Clefs n°60 été 2011
Clefs n°60 été 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°60 de été 2011

  • Périodicité : annuel

  • Editeur : CEA

  • Format : (215 x 307) mm

  • Nombre de pages : 104

  • Taille du fichier PDF : 4,5 Mo

  • Dans ce numéro : incontournable chimie.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 100 - 101  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
100 101
SANEX (Séparation sélective des ActiNides par EXtraction ou Selective ActiNides EXtraction) : procédé de séparation d’actinides(III) (américium + curium)/lanthanides(III). sarin : substance inodore, incolore et volatile, de la famille des organophosphorés, extrêmement toxique pour l’homme et l’animal, même à très faible dose (0,01ppm peut être fatal) ; environ 500 fois plus toxique que le cyanure. scanner (ou tomodensitomètre) : appareil d’imagerie à rayons X qui permet l’étude de structures anatomiques. sel : en chimie, un sel est un composé ionique constitué de cations et d’anions formant un produit neutre et sans charge nette. Seldi-TOF de Ciphergen (Surface Enhanced Laser Desorption Ionisation) : méthode d’ionisation pour la spectrométrie de masse en temps de vol (Time Of Flight) commercialisée par la société Ciphergen pour l’analyse d’échantillons protéiques. sélectivité (chimio- et régio-) : la chimiosélectivité se caractérise par l’attaque préférentielle d’un groupe fonctionnel au sein d’une molécule parmi d’autres groupes (différents) ; la régiosélectivité se définit par l’attaque préférentielle d’un groupe fonctionnel particulier au sein d’une molécule contenant plusieurs copies de ces groupes (identiques). sélénite : ion SeO2- 3 formé en conditions oxydantes. semi-conducteur : matériau dans lequel la bande d’états électroniques occupés (bande de valence) est séparée de la bande des états inoccupés (bande de conduction) par une bande d’énergie interdite (gap) relativement étroite. Un tel matériau est un isolant électrique au zéro absolu, mais devient modérément conducteur lorsque sa température est suffisamment élevée pour exciter des électrons de la bande de valence vers la bande de conduction. séquence : succession d’acides aminés dans une protéine, ou de bases de l’ADN dans un gène. silice : composé chimique de formule SiO 2 (dioxyde de silicium). Il entre dans la composition de nombreux minéraux. siloxanes : classe de composés du silicium, de formule R 2 SiO, où R est un groupe radical qui peut être organique. Ces composés peuvent être des hybrides organiques et inorganiques. simulation numérique : reproduction par le calcul du fonctionnement d’un système, préalablement décrit par un modèle ou un ensemble de modèles. sol-gel : procédé qui permet la production de matériaux vitreux sans recourir à la fusion. solvant : substance capable de dissoudre un corps ; soluté : corps dissous. solvatation : interaction chimique de molécules d’un solvant avec des ions du soluté. sonde nucléique : fragment d’ADN ou d’ARN (acide ribonucléique), naturel ou synthétique, reproduisant une petite partie d’ADN ou d’ARN humain ou de tout autre organisme, utilisé en recherche ou dans des examens de laboratoire (tests diagnostiques). sondes oligonucléotidiques fluorescentes ou pro-fluorescentes : petits fragments d’ADN fabriqués par synthèse chimique en ajoutant séquentiellement les différents nucléotides portant des bases de l’ADN selon un ordre prédéterminé ; les sondes fluorescentes sont marquées par un traceur fluorescent qui permet de suivre leur localisation ou leur transformation, notamment lors du processus de réparation enzymatique. spéciation : caractérisation des espèces chimiques sous la forme desquelles un élément se trouve présent dans une substance, et plus généralement, dans un environnement donné ; par extension, 98 CLEFS CEA - N°60 - ÉTÉ 2011 caractérisation du mode de fixation d’un élément ou d’une molécule sur des particules. La spéciation d’un élément ou d’une molécule est indispensable pour évaluer son éventuelle toxicité. spectrométrie d’absorption de rayons ultraviolets et visibles : repose sur l’absorption des radiations lumineuses par la matière. Cette technique permet principalement de mesurer des concentrations d’espèces chimiques en solution aqueuse ou autre. spectrométrie de diffusion Raman : se pratique pour connaître la structure chimique et la composition moléculaire d’un échantillon en le soumettant à un rayonnement laser et en analysant la lumière diffusée. Il s’agit d’une technique de mesure locale : en focalisant le faisceau laser sur une petite partie du milieu, on peut sonder les propriétés de ce milieu sur un volume de quelques microns cube. On parle alors de micro-Raman. spectrométrie de masse : technique physique d’analyse permettant de détecter et d’identifier des molécules d’intérêt, par mesure de leur masse, et de caractériser leur structure chimique. Son principe réside dans la séparation en phase gazeuse de molécules chargées (ions) en fonction de leur rapport masse/charge. spectrométrie infrarouge (IR) : voir spectroscopie infrarouge. spectroscopie : étude des corps à partir des rayonnements qu’ils émettent ou des transformations que leur font subir d’autres corps placés sur leur trajet ; spectrométrie : mesure et interprétation de spectres de quantités liées à la constitution physique ou chimique d’un corps ou à l’analyse d’une onde. spectroscopie d’émission atomique : méthode d’analyse physico-chimique basée sur l’émission de photons par des atomes excités retournant à un niveau d’énergie inférieur. spectroscopie de fluorescence laser résolue dans le temps (SFLRT/TRLFS) : technique permettant de suivre l’évolution temporelle de la fluorescence émise par un système moléculaire après une photo-excitation brève par un laser. spectroscopie infrarouge : cette technique consiste à faire passer un faisceau de lumière infrarouge au travers d’un échantillon et à analyser la lumière émise. Elle s’appuie sur le fait que les molécules possèdent des fréquences spécifiques pour lesquelles elles tournent ou vibrent en correspondance avec des niveaux d’énergie discrets. La fréquence des vibrations peut être associée à une liaison chimique particulière. La spectroscopie infrarouge donne ainsi accès aux liaisons chimiques et à leur mesure dynamique. spectroscopie infrarouge à transformée de Fourier (IRTF) : technique d’analyse basée sur l’absorption d’un rayonnement infrarouge des gaz examinés : elle permet, via la détection des vibrations caractéristiques des liaisons chimiques, d’effectuer l’analyse des fonctions chimiques présentes et donc d’identifier la nature des gaz présents. L’interprétation des spectres obtenus se fait grâce à une opération mathématique appelée transformée de Fourier. spectroscopie laser à résolution temporelle (SLRT) : technique analytique ultra-sensible pour la détermination de certains actinides et lanthanides fluorescents en solution. Son principe repose sur une excitation, réalisée par un laser pulsé, suivie de la résolution temporelle (positionnement d’une porte de mesure de quelques μs après l’impulsion laser) du signal de fluorescence permettant l’élimination des fluorescences parasites à temps de vie court. spectroscopie RMN (résonance magnétique nucléaire) : spectroscopie basée sur le phénomène de résonance magnétique nucléaire consistant à faire interagir une onde radiofréquence (RF) avec un système à étudier – la fréquence RF est différente selon le champ magnétique et le noyau considéré – pour ensuite détecter le signal réémis par l’échantillon (signal RMN) qui donne des informations sur la structure locale autour du noyau.
spintronique : discipline qui se fonde sur le spin (moment angulaire) des électrons. stérique : relatif à la configuration spatiale d’une molécule. stockage (de déchets radioactifs) : opération consistant à placer les déchets radioactifs dans une installation spécialement aménagée pour les conserver de façon potentiellement définitive. Ce terme désigne aussi l’installation dans laquelle les déchets sont placés, sans projet de reprise ultérieure. La reprise serait néanmoins possible dans le cas d’un stockage réversible. Le stockage en couche géologique profonde des déchets radioactifs est le stockage de ces substances dans une installation souterraine spécialement aménagée à cet effet. stœchiométrie : étude des proportions suivant lesquelles, au cours d’une réaction chimique, les réactifs se combinent et les produits se forment. Une réaction est dite stœchiométrique lorsque les quantités de réactifs sont dans des proportions molaires identiques à celles de l’équation chimique. structure lamellaire : construite par un empilement successif de couches. LiCoO 2 par exemple est constitué de couches d’octaèdres (CoO 6) entre lesquelles se positionne et diffuse le lithium. structure olivine (oxydes de) : structure cristalline d’oxydes de formule générale ABXO 4 où X (Si pour l’olivine) est un cation situé au centre d’un tétraèdre formé par les ions oxygène (O 2-), les cations A et B occupant des sites octaédriques différents. Dans le cas de LiFePO 4, le squelette FePO 4 délimite des canaux de diffusion du lithium suivant une seule direction. structure spinelle (oxydes de) : structure cristalline d’oxydes dans laquelle les ions oxygène (O 2-) forment un empilement compact de type cubique à faces centrées (structure dans laquelle les atomes occupent les huit sommets d’un cube et le centre de chacune des faces de ce cube), les cations occupant des sites octaédriques et tétraédriques de ces assemblages. Dans le cas de LiMn 2 O 4, l’agencement des octaèdres MnO 6 délimite des canaux de diffusion du lithium suivant les trois axes orthogonaux de la maille. sulfate : sel formé par la combinaison de l’acide sulfurique avec une base. sulfure de cuivre : composé chimique de formule Cu 2 S, semiconducteur. sulfure d’hydrogène (H 2 S) : composé chimique de soufre et d’hydrogène, responsable de l’odeur désagréable d’œuf pourri. sulfure de plomb : composé chimique de formule PbS, semiconducteur. sulfure de zinc : composé chimique de formule ZnS, semiconducteur. supercritique (fluide) : fluide qui, placé dans des conditions de température et de pression supérieures à leurs valeurs critiques, présente une viscosité proche de celle des gaz, une densité proche de celle des liquides, et une diffusivité élevée. Son pouvoir solvant évolue avec les conditions de pression et de température. Fluides les plus utilisés : le dioxyde de carbone (CO 2) en raison de sa basse température critique (31 °C) et l’eau (H 2 O) pour son fort pouvoir oxydant. superoxyde dismutase : métalloprotéine ayant une activité enzymatique ; partie importante du système de défense contre les radicaux libres, elle se trouve dans presque tous les organismes aérobies. supramoléculaire : qui associe via des interactions non covalentes plusieurs molécules au sein d’un même édifice. Par extension, un composé est dit supramoléculaire s’il associe plusieurs propriétés distinctes portées par des centres différents et bien identifiés. surface spécifique : superficie réelle de la surface d’un objet (prenant en compte sa rugosité par exemple) par opposition à sa surface apparente. synapse : région d’interaction entre deux cellules nerveuses qui constitue une aire de jonction par laquelle le message chimique passe d’un neurone à l’autre, entraînant l’excitation ou l’inhibition de ce dernier. T TCO (Transparent Conductive Oxide) : oxyde transparent et conducteur qui sert à faire des électrodes, par exemple pour des écrans plats ou des cellules photovoltaïques. tellurite : ion TeO 2- 3 formé en conditions oxydantes. tension : (définition générale) circulation du champ électrique le long d’un circuit ; (définition usuelle) différence de potentiel électrique entre deux points d’un circuit électrique (électrode positive et électrode négative). terres rares : famille d’éléments qui comprend essentiellement les lanthanides ainsi que l’yttrium et le scandium. théorie de la fonctionnelle de la densité (DFT) : théorie se basant sur l’existence d’une fonctionnelle universelle permettant de calculer l’énergie d’un système quantique à n particules à partir de la densité électronique. La DFT conceptuelle en est une branche dans laquelle on cherche à extraire de la DFT des concepts et des principes chimiques ; autres noms : DFT chimique, DFT de la réactivité chimique. théranostique : résultante de l’association des deux mots « thérapeutique et diagnostic », cette pratique permettra d’obtenir une médecine personnalisée en choisissant un traitement en fonction de la réaction de chaque individu. thermobalance : réacteur de laboratoire permettant de mesurer l’évolution de la masse d’un échantillon au cours du temps en fonction de la température et de l’atmosphère gazeuse. thermochimie : application des lois de la thermodynamique aux réactions chimiques isothermes et/ou isobares. thermodynamique : branche de la physique qui décrit les transferts d’énergie au sein de la matière. thermodynamique (chimique) : branche de la chimie qui décrit l’évolution des réactions chimiques et les échanges associés. thiol : composé organique comportant un groupement thiol SH (groupement sulfhydryle) attaché à un atome de carbone ; en raison de sa forte odeur, il entre dans la fabrication de « boules puantes » ou en additif au gaz domestique pour prévenir une fuite. tomographie par émission de positons (TEP) : technique d’imagerie médicale consistant à injecter une substance radioactive émettrice de positons puis à recueillir les rayonnements au moyen d’un capteur externe et enfin à reconstruire par ordinateur une image en coupe de l’organe. toxicologie : science étudiant les substances toxiques, leur étiologie, les circonstances de leur contact avec l’organisme, les effets de l’exposition d’un organisme, les effets de l’exposition de l’environnement, les moyens de les déceler et de les combattre. trace : élément présent à une faible concentration ; il n’existe pas de règle précise définissant une concentration seuil à partir de laquelle l’appellation trace doit être utilisée ; cette notion de trace varie avec l’évolution de la sensibilité des techniques et n’a pas la même signification pour un géochimiste, un biologiste, un métallurgiste... Pratiquement, l’analyste parlera de trace lorsque l’élément à doser sera présent à des concentrations variant CLEFS CEA - N°60 - ÉTÉ 2011 99



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Clefs numéro 60 été 2011 Page 1Clefs numéro 60 été 2011 Page 2-3Clefs numéro 60 été 2011 Page 4-5Clefs numéro 60 été 2011 Page 6-7Clefs numéro 60 été 2011 Page 8-9Clefs numéro 60 été 2011 Page 10-11Clefs numéro 60 été 2011 Page 12-13Clefs numéro 60 été 2011 Page 14-15Clefs numéro 60 été 2011 Page 16-17Clefs numéro 60 été 2011 Page 18-19Clefs numéro 60 été 2011 Page 20-21Clefs numéro 60 été 2011 Page 22-23Clefs numéro 60 été 2011 Page 24-25Clefs numéro 60 été 2011 Page 26-27Clefs numéro 60 été 2011 Page 28-29Clefs numéro 60 été 2011 Page 30-31Clefs numéro 60 été 2011 Page 32-33Clefs numéro 60 été 2011 Page 34-35Clefs numéro 60 été 2011 Page 36-37Clefs numéro 60 été 2011 Page 38-39Clefs numéro 60 été 2011 Page 40-41Clefs numéro 60 été 2011 Page 42-43Clefs numéro 60 été 2011 Page 44-45Clefs numéro 60 été 2011 Page 46-47Clefs numéro 60 été 2011 Page 48-49Clefs numéro 60 été 2011 Page 50-51Clefs numéro 60 été 2011 Page 52-53Clefs numéro 60 été 2011 Page 54-55Clefs numéro 60 été 2011 Page 56-57Clefs numéro 60 été 2011 Page 58-59Clefs numéro 60 été 2011 Page 60-61Clefs numéro 60 été 2011 Page 62-63Clefs numéro 60 été 2011 Page 64-65Clefs numéro 60 été 2011 Page 66-67Clefs numéro 60 été 2011 Page 68-69Clefs numéro 60 été 2011 Page 70-71Clefs numéro 60 été 2011 Page 72-73Clefs numéro 60 été 2011 Page 74-75Clefs numéro 60 été 2011 Page 76-77Clefs numéro 60 été 2011 Page 78-79Clefs numéro 60 été 2011 Page 80-81Clefs numéro 60 été 2011 Page 82-83Clefs numéro 60 été 2011 Page 84-85Clefs numéro 60 été 2011 Page 86-87Clefs numéro 60 été 2011 Page 88-89Clefs numéro 60 été 2011 Page 90-91Clefs numéro 60 été 2011 Page 92-93Clefs numéro 60 été 2011 Page 94-95Clefs numéro 60 été 2011 Page 96-97Clefs numéro 60 été 2011 Page 98-99Clefs numéro 60 été 2011 Page 100-101Clefs numéro 60 été 2011 Page 102-103Clefs numéro 60 été 2011 Page 104