CNES Mag n°34 jui/aoû/sep 2007
CNES Mag n°34 jui/aoû/sep 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°34 de jui/aoû/sep 2007

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Centre National d'Études Spatiales

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 6,9 Mo

  • Dans ce numéro : l'espace et les musées.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
J dossier special report « MUSÉE IMAGINAIRE DE L’ESPACE » Un maillage de partenaires Un musée imaginaire est celui que chacun se construit par sa propre culture. C’est dans ces innombrables jardins secrets que l’Observatoire de l’espace du CNES veut introduire les apports culturels issus de l’aventure spatiale. Modules de Miguel Chevalier, Formica, Plexiglas et Cibachrome, 51 x 51 x 20 cm, 1987. Modules, a work by Miguel Chevalier in Formica, Plexiglass and Cibachrome, 1987. MUSÉE D’ART MODERNE DE LA VILLE DE PARIS Les premiers à avoir l’occasion de s’en imprégner sont les visiteurs des musées du réseau de l’Observatoire. Celui-ci introduit dans les diverses expositions des relations inattendues avec l’espace, quelle que soit la préoccupation originelle de l’établissement : tapisserie, photographie, histoire naturelle, jouets… Le cheminement de toute création, de toute imagination, s’enracine dans un terreau culturel, à partir de connaissances auxquelles on a l’occasion de se frotter. La culture engendre la culture. L’espace, en reliant le présent au passé, ouvre à la culture humaine de multiples fenêtres sur un territoire protéiforme qui s’élargit constamment. L’autre dimension de l’aventure spatiale tient à sa complexité, dont les établissements font la démonstration. Plus que le savoir sectorisé d’un seul musée, la mise en réseau offre une approche multidisciplinaire, multiculturelle, l’accès à un très vaste savoir. Ainsi, à travers ce musée imaginaire, l’Observatoire réalise une synthèse entre des disciplines a priori étrangères, répond à des attentes, crée des curiosités. Dans quel autre cadre pourrait-on rapprocher une toile de Jean Cocteau avec les expériences menées dans l’espace sur le célèbre rat Hector naturalisé, pionnier de l’astronautique française ? 38 « Trois questions à/Q&A JEAN-MICHEL ARNOLD Président du Festival « Image et Science », vice-président du Conseil international du cinéma, de la télévision et de la communication audiovisuelle (CICT) auprès de l’Unesco President of the Image & Science Festival, Vice-President of the International Council for Film, Television and Audiovisual Communication (CICT/IFTC-UNESCO) Qu’est-ce qui vous a séduit dans la démarche de l’Observatoire de l’espace ? L’Observatoire est une structure unique. Même aux États-Unis, il n’a pas son pendant. C’est la seule qui revendique la place de l’espace dans le patrimoine de l’humanité tout en s’appuyant sur les technologies de pointe. C’est là son originalité et sa force. Il va dénicher, dans les établissements de diffusion du savoir pas du tout dédiés à l’espace, le saint sacrement ! Comment l’Observatoire a-t-il été associé au Festival ? Notre manifestation était au départ consacrée aux liens entre la télévision et le monde scientifique, une sorte de salon de mariage entre deux populations aux rapports « attraction-répulsion » assez violents. Lors de notre tour du monde initial, les technologies nouvelles nous ont ouvert de nouveaux champs d’expression. Nous sommes alors partis sur l’idée d’un réseau à monter entre la presse, les musées, le Web, la télévision : chaque support ayant ses propres performances pour fournir un accès contemporain au savoir. Les actions de l’Observatoire ont forcément rencontré notre projet et je lui ai donné la mission de créer un événement à insérer dans le festival. En 2006, nous avions 220 musées partenaires. À lui seul, il a rallié 70 établissements d’Île-de-France à la manifestation et les a mis en réseau durant une semaine, via le satellite, pour produire une émission de télévision. D’un lieu à l’autre, les chercheurs se répondaient. C’était extraordinaire. L’idée du grand musée imaginaire devenait réalité ! Quelle est son originalité ? L’Observatoire de l’espace surprend parce qu’il est là où on l’attend le moins. Participer aux Journées du patrimoine, à la Nuit blanche, à la Semaine de la francophonie… comble des curiosités et en suscite d’autres. À travers les Journées du patrimoine, la petite lumière CNES apparaît avec une extraordinaire acuité sur la carte de la France. Comme disait Cocteau : « Plus malin qu’une épingle, il était mille épingles partout plantées sur la carte du territoire. » What attracted you to the Space Observatory’s approach ? – CNES’s Space Observatory is unique. Even the United States has no equivalent. It is alone in staking space’s claim to a place in human heritage while exploiting advanced technologies. That is its strength and what sets it apart. It unearths the Holy Grail in places unrelated to space ! How was the Space Observatory associated with the Festival ? – Our festival initially focused on links between the worlds of television and science, where relationships are defined by fairly strong « attraction-repulsion » forces. On our first tour of the globe, new technologies openedup new fields of expression for us. So we adopted the idea of networking the press, museums, the Web and television, each of which has its own advantages for disseminating knowledge in a contemporary fashion. There was obvious common ground with what the Space Observatory was doing, so I commissioned it to produce an event for the festival. In 2006, we had 220 partner museums. The Observatory alone got 70 venues in the Paris region involved in the event and networked them for a whole week, via satellite, to produce a TV programme. Researchers were interacting in all these different places. It was fantastic. The idea of a vast imaginary museum had come to life ! What makes it unique ? – The Space Observatory surprises because it’s never quite where you expect it to be. Taking part in Heritage Days, the Nuit Blanche allnight cultural festival and French language week satisfies and stimulates people’s curiosity. Through the Heritage Days, CNES’s little light shines brightly on the map of France. As Jean Cocteau once said : « He was craftier than a pin ; in fact, he was 1,000 pins all over the map. » cnesmag u JUILLET 2007
J dossier special report CNES/O. PASCAUD, 2007 Dans son volet art, l’exposition « Airs de Paris » (présentée au centre Georges-Pompidou du 25 avril au 15 août 2007) a abordé les mutations sociales, économiques et technologiques de la ville. À cette occasion, l’Observatoire de l’espace du CNES a mis à sa disposition une maquette 1/40 d’une montgolfière infrarouge (Mir) et un film inédit : Des ballons pour l’espace. The art section of the « Airs de Paris » exhibition at the Pompidou Centre from 25 April to 15 August focuses on social, economic and technological change in France’s capital. CNES’s Space Observatory provided a 1/40 th -scale model of an infrared Montgolfiere balloon and a new filmentitled « Balloons for Space ». PARCOURS ATYPIQUE EN ÎLE-DE-FRANCE Dès sa décision de participer aux Journées européennes du patrimoine, le CNES a entraîné de nombreux musées. À chacun de ces rendez-vous annuels, différents musées sur le territoire français, francophones ou européens, s’associent pour produire une nouvelle exposition, élargissant ainsi les bases de ce « Musée imaginaire de l’espace ». De la même façon, en octobre 2006, à l’occasion des 22 es Rencontres internationales de l’audiovisuel scientifique « Image & Science », l’Observatoire a pris l’initiative de présenter son « Musée imaginaire de l’espace » à travers un parcours dans plusieurs musées d’Île-de-France sur le thème de l’émergence du patrimoine culturel de l’espace. Ce circuit, balisé par une signalétique spécifique et/ou animé par une rencontre avec un intervenant de l’Observatoire, faisait découvrir au public, dans une vingtaine d’institutions culturelles et scientifiques, la diversité du patrimoine lié à l’aventure spatiale. Les feuilles de calcul de Marie Curie à l’origine de la recherche en astrophysique, le miroir en céramique d’un télescope spatial, des tableaux d’un artiste contemporain, des instruments d’optique spatiale, ou encore des jeux de cartes bien particuliers, sont autant de témoignages de cette histoire culturelle de l’espace. Cette exposition, publiée intégralement dans le catalogue « Image & Science » ainsi que sur le site Internet de l’Observatoire de l’espace du CNES, permet à chacun de prendre la mesure de la façon dont l’aventure spatiale a su transformer la vie sur Terre. ■ Cartes à jouer « Rockwell International ». Rockwell International playing cards. MUSÉE DE LA CARTE À JOUER IMAGINARY SPACE MUSEUM A network of partners An imaginary museum is something we all build in our minds from our own culture. CNES’s Space Observatory seeks to plant the cultural benefits of the space adventure in these countless secret gardens. s The Space Observatory’s network of museums establishes unexpected relationships between culture and space. Any creative or imaginative processis rooted in culture, steeped in the knowledge we acquire. Culture breeds culture. By tying the past to the present, space provides human culture with many windows onto a multiform, constantly expanding territory. This network of venues also highlights the space adventure’s complexity. Instead of the sectorized approach of a single museum, a network spans a vast repository of knowledge. Through this « imaginary museum », the Space Observatory succeeds in meshing seemingly separate disciplines and in so doing fires people’s curiosity. How else could we relate a painting by Jean Cocteau to space experiments on Hector, the famous and now preserved rat that pioneered French astronautics ? A circuit of discovery Every year for the European Heritage Days, museums allaround France come together to produce a new exhibition. In the same way, the Space Observatory presented its imaginary space museum in October 2006 for the 22nd Image & Science international gathering, focusing on the theme of our emerging space culture heritage. A circuit of 20 cultural and scientific venues brought the diverse heritage created by the space adventure into the public eye. Marie Curie’s pages of calculations from the early days of astrophysics research, space telescope ceramics, contemporary art, optical instruments and special card games are among the many exhibits representing the cultural history of space. This exhibition will feature in its entirety in the Image & Science catalogue and on the Space Observatory website to show just how much the space adventure has transformedlife on Earth. ■ 39 JUILLET 2007 u cnesmag



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 1CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 2-3CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 4-5CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 6-7CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 8-9CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 10-11CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 12-13CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 14-15CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 16-17CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 18-19CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 20-21CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 22-23CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 24-25CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 26-27CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 28-29CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 30-31CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 32-33CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 34-35CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 36-37CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 38-39CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 40-41CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 42-43CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 44-45CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 46-47CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 48-49CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 50-51CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 52-53CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 54-55CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 56-57CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 58-59CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 60-61CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 62-63CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 64-65CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 66-67CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 68