Chroniques n°63 jui/aoû/sep 2012
Chroniques n°63 jui/aoû/sep 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°63 de jui/aoû/sep 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Bibliothèque nationale de France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 36,5 Mo

  • Dans ce numéro : Exposition : Wolinski, 50 ans de dessins

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
Hors les murs > Jean-Jacques Rousseau et les arts à l’occasion du tricentenaire de la naissance du philosophe, plus de 150 œuvres et pièces sont réunies au Panthéon, où il repose parmi les Grands Hommes. 10 – Chroniques de la BnF – n°63 La première partie de l’exposition, organisée par le Centre des monuments nationaux à l’occasion du tricentenaire de la naissance de Rousseau (1712-1778), est consacrée à son œuvre et à ses relations avec les arts ; la seconde traite de la gloire de l’écrivain jusqu’à son entrée au Panthéon, en 1794. L’exposition est réalisée avec le concours exceptionnel de la BnF, qui prête 87 pièces issues principalement des départements des Estampes et de la photographie (nombreux portraits gravés et représentations de l’écrivain), Littérature et art, Musique (manuscrits autographes), de la Bibliothèque de l’Arse nal et de la Réserve des livres rares (éditions des œuvres de Rousseau). Du 29 juin au 30 septembre 2012 Paris, Panthéon © BnF, Estampes et photographie. Ci-dessus Le globe céleste de l’Abbé Nollet (1700-1770) Ci-contre Vidal, d’après Monnet, Aux mânes de Rousseau Prêts de la BnF Dans sa démarche d’ouverture, la BnF a mis en place des partenariats, en France ou à l’étranger, donnant lieu à d’importantes manifestations. En région Au fil de l’expérience, Lunéville et la science au siècle des Lumières Prêts des globes terrestres et célestes de l’abbé Nollet (1700-1770), département des Cartes et plans, l’une des très rares paires de globes réalisés à des fins pédagogiques pour divulguer dans les salons mondains, littéraires ou aristocratiques parisiens les dernières connaissances acquises sur la terre et l’univers. Cette exposition est l’occasion de présenter au grand public le rôle du château de Lunéville comme foyer de rayonnement de la culture scientifique, dès le début du xviii e siècle. Est notamment mise en avant la place de Philippe Vayringe (1684-1746), « machiniste » du duc Léopold de Lorraine, dont les travaux novateurs contribuèrent à la diffusion des théories de Newton et au renouvellement de la pensée scientifique. Du 9 juin au 16 septembre 2012 Lunéville, Musée du Château Le Camp du Drap d’Or : la rencontre d’Henri VIII et François I er Prêt du département des Manuscrits et de la Réserve des livres rares Du 30 juin au 30 septembre 2012 Condette, château d’Hardelot (Centre culturel de l’Entente cordiale) À l’étranger Debussy, la musique et les arts Reprise de l’exposition présentée au Musée de l’Orangerie à Paris, avec des prêts de la Bibliothèque-musée de l’Opéra et du département de la Musique Du 13 juillet au 14 octobre 2012 © David Paul Carr/BnF. © ADC.
Auditorium > Le Festival Paris- Cinéma a dix ans ! À l’occasion de cet anniversaire, les films lauréats de ces neuf dernières années sont présentés site François-Mitterrand : un hommage aux primés mais aussi une illustration de la réussite de cette manifestation. « Grâce au partenariat BnF- MK2 Bibliothèque, le festival a trouvé son unité de lieu dans l’espace moderne et lumineux que constituent la Bibliothèque et son parvis. Il a su séduire un public diversifié qui n’a cessé d’augmenter au fil des ans. La variété et la qualité des contenus perpétuent et renouvellent, sur le mode festif et populaire, la ferveur cinéphile des Parisiens », confie Aude Hesbert, déléguée générale du festival. Les organisateurs ont sélectionné pour la compétition internationale une dizaine de films d’auteurs inédits qui concourent pour cinq prix différents. Pour le prix du Public, ce dernier découvre les films en compétition au moment de leur projection. Sans introduction ni couverture médiatique préalable, le film élu est vraiment le résultat d’un choix populaire au bon sens du mot. Succès qui se confirme souvent en salle, comme ce fut le cas pour La guerre est déclarée de Valérie Donzelli, trois fois primé en 2011. La programmation permet également de découvrir en avantpremière des films qui font l’actualité de l’année cinématographique : c’est Ci-dessus Raining in the Mountain, long-métrage de King Hu Ci-dessous 1+1, court-métrage de Mo Lai (issu de la Fresh Wave) © Films sans Frontières. le cas de Holy Motors qui figure dans la sélection française de Cannes et que Léos Carax présentera lui-même. Également à l’affiche, des hommages, des rétrospectives et des reprises, sans compter les débats et les masterclasses, dont un certain nombre se déroule à la BnF. Par ailleurs, le festival met en lumière chaque année la création cinématographique d’un pays et rend hommage à un réalisateur. Après la Turquie, le Japon, le Mexique, c’est un panorama du cinéma de Hong Kong qui est présenté en 2012, avec plus de 80 films de tous genres et de toutes générations, et en présence de nombreux artistes parmi lesquels Johnny To, le plus inventif des metteurs en scène hongkongais contemporains. Un festival populaire et un rendez-vous de la profession Paris Cinéma est un festival populaire ouvert à tous. C’est aussi, dans le cadre de « Paris Project », un rendez-vous professionnel pour les réalisateurs, producteurs, distributeurs et vendeurs désireux de développer ensemble des projets d’écriture et de post-production. Le festival est un moment idéal pour informer sur les aides et les outils à la production, provoquer les rencontres et trouver des partenaires. Quinze projets de film en développement s’y concrétisent chaque année. Cette plateforme de coproduction, ouverte aux professionnels et accessible aux étudiants spécialisés, devient trois jours durant à la BnF un lieu incontournable du marché européen. Voilà donc un festival comme le public les aime : ancré dans la ville, convivial et éclectique. Avec la complicité de Charlotte Rampling, présidente du festival depuis ses débuts, une équipe passionnée invite tous les curieux, amoureux ou fans absolus du cinéma, à participer dans des lieux attractifs à des événements originaux. Du Forum des Images où se déroule la « Nuit spéciale du cinéma » de Hong Kong, au parvis de la BnF où s’installe, entre autres, un « Ciné Karaoké géant », c’est toute la programmation du festival Paris Cinéma qui offre dans la douceur des premières nuits d’été une occasion de vivre le cinéma autrement. Anne Dutertre Festival Paris-Cinéma Du 6 au 8 juillet 2012 Site François-Mitterrand, Petit auditorium Les 7 et 8 juillet, la Brocante Cinéma s’installe sur le parvis de la BnF Chroniques de la BnF – n°63 – 11



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :