CNES Mag n°36 jan/fév/mar 2008
CNES Mag n°36 jan/fév/mar 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°36 de jan/fév/mar 2008

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Centre National d'Études Spatiales

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 7,6 Mo

  • Dans ce numéro : le CNES et les vols habités.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
J dossier special report STATION SPATIALE INTERNATIONALE L’utilisation scientifique française CNES/H. PIRAUD, 2007 L’expérience Neurospat permet, grâce à un enregistreur encéphalographique (EPM MEEMM), de connaître les zones du cerveau sollicitées par les différents tests définis par les scientifiques. The Neurospat experiment uses an electro-encephalogram recorder (EPM MEEMM) to pinpoint which parts of the brain are stimulated by a range of tests devised by scientists. À quelque 400 km d’altitude*, l’ISS constitue un terrain d’expérimentation unique dans un environnement d’où la gravité a pratiquement disparu. Véritable laboratoire de recherche multidisciplinaire, elle ouvre de nouveaux horizons aux sciences de la vie et de la matière, à la physique fondamentale ainsi qu’à l’observation de la Terre et à l’étude de l’Univers. 32 En qualité de contributeur européen majeur pour l’ensemble des programmes de l’ISS, la France utilisera ce laboratoire orbital selon diverses modalités. Dans la continuité de 25 années de vols habités, le CNES développe des programmes dans les domaines prioritaires pour la communauté scientifique française. De ce fait, il contribue au programme Elips de l’Esa d’utilisation de la station. Il a également engagé de nombreuses coopérations bilatérales avec les agences spatiales américaines (Nasa), russe (Roskosmos), allemande (DLR), japonaise (Jaxa), etc. Il participe activement à deux grands groupes internationaux qui coordonnent l’utilisation scientifique de l’ISS : l’ISLSWG** consacré aux sciences de la vie, et l’IMSPG*** aux sciences physiques. Trois grands axes de recherche en micropesanteur se sont, au fil des ans, particulièrement développés en France : la physiologie, la physique des fluides et, plus récemment, la physique fondamentale. La France continue d’intervenir en biologie et propose toujours des expériences en exobiologie. DEUX DOMAINES DE PRÉDILECTION : LA PHYSIOLOGIE ET LA PHYSIQUE DES FLUIDES Véritable spécialité française, la recherche en physiologie spatiale se décline principalement autour de trois thèmes : le système cardiovasculaire, le système nerveux et la nutrition. Les instruments Cardiolab et Cardiomedserviront à l’étude des mécanismes d’adaptation du système cardiovasculaire humain à la micropesanteur ainsi qu’à la surveillance de l’état de santé des équipages (cf. encadré p.34). Couplé à des tests utilisant la réalité virtuelle, l’électroencéphalographe portable MEEMM (Multi Electrodes Electroencephalogram Mapping Module) est dédié à la recherche * Placée sur une orbite variant entre 335 et 460 km et évoluant à la vitesse de 28 000 km/h, l’ISS offre une pesanteur réduite (entre un dix-millième et un millionième de la pesanteur au sol). ** International Space Life Sciences Working Group. *** International Microgravity Strategy and Planning Group. cnesmag u JANVIER 2008
u FRANÇOIS SPIERO, CNES Expérimentation médicale du spationaute européen Thomas Reiter. European astronaut Thomas Reiter conducts a medical experiment. NASA neurosensorielle. Il est installé à bord de Columbus dans l’EPM. Enfin, l’expérience SEM (Special Event Meal) joint l’utile à l’agréable. Des plats gastronomiques, festifs, destinés à l’équipage de la station ont été choisis et préparés par la société Alain Ducasse Formation, tout en respectant les nombreuses contraintes imposées par la micropesanteur. Ces plats serviront de support à des expériences autour de la nutrition. Au Centre spatial de Toulouse, le Cadmos est mobilisé (cf. encadré p.31) ainsi que le Médes, institut de médecine et de physiologie spatiales, qui apporte également ses compétences et ses spécialistes. Le séjour dans l’espace s’accompagne de divers désordres : le mal de l’espace, une altération de la capacité à l’effort, une perte de force musculaire et une diminution de la masse osseuse. Au retour sur Terre après un séjour de plusieurs mois, les spationautes peuvent rencontrer des problèmes d’équilibre et présenter, pendant les premiers jours, une intolérance à la position debout. L’étude de l’influence de l’activité physique et des contraintes mécaniques sur les fonctions biologiques constitue un thème de recherche particulièrement intéressant. Ces recherches servent aussi à élucider les causes et à proposer des traitements pour des maladies ou des troubles qui concernent la santé publique. Avec les instruments Alice (Analyse des liquides critiques dans l’espace) développés entre 1989 et 1999 pour les missions franco-russes réalisées à bord de la station Mir, le CNES a acquis un savoir-faire dans le domaine des fluides critiques. L’équipement Déclic, développé en colla- c ISS French science on the station Orbiting Earth at an altitude of 400 kilometres1, the International Space Station (ISS) is a unique testbed where the effects of gravity are almost completely absent. As a multidisciplinary research facility, it is openingup new avenues for life and material sciences, fundamental physics, Earth observation and the study of the Universe. s As a major European contributor to ISS programmes, France will be using the orbiting laboratory for a variety of purposes. Building on its 25 years of experience in human spaceflight, CNES is developing programmes in priority areas for the French scientific community. It is participating in ESA’sEuropean programme for Life and Physical sciences (ELIPS), has engaged in numerous bilateral cooperation projects with NASA, Roskosmos, DLR and JAXA, and is actively involved in two major international groups coordinating science on the ISS : the International Space Life Sciences Working Group (ISLSWG) and the International Microgravity Strategy and Planning Group (IMSPG). Over the years, microgravity research in France has focused mainly on physiology, fluid physics and, more recently, fundamental physics. France is also working in the field of biology and conducting exobiology experiments. Excellence in physiology and fluid physics Space physiology research is a truly French speciality concentrating chiefly on three main areas : the cardiovascular system, the nervous system and nutrition. The Cardiolab and Cardiomedinstruments will be used to study how the human cardiovascular system adapts to microgravity and to monitor crew health (see opposite). Coupled with tests employing virtual reality, the portable Multi Electrode ESA/S. CORVAJA, 2007 Electroencephalogram Mapping Module (MEEMM) in the European Physiology Module (EPM) on Columbus is dedicated to neurosciences research. Lastly, the Special Event Meal experiment (SEM) combines research with pleasure. French chef Alain Ducasse and his teamhave concocted and prepared a range of special meals for the crew to enjoy on festive occasions, keeping in mind the many constraints involved in preparing food in microgravity. These meals will support nutritional experiments. At the Toulouse Space Centre, CADMOS organizes physiology experiments and conducts operations on the ground (see p.31). The MEDES space medicine and physiology institute, a subsidiary of CNES formedin 1989 to monitor the health of French astronauts, also provides specialists and expertise. Spaceflight can cause various disorders, such as space sickness, reduced physical endurance, loss of muscle strength and bone loss. On returning to Earth after several months in space, astronauts may encounter problems with balance and find it hard to stayupright. The study of the influence of physical activity and mechanical strain on biological functions is a very interesting field of research that is also helping to find out what causes illnesses and disorders, and to propose treatments. With the ALICE 2 instruments developed between 1989 and 1999 for French-Russian missions on the Mir space station, CNES has acquired c Entraînement de Léopold Eyharts à l'intérieur de Columbus. Léopold Eyharts trains inside Columbus. 33 JANVIER 2008 u cnesmag



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 1CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 2-3CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 4-5CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 6-7CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 8-9CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 10-11CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 12-13CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 14-15CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 16-17CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 18-19CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 20-21CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 22-23CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 24-25CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 26-27CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 28-29CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 30-31CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 32-33CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 34-35CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 36-37CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 38-39CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 40-41CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 42-43CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 44-45CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 46-47CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 48-49CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 50-51CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 52-53CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 54-55CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 56-57CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 58-59CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 60-61CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 62-63CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 64-65CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 66-67CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 68-69CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 70-71CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 72