Chroniques n°58 avr/mai/jui 2011
Chroniques n°58 avr/mai/jui 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°58 de avr/mai/jui 2011

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Bibliothèque nationale de France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 6,2 Mo

  • Dans ce numéro : Exposition Richard Price american prayer

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
Actualités du numérique > Vers une stratégie de numérisation concertée Deux programmes de numérisation, en sciences juridiques et en histoire de l’art, signent la volonté de la BnF de coordonner l’effort national de numérisation du patrimoine des bibliothèques. Une dynamique qui devrait se poursuivre… Lancé par la BnF et la Bibliothèque Cujas, le programme de numérisation en sciences juridiques est entré en 2010 dans sa phase de réalisation. Un appel à initiatives sur le thème « Les Sources du droit, du droit romain au droit contemporain » a été publié au mois de juin dernier, visant la mise en ligne rapide d’une masse critique de documents essentiels pour la recherche, tout en garantissant un niveau élevé de qualité (mode texte), ainsi que l’interopérabilité des bibliothèques numériques. Cet appel a suscité un intérêt marqué, comme en témoignent le nombre et la qualité des dossiers déposés, évalués par un Conseil scientifique et technique réunissant chercheurs, responsables de grands établissements patrimoniaux et praticiens du droit. Neuf projets ont été retenus dans l’ensemble des axes scientifiques : sources législatives, sources jurisprudentielles, sources du droit coutumier et local, sources de la doctrine. Les porteurs de projet viennent d’horizons variés : bibliothèques municipales (Clermont-Ferrand, Troyes) ; bibliothèques universitaires (Sainte Geneviève, Toulouse, Aix-Marseille III, Lille 3) ; grandes écoles (Ponts et Chaussés) ; administrations (ministère des Affaires sociales, Documentation française) *. En ligne dans 18 mois sur Gallica Les 600 000 pages numérisées dans ce cadre collaboratif viendront s’ajouter aux ressources en droit déjà produites par la BnF (plus de 13 000 documents, 2 600 000 pages) et par la bibliothèque Cujas. Elles seront mises en ligne dans dix-huit mois sur Gallica, mais aussi sur les sites des partenaires. 400 000 euros sont consacrés à cette opération, dont la moitié est prise en charge par la BnF sur les crédits de coopération. L’INHA, partenaire de la BnF Présenté en juin 2010 à la BnF *, le programme de numérisation concertée en arts s’inscrit dans une même 24 – Chroniques de la BnF – n°58 dynamique. La BnF et l’Institut national d’histoire de l’art, copilote du programme, renforcent ainsi la coopération existant entre les deux établissements depuis de nombreuses années. La majeure partie des périodiques en art, catalogues de ventes, livrets de salons, mais aussi des catalogues de musées et d’expositions seront numérisés à partir des collections de la BnF, de l’INHA, ou encore de celles du riche réseau des bibliothèques d’art. Fonds d’estampes et de photographies compléteront dans un deuxième Une station de numérisation au Centre technique de Bussy-Saint-Georges, BnF temps ce programme prioritairement consacré aux imprimés. D’autres programmes de numérisation concertée, dans des domaines bien différents, débuteront en 2011 : la guerre de 1914-1918, les cartes-portulans ou la littérature patrimoniale pour la jeunesse. Ces sources mises à la disposition de tous sur Internet stimuleront, à n’en pas douter, de nouvelles recherches dans ces domaines. Lionel Maurel et Corinne Bouquin * voir bnf.fr, rubrique professionnels Photo l’Image pro/BnF.
BnF, Philosophie, histoire et sciences de l’homme. Actualités du numérique > Europeana 1914-1918 Un corpus numérique en provenance de huit pays et dédié à la Grande Guerre vient enrichir, depuis 2011, les contenus d’Europeana, le portail de diffusion de la culture européenne. L’initiative en revient à la Staatsbibliothek zu Berlin Preussischer Kulturbesitz qui a, dès la déclaration de guerre, collecté et acquis tous les documents relatifs au conflit. Dix bibliothèques nationales de huit pays européens sont associées au projet, au premier rang desquelles la BnF et la Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg. La Commission européenne apporte son soutien à hauteur d’un financement de 50%. L’objectif est de réaliser, à partir des collections de tous les participants, un corpus de 500 000 documents sur l’histoire de la Grande Guerre. Chaque partenaire numérisera les documents libres de droit provenant de son pays. Les documents doivent être des pièces rares, des sources historiques et culturelles de première importance, susceptibles d’intéresser aussi bien les chercheurs que le grand public. La sélection concernera tous les supports (manuscrits, imprimés, cartes, photographies, affiches, musique, enregistrements audiovisuels) et tous les types de publications (journaux, tracts, romans, correspondance, littérature pour la jeunesse, manuels…). Elle permettra de constituer un corpus représentatif de l’expérience individuelle et collective et de l’opinion dans les pays belligérants comme dans les pays neutres et selon toutes les sensibilités nationales, politiques et religieuses. Ce corpus sera versé dans Europeana où il sera en accès libre et gratuit. Ci-contre Le Guetteur Le Petit Journal, 10 février 1918 Estampes, photos, cartes et plans La BnF a été la première bibliothèque européenne associée au projet et sera sans nul doute l’une de celles dont l’apport en nombre de documents sera le plus important. Son apport viendra d’abord de ses propres collections, estampes et photographies, musique, arts du spectacle, cartes et plans… Il s’appuiera aussi très largement sur les collections de ses partenaires – ministère de la Défense, Bibliothèque de documentation internationale contemporaine - particulièrement riches pour cette thématique. Europeana 1914- 1918 s’inscrit ainsi dans la politique de coopération de la BnF autour de la commémoration de la Grande Guerre, inaugurée par l’exposition Orages de papier, présentée successivement à Strasbourg, Stuttgart et Nanterre. La numérisation réalisée dans le cadre du projet s’ajoutera à l’effort de numérisation en nombre mené depuis plusieurs années par la BnF, tant pour les documents imprimés que pour les collections spécialisées : les documents sélectionnés dans le cadre d’Europeana 1914-1918 compléteront les enrichissements programmés de Gallica, comme la numérisation du fonds de l’agence de presse ROL qui a permis d’ores et déjà de mettre à disposition des internautes les photographies des années 1914 et 1915 et se poursuit pour les années suivantes. L’achèvement du projet au printemps 2014 coïncidera avec l’ouverture d’une grande exposition à la BnF en partenariat avec le ministère de la Défense. Catherine Gaziello Europeana Regia, un programme royal ! Le projet Europeana Regia, financé par la Communauté européenne, rassemble quatre partenaires autour de la BnF, qui le pilote : la Bibliothèque royale de Belgique, la Bayerische Staatsbibliothek de Munich, la Herzog August Bibliothek de Wolffenbüttel et la Bibliothèque historique et universitaire de Valence (Espagne). Son propos est de reconstituer virtuellement trois ensembles médiévaux, aujourd’hui dispersés, de manuscrits carolingiens, de la bibliothèque de Charles V et de celle des rois aragonais de Naples. La campagne de numérisation a débuté en juillet 2010. En juin 2012, 874 manuscrits seront numérisés, soit plus de 308 000 images en ligne. Le site europeanaregia.eu présente en détail les collections et permet de suivre les derniers développements, dans les six langues du programme. Depuis le printemps 2011, la base de données multilingue donne accès aux notices minimales de chaque pièce. Un simple clic permet de rebondir sur la notice complète et de parcourir la numérisation intégrale du manuscrit sur le site institutionnel de la bibliothèque qui conserve l’original. Chroniques de la BnF – n°58 – 25



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :