Chroniques n°52 jan/fév 2010
Chroniques n°52 jan/fév 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°52 de jan/fév 2010

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Bibliothèque nationale de France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 6,7 Mo

  • Dans ce numéro : La bibliothèque du Haut-de-jardin en 2012

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
Actualités du numérique > Les livres électroniques font leur entrée à la BnF Ils font l’objet d’une attention toute particulière de la part des éditeurs, les salons professionnels leur consacrent une place toujours grandissante, la presse professionnelle et généraliste ne parle que d’eux : les livres électroniques ont fait, cet automne, leur entrée remarquée dans les collections de la Bibliothèque nationale de France. La BnF a acheté aux éditeurs Springer et Elsevier des collections rétrospectives correspondant aux livres publiés depuis 1995 ou 2005 (selon les contrats), une offre qui est d’ores et déjà complétée par l’accès, sous forme numérique, à la totalité des livres publiés par les deux éditeurs en 2009 et en 2010. Cette première série d’acquisitions dématérialisées constitue une importante évolution dans la politique documentaire des départements thématiques de la BnF. Elle est le fruit d’une volonté de développement rapide de services à valeur ajoutée rendus possibles par la mise en place de l’accès distant à la documentation électronique en juin 2009. Faciliter l’accès à distance des collections Pilotée par la Direction des collections en étroite coopération avec des parte- 26 – Chroniques de la BnF – n°52 Salle de lecture, Bibliothèque de recherche. naires extérieurs de l’enseignement supérieur (administration de tutelle des bibliothèques universitaires, consortium universitaire d’acquisition de documentation électronique, associations professionnelles…), cette inflexion de l’offre documentaire répond aux attentes d’un public exigeant, familier avec les technologies de l’information, et désireux de pouvoir accéder à distance aux collections de la Bibliothèque nationale. Accessibles depuis tous les postes publics de la BnF, mais également depuis son domicile si l’on est titulaire d’une carte annuelle de recherche, les 15 000 ouvrages électroniques immédiatement disponibles couvrent un large spectre disciplinaire avec toutefois une forte coloration scientifique et technique ; initiée par le département Sciences et techniques en 2009, l’expérience sera consolidée par les choix documentaires opérés par le département Droit, économie, politique à compter de 2010. Des moteurs de recherche performants Interrogeables et consultables directement depuis le site des éditeurs dans un premier temps puis à travers le catalogue général de la BnF et les catalogues collectifs (CCFR, Sudoc) à moyen terme, les livres numériques permettent une approche différente de leurs homologues imprimés ; moins cursive, plus proche de l’attente de l’utilisateur grâce à une structuration en chapitres signifiants et à l’utilisation de moteurs de recherche performants, plus opérationnelle en un mot, la lecture des livres électroniques offre une plus grande autonomie et un plus grand confort de travail aux chercheurs qui n’ont pas toujours le temps de faire le déplacement jusqu’à la Bibliothèque. Hervé Colinmaire © Photo David Paul Carr/BnF.
Un livre BnF > La légende du roi Arthur Cet ouvrage richement illustré accompagne et prolonge l’exposition La légende du roi Arthur, présentée par la BnF sur le site François-Mitterrand jusqu’au 24 janvier 2010. Prodiges de Merlin, Arthur retirant l’épée fichée dans la pierre, main merveilleuse sortant d’un lac en brandissant Excalibur, château de la Dame du Lac, amour inconditionnel de Lancelot et de Guenièvre, jeune fille portant un graal, fées dans l’île d’Avalon… la légende du roi Arthur constitue l’un des mythes littéraires les plus féconds que nous ait légués le Moyen Âge. Ce monarque conquérant, capable de vaincre l’empereur de Rome et d’im- Offrez une voix ! poser la foi chrétienne à l’Angleterre, est aussi un souverain cultivé et généreux dont la cour attire l’élite de la chevalerie en quête d’aventures. La redécouverte d’un mythe Traduits et adaptés dans la plupart des langues européennes, réunis dans de grandes sommes romanesques en prose, les hauts faits des chevaliers de la Table ronde inspirent les artistes à travers les siècles et deviennent l’un des symboles de la civilisation courtoise. Si la matière de Bretagne connaît une certaine éclipse durant l’époque classique, sa redécouverte par les romantiques, au XIX e siècle, permet un profond renouvellement du mythe arthurien. Grâce aux travaux des nombreux universitaires et chercheurs qui ont remis en lumière les textes arthuriens en les éditant et en les traduisant à l’intention d’un vaste public, l’occasion était fournie de raconter à nouveau cette histoire merveilleuse à travers un cycle d’expositions qui pour la première fois au monde (à Rennes en 2008, à Paris en 2009 et à Troyes en 2010) en aborde toutes les facettes et tous les thèmes, de l’amour courtois à la quête mystique du Graal. Ce volume, publié sous la direction de Thierry Delcourt, directeur du département des Manuscrits de la BnF, rassemble les textes d’éminents spécialistes et constitue, par la force de l’analyse autant que par la richesse de son iconographie, un ouvrage de référence indispensable à tous ceux qu’intéresse la légende arthurienne. La Légende du roi Arthur Sous la direction de Thierry Delcourt Coédition Bibliothèque nationale de France/Seuil, 2009 Relié, 288 pages, 288 illustrations, 39 euros Être le mécène de Charles Gounod ou de Puccini et permettre à chacun de réentendre La Ballade du roi de Thulé, enregistrée en 1903, ou l’enregistrement de La Tosca, effectué en 1914 : c’est ce que vous propose la BnF dans le cadre d’une opération de numérisation de plus de 300 enregistrements devenus introuvables, tous conservés au sein de son département de l’Audiovisuel. En échange d’un don de 50 € , représentant les frais de numérisation d’une œuvre, le nom du mécène sera mentionné dans Gallica qui mettra en ligne cette discothèque. La liste des titres ainsi que les détails de cette opération de parrainage à l’initiative de l’association Les amis de la BnF, sont accessibles sur : amisbnf.org et sur www.bnf.fr Chroniques de la BnF – n°52 – 27



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :