Chroniques n°56 nov/déc 2010
Chroniques n°56 nov/déc 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°56 de nov/déc 2010

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Bibliothèque nationale de France

  • Format : (210 x 272) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,5 Mo

  • Dans ce numéro : Primitifs de la photographie

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
Sommaire Éditorial > Chroniques de la Bibliothèque nationale de France est une publication trimestrielle. Président de la Bibliothèque nationale de France Bruno Racine. Directrice générale Jacqueline Sanson. Délégué à la communication Marc Rassat. Responsable éditoriale Sylvie Lisiecki, sylvie.lisiecki@bnf.fr Comité éditorial Mireille Ballit, Catherine Dhérent, Catherine Gaziello, Jean-Loup Graton, Joël Huthwohl, Olivier Jacquot, Isabelle Le Masne de Chermont, Anne-Hélène Rigogne. Ont collaboré à ce numéro Laure Adler, Delphine Andrieux, Sylvie Aubenas, Mathias Auclair, Vincent Bontems, Jocelyn Bouraly, Alain Carou, Gilles Cohen-Tannoudji, Marc Durand, Élise Dutray, Guillaume Fau, Lise Fauchereau, Christophe Ghristi, Claudine Hervouet, Hélène Leblois, Sandrine Le Dallic, Marie-Françoise Limon-Bonnet, Sandrine Maillet, Danielle Muzerelle, Jean-François Parot, Marie-Laure Prévost, Anne-Hélène Rigogne, Olivier Sichel, Pierre Vidal, Philippe Zoummeroff. Coordination graphique Françoise Tannières. Iconographie Sylvie Soulignac. Coordination des relectures Nadège Ricoux. Maquette et révision Volonterre. Impression Stipa ISSN : 1283-8683 Abonnement Marie-Pierre Besnard, marie-pierre.besnard@bnf.fr VOTRE AVIS NOUS INTÉRESSE N’hésitez pas à nous écrire pour nous faire part de vos remarques et suggestions : sylvie.lisiecki@bnf.fr 2 – Chroniques de la BnF – n°56 En bref 3 Expositions 4• Primitifs de la photographie, le calotype en France (1843-1860)• La Bastille ou « l’enfer des vivants » • Rolf Liebermannà l’Opéra de Paris Expos hors les murs 12• Des inédits de Charles Garnier• 1914-1918 – Orages de papier – La Grande Guerre des médias Auditoriums 13• Aux frontières de la connaissance, les instruments de l’extrême• Connexions littéraires• Le prince de Motordu trentenaire• France Culture à la BnF Dossier 17• Les Amis de la BnF Collections 22• Jean Rouch, le goût des autres• Deux acquisitions enrichissent le fonds Charles Garnier• Un théorème de Blaise Pascal découvert dans le manuscrit des Pensées• Antoine + Manuel, une esthétique de la surprise Actualité du numérique 26• Le numérique allié du braille• L’école et les métamorphoses du livre Un livre BnF 27• La Bastille ou « l’enfer des vivants » Focus 28• En attendant la belle Édito D epuis longtemps, avec une fidélité exemplaire, les Amis de la BnF accompagnent et soutiennent l’action de la Bibliothèque nationale de France tandis que leurs dons ne cessent d’enrichir les collections. L’association offre à ses adhérents, amoureux du livre et amateurs d’art, un accès privilégié aux expositions et autres événements de la Bibliothèque, et la fierté de participer à une œuvre exemplaire de mécénat collectif. Sous l’impulsion d’Olivier Sichel, elle entend innover et expérimenter de remarquables initiatives, telles que « Offrez une voix ». Je suis heureux de rendre aux Amis de la BnF l’hommage qui leur est dû. Une exposition à la Galerie des donateurs présentera les œuvres les plus remarquables que l’association a permis à la BnF d’acquérir, du manuscrit du Discours sur l’Afrique de Victor Hugo à l’édition originale du Marteau sans maître de René Char, illustrée d’une eau-forte de Kandinsky, en passant par les estampes, photographies, disques, portulans, monnaies anciennes… Chroniques ouvre ses pages à ces amis généreux et leur donne la parole, en souhaitant que leur action soit encore vivifiée par de nouveaux projets pour l’année nouvelle qui s’annonce. La photographie est à l’honneur en cette fin d’année à la Bibliothèque ; alors que la grande exposition La France de Raymond Depardon se poursuit, Primitifs de la photographie. Le calotype en France propose de revisiter les tout premiers temps du médium et de découvrir la beauté des tirages sur calotypes, procédé éphémère qui séduisit de grands artistes comme Gustave Le Gray ou Baldus. Une autre exposition, La Bastille ou « l’enfer des vivants » propose d’aller au-delà de la légende en éclairant ce que fut la réalité de la Bastille. Les archives de la forteresse, dispersées par les insurgés de 1789, furent retrouvées et conservées depuis lors à la Bibliothèque de l’Arsenal. Elles témoignent d’un monde disparu où le monarque avait le pouvoir d’enfermer ceux qui dérangeaient ou s’éloignaient trop de la norme. Elles gardent trace de ces vies recluses ou broyées, des figures célèbres comme des plus humbles. L’exposition, accompagnée d’un programme de rencontres avec des historiens et des chercheurs, est aussi une invitation à réfléchir à l’histoire de notre justice et de notre système pénitentiaire. Bruno Racine, président de la Bibliothèque nationale de France Prochaines parutions de Chroniques : janvier, mars, juin et octobre 2011. En couverture : Adalbert Cuvelier, Portrait d’homme dans un jardin, 1852. BnF, Estampes et photographie.
Cepas, eau-forte sur papier japon et Hahnenmühle. En bref > GRAVURE Muriel Moreau reçoit le prix Lacourière Le prix Lacourière de gravure a été décerné à Muriel Moreau, diplômée des Arts Décoratifs de Strasbourg tandis que deux mentions ont été attribuées à Caroline Bouyer et Dove Allouche. Muriel Moreau a déjà reçu de nombreuses récompenses, aussi bien en France qu’à l’étranger. « La série d’eaux-fortes intitulée « Arbol » réalisée sur des plaques d’acier circulaires rappelle le diamètre du tronc d’arbre, explique-t-elle. Dans ce projet, je réinvente la matière intérieure de l’arbre. ». Créé en 1979 par l’épouse du graveur et imprimeur Roger, le prix Lacourière, attribué tous les deux ans à un graveur en taille-douce, s’impose comme une référence. Il a récompensé de grands graveurs tels François Houtin, Alexis de Kermoal, Agathe May ou Rémy Jacquier. Placé sous l’égide de la Fondation de France, il tire également son prestige de sa dotation s’élevant à 8 000 euros, et du soutien que lui accorde la BnF. c’est gratuit bnf.fr NOUVEAUX MÉDIAS « Éclairants », les ateliers du Labo ! L’objectif des ateliers du Labo est de relayer la réflexion sur des sujets d’expérimentation relatifs aux usages et aux enjeux des nouveaux médias pour les bibliothèques. Autour d’un modérateur, des thèmes très variés comme la Réalité augmentée, les Métadonnées ou l’Écriture numérique permettent de débattre des nouvelles pratiques d’écriture, de lecture et de contribution. L’atelier du 9 décembre propose d’aborder les techniques de la « Vidéo, montage et analyse automatique, traitement éditorial pour indexation et classement automatique ». Ces usages, en effet très larges dans ce domaine, concernent l’archivage et la recherche, mais aussi le partage et la diffusion facilitée ainsi que des usages indispensables pour le nouveau journalisme. EN LIGNE Les habits neufs du CCFr Le Catalogue collectif de France est en ligne avec un graphisme renouvelé, une meilleure ergonomie et des contenus enrichis. Il offre un accès plus facile au Répertoire national des bibliothèques et fonds documentaires (RNBFD), qui permet d’accéder rapidement aussi bien aux informations pratiques de plus de 4 800 établissements documentaires (horaires d’ouverture, coordonnées…) qu’à l’historique et à la description de plus de 1 850 fonds de tous types (spécialisés, locaux, etc.). http:Ilccfr.bnf.fr Le mur de sélection du Labo. Photo JC Pattacini/BnF. BOURSE DE RECHERCHE Champagne Roederer Grâce au mécénat du Champagne Louis Roederer, une bourse de recherche de 10 000 euros sur une durée d’un an est attribuée à un chercheur dans le domaine de la photographie. Le jury s’est tenu le 18 mai 2010 et a désigné Céline Gautier, titulaire d’un master 2 Recherche en histoire de la photographie, sous la direction de Michel Poivert. Son sujet de recherche est intitulé « Mademoiselle Yvette Troispoux » et concerne le fonds d’archives de cette photographe, entré en 2008 à la BnF. Fondation d’entreprise L’Oréal Une bourse de recherche de 10 000 euros est attribuée chaque année à un chercheur dans le domaine de l’art de l’être et du paraître grâce au mécénat de la Fondation d’entreprise L’Oréal. Cette Bourse a été attribuée le 1 er juin dernier à Irène Salas, doctorante à l’EHESS, rattachée au CRAL, research assistant à Harvard University en 2010. Son projet de recherche concerne « La construction du paraître à la Renaissance : techniques de blanchiment du visage et découverte de la peau ». Une mention spéciale du jury a été attribuée à Antoine Roullet, en thèse d’histoire moderne à l’université Paris IV, pour ses recherches sur « Les religieuses et la beauté : la construction d’une apparence contrainte ». Chroniques de la BnF – n°56 – 3 Irène Salas. © L’Oréal. D.R.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :