CNES Mag n°34 jui/aoû/sep 2007
CNES Mag n°34 jui/aoû/sep 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°34 de jui/aoû/sep 2007

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Centre National d'Études Spatiales

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 6,9 Mo

  • Dans ce numéro : l'espace et les musées.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
J dossier special report 32 sociologie) qui, à leur tour, développent de nouvelles interrogations. À travers ses partenaires, l’Observatoire approche des publics toujours plus nombreux et plus divers, en des lieux où le lien avec l’espace les surprend (dans un musée du jouet, par exemple) et les enrichit. En termes de connaissances, de patrimoine, de projets d’événements, sa compétence est unique : il offre à ses partenaires son rôle d’interface avec les services du CNES, et les rapports permanents qu’il entretient avec les chercheurs, les industriels et les agences spatiales en France et dans le monde. L’espace engendre un monde singulier, et chaque plongée dans un domaine nouveau le confirme. Ainsi, le CNES, par la structure culturelle, participe au rayonnement de la science, de la culture, et contribue à l’évolution des esprits. ■ Les missions de l’Observatoire de l’espace La présence de l’espace dans la culture couvre un champ si large que l’Observatoire de l’espace du CNES a choisi d’organiser son action autour de quatre pôles : la connaissance du patrimoine, les champs du savoir, le vocabulaire et la littérature, le monde artistique. Le patrimoine, ancien ou contemporain, est l’histoire même de la connaissance. En se constituant sous nos yeux, il nous apporte le recul qui nous rend héritiers du monde, et nous permet de mesurer l’importance des événements dont nous sommes témoins. Le patrimoine de l’espace ne fait pas exception à cette règle, il arrime les activités spatiales dans le champ culturel. Les champs du savoir sont une fenêtre que l’Observatoire ouvre à ses partenaires. Certains aspects de l’univers spatial ne faisaient pas nécessairement partie de leur réflexion (musée Nicéphore-Niepce à Chalon-sur-Saône, musée des Plans-Reliefs à Paris…). L’Observatoire a défini des thèmes autour desquels chacun peut créer des liens cohérents avec ses préoccupations et ses problématiques. Le nombre de partenaires qui se reconnaissent dans l’un des huit thèmes choisis (Univers, Terre-océans-atmosphère, vie, activités humaines, transports et engins, techniques et moyens, enjeux de souveraineté, l’histoire et les représentations) ne cesse CNES/PH. COLLOT, 2006 de croître (actuellement une centaine en France et en Europe). L’objectif avéré de cette démarche est bien de démontrer qu’aucun sujet n’est étranger à l’espace, et confirme la dimension interdisciplinaire des activités spatiales. Le vocabulaire et la littérature sont les clés de l’appropriation de toute connaissance. L’Observatoire de l’espace s’attache donc à abolir l’absurde barrière entre vocabulaire scientifique et vocabulaire culturel, qui occulte la généralité de la culture. The Space Observatory’s missions Space spans such a rich spectrum of culture that the Space Observatory focuses its actions on four areas : heritage, fields of knowledge, vocabulary and literature, and the world of art. Heritage, whether modern or old, is the history of knowledge, providing the historical perspective through which we inherit the Earth and measure the importance of the events we witness. Our space heritage is no exception and it ties space activities to the cultural sphere. Fields of knowledge are a window that the Space Observatory opens for partners like the Nicéphore- Niepce museum in Chalon-sur- Saône or the Musée des Plans- Reliefs in Paris, for whom space did not necessarily feature in their vision. The Space Observatory has identified themes for them to connect with their special concerns and challenges. And the number of partners that subscribe to one of theseeight themes—Universe, Earth-oceans-atmosphere, life, human activities, transport and machinery, techniques and resources, sovereignty issues, history and representations—is growing all the time (currently 100 in France and Europe). The clear aim of this approach is to show that space reaches into all corners and confirms the interdisciplinary nature of space activities. Vocabulary and literature are the keys to Semaine de la langue française, soirée lecture au musée de la Poste. knowledge. The Space Reading evening at the postal museum for French language week. Observatory strives to remove the Seul un langage commun permet aux hommes barriers between scientific and cultural de communiquer, de se comprendre, d’œuvrer vocabulary, which obscure the broad appeal of culture. Humans can only dans la même direction. Le projet de mettre à la communicate, understand one another and portée de tous les impacts des bouleversements work together where they share a common liés au domaine spatial est immense. Par ses language. Raising public awareness of the multiples actions (organisation de rencontres, impacts of the transformations brought participation aux Semaines de la langue française…), le CNES s’engage à souligner aussi Through conferences, its involvement in about by space is a vast undertaking. souvent que nécessaire la présence de l’espace, French language week and other actions, par exemple dans la littérature. Enfin, l’ouverture CNES turns the spotlight on space du langage conduit à d’autres pistes. La littérature, wherever it feels necessary, for example in bien sûr, puis l’ensemble du monde artistique. literature. Lastly, extending the sphere of L’Observatoire de l’espace du CNES veut susciter language opensup other avenues like chez les artistes le goût et le désir d’intégrer le literature, of course, and the world of art. matériau engendré par les activités spatiales dans The Space Observatory wants to encourage leurs œuvres, aider les plasticiens, les chorégraphes, les musiciens, les créateurs à continuer by space activities in their works, to help artists to incorporate materials produced d’occuper leur place aux avant-postes du monde. plastic artists, choreographers, musicians C’est une culture nouvelle qu’il veut encourager, and creators to stay on the leading edge. In faire naître, avec de nouveaux mots, de nouvelles so doing, it hopes to nurture a new culture, représentations. ■ with new words and new representations. ■ s cnesmag u JUILLET 2007
J dossier special report « Deux questions à/Q&A DOMINIQUE FERRIOT Présidente du Comité national français de l’Icom, Conseil international des musées President of the French National Committee of ICOM Que pensez-vous des actions conduites au sein du réseau « Espace et Musées » ? Cette initiative du CNES a d’abord mobilisé les musées et centres de culture scientifique et technique, mais elle permet aujourd’hui de mettre en évidence les correspondances entre l’espace et le monde de l’art, de la littérature ou du cinéma. En ce sens, elle rejoint les missions de l’Icom, ce conseil international des musées créé en 1946 pour rassembler les différentes familles de musées et promouvoir les activités des professionnels de musées au service de la société et de son développement. C’est donc tout naturellement que l’Icom est partenaire de ce réseau qui s’étend maintenant dans de nombreux pays européens. En quoi la démarche du CNES vous paraîtelle innovante dans le domaine culturel ? À plusieurs titres. Elle apporte une vision prospective du patrimoine et des rapports au public. En s’attachant à la connaissance et à la mise en valeur d’un patrimoine contemporain, matériel et immatériel, l’Observatoire de l’espace du CNES a bien compris que l’expérience sensorielle, qui est le propre du musée, correspondait à un besoin profond du plus large public. Michel Serres évoquait à l’occasion du 40 e anniversaire du CNES cette inversion des rapports de l’esprit et du corps qui définit notre nouvelle culture. L’espace participe de cette culture d’images, de messages et d’information mais aussi de ce « supplément de corps » qui reste le fondement même du musée et le cœur de nos métiers. PLANÉTARIUM How do you view the actions of the Space and Museums network ? – This CNES-led initiative was originally takenup by science and engineering museums and cultural centres, but today it is highlighting the bridges between space and the world of art, literature and cinema. In this sense, its objectives mirror those of ICOM, the International Council of Museums formedin 1946 to bring together museums and promote the activities of museum professionals working for society and its development. ICOM is therefore quite naturally a partner in this network that now spans many European countries. In what way is CNES’s approach to culture innovating ? – CNES is innovating in several ways. It is introducing a forward-looking approach to heritage and its perception by the public. In focusing on raising awareness and showcasing a contemporary, intangible and tangible heritage, the Space Observatory has understood that the sensory experience of a museum meets a deeply ingrained need. Michel Serres gave a talk during the 40 th anniversary of CNES about how our new culture is defined by this reversal of the relationships between mind and body. Space originates in this culture of images, messages and information, but also in this tangible aspect that defines what we do and what a museum is. CNES/E. MARTIN, 2002 Gérard Azoulay, responsable de l’Observatoire de l’espace du CNES. Gérard Azoulay, the man in charge of CNES’s Space Observatory. in our daily lives. The space adventure meshes with other sciences like biology and chemistry, and other fields of study like history and sociology, which in turn spark new questions. Through its partners, the Space Observatory is reaching out to an ever larger and more diverse audience, in places where the connections with space surprise them—in a toy museum, for example—and enhance their lives. In terms of knowledge, heritage and organization of events, the Space Observatory offers unique competencies, interfacing with CNES departments and maintaining permanent ties with researchers, industry and space agencies in France and worldwide. Space spawns a world apart, a fact confirmedevery time we delve into a new field. Through its cultural arm, CNES is playing a part in the dissemination of science and culture, and helping to win minds. ■ Inventorying our cultural space heritage Space activities leave a large territorial footprint and have a big influence on the society in which we live. The many facets of our cultural space heritage that the Space Observatory is working to catalogue in a national inventory reflect this influence. Often hidden from the public eye, this heritage belongs to each and every one of us. s While we usually associate heritage with bricks and mortar, the Space Observatory has been concentrating since 2004 on inventorying our space instrument heritage. This endeavour consists in cataloguing and documenting space equipment at laboratories, contractors and museums. The innumerable items conserved by museums include a Diamant rocket, a superpressure balloon, optical instruments, a space capsule, a spectrometer, a laser retroreflector, cameras, an Argos transmitter and even a SPOT satellite… not forgetting their ancestral octants, sextants, compasses and astrolabes. The inventory also encompasses c 33 JUILLET 2007 u cnesmag



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 1CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 2-3CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 4-5CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 6-7CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 8-9CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 10-11CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 12-13CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 14-15CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 16-17CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 18-19CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 20-21CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 22-23CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 24-25CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 26-27CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 28-29CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 30-31CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 32-33CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 34-35CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 36-37CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 38-39CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 40-41CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 42-43CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 44-45CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 46-47CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 48-49CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 50-51CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 52-53CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 54-55CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 56-57CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 58-59CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 60-61CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 62-63CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 64-65CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 66-67CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 68