Chroniques n°79 avr à aoû 2017
Chroniques n°79 avr à aoû 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°79 de avr à aoû 2017

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Bibliothèque nationale de France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 4 Mo

  • Dans ce numéro : la bibliothèque, la nuit.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
SOMMAIRE 4 6 10 11 12 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 26 28 29 30 31 32 EXPOSITIONS Eduardo Solá Franco La bibliothèque, la nuit Sciences pour tous Théâtre du Mouvement Le monde selon Topor Louise-Denise Germain Mozart Hors les murs AUDITORIUMS « Tous les savoirs » La Bibliothèque fait son festival Michel Delon Silence(s) Métiers du livre VIE DE LA BnF Nouvelle tarification À voix haute Bibliothèque de la Maison Jean Vilar COLLECTIONS Carnets Prévert César Franck ACTUS DU NUMÉRIQUE Nouveautés de Gallica INTERNATIONAL Europeana Sounds LIVRE BnF La Revue de la BnF AGENDA ÉDITORIAL Le bruissement des bibliothèques Laurence Engel Présidente de la Bibliothèque nationale de France Lire, voir, écouter, sur place ou à distance, en explorant les collections de la BnF, en goûtant à sa programmation culturelle  : la bibliothèque d’aujourd’hui offre à chacun des possibilités démultipliées. Elle est cet espace ouvert, où se croisent aussi bien des chercheurs, venus consulter des ouvrages, que des étudiants qui se réunissent pour travailler en petits groupes, des visiteurs d’expositions ou des personnes qui apprécient le calme et la beauté des lieux. L’une de nos préoccupations majeures est d’aller à la rencontre de ces attentes, si diverses ; de répondre à un besoin que nous pouvons tous identifier – besoin d’espace, besoin de ressources, besoin de conseils. Avec le nouveau Pass BnF, mis en place au 1er mars, nous voulons ainsi faciliter l’entrée dans la bibliothèque et permettre à tous d’accéder au savoir – à tous les savoirs du monde –, sous toutes ses formes. Pour tous les publics à 15  € , pour les chercheurs à partir de 35  € – c’est une invitation à mieux partager cette source de culture ! À découvrir également dans ces pages, l’actualité culturelle de ce printemps. Une programmation toujours riche d’expositions  : Mozart, une passion française, à la BnF Opéra, les reliures de Louise-Denise Germain à la BnF Arsenal et, à la BnF François-Mitterrand, deux événements entre autres projets  : Le monde selon Topor et La bibliothèque, la nuit. Ce dernier projet – une immersion virtuelle conçue par le metteur en scène canadien Robert Lepage – est une invitation à un voyage fantastique, en réalité augmentée, dans dix bibliothèques mythiques, qui fait évoluer le visiteur dans une forêt bruissant des mille murmures des oiseaux-livres ; une invitation qui vient après un préambule conçu dans les collections de la BnF, comme une plongée initiatique dans l’imaginaire des bibliothèques, entre réalité et rêve. Côté manifestations, c’est un autre bruissement de textes et de paroles que nous proposons les 20 et 21 mai prochain, avec la première édition d’un festival qu’inaugure la BnF  : « La bibliothèque parlante ». Pendant deux journées entières, la Bibliothèque ouvre grand ses portes et donne la parole aux livres, aux documents d’archives sonores, aux passants… et à quelques grandes voix de lecteurs, acteurs et orateurs, parmi les plus passionnés. Des surprises en perspective, qui sont toujours des fenêtres ouvertes sur des mondes fabuleux, peut-être ceux-là même que Roland Barthes disait être la matière de l’homme moderne, « le frisson du sens que j’interroge en écoutant le bruissement du langage ». Vous êtes les bienvenus ! Encouverture Exposition La bibliothèque, la nuit Photo Stéphane Bourgeois Courtoisie Ex Machina Un nouveau caractère à chaque numéro de Chroniques La BnF soutient et valorise la création typographique française en invitant dans ses colonnes un caractère de titrage original, nova t eur, émergent, témoin de la vigueur actuelle de la discipline. Dans ce numéro  : L’Abelha, présenté ici, est inspiré par l’écriture manuscrite de la forme épistolaire. À l’instar de la vivacité et de la noblesse d’écrits particulièrement soignés pour un commerce intime ou diplomatique, les bas de casse possèdent de nombreuses ligatures originales, ainsi que quelques glyphes initiaux ou finaux qui affinent l’esthétique de leur composition. Les capitales, d’un tracé enjoué et enlevé, ont vocation principale d’initiales. Cette police prévue pour des variantes ultérieures, est encore en cours de développement. Les créateurs Michel Derre & Julien Priez sont tous deux graphistes, calligraphes et typographes. Ils enseignent ces disciplines à Paris.
ENBREF Photographie UneexpositiondelaBnFauxRencontresInternationales delaPhotographied’Arles Sophie Ristelhueber, Quai des États-Unis, Nice, 1986, BnF, Estampes et photographie Aux Rencontres d’Arles 2017, retour sur le tournant fondateur qu’a représenté la mission photographique de la DATAR dans la carrière de photographes qui, aujourd’hui, comptent parmi les plus importants en France. Au printemps 1983, à l’occasion de ses vingt ans, la Délégation à l’aménagement du territoire et à l’action régionale (DATAR) lance une vaste commande artistique de photographies ayant pour objet de « représenter le paysage français des années 1980 ». Le projet réunit les travaux de vingt-neuf photographes, jeunes auteurs ou artistes confirmés, français et étrangers, de Sophie Ristelhueber à Robert Doisneau à Josef Koudelka ou Christian Milovanoff. C’estouvert ! Richelieu Bibliothèques, musée, galeries Les espaces rénovés du site Richelieu sont ouverts et accueillent le public. Pour en savoir plus, consulter le dossier spécial du n°78 de Chroniques ou bnf.fr/Rubrique « la BnF/le projet Richelieu » Lectrice consultant des documents du département des Estampes et de la photographie, salle Labrouste L’angle proposé pour l’exposition en Arles vise à contextualiser l’épisode de la DATAR comme élément fondateur de la carrière de quinze photographes sur les vingt-neuf participants à la mission et de montrer également les avancées et remises en question qu’il a pu permettre chez certains. En prenant en compte la dimension de laboratoire de la mission, cette exposition écrit aussi l’histoire des différentes strates temporelles nichées dans une photographie. L’exposition arlésienne est un avant-goût de l’exposition Paysages français, une aventure photographique, 1984-2017, qui s’installera à la BnF à l’automne prochain (du 24 octobre 2017 au 4 février 2018). Publics Quefait-onàlaBnF ? De la préparation d’un concours à la création d’entreprise, de la visite d’une exposition à la consultation de la presse ancienne, du visionnage d’un film à la flânerie pour la beauté du lieu, les raisons de venir à la BnF sont multiples. Afin de mieux comprendre les usages et les attentes des visiteurs du site François- Mitterrand, la BnF a réalisé une grande enquête fin 2016, auprès de 1400 usagers. Entre étude et culture, les pratiques des usagers définissent la bibliothèque comme un espace d’enrichissement. Les résultats sont à venir sur bnf.fr Nouveauxtarifs LaBnFentoute libertéaveclePass à15 € Depuis le 1er mars, un Pass lecture & culture illimité (salles de lecture, expositions, concerts, conférences et rencontres, spectacles vivants) permet l’accès, pour 15 c par an, à l’ensemble des activités du « Haut-de-jardin » du site François- Mitterrand. Avec ce Pass tous publics, chacun peut vivre le lieu à la carte. Pour plus d’informations  : bnf.fr/« conditions d’accès et tarifs » Uneoffrerenouvelée pourleschercheurs aveclePassà50 € * Le nouveau Pass Recherche illimité permet l’accès à toute l’offre culturelle et aux différents sites de la bibliothèque de recherche  : François-Mitterrand (« Rez-de-jardin ») , Richelieu (Manuscrits, Arts du spectacle, Estampes et photographie, Monnaies, médailles et antiques), Louvois (Musique), Arsenal, Opéra. Le Pass permet également d’accéder à l’Inathèque et aux Archives françaises du film du CNC (site François-Mitterrand), à la bibliothèque de l’INHA (salle Labrouste du site Richelieu), ainsi qu’à la bibliothèque tous publics du site François-Mitterrand (« Haut-de-jardin »). *Tarif réduit  : 35  € 3



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :