CNES Mag n°36 jan/fév/mar 2008
CNES Mag n°36 jan/fév/mar 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°36 de jan/fév/mar 2008

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Centre National d'Études Spatiales

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 7,6 Mo

  • Dans ce numéro : le CNES et les vols habités.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 40 - 41  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
40 41
J dossier special report 36 Les neuf spationautes français/The nine French astronauts (En haut, de gauche à droite/Top, from left : Jean-Loup Chrétien, Patrick Baudry, Jean-Pierre Haigneré, Michel Tognini. En bas, de gauche à droite/Bottom, from left : Jean-Jacques Favier, Claudie Haigneré, Léopold Eyharts, Jean-François Clervoy, Philippe Perrin). De nouvelles recrues pour le corps des astronautes européens Premier pays d'Europe de l'Ouest à pouvoir participer à un vol spatial habité en 1982, la France a depuis 25 ans acquis une solide expérience en la matière. Grâce à des coopérations bilatérales régulières, le CNES a pu faire voler ses spationautes lors de 8 missions organisées avec l'URSS, puis la Russie, et 5 missions avec la Nasa jusqu'en 2002. CNES/NPO ÉNERGIA/AFP/P. LE DOARÉ/C. BARDOU/NASA Lorsque les États membres de l’Esa décident de se doter d'un corps unique d'astronautes en 1998, le CNES a déjà effectué 4 sélections de spationautes au niveau national depuis 1977* et possède une Direction des astronautes depuis 1990. Cinq spationautes français rejoignent progressivement Jean-François Clervoy au Centre européen des astronautes (EAC), basé près de Cologne. Les deux premiers sont Léopold Eyharts, à l’issue de la mission Pégase, et Jean-Pierre Haigneré, avant la mission de longue durée Perseus. Ils sont suivis par Claudie Haigneré (première Française à rejoindre l'ISS en 2001) et Michel Tognini. En 2002, ce sera au tour de Philippe Perrin, tout juste revenu de sa mission STS-111. Jean-Pierre Haigneré perd le premier son statut de membre actif en 1999, lorsqu’il devient chef des astronautes européens. Il est remplacé à ce poste par Michel Tognini en 2005. Entre-temps, Jean-François Clervoy est affecté au suivi du développement de l'ATV chez EADS aux Mureaux et devient alors réserviste. Claudie Haigneré quitte, elle aussi, le corps pour devenir ministre déléguée à la Recherche et aux Nouvelles Technologies. Enfin, Philippe Perrin retourne aux essais en vol chez Airbus à Toulouse en 2004. De ce fait, Léopold Eyharts reste aujourd'hui le seul cnesmag u JANVIER 2008
u FRANÇOIS SPIERO, CNES Français actif au sein d'un groupe d’astronautes européens réduit. LE MÉDES DANS LA BOUCLE En effet, alors que l'EAC comptait 16 membres actifs en 2002, l'effectif est désormais de 6 astronautes et d'une moyenne d'âge de 50 ans. Cela paraît à peine suffisant pour assurer tous les vols de longue durée européens jusqu'à la fin de l’exploitation de la station orbitale, l’Esa « disposant » d’un séjour tous les deux ans en moyenne. Et le manque s’avère d'autant plus criant dans la perspective du passage de 3 à 6 membres d’équipage permanent à bord de la station à partir du printemps 2009. Le conseil directeur de l’Esa sur les vols habités a donc décidé le 20 novembre 2007 l’engagement d’une procédure de sélection de nouveaux spationautes, après l’amarrage réussi de l'ATV Jules Verne. L’objectif est de recruter 4 nouveaux spationautes en 2009, ainsi que 4 en réserve. Pour cette procédure de sélection, l'EAC s’appuiera sur l’institut médical du DLR en Allemagne et sur le Médes en France. Les nouveaux spationautes européens se prépareront à effectuer des séjours de longue durée sur l'ISS mais pourront peut-être aussi rêver de la Lune dans une douzaine d’années. En effet, depuis le Conseil des ministres européens de l’espace en 2005, des études sont menées sur un système de transport d’équipages vers la Lune : le CSTS (Crew Support Transportation System). Développé avec la Russie et peut-être le Japon, il pourrait être constitué d’un module de commande dérivé du Soyouz capable d’accueillir 6 passagers et d’un module de service dérivé de l'ATV. Assemblé sur orbite terrestre, il pourrait constituer un complément du vaisseau américain Orion dans la desserte de la Lune. ■ * Outre une sélection proposée dans le cadre du programme Spacelab pour l'Esa en 1977, le CNES a effectué 3 sélections nationales et recruté 13 spationautes entre 1980 et 1990 : Jean-Loup Chrétien et Patrick Baudry (en 1980), Jean-François Clervoy, Claudie Haigneré (anciennement André-Deshays), Jean-Pierre Haigneré, Jean-Jacques Favier, Michel Tognini, Frédéric Patat et Michel Viso (en 1985) et Léopold Eyharts, Philippe Perrin, Jean-Marc Gasparini et Benoit Silve (en 1990). ESA/JL. ATTELEYN New European astronaut recruits As the first Western European nation to send an astronaut into space in 1982, France has acquired solid experience in human spaceflight over the last 25 years. Through a series of bilateral cooperation agreements, CNES astronauts fleweight missions with the Soviet Union and then Russia, and five missions with NASAup to 2002. s When ESA member states decided in 1998 to create a single European astronaut corps, CNES had already completed four French astronaut selections since 1977 1 and setup its Astronaut Directorate in 1990. Five French astronauts would join Jean-François Clervoy at the European Astronaut Centre (EAC) based near Cologne, Germany. The first two were Léopold Eyharts, on his return from the Pégase mission, and Jean-Pierre Haigneré, before the Perseus long-duration flight. They were followed by Claudie Haigneré (the first French astronaut to fly to the ISS in 2001) and Michel Tognini. And in 2002, Philippe Perrin joined the corps just after his STS- 111 shuttle mission. Jean-Pierre Haigneré stood down from active duty in 1999 to take charge of the corps. He was replaced by Michel Tognini in 2005. In the meantime, Jean-François Clervoy was assigned to oversee ATV development at EADS’s Les Mureaux facility, taking on the status of reserve astronaut. Claudie Haigneré also left the corps to become France’s Minister for Research and New Technologies. Lastly, Philippe Perrin returned to Airbus’s flight test department in Toulouse in 2004, leaving Léopold Eyharts as the only French astronaut on active duty within a reduced European corps. MEDES in the loop TThe EAC has scaled down its complement of 16 active astronauts at its peak in 2002 to six today, with an average age of 50. This seems hardly sufficient to cover the long-duration European missions scheduled until the ISS is taken out of service, since ESA is allocated a flight every two years. The shortage of astronauts is even more apparent now that the permanent ISS crew is set to increase from three to six by spring 2009. ESA’s Human Spaceflight Programme Board therefore decided 20 November 2007 to engage a new round of selections once the ATV Jules Verne has docked with the ISS. The objective is to select four new astronauts in 2009 and four backups. Medical aspects will be handled by DLR’s medical institute in Germany and the MEDES space clinic in France. Europe’s new astronauts will prepare for long-duration missions on the ISS, with an outside chance that they might go to the Moon in 12 years or so since the European Council of space ministers gave the go-ahead in 2005 to begin studies on a Crew Support Transportation System (CSTS). Developed with Russia and possibly Japan, the CSTS could consist of a command module derived from Soyuz to accommodate a crew of six and a service module derived from the ATV. Assembled in Earth orbit, it could complement the United States’Orion crew exploration vehicle for Moon missions. ■ 1 Besides a selection for the Spacelab programme for ESA in 1977, CNES carried out three national selections and recruited 13 astronauts from 1980 to 1990 : Jean-Loup Chrétien and Patrick Baudry in 1980 ; Jean- François Clervoy, Claudie Haigneré (née André-Deshays), Jean-Pierre Haigneré, Jean- Jacques Favier, Michel Tognini, Frédéric Patat and Michel Viso in 1985 ; and Léopold Eyharts, Philippe Perrin, Jean-Marc Gasparini and Benoit Silve in 1990. 37 Le Corps européen des astronautes en avril 2003. Bon nombre aujourd’hui n’en font plus partie. The European Astronaut Corps in April 2003. A good number have since left the corps. JANVIER 2008 u cnesmag



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 1CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 2-3CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 4-5CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 6-7CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 8-9CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 10-11CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 12-13CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 14-15CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 16-17CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 18-19CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 20-21CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 22-23CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 24-25CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 26-27CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 28-29CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 30-31CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 32-33CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 34-35CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 36-37CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 38-39CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 40-41CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 42-43CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 44-45CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 46-47CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 48-49CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 50-51CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 52-53CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 54-55CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 56-57CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 58-59CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 60-61CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 62-63CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 64-65CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 66-67CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 68-69CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 70-71CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 72