CNES Mag n°37 avr/mai/jun 2008
CNES Mag n°37 avr/mai/jun 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°37 de avr/mai/jun 2008

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Centre National d'Études Spatiales

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 6,5 Mo

  • Dans ce numéro : océanographie opérationelle, c'est pour bientôt.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
J Écopolitique business & politics u JEAN-PIERRE TERNAUX, responsable du pôle de communication scientifique/science outreach unit, CNRS 26 TOURISME SCIENTIFIQUE Deux ingrédients pour une recette réussie ! Le voyage et les vacances ont bien changé ! Comment allier la découverte de nouveaux territoires, proches ou lointains, à la compréhension et à l’évolution de l’environnement ? Il suffit de rassembler un tour-opérateur de qualité et d’y adjoindre un zeste de chercheur, motivé pour la diffusion des connaissances vers le grand public… C’est comme le sucré-salé, peu de chefs s’y étaient aventurés ! Mais la recette fait maintenant fureur ! L’aventure a débuté au sein du pôle de communication scientifique de la Direction de la communication du CNRS, où Chantal Cosquer, chargée de communication, scientifique, curieuse et voyageuse, a rencontré les responsables de l’agence Excursia, qui est aujourd’hui la seule agence française à proposer un programme de tourisme scientifique sur le territoire national et à l’étranger. Après avoir noué une collaboration avec le Muséum national d’histoire naturelle, l’agence a signé récemment une convention avec le CNRS pour développer de nouveaux séjours accompagnés par des chercheurs de l’établissement, experts dans les domaines abordés. Une nouvelle façon de visiter le monde, une nouvelle vitrine pour le CNRS, qui signe sa volonté d’ouverture vers le grand public, inscrite désormais dans son plan stratégique et dans son plan de communication. Le prochain voyage, programmé en juin 2008, verra quelques privilégiés partager la vie quotidienne des chercheurs de la station de recherche des Nourages, au cœur de la forêt amazonienne, en Guyane. Des séjours à Madagascar pour découvrir les forêts de baobabs et les lémuriens, au Brésil à la découverte des sites archéologiques et de la biodiversité de la forêt primaire tropicale, au Chili, avec ses observatoires astronomiques… sont d’ores et déjà à l’étude. Mais des voyages moins onéreux, dans notre riche territoire français, sont aussi en cours d’organisation, comme par exemple la visite de la station marine de Banyuls, ou environnement marin et terrestre, nouvelles énergies renouvelables constitueront des thèmes favoris à décliner en toute relaxation ! Bientôt, aux beaux jours, le touriste pourra visiter le jardin alpin du col du Lautaret, un site patrimonial botanique fabuleux, instrument de recherche pour étudier l’influence du climat sur la végétation, ou installer sa chaise longue en Provence pour plonger sa tête dans les étoiles avec les astronomes de Saint-Michel-l’Observatoire. Dans les mois à venir, cette recette sera donc déclinée avec quelques touches régionales. Nous ne manquerons pas de vous tenir informés. R. LE GUEN CNRS PHOTOTHÈQUE/N. CEGALERBA Scientific tourism Two ingredients for success s These days, people expect different things from travel and holidays. How do you combine the desire to discover new horizons—both near and far—with a closer understanding of our changing environment ? Simply find a quality tour operator and a researcher motivated by outreach, and put them together. Like dishes that mix sweet and savoury flavours, few chefs had tried this recipe before—but now it’s proving a hit. It all started at the science outreach unit at CNRS, the French national scientific research agency, when keen traveller, scientist and outreach officer Chantal Cosquer got together with Excursia, the only French travel agent offering scientific holiday packages, in France and abroad. Having already worked with the French natural history museum, Excursia recently signed an agreement with CNRS to develop new holiday packages offering researchers as guides. This new way of seeing the world is also a new showcase for CNRS, signalling its desire to reach out to a wider audience and now an integral part of its strategic and communication plans. On the next trip, scheduled in June, a lucky few will be living alongside researchers at the Nourages research station in the middle of the Amazon forest, in French Guiana. Holidays in Madagascar to see the baobab forests and lemurs, in Brazil to discover archaeological sites and the biodiversity of the virgin tropical forest, and in Chile to stare at the heavens at astronomy observatories are already being planned. But less costly excursions revealing the riches of mainland France are also being organized, like for example a visit to the marine research station at Banyuls on the Mediterranean coast, where the land/marine environment and new renewable energies will be the topics of choice during a relaxing stay. With the warmer weather, tourists will soon be able to visit the alpine garden on the Col du Lautaret mountain pass, a superb botanical heritage site and research tool for studying how climate is affecting vegetation, or lie back in Provence for an evening stargazing with the astronomers at Saint Michel l’Observatoire. In the months ahead, the new recipe is set to take on an extra regional flavour. Watch this space… Camp Inselberg de la réserve des Nouragues (Guyane). Inselberg camp in the Nouragues reserve, French Guiana. cnesmag u AVRIL 2008
u KAROL BARTHELEMY, pour le/for CNES CNES/ESA/ARIANESPACE/CSG SERVICE OPTIQUE Transfert d’Ariane 5 du bâtiment d’assemblage final (en arrière plan) vers la zone de lancement ELA 3. Ariane 5 is rolled out from the final assembly building (background) to the ELA 3 launch pad. RÉTROSPECTIVE CSG : de la France à l’Europe Décidé par la France en 1964, le Centre spatial guyanais fête ses 40 ans de vie opérationnelle le 9 avril 2008. Au sein du CNES, Michel Mignot a consacré 25 ans à la construction du CSG et 8 ans à sa direction, l’aidant à servir une politique spatiale française puis européenne. Aujourd’hui, Joël Barre le dirige. Fort d’une expérience riche et variée de 20 ans dans le secteur spatial, il accompagne le CSG pour étendre ses infrastructures au service de la coopération internationale. Ils témoignent tour à tour des étapes qui ont mené le CSG à devenir le joyau de l’Europe spatiale. Michel Mignot entame par les grands chantiers du début. « La 1 re tranche, de 1965 à 1970, vise à accomplir et poursuivre les programmes spatiaux français Véronique et Diamant. » Pour elles, on construit les « Ensembles de lancement fusées-sondes » puis Diamant, le site Météo, le centre de contrôle Jupiter 1, les stations Télémesure et radars, le premier « Ensemble de préparation des charges utiles » (EPCU). « Très vite, il y a une ouverture européenne du CSG avec le pas de tir Europa 2 pour permettre la pérennité du programme Europa, géré par deux entités européennes : l’Eldo pour les lanceurs, l’Esro pour les satellites. » Il en découle la deuxième tranche de construction de 1968 à 1971 pour ériger l’ensemble de lancement Europa. Mais l’échec d’Europa 2 provoque l’arrêt du programme, puis, dans la tourmente, l’arrêt de l’Eldo et du fragile projet Europa 3. « Il faut pourtant trouver une alternative : le CNES transforme Europa 3 en L3S, plus simple et moins coûteux, avec un management unique assuré par le CNES. Accepté par l’Europe en 1973, il faut construire le programme avec un ELA moins onéreux en récupérant les installations quasi neuves d’Europa. C’étaient des années difficiles pour le CSG : il a fallu arrêter Diamant après huit lancements pour consacrer le maximum de crédits au futur programme européen Ariane. Mais avec le chantier du premier Ensemble de lancement Ariane, ELA 1, de 1976 à 1979, conçu pour quatre lancements par an – utopique à l’époque ! – le CSG et la Guyane reprennent confiance dans le spatial. À partir du succès de LO1, l’aventure européenne Ariane prend corps, à partir d’un c 27 AVRIL 2008 u cnesmag



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 1CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 2-3CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 4-5CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 6-7CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 8-9CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 10-11CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 12-13CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 14-15CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 16-17CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 18-19CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 20-21CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 22-23CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 24-25CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 26-27CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 28-29CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 30-31CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 32-33CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 34-35CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 36-37CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 38-39CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 40-41CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 42-43CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 44-45CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 46-47CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 48-49CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 50-51CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 52-53CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 54-55CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 56-57CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 58-59CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 60-61CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 62-63CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 64-65CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 66-67CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 68-69CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 70-71CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 72