Cinéplex n°15-07 septembre 2016
Cinéplex n°15-07 septembre 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°15-07 de septembre 2016

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Cineplex Divertissement

  • Format : (203 x 267) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 16,1 Mo

  • Dans ce numéro : Gaspard Ulliel dans l'univers de Xavier Dolan.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
MISS PEREGRINE ET LES ENFANTS PARTICULIERS SORTIE LE 30 SEPTEMBRE
Conter des PEURS Samuel L. Jackson joue les vilains dans le nouveau délire de Tim Burton: Miss Peregrine et les enfants particuliers. Découvrons son grand méchant look. n PAR BOB STRAUSS ême si sa carrière ne s’est envolée qu’au début de la quarantaine, Samuel L. Jackson possède, à 67 ans, une cinématographie légendaire. La vedette compte plus de 160 films et productions télé à son actif. Plusieurs adap tations d’œuvres littéraires figurent à ce palmarès: Le Parc jurassique (Michael Crichton), Non coupable (John Grisham), 1408 (Stephen King) et La Légende de Tarzan (Edgar Rice Burroughs). Sans oublier ses incursions dans l’univers de Stan Lee, le célèbre créateur des héros de Marvel. L’acteur a même fait pleuvoir les jurons dans la version audio de l’ouvrage à succès Go The F—k to Sleep, une parodie des albums pour enfants. Pas surprenant, donc, de le retrouver ce mois-ci dans un nouveau long-métrage de Tim Burton inspiré d’un livre: Miss Peregrine et les enfants particuliers. «Je ne joue pas l’un de ces enfants particuliers», rigole l’acteur, coiffé de son traditionnel béret Kangol. «Je suis, en fait, le gars qui les pourchasse, et pas pour leur dire d’aller f--king se coucher!» Dans le film, Miss Peregrine (Eva Green) dirige un étonnant sanctuaire, caché sur une île, où résident des enfants aux aptitudes, disons… inhabituelles. Un gamin (Asa Butterfield, révélé dans Hugo) débarque et reçoit le mandat de les protéger. Lorsqu’il voit apparaître un homme redoutable, aux cheveux argentés et aux yeux ivoire (Samuel L. Jackson), il réalise l’importance de son rôle. «Mon personnage essaie de trouver le secret de l’immortalité, explique Jackson. Et dans sa quête, lui et certains de ses collègues se sont transformés en monstres abjects. Il a découvert – enfin, presque découvert – une façon de retrouver son humanité. Mais pour cela, il doit capturer les Ymbrynes, les femmes qui s’occupent de ces enfants, et utiliser leurs cerveaux et leurs gènes. Dans le processus, il doit traverser des espaces-temps et prendre ces enfants.» SEPTEMBRE 2016 | LE MAGAZINE CINEPLEX | 23



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :