Classic Obs' Mag n°5 jan à avr 2020
Classic Obs' Mag n°5 jan à avr 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°5 de jan à avr 2020

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : H.I.M. Media

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 22

  • Taille du fichier PDF : 12,9 Mo

  • Dans ce numéro : le diable s'habille en Prada.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
îkrItitÉm firrhe 211211 oei l ri Me uLea,FRËÉ. RÉ.A.cw, p[Lselg ; MATT STAR e SORTENTIUR P tiFER M AtOE.LM POUR 41.4Ar..le:51NA N. UN 41 eANTASTI-CLOCALII,Lom bÉ FE LAW, E TA I. +-1A RAD Roc ee. 1 p 1111.1 r4d11pV4a." ALBUM S-rri DL'DL.% POUR LYS te.ltrAL Ceymmisk DE NOIX menresinheirigireim. PUMASTE:5- CD. prdtanu.1.4:-2.). ér.4 ›-‹.,'Mid/ilà111% -li.'1._.('-el11-1b-,(> Matif VAR i 0 I MIS OMM is 4. >,-<) -.moiiii TU ener, luni ilmalialivolesdlullwitil:.1"-‹ esallinem Mena In Migoi eleall muta mes Mai lin Ilimlimill)+ 1'-‘...›- «, ..) -11. p Met emiul,. imoriksitat Flummide-elgelsà1 -e..ii  : e,e. "..e.-q "..), -1. am fflue. Mienell ru Mem Ileaduies.'1,4 1›. 4')_(. 4, 11.11. 1101101. -% i >..4 1, -, I› 4'1,_.2e.. Liceekrisreirmeimm 11._.,'à-4 ›-q+e/4 -, liderecemormiimmei I "0-4,.p- -fi ›,e 4 - } 2 M'Oints Mme& essai 1:1 ».1111 muss » Initiai Run Min mimas" Onsoosoliasi mmormig Mal Imairutimrdechlimi 114.2 V "'i7\ee"-'1'2..7.- ; , -,. 71-"1.,_,L.. › e 7igloplii lei, «, -. -. ‘.- -:14. Umm I* ell,41.1. 1110 WW:11, 4.shop iriew.11i4.4%1Forell EMBU Mn Miolloos mes Pulsolimes Os OlossmFel-elmes la Iuui » Mou Ms « AinsanN Oire Tis die Pneu 2, RÉÉDITIONS DELUXE ROCK'TL YOLE DROP - THIRSTY WORK - PERFECT REIWEDY 3 GRANDS ALBUMS DE STATUS QUO Les CD bonus de chaque album contiennent des titres live, des démos, et des mixes différents des versions originales. fz/y
DEIIONSffiVIZARDS Une alchimie sombre et epique Demons & Wizards déboule avec III, ce projet étant né grâce à Hansi Kürsch, chanteur du groupe de metal allemand Blind Guardian et Jon Schaffer, guitariste et créateur de Iced Earth. Cet album signe donc un retour inespéré, 15 ans après un second effort studio, Touched By The Crimson King. [Entretien avec Hansi Kürsch (chanteur) par Elody Di Cocco — Photo  : DR] Actu chargée, entre Demons & Wizards et la sortie de Twilight Orchestra  : Legacy Of The Dark Lands ! Pourquoi ces sorties rapprochées, alors qu’on attendait l’un comme l’autre depuis des années ? C’est une longue histoire (rires) ! Avec un groupe comme Blind Guardian et avec le projet orchestral. Nous ne savions pas à quel moment nous allons sortir ce projet, mais, ensuite, nous avons éprouvé le besoin de sortir l’album de Blind Guardian, puis de finir celui de D&W peu après. Jon et moi-même avons trouvé que c’était une bonne année pour sortir un album et que c’était symbolique, car, en 2018, nous avions fait le tour avec nos deux groupes respectifs. C’est de là qu’est venue l’idée principale  : nous voulions nous réunir à nouveau, sans se focaliser sur quoi que ce soit d’autre durant l’enregistrement. J’ai entendu quelque part que Jon Schaffer avait commencé à écrire les morceaux en 2017, est-ce vrai ? Oui et non... Iced Earth a prolongé sa tournée, donc Jon était pris jusque fin 2018. Après, nous avons pu mettre toute notre concentration et notre temps sur le projet D&W. Nous avons commencé à composer fin de 2018, jusqu’en mars 2019, pour être exact. Maintenant, je vais revenir sur les commentaires de Jon, notamment en 2017. Il m’a demandé si j’avais des idées sur les parties vocales des chansons, et s’il y avait des compos qui iraient mieux sur l’album de D&W. Puis il m’a montré 3 titres qu’il avait écrits pour son groupe. J’avais énormément d’idées pour être honnête, je trouvais que les textes correspondaient parfaitement à l’univers du projet et que ça collait plutôt bien. J’ai beaucoup apprécié l’atmosphère et la diversité de ses morceaux, et, si je ne connaissais pas leur histoire, je n’aurais jamais pu croire qu’il les avait prévus initialement pour Iced Earth. Au départ, comment est venue l’idée du projet Demons & Wizards ? C’était il y a très longtemps ! C’est parti d’une forte amitié entre Jon et moi. Nous avions déjà évoqué une possible collaboration. Nous nous voyions alors régulièrement et, je crois que c’est en 1997 ou en 1998, il est venu chez moi, car nous avions du temps à perdre. D’autant que nous sommes revenus d’une soirée en étant bien saouls. Nous nous sommes réveillés le lendemain matin et il a commencé à jouer sur une guitare acoustique, avec des paroles qui lui sont venues en tête. On a essayé de trouver une mélodie ensemble et je l’ai suivi avec ma guitare aussi. Nous avons alors eu l’idée de faire un morceau à partir de ça. On est donc partis dans le studio de Blind Guardian et on a composé ce titre « My Last Sunrise », qui se trouve sur notre premier album. On a parlé éventuellement de l’utiliser pour Blind Guardian et Iced Earth, et regarder ce que pourraient faire les deux groupes de ce morceau. Mais ça n’est jamais arrivé, alors, après plusieurs semaines ou plusieurs mois, on en a rediscuté et on a eu l’envie de faire d’autres titres ensemble et de retenter cette expérience. C’est comme ça que l’aventure D&W a commencé. Avez-vous gardé des thèmes communs aux 2 précédents albums ? Ou, à l’inverse, de nouveaux thèmes sont cette fois abordés ? Musicalement, nous ne pouvons pas nier que nous n’avons pas dévié de notre ligne directrice. Il y a bien sûr un lien avec nos précédents albums, concernant les paroles, mais, dans l’ensemble, ce sont de nouvelles histoires. Il y a cependant une exception, « Diabolic », qui est en rapport avec « Heaven Denies » (morceau du premier album, Demons & Wizards). Celui-ci raconte la tombée de Lucifer et tous les questionnements que l’on peut avoir, notamment sur ce qui est bien ou mal, bon ou mauvais. DEMONS & WIZARDS III Power metal Century Media Ce début d’année se caractérise par la sortie du nouvel opus de Demons & Wizards, 15 ans après son second album Touched By The Crimson King. Il reste néanmoins toujours ancré dans les thèmes épiques, fidèle ainsi à l’identité du projet du chanteur Hansi Kürsh (Blind Guardian) et du légendaire guitariste Jon Schaffer (Iced Earth). Une ambiance progressive se dégage tout de même de cet album, qui ravira les nombreux fans. Le duo a également pu exprimer sa créativité lors du Hellfest en 2019, face à un public conquis. On ressent effectivement l’évolution du groupe à travers les titres qui dénotent une pointe de revival. Mais on demeure, néanmoins, dans un horizon power metal très mélodique, avec l’empreinte des deux artistes du premier au dernier morceau. [Elody Di Cocco] LICENCE III 1062985 - LICENCE II 6 -13623 – RCS PARIS N 388 281 586 - CONCEPTION  : HUGOBOOK.COM - IMPRIMEUR  : RL COM GÉRARD DROUOT PRODUCTIONS PRÉSENTE 7 OCTOBRE 2020 9 OCTOBRE 2020 LYON - LE TRANSBORDEUR WWW.HELLOWEEN.ORG INFOS & RÉSERVATIONS SUR GDP.FR - 0 892 392 192 (0,40 € /MIN), OLYMPIAHALL.COM - 0892 68 33 68 (0,40 € /MIN) & POINTS DE VENTE HABITUELS



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :