Chroniques n°50 sep/oct 2009
Chroniques n°50 sep/oct 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°50 de sep/oct 2009

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Bibliothèque nationale de France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 6 Mo

  • Dans ce numéro : Choses lues, choses vues

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
Actualités du numérique > Amis lecteurs, à vos blogs ! Au-delà de la multitude d’informations disponibles sur le web en général et sur le site de la BnF en particulier, la Bibliothèque a souhaité faire intervenir davantage encore les internautes en créant des blogs, réseaux d’échanges et de dialogues en ligne. Ainsi, on peut dès à présent se connecter sur le blog des lecteurs et le blog Gallica. Explications. Le blog des lecteurs Beaucoup d’entre vous connaissent et consultent couramment le site internet bnf.fr. Très riche en informations, ce site institutionnel s’est ouvert récemment aux évolutions de l’internet collaboratif – généralement présenté comme le web 2.0 – en ouvrant un espace intitulé « Les blogs de la BnF » http:Ilblog.bnf.fr/. Un premier blog autour de l’exposition Babar, Harry Potter et Compagnie a été suivi par d’autres, outils de communication vers les lecteurs, les utilisateurs de Gallica, les amateurs d’archives sonores… Le Blog Lecteurs de la BnF a été mis en ligne en décembre 2008 avec l’objectif de créer un espace d’échanges accessible à distance et à tout moment, de susciter des réactions ou des témoignages et de répondre aux interrogations et attentes de tous les lecteurs. Animé par une petite équipe, ce carnet en ligne s’appuie sur des contributions variées : innovations dans le monde des bibliothèques, zooms sur des objets des collections, par exemple le Bois Protat, le plus ancien bois gravé connu en Occident, ou la collection de graph- blog.bnf.fr/lecteurs/Extrait 26 – Chroniques de la BnF – n°50 zines, coups de cœur des conservateurs ou des lecteurs, actualités, comme la rénovation du quadrilatère Richelieu, billets pratiques (consultation du catalogue, service de questions-réponses, demande de documents, etc.). L’aspect multilingue est recherché pour toucher le plus grand nombre d’internautes possible. Les commentaires des lecteurs et les statistiques de consultation montrent que les articles informatifs sont appréciés. C’est le cas pour Que deviennent les demandes des lecteurs quand le système d’information les emporte ? ou Futurs lecteurs, préparez votre venue à la BnF grâce à la préaccréditation. Néanmoins, d’autres rubriques pourront être créées à votre demande. Pour participer ou suggérer des améliorations, n’hésitez pas à poster des commentaires, à proposer des témoignages ou à envoyer un message électronique à infoblog@bnf.fr. L’équipe du blog sera heureuse d’approfondir ainsi le dialogue déjà engagé depuis quelques mois. Odile Faliu Question : Bonjour, sait-on quel était le plat préféré de Pablo Picasso ? Et y aurait-il des allusions à un plat français, ou provençal ? Merci. Réponse de SINDBAD (Service d’Information des Bibliothécaires à distance) accessible sur le site de la Bibliothèque nationale de France : • L’ouvrage suivant évoque par périodes de la vie du peintre — l’Espagne, Paris, le Midi —, les habitudes culinaires de Picasso, liées ainsi à son lieu d’habitation, à ses compagnes successives, à ses amitiés… Une longue introduction historique évoque la vie du peintre, de ses débuts au régime culinaire souvent frugal, jusqu’aux périodes plus fastes de sa vie. La deuxième partie est un livre de recettes, recettes recréées à partir de cette évocation. À la table de Picasso, texte Ermine Herscher ; avec la collaboration d’Agnès Carbonell ; iconographie, Janine Herscher ; recettes, réd. Josseline Rigot ; photographies Denis Amon et Marianne Lemince Paris, Albin Michel, 1996. Isabelle Copin (BnF), 13 mai 2009 Le blog Gallica Lancé en mars 2009, le blog Gallica annonce les mises en ligne importantes, donne des explications sur les différents modes d’accès aux documents numérisés et les programmes de numérisation pilotés par la BnF. Ce sera aussi un outil précieux pour l’évaluation qualitative de Gallica, notamment de ses nouvelles fonctionnalités et de son contenu. L’une de ses pages, Participez à la qualité de Gallica, permet par exemple à l’internaute de signaler des anomalies sur les documents ou leur description. En postant un commentaire, il peut aussi faire part de ses difficultés dans l’appropriation du nouveau site, de son moteur de recherche, ou partager simplement son expérience d’utilisateur. Par ailleurs, les billets consacrés aux contenus de Gallica, et notamment à ses ouvrages de référence, sont relayés par les sites et les blogs qui s’intéressent aux ressources numériques en ligne. Par le biais du flux RSS, l’information diffusée sur le blog Gallica peut être automatiquement agrégée aux contenus de portails personnalisés pratiquant une veille documentaire en direction d’un réseau d’utilisateurs, comme c’est le cas de Netvibes. Arnaud Dhermy blog.bnf.fr/gallica/
Un livre BnF > Paris — Enluminure Paris ne s’est pas fait en un jour et ce livre richement illustré raconte son édification au Moyen Âge. À mettre entre toutes les mains. Ce beau livre donne à voir un moment privilégié de l’histoire de Paris et de sa construction, à travers un florilège d’exceptionnels manuscrits enluminés, du XII e au XVI e siècle. Un récit passionnant de l’édification de notre capitale et de la vie qui l’animait à la fin du Moyen Âge : « Vu du ciel comme de la route, Paris, c’est une île entre des îles […]. C’est une étoile de routes dont la moindre n’est pas la Seine au cœur d’un réseau de rivières, et ce sont, au centre de l’étoile, des ponts. Ce n’est pas seulement une position et un site dans le paysage. Paris est aussi un nom, que l’on retrouve sur tous les continents. C’est un rêve, qu’alimentent les ciels des peintres comme les refrains des chansons. C’est une histoire, un passé inscrit dans la pierre mais surtout dans la mémoire des hommes. Et le rêve fait partie de l’histoire autant que l’histoire a sa place dans le rêve. » (Jean Favier) Paris — Enluminure Par Jean Favier et Nicole Fleurier Relié, 22,5 x 27 cm, 100 p., 80 ill. coul. Environ 25 €. L’offre de formation de la BnF diversifie ses publics La BnF propose des formations dans les domaines d’excellence de son expertise : par exemple, les démarches d’urgence autour de la sauvegarde de documents imprimés, ou encore l’identification et la conservation d’œuvres photographiques. Traditionnellement destinés en priorité aux personnels de la Bibliothèque et de ses pôles associés, ces stages sont ouverts depuis la rentrée 2009 à d’autres professionnels d’institutions ou organismes qui développent une activité patrimoniale : musées, institutions nationales ou régionales, fondations, associations… Groupes de 12 à 18 stagiaires Durée : une à trois journées Tarif : 125 € par jour Programmes et dates : www.bnf.fr Courriel : formations.publiques@bnf.fr Des textes et des images reproduits à la demande Vous souhaitez une reproduction d’une estampe d’Hiroshige, d’une photographie de Gustave Le Gray ou d’un plan de la ville de Perpignan ? La Banque d’images de la BnF met à votre disposition : un million de clichés, plus de 150 000 images numérisées libres de droits, plus de 530 000 ouvrages microformés. ✦ Tirages sur papier mat ou brillant du format A4 (21 x 29,7 cm) au format A0 (84,1 x 118,9 cm) ✦ Photocopies noir et blanc ✦ Fichiers haute définition et pages de textes imprimés numérisées en noir et blanc livrables gratuitement en ligne. Contactez notre service clientèle au 33 (0)1 53 79 82 22 ou à l’adresse suivante : reproduction@bnf.fr Tous les produits et tarifs sont consultables sur le site de la BnF (www.bnf.fr), rubrique Vos services en ligne, Reproduction des documents Chroniques de la BnF – n°50 – 27



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :