CNES Mag n°37 avr/mai/jun 2008
CNES Mag n°37 avr/mai/jun 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°37 de avr/mai/jun 2008

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Centre National d'Études Spatiales

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 6,5 Mo

  • Dans ce numéro : océanographie opérationelle, c'est pour bientôt.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
J actualité news t Intégral et SPI éclairent le mystère de l’antimatière - Depuis trente ans, une quantité phénoménale d’antimatière est observée au centre de notre Galaxie et son origine a longtemps excité l’imagination des astrophysiciens. Les observations accumulées sur près de cinq ans par le satellite Intégral de l’Esa, et l’instrument SPI du CNES en particulier, ont permis à une équipe internationale de scientifiques composée des chercheurs du CESR et du CEA de lever partiellement le voile sur ce mystère. L’équipe a montré qu’une partie importante de l’antimatière créée dans le plan galactique provient de couples d’étoiles particuliers : un trou noir ou une étoile à neutrons qui arrache, grâce à son champ gravitationnel colossal, de la matière à un compagnon de masse inférieure ou égale à celle du Soleil. Cette découverte explique la moitié de l’antimatière observée dans le bulbe central de la Voie lactée. LISA/CNES Process et Amino Deux expériences d’exobiologie embarquées sur l’ISS Carte de la région centrale de la Galaxie obtenue par la caméra Ibis/ISGRI. Les 2174 pointés du télescope, équivalant à une durée cumulée de près de deux mois, ont été nécessaires pour réaliser ce cliché, le plus précis jamais effectué dans cette gamme d’énergie. Huit sources ont été détectées. Map of the Galactic centre obtained by the IBIS/ISGRI imager. The telescope was pointed 2,174 times, equivalent to a cumulative observation time of nearly two months, to produce the most precise picture ever in this energy range. Eight sources were detected. 12 Integral and SPI unravel the antimatter mystery - For the last 30 years, a phenomenal amount of antimatter has been observed at the centre of our galaxy, capturing the imagination of astrophysicists. Observations over five years by ESA’s Integral satellite and the CNES-developed SPI instrument in particular have allowed an international team of researchers from CESR (the French space radiation research centre) and CEA (the French atomic energy agency) to lift the veil on this mystery. The team has shown that a large part of the antimatter in the galactic plane originates from a particular type of star pair : a black hole or neutron star, which, due to its colossal gravitational field, sucks matter from a companion star with a mass equal to or less than the Sun. This discovery explains half of the antimatter observed in the central bulge of the Milky Way. CEA/SAP Le Laboratoire interuniversitaire des systèmes atmosphériques (Lisa) coordonne des programmes expérimentaux afin de mieux appréhender la nature et l’évolution de la matière organique sur d’autres planètes que la Terre. Pour valider les hypothèses de départ, des expériences doivent être conduites au sol et dans l’espace. Les expériences Process et Amino se dérouleront sur les deux instruments Expose qui seront apportés successivement sur la Station spatiale internationale. Déjà installée à l’extérieur du Laboratoire Columbus, l’expérience Process durera un an et demi. L’expérience Amino sera, quant à elle, placée sur le module russe Zarya en novembre 2008 pour une durée de deux ans. Les échantillons, des molécules organiques, sont placés dans des petites cellules étanches ; certaines sont exposées au rayonnement direct du Soleil alors que des cellules de contrôle en sont protégées. Pour Amino, l’Institut Jacques Monod fournira des ribozymes (petites molécules d’ARN) dont il mesurera l’évolution sous l’influence des UV solaires. Dans les deux cas, à la fin de la période d’exposition, les échantillons seront rapportés sur Terre et analysés. Les résultats seront comparés à ceux des échantillons de contrôle ou des témoins conservés au sol. Les effets de la destruction de ces molécules par la lumière du Soleil seront ainsi quantifiés. Ces connaissances sont indispensables pour comprendre l’évolution de la matière organique interplanétaire et sa contribution à l’origine de la vie sur Terre. ■ LISA/CNES Dernier contrôle avant d’installer les cellules dans les porte-échantillons. One last check before inserting the cells inside the sample holders. cnesmag u AVRIL 2008
Transport, sous atmosphère raréfiée, des cellules préparées pour le vol entre le Lisa et le centre d’intégration de l’instrument à Cologne (Allemagne). Cells prepared for the flight are transported in a rarefied atmosphere between LISA and the instrument integration centre in Cologne, Germany. LISA/CNES PROCESS and AMINO Exobiology experiments on the ISS s The LISA inter-university laboratory for the study of atmospheric systems is coordinating experimental programmes to gain a closer understanding of the nature and evolution of organic matter on planets other than Earth. To validate its initial assumptions, experiments must be performedsimultaneously on the ground and in space. The PROCESS and AMINO experiments willuse the two Expose instruments, transferred one at a time to the ISS. PROCESS is already installed outside the Columbus laboratory and will run for 18 months. AMINO will be installed on the Russian Zarya module in November 2008 and will run for two years. Samples of organic molecules will be placed in small sealed cells and exposed to direct solar radiation. Control cells will be protected from the Sun’s rays. The Jacques Monod Institute in Paris will supply the ribozymes (small RNA molecules) and monitor how they evolve under UV radiation. After the exposure period, the test and control samples will be returned to Earth for analysis. The results will then be compared with the control samples kept on the ground to quantify the destruction of ribozyme molecules by sunlight. This experiment will provide vital clues about how interplanetary organic matter evolves and its possible role in the origins of life on Earth. ■ Optimisation de trajectoires interplanétaires Le CNES remporte la 3 e édition L’Advanced Concept Team de l’Esa favorise l’interaction entre différents groupes de recherche et soutient les nouvelles applications des technologies à de futures missions spatiales. L’ACT a créé le Global Trajectory Optimisation Competition (Gtoc), dont la troisième édition se déroulait en novembre 2007. Cette année, les postulants (spécialistes venus d’agences spatiales, d’équipes industrielles, de laboratoires universitaires) devaient déterminer la trajectoire d’une sonde interplanétaire, équipée d’un système de propulsion électrique, afin de réaliser un rendez-vous avec trois astéroïdes différents et d’assurer le retour sur Terre. Consommation de carburant nécessaire à la mission et temps en orbite autour de chaque astéroïde étaient les critères d’optimisation imposés. À partir des méthodes mathématiques, d’outils de calcul et des compétences développées dans le cadre d’études R & T, l’équipe d’analyse de mission interplanétaire du CNES a proposé une séquence optimale définie par quatre assistances gravitationnelles de la Terre et par les rendez-vous avec les astéroïdes (2000 SG344, 2004 QA22 et 2006 BZ147). Quatre équipes, dont le JPL et Georgia Tech, avaient défini la même séquence d’astéroïdes. Le nombre d’assistances gravitationnelles a confirmé, une nouvelle fois, l’expertise des équipes CNES qui ont remporté cette édition. Le trophée sera remis au cours d’un workshop dédié qui se déroulera le 27 juin 2008 à Turin (Italie). Il est acquis au CNES pour une période d’un an. En qualité de vainqueur du GTOC3, le Centre national d’études spatiales sera chargé de l’organisation de la 4 e édition de la Global Trajectory Optimisation Competition et du workshop associé, au printemps 2009. ■ De gauche à droite : Benoît Meyssignac, Richard Epenoy et Régis Bertrand (CNES). From left : Benoît Meyssignac, Richard Epenoy and Régis Bertrand (CNES). J actualité news Global trajectory optimization CNES wins third competition s ESA’s Advanced Concept Team seeks to promote interaction between different research groups and support new technological applications for future space missions. It also runs the Global Trajectory Optimization Competition (GTOC). The third edition (GTOC3) was held in November 2007. For this contest, rival teams from space agencies, university laboratories and industry had to determine the trajectory of an interplanetary probe with electric propulsion so as to rendezvous with three asteroids and then return to Earth. Two key optimization criteria were imposed : the amount of fuel needed for the mission and observation time around each asteroid. Using mathematical models, computational tools and expertise gained through R&T studies, the CNES interplanetary mission analysis team submitted an optimal sequence that included four Earth gravity assists and rendezvous with three asteroids : 2000 SG344, 2004 QA22 and 2006 BZ147. Four teams, including JPL and Georgia Tech, arrived at the same asteroid sequence. The number of gravity assists proved to be the decisive factor. Once the results were confirmed, the CNES team was declared the winner. The trophy will be awarded at a special workshop in Turin on 27 June 2008 and will remain with CNES for one year. As GTOC3 champion, CNES will now organize the fourth Global Trajectory Optimization Competition and associated workshop in spring 2009. ■ CNES/E. GRIMAULT, 2008 13 AVRIL 2008 u cnesmag



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 1CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 2-3CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 4-5CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 6-7CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 8-9CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 10-11CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 12-13CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 14-15CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 16-17CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 18-19CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 20-21CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 22-23CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 24-25CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 26-27CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 28-29CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 30-31CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 32-33CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 34-35CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 36-37CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 38-39CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 40-41CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 42-43CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 44-45CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 46-47CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 48-49CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 50-51CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 52-53CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 54-55CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 56-57CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 58-59CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 60-61CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 62-63CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 64-65CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 66-67CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 68-69CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 70-71CNES Mag numéro 37 avr/mai/jun 2008 Page 72