CNES Mag n°36 jan/fév/mar 2008
CNES Mag n°36 jan/fév/mar 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°36 de jan/fév/mar 2008

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Centre National d'Études Spatiales

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 7,6 Mo

  • Dans ce numéro : le CNES et les vols habités.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
J dossier special report 30 complètement opérationnelle, servant de lieu d’expérimentation scientifique mais également de banc d’essai pour les nouveaux vaisseaux développés pour atteindre la Lune puis Mars, conformément à l’objectif fixé par le président américain George W. Bush en janvier 2004. L’EUROPE, PRINCIPAL EXPÉRIMENTATEUR SCIENTIFIQUE Une fois achevée, la station couvrira une superficie équivalant à celle d’un terrain de football et pèsera 465 tonnes. C’est trois fois plus que ce que proposait Mir avec ses six modules. En attendant, avec l’arrivée du laboratoire européen Columbus prévue en début 2008 et celle de son homologue japonais Kibo plus tard dans l’année, son utilisation scientifique va monter en puissance, pour atteindre un facteur 4 lors du passage à des équipages de six spationautes (contre trois aujourd’hui) à partir du printemps 2009. L’Europe sera alors un utilisateur majeur de l’ISS. Columbus est configuré pour recevoir 10 armoires modulaires interchangeables (racks), contenant des expériences scientifiques ou servant de rangement. La moitié de ces équipements sont fournis par l’Esa et faciliteront des études sur les sciences de la vie (physiologie et biologie) et la physique (mécanique des fluides et science des matériaux). À l’extérieur du laboratoire, quatre plateformes accueilleront des expériences en exobiologie, astrophysique, physique fondamentale et observation de la Terre. Pour sa part, la France fournit environ le quart de la participation européenne au programme de l’ISS. Cette contribution est à la fois industrielle (la construction de l’ATV s’effectue aux Mureaux), scientifique (expériences en physiologie à bord de Columbus mais aussi en physique fondamentale sur une plateforme extérieure et en physique des fluides à bord du laboratoire américain) et logistique (le Cadmos à Toulouse est l’un des neuf centres européens d’opérations et de support aux utilisateurs, en charge notamment du rack de physiologie EPM). ■ * On compte aujourd’hui 10 partenaires européens associés au programme ISS : l’Allemagne, la Belgique, le Danemark, l’Espagne, la France, l’Italie, la Norvège, les Pays-Bas, la Suède et la Suisse. ESA/S. CORVAJA, 2007O Masse à vide : 10,3 tonnes Charge utile maximale : 9 tonnes (2,5 au lancement) Longueur : 6,90 mètres Diamètre max : 4,50 mètres Volume interne : 75 m 3 Nombre de racks accueillis : 10 Puissance électrique : 20 kW (dont 13,5 destinés à la charge utile) Nombre d’expériences réalisées : Plusieurs centaines par an Maître d’œuvre : EADS Astrium Space Transportations Constructeurs : 41 sociétés représentant 14 pays Lieu d’intégration : Brême (Allemagne) Durée de développement : 10 ans Coût : Environ 800 millions d’euros ESA/D DUCROS, 2007 Empty mass : 10.3 tonnes Maximum payload capacity : 9 tonnes (2.5 tonnes at launch) Length : 6.9 metres Max. diameter : 4.5 metres Volume : 75 m 3 Racks : 10 Power capacity : 20 kW (13.5 kW for payloads) Experiments performed : Several hundred per year Prime contractor : EADS Astrium Space Transportation Manufacturers : 41 firms from 14 countries Integration facility : Bremen, Germany Years in development : 10 Cost : Approx. € 800 billion Columbus en quelques chiffres Columbus at a glance cnesmag u JANVIER 2008
J dossier special report Cadmos Le centre de support français pour les utilisateurs de l’ISS Le Cadmos (Centre d’aide au développement des activités en micropesanteur et des opérations spatiales) a été créé en 1993 au Centre spatial de Toulouse pour pérenniser les activités du CNES en matière de vols habités. Cette structure est destinée à la préparation et la réalisation d’expériences en micropesanteur, initialement à bord de la station Mir et de la navette spatiale américaine, aujourd’hui à bord de l’ISS. Ce centre de support réalise une partie de ses activités dans un cadre national et une autre dans celui de l’Esa. Il a, en effet, été retenu en 1998 pour devenir l’un des neuf centres européens destinés à aider les utilisateurs de l’ISS*. À ce titre, il sert de support à la communauté scientifique, dans toutes les chaînes du processus de mise en place d’expériences : il donne un avis technique lors de la sélection des expériences et participe à leur mise au point, rédige les procédures opérationnelles et soutient l’entraînement des spationautes. En vol, il est chargé du suivi opérationnel de ces expériences et constitue le point de contact avec les spationautes grâce à ses spécialistes au sol, qui suivent le bon déroulement des expériences en temps réel. Une fois la mission terminée, le Cadmos est responsable du recueil, de la diffusion et de l’archivage des données. En tant que centre de premier niveau** de l’Esa, il est notamment responsable du module européen de physiologie humaine EPM du laboratoire Columbus et de ses instruments Cardiolab et MEEMM (cf. article sur l’utilisation scientifique de la station p.32). Après avoir participé à la recette en vol de l’EPM, il assurera le contrôle de ses opérations, l’envoi des commandes et la réception des données. Le centre dispose d’un modèle sol destiné à familiariser les utilisateurs, tester et valider les procédures et entraîner les équipages. Il assure par ailleurs, en collaboration avec l’Usoc danois (Damec), le suivi de l’ensemble des expériences européennes de physiologie menées sur les spationautes en vol et au sol. Dans le futur, le Cadmos sera également en charge d’autres instruments embarqués sur la station. * Ces centres sont appelés Usoc (Users Support & Operational Centre). ** Facility Responsible Centre. CNES/P. JALBY, 2006 u HÉLÈNE BEN AÏM ET/and FABIENNE DUCLOS, Cadmos Répétition de l'expérience EPM (European Physical Module) au Cadmos. Rehearsing an EPM experiment at CADMOS. CADMOS The French ISS user support centre s The CADMOS 1 centre for the development of microgravity applications and space operations was created in 1993 at the Toulouse Space Centre to sustain CNES’s human spaceflight efforts. This CNES unit prepares and performs microgravity experiments. In the past, it has been involved with operations on the Mir space station and the US space shuttle. Today, it is contributing to experiments on the ISS. CADMOS conducts activities for national programmes and for ESA. In 1998, it was designated as one of nine European User Support and Operation Centres (USOCs) for the ISS. In this capacity, it supports the scientific community at every stage in the process of settingup experiments. It helps to develop projects, drafts operational procedures and supports astronaut training. During spaceflights, it monitors experiments and serves as the point of contact for the crew, through specialists on the ground who keep track of experiments in real time. And once a flight is over, CADMOS gathers, distributes and archives mission data. As ESA’s Facility Responsible Centre (FRC), CADMOS is responsible for the European Physiology Modules Facility (EPM) on the Columbus laboratory and for its Cardiolab and Multi Electrode Electroencephalogram Mapping Module (MEEMM) instruments, designed chiefly for cardiovascular and neuroscience research. After assisting with flight checkout of the EPM, it will control operations,upload commands and receive data. CADMOS also has a ground model of the EPM for users to get a feel for it, for testing and validating procedures, and for crew training. In partnership with DAMEC, the Danish USOC, CADMOS also monitors all European physiology experiments on astronauts in flight and on the ground. 31 1 Centre d'Aide au Développement des activités en Micropesanteur et des Opérations Spatiales. JANVIER 2008 u cnesmag



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 1CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 2-3CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 4-5CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 6-7CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 8-9CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 10-11CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 12-13CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 14-15CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 16-17CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 18-19CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 20-21CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 22-23CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 24-25CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 26-27CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 28-29CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 30-31CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 32-33CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 34-35CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 36-37CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 38-39CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 40-41CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 42-43CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 44-45CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 46-47CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 48-49CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 50-51CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 52-53CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 54-55CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 56-57CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 58-59CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 60-61CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 62-63CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 64-65CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 66-67CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 68-69CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 70-71CNES Mag numéro 36 jan/fév/mar 2008 Page 72