Chroniques n°63 jui/aoû/sep 2012
Chroniques n°63 jui/aoû/sep 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°63 de jui/aoû/sep 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Bibliothèque nationale de France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 36,5 Mo

  • Dans ce numéro : Exposition : Wolinski, 50 ans de dessins

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
Actualités du numérique > La BnF ouvre un site sur iTunes U Soucieuse de diffuser ses collections auprès des étudiants, de leurs enseignants et d’un large public, la Bibliothèque nationale de France a décidé de rendre un certain nombre de ses productions accessibles sur iTunes U. D’importantes universités françaises, de grandes écoles et des institutions prestigieuses telles que le Collège de France offrent déjà des contenus (audio et vidéo) éducatifs gratuits sur cet espace dédié de l’iTunes Store. Chacun pourra y trouver des ressources à télécharger facilement pour des vacances culturelles. Le site propose des œuvres de la littérature française ou étrangère au format epub, des fiches sur l’histoire du livre, la littérature, la photographie, l’histoire ou l’histoire des arts. Il propose également des rencontres avec des écrivains et une sélection de conférences audiovisuelles ou sonores : les grands intellectuels, artistes, chercheurs français ou étrangers qui interviennent régulièrement dans les enceintes de la BnF deviennent ainsi accessibles en téléchargement pour une audition sur ordinateur, tablette ou smartphone. http:Ilitunes.apple.com/fr/institution/bibliotheque-nationale-france/id503892438 Partez en vacances avec les Miniatures flamandes sur votre iPad ou votre iPhone 26 – Chroniques de la BnF – n°63 L’exposition Miniatures flamandes a fermé ses portes le 10 juin. Vous pouvez retrouver l’exposition en ligne (expositions.bnf.fr) mais aussi télécharger gratuitement l’application de l’exposition sur votre iPad ou votre iPhone. L’application vous transporte à la cour des ducs de Bourgogne, dont l’éclat rivalise avec la cour du roi de France. Un parcours à travers les plus belles enluminures restitue l’ambition de ces princes qui mettent l’art du livre au cœur de leur projet politique. http:Ilitunes.apple.com/fr/app/enluminuresflamandes-la-cour/id501800441 ? mt=8 L’été avec la Bibliothèque numérique des enFants La Bibliothèque numérique des enFants propose des centaines d’activités autour de la littérature de jeunesse, des idées de livres à découvrir, des parcours ludiques dans les collections de la BnF et des ateliers créatifs pour inventer des contes, créer les cartes de pays imaginaires ou des bestiaires fantastiques. Depuis quelques semaines, le Labo permet de fabriquer soi-même albums, diaporamas ou expositions virtuelles. De quoi occuper tous les enfants de 7 à 12 ans les jours de pluie pendant l’été. http:Ilenfants.bnf.fr/La presse à la Une… sur Internet L’exposition est terminée mais la presse reste à la Une sur Internet. Le site bénéficie du soutien de nombreux médias qui ont accepté la mise en ligne de documents d’archives pour retracer une histoire qui va de la Gazette à Internet, s’interroger sur le traitement de l’information, son évolution et son avenir. De nombreux albums permettent d’entrer dans l’univers de la presse, qu’il s’agisse des premières gazettes, des couvertures du Petit Journal, des unes de journaux, des premiers numéros de nombreux titres, des journaux de tranchées ou des caricatures de la censure. D’autres albums mettent l’accent sur la part croissante de l’image dans la presse et proposent une sélection de photographies de l’AFP. Le site ouvre sur les ressources considérables numérisées dans Gallica : à côté de la presse nationale, plus de 1 400 titres numérisés sont classés en une quarantaine de domaines, de la presse de loisir à la presse satirique, de la presse enfantine à la presse féminine… http:Ilexpositions.bnf.fr/presse/
Un livre BnF > Wolinski et moi, 50 ans de dessins À l’occasion de l’exposition, une publication fait le point sur l’œuvre protéiforme de l’artiste. Georges Wolinski a publié une centaine d’albums, dans des domaines aussi variés que le dessin d’humour, la politique, la bande dessinée, ainsi que des livres de textes, recueils de pensées et de réflexions sur des thèmes divers. Mais aucun ouvrage synthétique ne rassemblait jusqu’ici l’essentiel d’une œuvre abondante et variée : dessins de jeunesse inédits, dessins de presse, illustrations, scénarios, affiches publi citaires et de spectacle, carnets de croquis, œuvres classiques et plus personnelles. Réuni dans cet ouvrage, l’ensemble met en lumière la personnalité complexe d’un homme qui a puisé dans son enfance à Tunis, dans ses lectures de romans d’action et de BD, et dans les séances de cinéma où il admirait les sublimes actrices américaines, la matière d’un monde imaginaire qui ne le quittera jamais. Ses débuts en tant que dessinateur ont été influencés par Harvey Kurtzman et Albert Dubout, un goût pour l’absurde et l’étrange propre à l’esprit surréaliste, et les dessinateurs de la revue américaine Mad. Sa rencontre avec les turbulents créateurs des années 1960, Cavanna, Delfeil de Ton, Reiser, Copi, Siné…, sa traversée des événements de Mai-68, suivis de l’explosion d’une société assoiffée de liberté, ont donné au jeune Wolinski une impulsion décisive : son dessin, brusquement épuré, va mettre en scène, avec audace et humour, des fantasmes sexuels mais aussi des personnages bavards qui s’embourbent dans des pensées pleines de bon sens… jusqu’au non-sens et au succès du Roi des cons, de la série des Monsieur ou de celle des Mon Œil. Pour mieux éclairer encore cette œuvre, quelques personnalités du monde des idées ont prêté leurs plumes, comme l’éditorialiste Franz-Olivier Giesbert qui traite du rapport de Wolinski à la politique ; l’historienne de la psychanalyse Élisabeth Roudinesco sur le sujet des femmes ; le graphiste Massin sur l’aspect graphique de son œuvre ; Cavanna qui explore « ses autres mondes ». Quant à sa femme, Maryse Wolinski, elle nous raconte la méthode de son mari lorsqu’il s’agit de prendre sur le vif des instants. Wolinski et moi, 50 ans de dessins retrace ainsi cinquante années de travail intensif d’un artiste qui a commencé à dessiner en 1961 dans Hara-Kiri et continue aujourd’hui à produire des dessins hebdomadaires pour Charlie Hebdo, Paris Match et le Journal du Dimanche. [lire aussi p. 4.] Co-édition Hoëbeke-BnF. 160 pages, 400 illustrations. 29,50 euros. FRInter 92x237 BNF:Mise en page 1 22/05/12 15:40 Page 1 franceinter.fr PATRICK COHEN 7/9h - La matinale Chaque matin l'information décryptée, commentée, analysée avec des spécialistes et les invités qui font l'actualité. Chroniques de la BnF – n°63 – 27



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :