Chroniques n°60 oct/nov/déc 2011
Chroniques n°60 oct/nov/déc 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°60 de oct/nov/déc 2011

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Bibliothèque nationale de France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 6 Mo

  • Dans ce numéro : L'abolition de la peine de mort a trente ans

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
Vie de la BnF > Chercheurs invités et associés en 2011-2012 Ils sont aujourd’hui vingt-sept chercheurs invités et associés de la BnF à travailler dans les divers départements sur des sujets aussi variés que l’invention du tatouage ou les parures préhistoriques. Des bourses de la Bibliothèque ainsi que de généreux mécènes participent largement à financer leurs recherches. État des lieux. Depuis neuf ans, la BnF poursuit son programme d’encouragement pour de jeunes chercheurs. Huit nouveaux chercheurs associés ont été sélectionnés en juin 2011 pour mener des recherches sur les collections pendant un à trois ans dans divers départements. Chaque année, parmi les chercheurs présents, deux chercheurs invités Pasteur Vallery-Radot sont sélectionnés et reçoivent de la BnF, pendant un an, un soutien financier de 10 000 euros. Les nouveaux chercheurs associés mènent à la BnF des recherches sur des thèmes aussi variés que les ouvrages de l’éditeur et libraire parisien Antoine Vérard (fin xv e -début xvi e siècle), les chansons des compagnons du tour de France, l’apprentissage de la langue espagnole en France de 1500 à 1900, l’intérêt pour les sciences dans un collège de théologie, loi et justice dans l’État des Lumières, ou encore l’esthétique de l’enfermement et de la transe au cinéma… Ces jeunes chercheurs bénéficient d’un accueil privilégié, avec un tuteur d’accompagnement au cœur des collections. Le soutien du mécénat Depuis 2006, des mécènes de la BnF soutiennent également les jeunes chercheurs. Ont ainsi été créées les bourses de recherche Louis Roederer sur la photographie (2006) et Fondation L’Oréal sur l’art de l’être et du paraître (2007), d’un montant de 10 000 euros chacune, puis, en 2009, une bourse de recherche sur l’écrivain français lauréat du Prix de la BnF. Dotée de 8 000 euros par Mme Nahed Ojjeh, elle a été décernée en 2011 à Juliette Drigny, étudiante à l’ENS, pour 26 – Chroniques de la BnF – n°60 une « Étude de la langue de Pierre Guyotat, 1970-1980 ». Bourse de recherche Louis Roederer sur la photographie Mécène des expositions de photographie de la BnF, le Champagne Louis Roederer a élargi son soutien à des travaux de recherche menés dans ce domaine sur les collections de l’établissement. Dix chercheurs ont ainsi bénéficié d’un soutien depuis 2006. La bourse de recherche Louis Roederer 2011 a été remise le 29 septembre à Fabienne Maillard, docteur en histoire de l’art à l’Université Paris IV-Sorbonne. Son projet porte sur « Le fonds photographique de la collection Terre humaine (éd. Plon) », entré récemment à la BnF par don de l’éditeur [lire aussi p. 12]. La chercheuse invitée est accueillie au département des Cartes et plans. Bourse de recherche Fondation L’Oréal sur l’art de l’être et du paraître Créée en 2007, la Fondation d’entreprise L’Oréal soutient la recherche en sciences humaines avec la bourse de recherche sur l’art de l’être et du paraître. Depuis sa création, six chercheurs ont pu ainsi bénéficier d’un soutien. La bourse de recherche Fondation L’Oréal 2011 a été remise le 19 septembre à Luc Renaut, qualifié au grade de maître de conférences, chercheur associé au Laboratoire HeRMA de l’Université de Poitiers. Après sa thèse soutenue en 2004, il poursuit à la BnF des recherches sur « L’invention du tatouage : représentations et appropriations occidentales (xviii e et xix e siècles) ». Accueilli au département Philosophie, histoire, Ci-dessus Felice Beato Homme tatoué. sciences de l’homme, il aura aussi à explorer les ressources manuscrites et iconographiques d’autres départements. Grâce à la générosité du mécène, une mention spéciale dotée de 7 000 euros a été accordée à Caroline Peschaux, doctorante à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne, pour un original projet de recherche sur « Se parer il y a 15 000 ans, artisanats et fonctions des parures préhistoriques ». Les chercheurs invités et associés de la BnF sont aujourd’hui au nombre de 27. Un nouvel appel général et des appels spécifiques liés aux bourses seront lancés à la mi-décembre 2011. Odile Faliu http:Ilwww.bnf.fr/fr/la_bnf/appel_chercheursbourses/s.appel_a_chercheurs.html © RMN (Musée Guimet, Paris). D.R.
Vie de la BnF > Les chantiers de Richelieu Les travaux de rénovation ont démarré, avec pas moins de quatorze entreprises sollicitées. Mais les chantiers de Richelieu, c’est aussi la modernisation des services et une ouverture à un plus large public. Alors que, rue de Richelieu, les installations de chantier se sont mises en place, perturbant quelque peu la vie du quartier, les quatorze entreprises intervenant durant la première phase de la rénovation ont été désignées et le départ des trentesix mois de travaux a été donné. La BnF poursuit de son côté ses propres chantiers concernant la transformation de Richelieu. Si le quadrilatère restera un haut lieu de la recherche et de l’excellence scientifique, avec la réunion dans les mêmes bâtiments des départements spécialisés 1 de la BnF, de la bibliothèque de l’INHA et de celle de l’École nationale des chartes, il sera également ouvert à un plus large public. À cette fin, la BnF travaille à la création du parcours, offert à Le centre de conservation Joël Le Theule fête ses 30 ans Installé depuis trente ans au château de Sablé-sur-Sarthe, le centre Joël Le Theule est spécialisé dans les traitements de conservation (restauration, désacidification, reproduction) des documents reliés ou en feuilles, notamment ceux menacés par l’acidification de leur papier. Il est aussi chargé de la numérisation de documents précieux ou de formats particuliers : estampes, cartes et plans, affiches… Une soixantaine de personnes y travaillent. Le château du xviii e siècle, en partie restauré, s’ouvre de plus en plus au public à l’occasion de manifestations, dont les Journées européennes du patrimoine. tous, de découverte du patrimoine architectural et des collections de Richelieu. Toutes les salles de lecture deviendront visibles avec, parfois, des points de vue insolites ou en plongée, sur la salle Ovale par exemple, ainsi que quelques magasins specta culaires de collections. La BnF poursuit également l’informatisation des catalogues et la numérisation des collections, et ouvre un vaste chantier de modernisation des services offerts dans les salles de lecture rénovées de Richelieu. Dans ce cadre, les lecteurs de Richelieu seront prochainement consultés sur leurs attentes. Marie de Laubier 1. Départements des Arts du spectacle, des Cartes et plans, des Estampes et de la photographie, des Manuscrits, des Monnaies, médailles et antiques. Salle de lecture des Manuscrits du site Richelieu. UN Livre bnf Nouvelles de l’estampe Nouvelles de l’estampe est une revue bimestrielle richement illustrée, diffusée essentiellement sur abonnement. Elle publie des articles scientifiques sur l’image imprimée, depuis les incunables jusqu’à Alechinsky ou Soulages : gravures sur bois, burin, eau-forte, lithographie… et même papier peint ! Elle se veut le miroir de la création actuelle, publiant des entretiens et des articles sur les artistes contemporains, et s’attachant à signaler toute manifestation d’importance dans le domaine de la gravure, art vivant et créatif en perpétuel renouvellement. Nouvelles de l’estampe a été fondée en 1963 par Jean Adhémar, alors conservateur en chef du cabinet des Estampes de la Bibliothèque Nationale. Bien qu’indépendante, la revue est fortement liée à la BnF, qui l’abrite. Elle est désormais accessible en ligne (http:Ilestampe.revues.org). Nouvelles de l’estampe constitue un outil de documentation irremplaçable pour les professionnels de l’art, les chercheurs et les collectionneurs, mais elle s’adresse aussi aux simples amateurs de gravure. Chroniques de la BnF – n°60 – 27 © Jean-Christophe Ballot. BnF/Oppic.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :