CNES Mag n°34 jui/aoû/sep 2007
CNES Mag n°34 jui/aoû/sep 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°34 de jui/aoû/sep 2007

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Centre National d'Études Spatiales

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 6,9 Mo

  • Dans ce numéro : l'espace et les musées.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
J actualité news 14 Déméter Réussite pour le contrôle d’orbite autonome En 1998, une expérimentation de contrôle d’orbite autonome (COA) technologique était embarquée sur Déméter en tant que charge utile. L’objectif était de montrer que le maintien à poste autonome de satellites était une option à la fois possible et opérationnellement viable. De manière générale, les manœuvres assurant le maintien d’un satellite sur son orbite nominale sont effectuées par le centre de contrôle, donc au sol. Le contrôle d’orbite autonome permet à Déméter de calculer et de réaliser ces mêmes manœuvres d’orbite de façon totalement autonome. Le pas à franchir était immense : il s’agissait de laisser au système autonome du satellite la part d’initiatives habituellement dévolue aux opérateurs… Une première phase de l’expérimentation a été menée d’avril à octobre 2005. Elle a démontré la fiabilité du système de calcul et de réalisation des manœuvres d’orbite mis en œuvre sur Déméter. L’expérimentation a repris en avril 2006 et se poursuit depuis lors. Le COA apporte un soutien à la mission principale en maintenant la position du satellite de façon à limiter les conflits de visibilité depuis la station sol d’Aussaguel (France). En mars 2007, soit moins de deux ans après la première manœuvre, le cap des 100 manœuvres d’orbite autonomes Chaque symbole représente une manœuvre d'orbite autonome (donc entièrement calculée, programmée et réalisée à bord). Les chiffres donnent l'amplitude des manœuvres d'orbite en impulsions élémentaires. Each symbol represents an autonomous orbital manoeuvre (calculated, programmedand executed on board). Figures represent the amplitude of orbital manoeuvres in elementary burns. réalisées était franchi. Une première : en effet, il n’existe pas d’autres cas au monde de mise en œuvre du contrôle d’orbite autonome sur une durée aussi longue, dans le cadre des missions spatiales civiles. L’expérimentation est une réussite. Elle ouvre la voie au maintien à poste autonome pour les missions futures. ■ POUR EN SAVOIR PLUS : FIND OUT MORE AT qwww.smsc.cnes.fr/DEMETER Demeter Successful autonomous orbit control s In 1998, an autonomous orbit control (AOC) experiment was included as a technology payload on the Demeter microsatellite to demonstrate that autonomous stationkeeping is both possible and operationally viable. Manoeuvres to keep a satellite in its nominal orbit are usually performedby the control centre on the ground. With AOC, however, Demeter can calculate and complete these manoeuvres on its own. This is a big step, since it involves the transfer of decision-making responsibilities from human operators to the autonomous system. An initial test phase from April to October 2005 confirmedthe reliability of the satellite’s orbit determination and control system. A second phase began in April 2006 and is ongoing. AOC supports the satellite’s primary mission by maintaining its correct position, thereby limiting visibility conflicts at the Aussaguel ground station in Toulouse, France. In March 2007, the number of AOC manoeuvres reached 100, less than two years after the experiment began. AOC has not been performedover such a long period on any other civil space mission, making this a world first. The trial has been a ESA/S.CORVAJA, 2007 resounding success, paving the way for autonomous stationkeeping on future missions. ■ CNES Vols habités Léopold Eyharts accompagnera Columbus Membre du corps des astronautes de l’Esa depuis près de dix ans, le spationaute français Léopold Eyharts prépare son deuxième vol dans l’espace. Après un premier lors de la mission franco-russe Pégase en août 1998, il s’apprête à participer à la mission américaine STS 122 qui emportera le laboratoire européen Columbus dont le lancement pourrait avoir lieu en décembre 2007. Intégré à la mission STS 122, le Français fera ensuite partie de l’équipage permanent de la Station spatiale internationale n°16. Il surveillera la mise en marche et le bon fonctionnement de Columbus. En qualité de spécialiste robotique, il actionnera le bras manipulateur de la station lors des sorties extravéhiculaires. Deuxième astronaute de l’Esa intégré à cette mission, l’Allemand Hans Schlegel effectuera plusieurs sorties extravéhiculaires pour la mise en place de Columbus. Léopold Eyharts réalisera certaines expériences scientifiques et techniques installées à bord de l’ISS. Celles-ci seront suivies depuis les centres de support aux expérimentateurs, les USOC localisés dans plu- cnesmag u JUILLET 2007
Human spaceflight Eyharts to accompany Columbus s French astronaut Léopold Eyharts has been a member of ESA’s Astronaut Corps for almost 10 years and has already flown in space. After his first flight on the French-Russian Pégase mission in August 1998, he is now preparing for the American STS-122 mission, which will deliver Europe’s Columbus lab to the ISS. Launch target is December 2007. Eyharts willarrive with the STS-122 mission crew and will be part of the Expedition 16 crew resident on the ISS. He is charged with bringing the Columbus module to life and performing system checks. As the mission’s robotics specialist, he will operate the station’s armfor extravehicular activities (EVAs). ESA astronaut Hans Schlegel of Germany, also on the mission, will take part in several EVAs to dock and install Columbus. Eyharts willalso performscientific and technical experiments on the ISS. These will be monitored by the User Support & Operations Centres, located in various EU countries and linked to the Columbus Control Centre in Germany. CNES’s CADMOS* facility is one of the first-level centres and is responsible for the human physiology experiments. CADMOS has prepared protocols for cardiovascular, neuroscience and muscular research trials, which will be run by the astronaut. From 2009, it willalso operate a materials science instrument and setup a network of atomic clocks. ■ *CADMOS : centre for the development of microgravity applications and space operations sieurs pays européens et reliés au centre de contrôle principal Columbus en Allemagne. Le Cadmos* du CNES est un des centres de premier niveau. Il s’est vu confier par l’Esa la responsabilité de l’ensemble de la thématique « physiologie humaine ». Il a établi pour cela des protocoles d’expérience dans les domaines de recherche cardiovasculaire, neurosciences et muscles qui seront mis en œuvre par le spationaute. Ce centre sera également chargé à partir de 2009 de l’exploitation d’un instrument d’études de sciences des matériaux ainsi que la mise en œuvre et le pilotage d’un réseau d’horloges atomiques. ■ * Cadmos : Centre d’aide au développement des activités en micropesanteur et des opérations spatiales. J actualité news FMCC 25 ans de veille attentive Septembre 1982 : la localisation des détresses par satellite opère son premier sauvetage. Précurseurs, le CNES pour la France, le département de la Défense nationale pour le Canada, le ministère de la Marine marchande pour l’ex-URSS et la Noaa pour les États-Unis ont décidé d’unir efforts et moyens pour cette première initiative. Six ans plus tard, en juillet 1988, ils signeront un accord international, acte de naissance officiel du système Cospas-Sarsat. Depuis 25 ans, Cospas-Sarsat a sauvé 22000 vies humaines à travers le monde, dont plus de 2000 pour la zone couverte par le FMCC*. À Toulouse, le FMCC fêtera en septembre 2007 ce 25 e anniversaire. Mais, fidèle à son esprit pionnier, il se tourne surtout vers l’avenir. Engagée au titre de fournisseur de la charge utile, la France vient de livrer la troisième et ultime génération de processeurs. Ensuite s’ouvrira une nouvelle ère, elle sera européenne et marquée par la mise en exploitation de Galiléo. Le système Leosar**, actuellement en vigueur, sera complété puis remplacé par le Meosar***. Avancée technologique significative, ce système intégrera une fonction « voie retour » qui permettra d’aviser les personnes en détresse que leur appel a bien été entendu. Dans cette perspective, le FMCC de Toulouse, intervenant de la première heure dans la création de Cospas-Sarsat, entend jouer son rôle dans le maillage du réseau Search and Rescue Galileo. Le 25 e anniversaire de l’entrée en phase opérationnelle sera l’occasion pour le FMCC de rassembler ses utilisateurs et de se projeter sur l’avenir. ■ FMCC Keeping watch for 25 years s September 1982 saw the first rescue with the aid of a satellite distress beacon. CNES (France), the Department of National Defence (Canada), the Ministry of Merchant Marine (ex-USSR) and NOAA (USA) decided to pool their efforts in the first initiative of this type. Six years later, the four partners signed an international agreement and the Cospas-Sarsat system was born. In 25 years, it has saved 22,000 lives worldwide—over 2,000 in the area covered by the French Mission Control Centre (FMCC). In September 2007, the FMCC will celebrate this 25 th anniversary at its Toulouse facility. France recently delivered the third and final generation of processors. With the operational launch of Galileo, the next generation will be European. The current LEOSAR* system will be backed and eventually replaced by the future MEOSAR** system. MEOSAR will feature technological advances including a downlink to acknowledge receipt of alerts. The FMCC has been involved in Cospas-Sarsat from the outset and plans to play a key role in the SAR/Galileo network. To mark the 25 th anniversary, the FMCC has organized a gathering with users. ■ *LEOSAR : Low-Earth Orbiting Search & Rescue payload **MEOSAR : Medium-Earth Orbiting S&R payload * FMCC : Centre de mission de contrôle français. **Leosar : charge utile recherche et sauvetage sur orbite basse. ***Meosar : charge utile recherche et sauvetage sur moyenne orbite. CNES/E.GRIMAULT, 1999 Centre de contrôle de mission Cospas-Sarsat. Cospas-Sarsat mission control centre. 15 JUILLET 2007 u cnesmag



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 1CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 2-3CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 4-5CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 6-7CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 8-9CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 10-11CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 12-13CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 14-15CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 16-17CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 18-19CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 20-21CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 22-23CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 24-25CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 26-27CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 28-29CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 30-31CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 32-33CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 34-35CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 36-37CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 38-39CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 40-41CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 42-43CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 44-45CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 46-47CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 48-49CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 50-51CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 52-53CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 54-55CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 56-57CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 58-59CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 60-61CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 62-63CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 64-65CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 66-67CNES Mag numéro 34 jui/aoû/sep 2007 Page 68