrire et de prévoir en temps réel et en trois dimensions l’état de l’océan en tout point du globe. Cette mission a été couronnée de succès en octobre 2005 avec le lancement du premier bulletin global de prévisions océaniques. Cette étape importante concrétisait l’excellence des équipes de Mercator Ocean installées près du Centre spatial de Toulouse. cnesmag u AVRIL 2008
u VINCENT TOUMAZOU, Mercator Ocean aujourd’hui une place incontournable de l’océanographie, notamment hauturière. La présence de ces acteurs au sein d’un thème « Océan », animé par Mercator Ocean, dans le pôle de compétitivité AerospaceValley illustre ce mouvement. CHEF DE FILE DU PROJET MYOCEAN Dans le même temps, en 2007, Mercator Ocean est devenu le chef de file du projet MyOcean soumis à la Commission européenne et qui fait suite à plusieurs autres projets européens sur ce thème. L’océanographie opérationnelle constitue un enjeu scientifique et économique dont l’Union européenne a fait une priorité dans l’objectif de se doter d’un Marine Core Service couvrant non seulement l’Europe mais aussi l’océan global. Il permettra de répondre aux situations de crise liées à la sécurité et/ou à l’environnement. Il offrira également des outils indispensables à la compréhension des phénomènes océaniques, composantes lentes du climat. Pour servir ce projet ambitieux d’instauration de l’unique capacité européenne de prévision des océans à l’échelle mondiale, Mercator Ocean pilote un consortium qui compte une douzaine de centres d’observation et de prévision. ■ Mercator Ocean Forecasting ocean conditions Every Wednesday, Mercator systems provide a forecast of ocean conditions out to two weeks. They are already bringing hundreds of public and private stakeholders a rich source of information for deploying new services. As a result, Mercator Ocean has built a key presence in the national and European arenas. s Mercator Ocean’s main activity is ocean forecasting, an innovative field that is constantly pushing the state of the art. Its teams are pursuing an ambitious, threefold objective. First, Mercator Ocean has to produce and distribute data to a broad community of users. Derived by mathematical models that assimilate satellite and in-situ measurements, these data are validated by experts. They serve a range of needs for maritime safety, the general public, operational applications for offshore activities, navigation, military operations and coastal monitoring. Second, in producing and distributing such information, Mercator Ocean acts as a showcase for French science and technology. Its systems rely on satellite observation networks from CNES ; in-situ networks are provided by Ifremer, the French institute of marine research and exploration. The altimetry satellites that are a key component of this observing system are a tribute to the excellence of France’s space industry. And third, public and private stakeholders count on Mercator Ocean products to round out their end-user services. In charge of global high-seas ocean forecasting and working in close collaboration with all stakeholders, Mercator Ocean has been chosen within a consortium of 27 nations to coordinate the European Marine Core Service (MCS). CNES is also an MCS stakeholder and its subsidiary CLS is playing a key role in this crucial initiative for operational oceanography in France and Europe. International and regional hub Formedin 1995 in Toulouse, Mercator Ocean has retained strong regional roots. Ocean forecasting is sustained by space research and satellite data produced and developed in the Midi-Pyrenees region of south-west France. When the Météo- France national weather service also moved to Toulouse, it commissioned new supercomputers for Mercator. Several members of the Mercator Ocean grouping are located in the region and the Midi-Pyrenees regional council has supported development of this activity for many years. Mercator Ocean’s international aura benefits the region, with public and private stakeholders exploiting a rich seam of data to develop new services. Today, highly reputed research laboratories like the LEGOS space geophysics and oceanography research laboratory, key service providers such as CLS and Noveltis, and leading firms and agencies are established in the Toulouse area, making it an important hub for oceanography. These stakeholders are also active within a group focusing on ocean themes for the Aerospace Valley competitiveness cluster. Leading the MyOcean project Last year, Mercator Ocean also tookup the reins of the MyOcean project submitted to the European Commission, following a number of European projects focusing on the same theme. Operational oceanography is a key scientific and economic challenge and the European Union has made it a priority with a view to establishing a Marine Core Service covering Europe and oceans around the globe. This service will support effective response to security and/or environmental crises. It willalso provide vital tools for understanding latent ocean phenomena underlying climate. Mercator Ocean heads a consortium of a dozen observation and forecasting centres that is seeking to move forward this ambitious project to develop a European global ocean forecasting capability. ■ Profile Mercator Ocean is a public interest grouping formedin Toulouse in April 2002. Its six founding members are CNES, CNRS, Ifremer, IRD, Meteo-France and SHOM. Its mission is to implement a system able to describe and forecast ocean conditions in real time and in three dimensions, anywhere in the world. In October 2005 it released the first ever global ocean forecast bulletin, a milestone achievement that attests to the excellence of the Mercator Ocean teams near CNES’s Toulouse Space Centre. 43 AVRIL 2008 u cnesmag



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 1CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 2-3CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 4-5CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 6-7CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 8-9CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 10-11CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 12-13CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 14-15CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 16-17CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 18-19CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 20-21CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 22-23CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 24-25CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 26-27CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 28-29CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 30-31CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 32-33CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 34-35CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 36-37CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 38-39CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 40-41CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 42-43CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 44-45CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 46-47CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 48-49CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 50-51CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 52-53CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 54-55CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 56-57CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 58-59CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 60-61CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 62-63CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 64-65CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 66-67CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 68-69CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 70-71CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 72