Chroniques n°52 jan/fév 2010
Chroniques n°52 jan/fév 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°52 de jan/fév 2010

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Bibliothèque nationale de France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 6,7 Mo

  • Dans ce numéro : La bibliothèque du Haut-de-jardin en 2012

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28  |  Aller à la page   OK
28
Focus > Les ombres turques Le théâtre d’ombres ou théâtre de Karagöz a été importé en Turquie au XVI e siècle, vraisemblablement par des artistes égyptiens. Il a connu un grand succès dans les derniers siècles de l’empire ottoman, surtout parmi les classes moyennes : il est de toutes les grandes occasions ou festivités. Il tire son nom – Karagöz – de celui de son personnage principal. Les ombres sont des silhouettes translucides faites de parchemins teints de couleurs vives et articulées en trois points. Elles sont manipulées au moyen de deux tiges par le marionnettiste. Un éclairage par l’arrière projette leurs ombres sur un écran blanc, orné d’un ou plusieurs décors (göstermelik), devant lequel s’installe le public. Le répertoire comporte une soixantaine de pièces, dont une moitié environ est d’origine traditionnelle. Le sujet peut être leste, mais la famille, considérée comme une institution sacrée, n’est jamais attaquée. Les traditions, les coutumes et les mœurs des différentes ethnies qui composent la population de la capitale sont moquées. Les allusions à l’actualité font transparaître les critiques et griefs contre le pouvoir, servant ainsi de soupape de sécurité face à un gouvernement souvent tyrannique. L’astucieux et bourru Karagöz, son compère, le peureux et rusé Hacivat, l’Arabe, l’Arménien, le fumeur d’opium, le Grec, le Juif, etc., chaque personnage est reconnaissable à son costume et à son accent. Une pièce comporte quatre parties. Le spectacle débute par le prologue (mukaddeme) dans lequel Hacivat entre en scène au son d’une chanson populaire (semai) puis récite un poème philosophique et mystique (gazel). Il appelle son compère Karagöz avec lequel il entame une discussion. Leur dialogue extravagant (muhavere), à la fois joute spirituelle et jonglerie verbale, constitue la deuxième partie. S’ensuit la pièce (fasil), au cours de laquelle se noue et se dénoue l’intrigue au fur et à mesure de l’arrivée des autres personnages. L’épilogue (bitiS) est l’occasion d’échanger encore quelques coups avant de prendre congé du public par la formule rituelle : Sürç-u lisan ettikse affola ! (Si la langue nous a fourché, pardonnez-nous !). Véronique Minot Saison de la Turquie en France. BnF, département des Arts du spectacle. Informations pratiques Site Richelieu 58, rue de Richelieu, 75002 Paris Tél. 01 53 79 81 02 (ou 03) Site François-Mitterrand Quai François-Mauriac, 75013 Paris Bibliothèque d’étude Tél. 01 53 79 40 41 (ou 43) ou 01 53 79 60 61 (ou 63) Bibliothèque de recherche Tél. 01 53 79 55 06 Bibliothèque-musée de l’Opéra Place de l’Opéra 75009 Paris Tél. 01 53 79 37 47 Bibliothèque de l’Arsenal 1, rue de Sully, 75004 Paris Tél. 01 53 79 39 39. Tarifs cartes de lecteur Haut-de-jardin 1 an : 35 € ; tarif réduit : 18 € 15 jours : 20 € 1 jour : 3,30 €. Recherche (François-Mitterrand, Richelieu, Arsenal, Opéra) 1 an : 53 € ; tarif réduit : 27 € 15 jours : 35 € ; tarif réduit : 18 € 3 jours : 7 €. Réservation à distance de places et de documents Tél. 01 53 79 57 01 (ou 02 ou 03) Informations générales Tél. 01 53 79 59 59 www.bnf.fr Association des amis de la BnF L’association a pour mission d’enrichir les collections de la BnF et d’en favoriser le rayonnement. De nombreux avantages sont accordés aux adhérents. Informations : comptoir d’accueil, site François-Mitterrand, hall Est. Tél. 01 53 79 82 64 www.amisbnf.org



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :